La langue française

Gagé

Sommaire

  • Définitions du mot gagé
  • Phonétique de « gagé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « gagé »
  • Citations contenant le mot « gagé »
  • Images d'illustration du mot « gagé »
  • Traductions du mot « gagé »
  • Synonymes de « gagé »

Définitions du mot « gagé »

Trésor de la Langue Française informatisé

GAGE, subst. masc.

I. − Au sing. ou au plur.
A. − Ce que l'on dépose entre les mains de quelqu'un en garantie.
1. DR. ,,Contrat par lequel un débiteur remet à son créancier un objet mobilier pour garantir l'exécution de sa dette`` (Banque 1963). Cf. fiducie ex. :
1. 2072. Le nantissement d'une chose mobilière s'appelle gage [it. ds le texte]. Celui d'une chose immobilière s'appelle antichrèse. Code civil,1804, p. 372.
Gage vif, gage mort ou mort gage. ,,Celui qui vient ou ne vient pas en déduction de la dette`` (Ac. 1932).
P. méton. La chose remise en gage. Celui qui ne peut pas trouver une caution, est reçu à donner à sa place un gage en nantissement suffisant (Code civil,1804, art. 2041, p. 367).Le créancier ne peut, à défaut de paiement, disposer du gage (Code civil,art. 20781804, p. 373).
2. P. ext.
a) Tout meuble ou immeuble garantissant le paiement d'une dette. Mettre en gage, prêter sur gage. Il obtint la remise des villes de Péronne, Roye et Mondidier, qui avaient été assignées en gage de la dot (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 4, 1821-24, p. 420).Cet hiver, certaines familles mettaient en gage leur argenterie pour donner des bals (Michelet, Journal,1835, p. 169).
Prêteur* sur gages.
b) Ce qui est déposé lors d'une contestation entre les mains d'une tierce personne par les deux parties et qui sera remis à celui qui a raison. Mettons des gages entre les mains de quelqu'un (Ac.1798-1878).
3. Spécialement
a) JEUX. Ce qui est déposé par les joueurs perdants et qu'ils ne peuvent récupérer qu'à la fin du jeu moyennant une pénitence. C'est là l'origine d'une pénitence toute semblable que l'on impose, au petit jeu des gages touchés (Jouy, Hermite, t. 3, 1813, p. 62).Les gages furent tirés au sort sur les genoux d'Élodie (A. France, Dieux ont soif,1912, p. 136).
b) FÉOD. Gant ou gantelet que l'on jetait pour défier quelqu'un au combat. Gage du combat ou gage de bataille (Ac.1798-1878) :
2. ... il ajouta : Voilà le chevalier du Cygne prêt à recevoir le gage de bataille. Pour toute réponse, le roi jeta son gant, qu'Olivier ramassa. Ensuite les deux ennemis (...) se précipitèrent l'un sur l'autre. Genlis, Chev. Cygne, t. 3, 1795, p. 357.
B. − Au fig. Ce qui représente une garantie, une assurance de quelque chose. Gage d'alliance, de tendresse. Donnez-moi un gage, un gage d'oubli du passé, d'espoir dans l'avenir! (De Vogüé, Morts,1899, p. 354).Élisabeth lui donna son appui moyennant des gages : la remise du Havre d'abord et plus tard la restitution de Calais (Bainville, Hist. Fr., t. 1, 1924, p. 168).
1. [Pour le passé] Ce qui sert de preuve, de témoignage :
3. ... si (...) [le sous-secrétaire d'État] n'était venu me forcer en quelque sorte à donner de la publicité à ma lettre, publicité qui, au demeurant, devient pour le lecteur un gage de plus de l'authenticité et de l'exactitude de tous les faits mentionnés ici. Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 2, 1823, p. 553.
2. [Pour l'avenir] Ce qui constitue une promesse formelle, une assurance. Le capitaliste trouve dans l'instrument produit par le travailleur un gage d'indépendance et de sécurité pour l'avenir (Proudhon, Propriété,1840, p. 216).L'immortalité de l'âme, gage de notre béatitude future (Gilson, Espr. philos. médiév.,1931, p. 177).
3. Expressions
Demeurer pour les gages (vx).
[En parlant de ceux qui sont pris ou tués dans un combat dont les autres parviennent à réchapper] Synon. de succomber.La moitié des siens sont demeurés pour les gages (Ac.1835, 1878).
[En parlant de circonstances moins graves] ,,Par exemple si dans une hôtellerie, dans un cabaret, on retient quelques gens d'une compagnie, afin qu'ils payent pour les autres qui se sont échappés`` (Ac. 1835, 1878.
Donner des gages à un parti. Se lier à un parti par un acte attestant son attachement à celui-ci. C'est très malin, son jeu de bascule, les gages donnés un jour aux libéraux, l'autre jour aux autoritaires (Zola, Argent,1891, p. 414).
Gage de l'amour (vieilli et littér.). Synon. de enfant.Abassa portoit dans son sein le gage funeste de notre union (Genlis, Chev. Cygne, t. 2, 1795, p. 246).
