Galvauder : définition de galvauder


Galvauder : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

GALVAUDER, verbe

A. − Emploi trans.
1. Vx. ,,Déranger, mettre en désordre`` (Ac. 1835, 1878). ,,Il a galvaudé tout mon linge, tous mes habits; il a galvaudé cette affaire`` (Ac. 1835, 1878).
2. Au fig. Compromettre, mal employer, gaspiller, avilir quelque chose. Galvauder sa gloire, sa réputation, son talent, ses dons, sa vie, sa fortune. Lamartine, qui a galvaudé son génie, sa fortune et sa misère (Goncourt, Journal,1863, p. 1215).Ils ont à ce point galvaudé leurs éloges, que l'artiste qui se respecte tient pour encens leurs imprécations (Gide, Journal,1924, p. 790).Madame Mabille la gronda, mais d'une voix riante : elle ne galvaudait pas son autorité pour des peccadilles (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 277) :
1. Et quand même je serais catholique, il me semble que ce titre de romancier catholique me ferait toujours horreur. C'est galvauder la religion. Green, Journal,1929, p. 14.
Galvauder le nom de qqn. L'avilir ou le déshonorer. Henri ne veut pas entendre parler de séparation (...). Il a peur que je ne galvaude son nom (Augier, Mar. Olympe,1855, p. 231).
Galvauder un mot. Affaiblir la portée, la valeur d'un mot par le mauvais emploi qu'on en fait :
2. ... tous ces mots sont galvaudés. Communion est emphatique. Fraternité est bien gros. Amitié, au sens barrésien, a été usé par les Barrésiens. Montherl., Olymp.,1924, p. 224.
Emploi pronom. réfl. Se compromettre, s'adonner à des occupations indignes de soi. Synon. s'avilir, se déshonorer.Il regrettait le temps où, désirant une maîtresse, il allait, avec les camarades, se galvauder dans les magasins de blanc du quartier de Montrouge (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 281).Vous galvauder ainsi dans ce milieu de faux monde, cela vous donnerait un air pas sérieux, une réputation d'amateur, de petit musicien de salon (Proust, Prisonn.,1922, p. 313).
Pop., vieilli. Se galvauder avec qqn. Se compromettre et s'avilir par la fréquentation de personnes peu recommandables. Ils passaient leurs nuits à vadrouiller dans les cabarets en se galvaudant avec des filles (Bruant, Dict. fr.-arg.,1905, p. 143) :
3. Lui [à Elle]. − ... Ah! c'est du joli! c'est du propre! (...). Une femme dans ta position (...) se galvauder avec un pousse-cailloux!... Courteline, Vie mén., Peur des coups, 1895, p. 163.
B. − Emploi intrans., fam. Vagabonder, perdre son temps en traînant sans rien faire. Il reste là à galvauder (Ac.1932).Chez les Cozic, ce soir, il y a veillée. Interdit à Thomas de galvauder dans les réunions (Queffélec, Recteur,1944, p. 88).
REM.
GALVAUDÉ, -ÉE, part. passé adj.Déprécié. J'ai observé le rite et gagné ces diplômes galvaudés (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 120).
Prononc. et Orth. : [galvode], (il) galvaude [galvo:d]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1690 « humilier par des reproches » (Fur.); b) 1770 « avilir, compromettre » (Voltaire ds R. Hist. litt. t. 28, p. 112); c) 1839 se galvauder « se compromettre » (Balzac, Cabinet ant., p. 26); 2. 1810 « mettre en désordre, faire mauvais emploi de » (Lettre de Le Chevalier à Fauvel ds Larch. Suppl. 1889); 3. 1887 « ne rien faire qui vaille, traîner » (G. Moreau, Monde des prisons, ibid.). On admet gén. que le mot est issu par ironie du croisement de l'a. fr. galer « festoyer quelqu'un » (v. galant) et de ravauder* par contamination ironisante (FEW t. 17, p. 482b). Fréq. abs. littér. : 33. Bbg. Sain. Sources t. 1 1972 [1925], pp. 156-157; t. 2 1972 [1925], p 122, 320.

