La langue française

Plaintif

Définitions du mot « plaintif »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLAINTIF, -IVE, adj.

A. − [En parlant d'un animé]
1. Littér. Qui exhale des gémissements. Dantès fit des efforts surhumains pour se rendre à cette invitation; mais à chaque effort il retombait plaintif et pâlissant (Dumas père, Monte-Cristo, t.1, 1846, p.283).Quelques chats plaintifs traversant précipitamment la chaussée et se glissant d'une lucarne à l'autre (Lamart., Nouv. Confid., 1851, p.152).
2. Vieilli. Qui profère des plaintes. Charlemagne chassant dans l'immense forêt des Vosges fut arrêté par des âmes plaintives qui lui demandèrent des prières et il fonda, dans ce lieu même, une église (Barrès,Cahiers, t.6, 1908, p.245).
En empl. subst. C'est un joli type de comédie que ce Charles Edmond, le plaintif, le pleurard, −et plus dolent à mesure qu'il est moins malheureux (Goncourt,Journal, 1863, p.1283).Tu te contentes de noter tes faiblesses, tes défaillances, tes ennuis, tes fautes; mais tu ne combats plus les premières et tu ne t'abstiens pas des autres. Tu es un plaintif découragé, et un sybarite indolent (Amiel,Journal, 1866, p.427).
LITT. Qui écrit des plaintes lyriques. Eh quoi, Toscar, ton ame généreuse Du plaintif Ossian garde le souvenir! (Baour-Lormian,Ossian, 1827, p.256).
B. − [En parlant de qqc.]
1. Qui a l'accent d'une plainte; qui exprime une douleur. Ton plaintif; élégie, voix plaintive. La déroute [de Pyrrhus] commença par un jeune éléphant, qui blessé à la tête, attira sa mère par des cris plaintifs. Les hurlemens de celle-ci effarouchèrent les autres éléphans (Michelet,Hist. romaine, t.1, 1831, p.176):
1. Seulement, au lointain, sur les vertes collines, On entendait gémir dans les brises divines Un mélange confus de sanglots et de voix. C'était le cri plaintif des muses d'autrefois, Exhalé, frémissant d'une douleur amère, Sur la lyre d'Orphée et la lyre d'Homère! Banville,Cariat., 1842, p.37.
2. Qui traduit du mécontentement, des griefs. La joueuse de harpe chantait une mélopée plaintive (...). Les paroles exprimaient de vagues aspirations, des regrets voilés, un hymne d'amour à l'inconnu et des plaintes timides sur la rigueur des dieux et la cruauté du sort (Gautier,Rom. momie, 1858, p.199).
3. P. anal. Qui évoque une plainte; dont le bruit ressemble à une plainte. Ruisseau plaintif. La vieille girouette criarde et plaintive du vieux toit qui avait bercé à son bruit ses peurs et ses songes d'enfant (Goncourt,R. Mauperin, 1864, p.296):
2. On est comme un pasteur frappé d'enchantement, Immobile à jamais près d'un fleuve écumant, Qui, jour et nuit, le front incliné sur la rive, Tirant un même son de sa flûte plaintive, Semble un roseau de plus au milieu des roseaux... Sainte-Beuve,Poés., 1829, p.74.
Prononc. et Orth.: [plε ̃tif], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dép. 1694. Étymol. et Hist.1. Ca 1200 «qui a l'accent, la sonorité d'une plainte» (Moralites sur Job, 315, 24 ds T.-L.); 1260 subst. masc. «plaignant» (Cart. de Champ., Richel. L. 5993, fo 240c ds Gdf.); 2. av. 1794 «qui évoque une plainte» (Chénier, Élégies, p.155). Dér. de plainte*; suff. -if*. Fréq. abs. littér.: 725. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 1485, b) 1071; xxes.: a) 1166, b) 540.
DÉR.
Plaintivement, adv.a) [Domaine de l'animé] D'un ton plaintif. Un pauvre malade (...) lui demanda plaintivement du lait, en disant qu'il n'avait pas la force d'aller traire sa vache: aussitôt l'humble princesse entra dans l'étable et se mit en devoir de traire de ses propres mains la vache du pauvre (Montalembert,Ste Élisabeth, 1836, p.107).Les moutons qui, eux aussi, avait flairé le tonneau, s'étaient levés en tumulte (...) bêlant plaintivement (Zola,Terre, 1887, p.291).P. métaph. Veuve par la main du bourreau, elle considérait son veuvage comme sacré. Mais toutes les voix de la jeunesse chantaient plaintivement dans son coeur (A. France,Vie littér., t.2, 1890, p.166).b) [Domaine de l'inanimé] D'une manière plaintive. Je veux entendre encore au bord des froides eaux Chanter plaintivement les flûtes des roseaux (A. France,, Poés., Noces, 1876, p.182).Un harmonium, sous les doigts d'une demoiselle abstinente, aux dents dorées, soutenait plaintivement l'enthousiasme d'une pénombre populeuse (Arnoux,Juif Errant, 1931, p.182). [plε ̃tivmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1574 (R. Garnier, Cornélie, éd. W. Foerster, I, 146); de plaintif, suff. -ment2*. Fréq. abs. littér.: 29.