Laisser (qqc.) pour gage, pour les gages. Synon. de perdre.Oui, justement, l'île de Fionie; c'est là que j'ai manqué laisser mon nez en gage (Mérimée, Théâtre C. Gazul,1825, p. 16).
Prendre des gages. Prendre des précautions en s'assurant dès maintenant des avantages que l'on n'est pas certain d'obtenir plus tard. Au printemps prochain, l'Allemagne sera défaillante; on le sait. Que se passera-t-il? Il faudra prendre des gages. Autant, dès lors, maintenir ceux que nous avons déjà (Barrès, Cahiers, t. 13, 1921-22, p. 194).
II. − Au plur.
A. − Somme que l'on verse mensuellement ou annuellement pour payer les services d'un domestique. Payer les gages. Les gages d'un cocher (Voy. La Pérouse, t. 2, 1797, p. 345). Cela ne suffit pas aux gages des domestiques, aux appointements des maîtres et des maîtresses de tes sœurs, à leur toilette et à la mienne (Lamart., Nouv. Confid.,1851, p. 34).
(Être) aux gages de qqn.
Vieilli. Être au service de quelqu'un en qualité de domestique. Il est aux gages d'un tel (Ac. 1835-1932).
Être à l'entier service de quelqu'un et, p. ext., lui être aveuglément dévoué. Ils mettent leur génie trafiquant aux gages du sultan ou des Turcs (Lamart., Voy. Orient, t. 2, 1835, p. 386).
Casser* (qqn) aux gages.
À gages. Qui est payé pour cette sorte de service. Tueur à gages. Par ce même décret, elle [la Convention] accorda des secours et pensions à tous les anciens serviteurs à gages du ci-devant roi (Erckm.-Chatr., Hist. paysan, t. 2, 1870, p. 314).Elle a un secrétaire à gages pour l'administration de ses réceptions (Martin du G., Devenir,1909, p. 153).
Gén. péj. Là, point d'applaudissements à gage, à qui l'on a, pour ainsi dire, noté, sur la pièce, les endroits qu'ils doivent applaudir (Jouy, Hermite, t. 4, 1813, p. 332).Les chroniqueurs d'alors, tant français que bourguignons, étaient des chroniqueurs à gages. Tout grand seigneur avait le sien (A. France, J. d'Arc, t. 1, 1908, p. iv).
Au fig. et fam. Cet homme ne vole pas ses gages. ,,il s'acquitte bien de ce qu'il est chargé de faire`` (Ac. 1878, 1932).
Rem. On relève a) Qq. attest. au sing. MlleTrapenard entra donc au service de ce maître, pour n'en plus bouger, au gage de quarante-cinq francs par mois (Bourget, Discipline, 1889, p. 16). V. aussi Jouy supra. b) L'emploi fém. (plur.) ds Hémon, M. Chapdelaine, 1916, p. 78, 166, 182.
B. − Spécialement
1. HIST. ,,Appointements d'un office ou d'une charge`` (Lep. 1948). Un autre moyen, ce fut de retenir la moitié des gages et pensions de tous les officiers de justice et de finance du pays de Bourgogne (Barante, Hist. ducs Bourg., t. 3, 1821-24, p. 169).Il avait en meubles plus de cent mille écus d'or, trente mille livres de rentes, et les profits de ses fiefs, et les gages de son office de maréchal (Flaub., Champs et grèves,1848, p. 218).
2. MAR. Solde du capitaine, des matelots d'un bâtiment de commerce. Les gages d'un capitaine de navire, d'un matelot (Ac. 1835, 1878).
Prononc. et Orth. : [ga:ʒ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) Ca 1130 gwage « ce qu'on met ou laisse en dépôt, comme garantie d'une dette, de l'exécution de quelque chose » (Lois de Guillaume, éd. J. E. Matzke, p. 7, § 5); b) ca 1165 guage « ce qu'on donne à quelqu'un à titre de réparation, de satisfaction pour un tort qu'on lui a causé » (Benoit de Ste-Maure, Troie, 2595); 2. a) ca 1135 mettre guage « engager quelque chose, mettre en jeu » (Couronnement de Louis, éd. E. Langlois, 1873); b) 1538 terme de jeu (Est. s.v. pignus); 3.) 1694 gage « dans une contestation, enjeu déposé par les différentes parties, pour être remis à celle qui aura gain de cause » (Ac.). B. 1160-74 gages masc. plur. « solde, salaire, appointement » (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, 3103). De l'a. b. frq. *waddi « gage »; cf. m. néerl. wedde de même sens; a. h. all. wetti « gage, amende »; all. Wette « pari, gageure ». Le mot est attesté aux sens A 1, 3 et B en b. lat. (ca 643 wadium ds Nierm.) ainsi que dans les Gloses de Reichenau (De Libro Genesis, 570 ds H.W. Klein et A. Labhardt, Die Reichenauer Glossen, t. 1, p. 85 : pignus : wadius); il n'est pas exclu que le lat. vas, vadis « caution » ait pu participer à un moment quelconque à la naissance du mot (cf. Ern.-Meillet). Fréq. abs. littér. : 1 070. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 297, b) 1 254; xxes. : a) 1 470, b) 1 033. Bbg. Frank (G.). Faire ravoir les gages. Mod. Lang. Notes. 1938, t. 53, pp. 603-604.