Galvauder : définition du Wiktionnaire

Verbe

galvauder transitif \ɡal.vɔ.de\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Familier) (Figuré) Altérer, déformer, mal employer, gâcher une chose, un avantage, une qualité.
    • Parfois, l’usage de l’expression « monstre sacré de la chanson française » est galvaudé. Mais pas dans son cas. — (Le Monde, Mort de Charles Aznavour : soixante-douze ans de carrière en six chansons et anecdotes, Le Monde. Mis en ligne le 1er octobre 2018)
    • Galvauder son talent.
    • Galvauder les dons qu’on a reçus de la nature.
    • Galvauder une affaire, une situation.

se galvauder intransitif \ɡal.vɔ.de\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Se compromettre, s’avilir.
  2. Traîner, muser sans rien faire.
    • Il reste là à galvauder.
    • Je le connais. Un propre ébéniste. Tout un jour il galvaude dans le quartier. Je voudrais bien savoir à quels moments il travaille. Il ne m’a pas l’air de grand-chose de bon. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 74)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Galvauder : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GALVAUDER. v. tr.
Altérer, déformer, mal employer, gâcher une chose, un avantage une qualité. Il ne s'emploie qu'au figuré dans des expressions telles que Galvauder son talent. Galvauder les dons qu'on a reçus de la nature. Galvauder une affaire, une situation. Il est familier.

SE GALVAUDER signifie Se compromettre, s'avilir. Il est aussi intransitif et signifie Traîner, muser sans rien faire. Il reste là à galvauder.

Galvauder : définition du Littré (1872-1877)

GALVAUDER (gal-vô-dé) v. a.
  • 1Réprimander quelqu'un avec hauteur.

    Vieux en ce sens.

  • 2 Populairement. Mettre en désordre, gâter, gâcher. Il a galvaudé tout mon linge. C'est un mauvais ouvrier, il galvaudera cet ouvrage. Galvauder une affaire, sa fortune.

    Fig. Déshonorer. Il a peur que je ne galvaude son nom, Ém. Augier, le Mar. d'Olympe, II, 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « galvauder »

Étymologie de galvauder - Wiktionnaire

Considéré généralement comme un croisement ironique entre l’ancien français galer (« amuser quelqu’un », voir galant ou gala) et ravauder[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de galvauder - Littré

Origine inconnue. Norm. galvauder, travailler vite et mal, galvadaire, vagabond ; bourg. galvaudai, gâter ; Charolais, galvache, charroi, travail de galvache ; Maine, gavauder, manger son bien. On l'a tiré de caballicare, mais ce mot ne peut donner que chevaucher. On peut par conjecture le rapprocher de galvardine (voy. ce mot), bas-lat. garnachia, galnape, gaunape, tous mots qui signifient casaque ; de sorte que le sens serait porter casaque, de là être un vagabond, puis enfin, activement, gâter, mettre en désordre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « galvauder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
galvauder galvɔde play_arrow

Conjugaison du verbe « galvauder »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe galvauder

Évolution historique de l’usage du mot « galvauder »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « galvauder »

