La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « gaule »

Gaule

Variantes Singulier Pluriel
Féminin gaule gaules

Définitions de « gaule »

Trésor de la Langue Française informatisé

GAULE, subst. fém.

A. − Longue perche utilisée pour faire tomber les fruits hors de portée de la main. Les châtaignes tombées sous la gaule ou sous le vent (Lamart., Tailleur pierre,1851, p. 460).Elle alla chercher les pommes et, pour ne point blesser l'arbre avec la gaule, elle grimpa dedans au moyen d'un escabeau (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Vieux, 1884, p. 134).On abattait les noix avec des gaules (Gide, Journal,1894, p. 51).
En partic. Canne à pêche rudimentaire (en noisetier ou en bambou). Une silhouette de pêcheur toute droite, la gaule en main (A. Daudet, Évangéliste,1883, p. 194).Couper (...) une pousse de noisetier pour une gaule, l'ouverture de la pêche approchant (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 107).
B. − Bâton ou baguette servant à donner des coups. Dissiper le rassemblement à coups de gaules (Gobineau, Nouv. asiat.,1876, p. 160).
En partic. Long bâton dont on se sert pour diriger les animaux. Des oies qu'une petite fille, vêtue d'une peau de mouton, suivait avec sa gaule (A. France, Balth., Ab., 1889, p. 186).Des paysans à cheval poussaient, à coups de gaule, à travers le désert, des troupeaux de grands bœufs gris perle à longues cornes (Rolland, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1450).
REM.
Gaulette, subst. fém.Petite gaule. Des bouchons de paille fixés à des gaulettes (Green, Journal,1935, p. 10).
Prononc. et Orth. : [go:l]. Ds Ac. dep. 1694. Homon. goal. Étymol. et Hist. 1. a) 1278 waulle « longue perche » (doc. Tournai ds Gdf. Compl.); 1306 gaule « id. » (G. Guiart, Royaux Lignages, éd. Wailly-Delisle, 13545); b) 1534 « grande perche qui sert à abattre certains fruits » (Rabelais, Gargantua, éd. R. Calder-M. A. Screech, chap. 23, 63); 2. 1530 gaulle « petite baguette flexible pour manier un cheval, etc. ou pour frapper une personne » (Palsgr., p. 276); 3. 1554 « canne à pêche » (Ronsard, Le Bocage ds Œuvres, éd. P. Laumonier, t. 6, p. 17). De l'a. b. frq. *walu « bâton » que l'on peut restituer d'apr. l'a. nord. volr « id. », le got. walus « id. », l'a. angl. walu « marque laissée par un coup de fouet » (cf. De Vries Anord.). Fréq. abs. littér. : 116.