Wiktionnaire

Adjectif

plaintif

  1. Qui a l’accent de la plainte.
    • Et doucement, la chanson plaintive s'envolait dans l'espace illimité... — (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
    • Semblable au déplorable malade d’Edgar Poë, Durtal entendait avec terreur des frôlements de pas dans les escaliers, des cris plaintifs derrière les portes. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • On ne voyait pas les tramways. […]. Pourtant les quais où ils roulaient, avec des piaulements plaintifs, n'étaient guère éloignés, car la rue, quelquefois, tremblait à leur passage […]. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 41)
  2. (Rare) Qui se plaint souvent, à tout propos, qui fatigue les autres par ses plaintes.
    • Il est toujours chagrin, toujours plaintif. Un vieillard plaintif.
  3. (Poésie) Se dit de personnes, d’animaux qui font entendre des plaintes.
    • Mânes plaintifs. Ombres plaintives. La plaintive tourterelle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLAINTIF, IVE. adj.
Qui a l'accent de la plainte. Voix plaintive. Ton plaintif. Chant plaintif. Il se dit aussi des Personnes et signifie Qui se plaint souvent, à tout propos, qui fatigue les autres par ses plaintes. Il est toujours chagrin, toujours plaintif. Un vieillard plaintif. En ce sens il est rare. Il se dit poétiquement de Personnes, d'animaux qui font entendre des plaintes. Mânes plaintifs. Ombres plaintives. La plaintive tourterelle.

Littré (1872-1877)

PLAINTIF (plin-tif, ti-v') adj.
  • 1Qui a l'accent de la plainte. J'entends les cris plaintifs d'une mourante voix, Voltaire, Fanat. V, 4. Le castor, dont le cri plaintif semble implorer sa clémence et sa pitié [du chasseur], Raynal, Hist. phil. XV, 9. Chant plaintif, Ducis, Othello, V, 2. Hurlements plaintifs, Ducis, Oscar, II, 2.

    Fig. Quelle plaintive voix crie au fond de mon cœur ? Une pitié secrète et m'afflige et m'étonne, Racine, Phèdre, V, 4.

  • 2Qui exhale des gémissements. Mânes plaintifs, cessez de murmurer, Quinault, Amad. III, 2. La plaintive Progné de douleur en frémit, Boileau, Lutrin, III. Pour apaiser mon sang et mon ombre plaintive, Dis-lui qu'avec douceur il traite sa captive, Racine, Phèd. V, 6. Berger infortuné, ta plaintive détresse De ton cœur dans le mien fait passer la tristesse, Chénier, Idylles, la Liberté.

    Fig. Avoir… une source d'eau vive Qui parle, et, dans sa fuite et féconde et plaintive, Nourrisse mon verger, abreuve mes troupeaux, Chénier, Élégies, 4.

  • 3Dans le style familier. Qui se plaint à tout propos, qui aime à se plaindre. Les novices ne doivent pas avoir un esprit plaintif, Bossuet, Lett. abb. 250. Il est arrivé souvent qu'on a dit aux rois que les peuples sont plaintifs naturellement, et qu'il n'est pas possible de les contenter, quoi qu'on fasse, Bossuet, Lett. à Louis XIV, 19 juill. 1675. Saumery trouva moyen de tirer du roi 80 000 livres de rente, avec cela, toujours plaintif en dehors, et frondeur en dessous, Saint-Simon, 281,80. Les passions malheureuses sont plaintives, Voltaire, Lett. Mme de St-Julien, 12 juin 1776.

HISTORIQUE

XIIe s. Li plaintif plorement, Job, p. 459.

XIIIe s. Et cil qui y aura mespris, se il est esgardé de par le mestre, rendra au plaintif son domage, et au mestre quatre deniers d'amende, Liv. des mét. 233. Noz veismes un plet de cix [ceux] de Gant et du conte de Flandres, sor ce que cil de Gant furent plaintif au roi du dit conte de defaute de droit, Beaumanoir, LXI, 71.

XVe s. [Le prince doit] Le poure ouïr, le plaintif escouter, Deschamps, Des vertus nécess. au prince.