  • Loin de chercher à décourager les candidats à la création d’entreprise, il est au contraire important qu’ils sachent ce qui fait vraiment le succès d’un projet. Seul ce type de discours qui crève l’abcès et ayant l’air un peu revêche permettra de distinguer les entrepreneurs passionnés des entrepreneurs suiveurs (effet de mode). Ceci permettra également d’arrêter de galvauder abusivement le nom entrepreneur et de désaturer l’atmosphère afin de libérer l’espace pour permettre aux passionnés de pérenniser l’élan entrepreneurial actuel. Orifice News, Startup, seul moyen de réussite au 21è siècle? - Orifice News
  • « Je suis persuadé que cette réinhumation n’est pas juste importante pour la communauté, mais c’est aussi une belle leçon pour la civilisation, avec cette notion du respect de l’autre et du prix qu’on attache à la vie, qu’on ne peut pas galvauder, et qui pour nous restera sacrée pour toujours », a commenté Alain Senior, rabbin de Créteil. The Times of Israël, La réinhumation de 29 défunts juifs de Valenton à Metz rendue possible | The Times of Israël
  • Pour autant pas question pour Julien Stéphan de "galvauder" la rencontre : "Le Stade Rennais n'a pas une histoire suffisamment longue en coupe d'Europe pour galvauder quoi que ce soit. C'est en plus un adversaire prestigieux. On sera soutenu de manière fantastique comme d'habitude. Il y aura des rotations dans l'équipe mais ce que j'attends de ce match là c'est que certains joueurs puissent se révéler et puissent saisir l'opportunité qui leur sera offerte de s'exprimer." France Bleu, Stade Rennais : "ne pas galvauder" la réception de la Lazio de Rome
  • En effet, ces idéologies ont largement contribué à galvauder, à force d’exactions nauséabondes à l’encontre de populations stigmatisées, ces mots de nation et d’indépendance. Une nation n’est en aucun cas restreinte à une identité culturelle unique qui engendrerait inévitablement l’appauvrissement de celle-ci. De même, le nationalisme ne peut se limiter à des idées de droite et d’extrême droite. La charte de Douar ha Frankiz est explicite sur le sujet : «Nationalistes, nous rejetons le modèle assimilationniste français et affirmons le droit à la pluralité des identités – y compris communautaires – au sein d’une nation commune». Et pour cause ! La multiplicité des cultures et le respect de chacune d’elles au sein de la nation bretonne est la promesse de l’épanouissement de toutes et tous. 7seizh.info, Pour une Bretagne indépendante et multiculturelle ! - 7seizh.info
  • Avec un club maintenu en fédérale 2 suite à la pandémie qui a complètement tronqué la fin de l’exercice 2019-2020, les dirigeants du Roc sont bien décidés à ne pas galvauder la chance qui se présente à eux. Ils ont donc décidé de mettre tout en œuvre pour démontrer que leur place dans cette catégorie n’est en rien usurpée. Pendant quatre saisons à ce niveau, le club de l’Ouest Audois s’était transformé en véritables montagnes russes, alternant des résultats catastrophiques à des exploits qui surprenaient tout le monde. Désormais, le groupe d’anciens joueurs qui se trouve aux commandes du club, (les trois présidents, le manager, les deux entraîneurs de la "B" et les deux de la première), veut que le RO Castelnaudary devienne une équipe incontournable du championnat de France de fédérale 2. En premier lieu, un club bien structuré qui présente des formations dans toutes les catégories sans avoir recours au système des ententes. Vient ensuite un recrutement ciblé (voir ci-dessous) destiné à renforcer un groupe qui en plus, n’enregistre pas le moindre départ au niveau de l’effectif de l’équipe 1. Pour couronner le tout, les coachs pourront compter sur un gros contingent de juniors formés au club qui monte en senior et qui va donner un véritable coup de fraîcheur à l’ensemble. Enfin, dirigeants, entraîneurs et joueurs étant bien conscients que le manque de condition physique avait provoqué les résultats en dents de scie de la saison dernière, la reprise est fixée au 22 juillet pour huit semaines de préparation avant les trois coups du championnat qui seront frappés le 13 septembre avec pour objectif avoué le maintien gagné sur le terrain, et, bien évidemment, plus si affinité… ladepeche.fr, RO Castelnaudary : devenir un véritable club de F2 - ladepeche.fr
  • En manque d’assise populaire, des hommes politiques tentent désespérément de galvauder le combat de l’imam de Badalabougou. Une aberration sous nos tropiques. , Front social mouvementé : Ces hommes politiques qui veulent galvauder le combat de l’Imam Dicko | maliweb.net

Traductions du mot « galvauder »

Langue Traduction
Corse overuse
Basque gehiegi
Japonais 酷使
Russe злоупотреблять
Portugais uso excessivo
Arabe الإفراط
Chinois 过度使用
Allemand überbeanspruchung
Italien uso eccessivo
Espagnol uso excesivo
Anglais overuse
Source : Google Translate API

Synonymes de « galvauder »

Source : synonymes de galvauder sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « galvauder »


Mots similaires