Wiktionnaire

Nom commun - français

gaule \ɡol\ féminin

  1. Grande perche.
    • Si j’avais tué une dinde sauvage, un ramier, un faisan des bois, nous le suspendions devant le chêne embrasé, au bout d’une gaule plantée en terre, et nous abandonnions au vent le soin de tourner la proie du chasseur. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • Avec sa gaule, il essaya de harponner l’uniforme bleu, manqua son coup, essaya encore, quand le tourbillon ramena le cadavre, et il réussit à le pousser vers le large. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 333 de l’édition de 1921)
    • Ici et là, la serpe légère a tranché une gaule trop hardie et qui obstrue le ciel, amputé un chicot qui pourrait servir de perchoir, […]. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • 11 novembre 1940 – On apprend que les étudiants ont manifesté à l’Étoile cet après-midi malgré l’interdiction allemande de toute commémoration. Ils ont défilé avec des gaules sur l’épaule. Divin ! — (Benoîte et Flora Groult, Journal à quatre mains, Denoël, 1962, page 104)
    • Les équipes d’oliveurs, les Land Rover et les tracteurs aux roues pleines de boue, les mulets en file indienne chargés de gaules de bruyère et de sacs d'olives, reviennent des champs dans la brume du crépuscule glacé. — (Antonio Muñoz Molina, Le Royaume des voix, traduit de l'espagnol par Claude Bleton, Le Seuil, 2018)
  2. Bâton.
    • Tu peux choisir, ou de manger trente aulx, Ou de souffrir trente bons coups de gaules, Bien appliqués sur tes larges épaules […] — (Jean de la Fontaine, Paysan)
    • Il ne me fallait pas payer en coups de gaule. — (Molière, l'Ét. II, 9)
    • Champagne un beau matin reçut cent coups de gaule, Que depuis plus d’un an lui promettait Lafleur : Dieu soit loué ! dit-il, en se frottant l’épaule, Me voilà guéri de la peur. — (Pons, (de Verdun), Contes et poés. div. page 93)
  3. (Manège) Petite branche de houx, houssine ou baguette très flexible servant à instruire ou à châtier les chevaux.
    • La cravache ou la gaule est aussi nécessaire pour le travail de la haute école que pour celui du dressage, car elle doit servir à exagérer la puissance de l’écuyer pour stimuler le cheval […]. — (Félix van der Meer, Connaissances complètes du cavalier, de l'écuyer et de l'homme de cheval, Lebègue & Cie à Bruxelles & Dumaine à Paris, 1865, page 238)
    • La gaule est la houssine que le cavalier tient de la main droite, tant pour représenter l’épée que pour conduire le cheval. — (Richelet., Mathurin Régnier, Poète satirique et réaliste)
  4. (Pêche) Manche de la ligne.
    • Je me dirigeai donc doucement vers l’étang, et j’attendis plus d’une demi-heure l’arrivée des enfants. Je les vis enfin accourir tenant chacun sa gaule, et apportant les hameçons et autres objets dont ils pouvaient avoir besoin. — (Comtesse de Ségur, Mémoires d’un âne, 1860)
    • Tout à coup, elle sentit une présence derrière elle, et elle se retourna. C’était le petit garçon à lunettes qui la regardait, debout sur un rocher au-dessus d’elle. Il avait toujours sa gaule à la main et ses chaussures nouées autour de son cou. — (Jean-Marie Gustave Le Clézio, Lullaby, 1978, collection Folio Junior, page 46)
  5. (Marine) Levier qui meut le piston d’une pompe.
  6. (Argot) (Sexualité) Érection.
    • J’ai toujours une de ces gaules au réveil, mes amis !
  7. Sorte de robe.
    • Elle n’était vêtue que d’une longue gaule de mousseline blanche, attachée avec un ruban rose qui faisait le tour de sa ceinture et qui laissait remarquer les contours moelleux de sa taille voluptueuse. […] À peine vis-je que nous étions seuls que je dénouai la ceinture qui empêchait la gaule de s’ouvrir. N’étant plus retenue, elle tombe à ses pieds. — (La Messaline française, 1789)
  8. (Sylviculture) Jeune tige, généralement entre 3 m de hauteur et 7,5 cm de diamètre à hauteur d’homme. Note : en pratique, on différencie une gaule d’une perche en essayant de la faire ployer : une gaule peut être aisément courbée, pas une perche.
    • Les interventions les plus fréquentes sont destinées à favoriser l’installation et le développement des semis, gérer le mélange d’essences et favoriser le développement des gaules et perches d’avenir durant la phase de qualification. — (Thierry Sardin, Chênaies continentales, Office national des forêts, 2008, ISBN 978-2-84207-321-3 → lire en ligne)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAULE. n. f.
Grande perche. Abattre des noix, des amandes avec la gaule. Par extension, il se dit aussi d'une Houssine dont on se sert pour faire aller un animal; d'une Branche dont se servent aux champs les gardeurs d'oies.