XVIe s. Je veux faire au lecteur mes plaintifs [plaintes] touchant quelques choses qui concernent les dicts vocables, H. Estienne, Précell. édit. FEUGÈRE, p. 346. Quant aux plaintifs et ceux qui disent que j'ai oublié beaucoup de choses, ils verront que c'est d'eux qu'ils se doivent plaindre… car, pour le certain, de ceux qui m'auront envoié des memoires, je n'aurai aucuns complaignans, D'Aubigné, Hist. III, 548. Une voix plaintifve, Montaigne, II, 130.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PLAINTIF, adj. (Gramm.) qui a l’accent de la plainte. Une voix plaintive, un air plaintif.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « plaintif »

 Composé de plainte, plaindre et -if.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Plainte ; Berry, plenti. Dans l'ancienne langue, plaintif a souvent le sens de plaignant en justice, sens conservé en anglais.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « plaintif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plaintif plɛ̃tif

Citations contenant le mot « plaintif »

  • Le gémissement est un cri plaintif que poussent les hommes quand ils souffrent, et les femmes quand elles ont du plaisir. De Georges-Armand Masson
  • « En 30 ans, ce qui a fait évoluer l’agriculture, ce sont les produits chimiques. Maintenant on fait marche arrière, mais ce qui va les remplacer, c’est l’informatique. Il y a plein de robots qui s’ajoutent à droite et à gauche. Ce sont les machines qui vont finir par faire le boulot de l’éleveur », témoigne Jean-Michel Castrec, de la ferme de Lanriec. Le portrait est parlant entre lumière douce hivernale et ombres, jusqu’aux rides qui se creusent. Le regard n’est ni plaintif, ni conquérant, mais interrogateur. Le paysage fait écho : le champ bordé d’arbres nus, les ornières inondées, le soleil rasant, laissent imaginer une journée entre soleil et nuages. Un paysage modelé par des générations de producteurs, ni saccagé, ni préservé, où tout est possible. Le Telegramme, « Laezh », les éleveurs laitiers droit dans les yeux à Pouldergat - Quimper - Le Télégramme
  • « Roll » permet de déguster un duo sax-batterie tout aussi haché que le reste avant que le piano s’y invite sur une ligne buissonnière. Un sublime chant plaintif en arrière plan de la clarinette vient nous bouleverser par surprise, rejoint par le sax. On reste saisi par les pulsations sèches, les agaceries en embuscade, les brèves salves, les bourdonnements nerveux de la guitare qui viennent harceler le piano. Encore une séquence passionnante. Citizen Jazz, Tim Berne’s SnakeOil - The Fantastic Mrs 10 - chronique sur Citizen Jazz
  • Ce prophète s’est ainsi fait connaître pour son côté plaintif et porteur de mauvaises nouvelles. Une réputation qui a servi à cons­truire le substantif «jérémiade» dans la langue française. CNEWS, D'où vient l'expression «faire des jérémiades» ? | CNEWS
  • Se plaindre de temps en temps est tout à fait normal. Mais comme toute chose, quand il y a excès, il y a danger. Ainsi, quand la plainte se mue en habitude, la situation devient fort désagréable pour l’entourage du plaintif. Encore plus en milieu professionnel. «Le plaintif est un vampire énergétique et un profiteur, souvent doublé d’un égocentrique. Il plombe le moral de l’équipe face aux challenges et capte vers lui les ressources des collègues qui seraient normalement destinées à un travail plus productif», explique Malgorzata Saadani, coach international ICC. Le point. Le Matin, Le Matin - Attention au plaintif pathologique !
  • Raphaël Enthoven : « Nous vivons sous le régime des plaintifs » Le Point, Raphaël Enthoven : « Nous vivons sous le régime des plaintifs » - Le Point
  • Nous longeâmes finalement un haut mur de pierres surmonté d’étranges arabesques en fer forgé. Le véhicule s’arrêta devant un portail immense reprenant les curieuses volutes qui décoraient l’enceinte. Octave sortit laborieusement de l’habitacle et je le vis taper un code compliqué sur un clavier incrusté dans le mur. Les battants du portail s’ouvrirent dans un grincement plaintif. Nous entrâmes dans la propriété et mon cœur se serra quand, tournant la tête, je vis les mâchoires d’acier se refermer lentement derrière nous. Nous empruntâmes une allée de graviers courant au milieu d’une pelouse très verte, parfaitement entretenue. Au loin je distinguai d’abord une étendue d’eau émeraude : c’était un lac. Puis je découvris un joli petit manoir en pierres grises, à la toiture tarabiscotée. La bâtisse était dotée en son centre d’un escalier en fer à cheval qui ouvrait sur une terrasse dominant le lac. Sur le perron, le maître de maison m’attendait. , Deuxième épisode de « L’Ancre Noire », le feuilleton de Rocambole pour 20 Minutes

Traductions du mot « plaintif »

Langue Traduction
Anglais plaintive
Espagnol lastimero
Italien lamentoso
Allemand klagend
Chinois 哀怨
Arabe حزين
Portugais queixoso
Russe жалобный
Japonais 哀れな
Basque negarti
Corse attore
Source : Google Translate API

Synonymes de « plaintif »

Source : synonymes de plaintif sur lebonsynonyme.fr

Plaintif

Retour au sommaire ➦

Partager