La langue française

Houssine

Sommaire

  • Définitions du mot houssine
  • Étymologie de « houssine »
  • Phonétique de « houssine »
  • Traductions du mot « houssine »
  • Synonymes de « houssine »

Définitions du mot houssine

Trésor de la Langue Française informatisé

HOUSSINE, subst. fém.

Vieilli. Baguette de houx ou de tout autre bois flexible, employée notamment pour faire aller sa monture ou battre les tapis, les vêtements. Houssine de houx, de coudrier. Battre un costume, un habit avec une houssine (Ac. 1835-1935). Elle donna un coup de houssine à sa monture, et, prenant le grand trot, ne s'arrêta qu'à la porte de l'hôtel (Mérimée, Colomba,1840, p. 34).D'être un peu prompt au bâton et à la houssine, mais par la main des autres (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 2, 1842, p. 62).Si elle arrivait, armée d'une houssine verte, elle frappait impartialement sur moi et sur mes complices (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 31).
Prononc. et Orth. : [usin] init. asp. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. xves. hussine « baguette flexible » (Perceval, fo191a ds Gdf. Compl.). Dér. de houx*; suff. -ine*; proprement « branche de houx ». Fréq. abs. littér. : 10.
DÉR.
Houssiner, verbe trans.,vx. Battre (quelque chose/quelqu'un) avec une houssine. Faire houssiner ses habits (Ac. 1798-1878). P. ext. ,,Battre quelqu'un avec violence`` (Ac. 1835, 1878). Il est d'une impertinence à houssiner (S. Mercier, Néol., t. 1, 1801, p. 331).[usine] init. asp., (il) houssine [usin]. Att. ds Ac. dep. 1798. 1reattest. 1611 (Cotgr.); de houssine, dés. -er.
BBG.Monnot (R.). Dat. nouv. Fr. mod. 1952, t. 20, p. 225.

Wiktionnaire

Nom commun

houssine (h aspiré) \u.sin\ féminin

  1. Verge ou baguette flexible de houx ou d’autre arbre dont on se sert pour aiguillonner des animaux au labour et au débardage ou pour battre des habits, des meubles, etc.
    • Je te ferai faire sur le dos un carillon de houssines par les carrefours de Paris. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
    • Vicente tourna la tête d’un air d’inquiétude pour voir s’il n’était pas observé ; il hâta le pas du cheval d’un coup de houssine, et, tout en courant à côté de moi, il haussait légèrement la tête, ouvrant la bouche et levant les yeux en l’air, signe d’affirmation ordinaire à des gens qu’on serait tenté de croire silencieux, vu la difficulté que l’on éprouve pour en tirer une réponse à une question précise. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, rééd. Éditions Complexe, 1989, page 110)
    • Si le cheval n’a pas de l’âme, à chaque enjambée du garçon il est aiguillonné par la houssine ou le bâton qui agit adroitement, quand toutefois ce stimulant n’est pas remplacé par le claquement du fouet, […]. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
    • L’officier allemand s’avançait d’un pas à la fois nonchalant et élastique. Il tenait dans sa main droite une houssine dont il décapitait, distraitement, les hampes des larges fleurs bleues dont la clairière était parsemée. — (Pierre Benoit, Monsieur de la Ferté, Albin Michel, 1934, Cercle du Bibliophile, page 321.)

Forme de verbe

houssine \u.sin\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe houssiner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe houssiner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe houssiner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe houssiner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe houssiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

HOUSSINE. (H est aspirée.) n. f.
Verge, baguette de houx ou d'autre arbre dont on se sert pour faire aller un cheval ou pour battre des habits, des meubles, etc. Donner un coup de houssine à un cheval. Battre un costume, un tapis avec une houssine.

Littré (1872-1877)

HOUSSINE (hou-si-n') s. f.
  • Baguette flexible de houx ou de tout autre arbre, qui sert à faire aller un cheval ou à battre des habits, des meubles, etc. Il se fit apporter une houssine d'ébène, Guez de Balzac, le Barbon. M. de St-Louis avait eu un œil crevé du bout d'une houssine en châtiant son cheval, Saint-Simon, 169, 132. On a dit que ces ailes avaient été données au casoar pour l'aider à aller plus vite ; d'autres, qu'il pouvait s'en servir pour frapper comme avec des houssines, Buffon, Ois. t. II, p. 314. J'ai commencé par les croquignoles, je continuerai par les coups de houssine, ensuite viendront les coups de gaule, et je finirai par les coups de bâton, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 27 avril 1765.

HISTORIQUE

XVIe s. Et tout incontinent, il laisse sa limande et print une houssine en la main, qui n'estoit pas plus grosse que le doigt, longue d'une aune ou environ, Despériers, Contes, XX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

HOUSSINE, s. f. (Maneg.) petite branche longue & menue de houx, qui sert à mener un cheval, ou à battre des meubles pour en faire sortir la poussiere.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « houssine »

Dérivé de houx.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « houssine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
houssine usin

Traductions du mot « houssine »

Langue Traduction
Anglais houssine
Espagnol houssine
Italien houssine
Allemand houssine
Chinois 侯赛因
Arabe بيت
Portugais houssine
Russe houssine
Japonais フーシン
Basque houssine
Corse houssine
Source : Google Translate API

Synonymes de « houssine »

Source : synonymes de houssine sur lebonsynonyme.fr
Partager