Littré (1872-1877)

GAULE (gô-l') s. f.
  • 1Grande perche. C'est avec une gaule qu'on abat les noix. Si j'avais tué une dinde sauvage, un ramier, un faisan des bois, nous le suspendions devant le chêne embrasé, au bout d'une gaule plantée en terre, et nous abandon nions au vent le soin de tourner la proie du chasseur, Chateaubriand, Atala, le Récit, les Chasseurs.
  • 2Bâton. Tu peux choisir, ou de manger trente aulx, Ou de souffrir trente bons coups de gaules, Bien appliqués sur tes larges épaules…, La Fontaine, Paysan. Il ne me fallait pas payer en coups de gaule, Molière, l'Ét. II, 9. Champagne un beau matin reçut cent coups de gaule, Que depuis plus d'un an lui promettait Lafleur : Dieu soit loué ! dit-il, en se frottant l'épaule, Me voilà guéri de la peur, Pons, (de Verdun), Contes et poés. div. p. 93.
  • 3 Terme de manége. Petite branche de houx, ou baguette très flexible servant à instruire ou à châtier les chevaux. La gaule est la houssine que le cavalier tient de la main droite, tant pour représenter l'épée que pour conduire le cheval, Richelet. Et tenant une gaule, Ainsi qu'à leurs chevaux nous en flattent l'épaule, Régnier, Sat. IV.

    Main de la gaule, la main droite du cavalier, celle qui tient la houssine.

    Aider de la gaule, en frapper légèrement sur l'épaule du cheval.

  • 4 Terme de pêche. Manche de la ligne.
  • 5 Terme de marine. Levier qui meut le piston d'une pompe.

    Gaule d'enseigne, bâton de pavillon de poupe.

HISTORIQUE

XIVe s. Item pour quatre cens de waules, Du Cange, waula. L'exposant happe ou embrace une vaule ou fourche, Du Cange, vallo.

XVe s. Ma damoyselle par maniere Se façonne comme une gaule, Et porte ung long touret derriere Pour musser une faulce espaule, Coquillart, Droits nouv.

XVIe s. Souple et droite comme une gaule, Marot, I, 202. Les mestaiers, qui là auprès challoient les noiz, accoururent avecques leurs grandes gaules, Rabelais, Garg. I, 25.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « gaule »

Apparenté au normand et picard vaule, dans le Hainaut, waule ; probablement issu du latin vallus (« pieu »).
Diez, remarquant que le mot paraît appartenir au nord de la France, préfère le goth valus, en frison walu (« bâton »).
On peut aussi songer au celtique : en breton gwalenn (« verge »), gallois gwialen, cornique gwaylen.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Normand et picard, vaule ; Hainaut, waule ; probablement du latin vallus, pieu. Diez, remarquant que le mot paraît appartenir au nord de la France, préfère le goth. valus, en frison walu, bâton. On peut aussi songer au celtique : breton, gwalen, verge ; kymri, gwialen ; cornw. guaylen.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gaule »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gaule gol

Fréquence d'apparition du mot « gaule » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « gaule »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gaule »

  • En août, l’association Les Chevaliers de la gaule organise des stages de pêche sur la vasque de Port Ariane et sur le Lez.
    midilibre.fr — Stage de pêche avec Les Chevaliers de la gaule - midilibre.fr
  • Le vieux répétiteur, qui avait tout d'abord tenté de distinguer quelque chose au milieu de cette agitation rugissante, puis avait vite compris, lui répondit, avec un geste désespéré et un peu dégoûté, que, oui, d'accord, vive la France si ça te fait plaisir, mais pour de Gaulle, et pour la tienne, de gaule, on en reparlera un peu plus tard.
    Jean Pérol — Un Été mémorable

Traductions du mot « gaule »

Langue Traduction
Anglais gaul
Espagnol galia
Italien gallia
Allemand gallien
Chinois 高卢
Arabe بلاد الغال
Portugais gália
Russe галлия
Japonais ガリア
Basque gaul
Corse galia
Source : Google Translate API

Synonymes de « gaule »

Source : synonymes de gaule sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot gaule au Scrabble ?

Nombre de points du mot gaule au scrabble : 6 points

Gaule

Retour au sommaire ➦