GAGER, verbe trans.

A. − Gager qqc.
1. Servir de gage à, garantir. Il est vrai que c'est sur le domaine privé du sultan (...) que serait gagé le nouvel emprunt (Jaurès, Paix menacée,1914, p. 321).L'occupation de la rive gauche du Rhin gagerait les paiements (Bainville, Hist. Fr., t. 2, 1924, p. 274) :
1. La chambre de commerce emprunte souvent pour cet objet et l'emprunt est gagé par des taxes, taxes qui ont d'ailleurs un objet précis, le remboursement de l'emprunt, et que l'on doit cesser de percevoir quand le but est atteint. Chardon, Trav. publ.,1904, p. 199.
2. [Le compl. est un inf. ou une complétive avec que]
Gager de.S'engager à faire quelque chose. Chacun de vous avait gagé de souper avec moi; j'en avais fait la promesse à chacun de vous; nous souperons tous ensemble (Nerval, Chât. Bohême,1853, p. 58).
Gager que.Émettre une opinion, un avis, avec l'idée de pari pour la renforcer. Tu n'es guère couvert, lui dit-elle, et le temps n'est pas chaud. Je gage que tu as froid? (Sand, F. le Champi,1850, p. 17) :
2. M. de Rollebon, qui passait et ne croyait à rien, gagea contre le curé de Moulins qu'il ne lui faudrait pas deux heures pour ramener le malade à des sentiments chrétiens. Le curé tint le pari et perdit... Sartre, Nausée,1938, p. 31.
3. [Le compl. désigne l'enjeu du pari] Gager + compl. + que.S'engager à donner un objet ou une somme d'argent si l'on vient à perdre un pari. Synon. parier.Je gagerais cent livres sterling que cette rencontre de lord Talbot me portera malheur (Vigny, Chatterton,1835, II, 1, p. 276).Gageons, monsieur, me dit mon guide (...) gageons un cigare que je devine ce que vous allez faire chez monsieur de Peyrehorade? (Mérimée, Vénus Ille,1841, p. 244).
P. ext. [En prop. incise] Je gage. Je présume, je suppose. Enfin, la soirée a été très bouffonne et vous aurait divertie, je gage (Sand, Corresp., t. 1, 1826, p. 19).Mais non, il faut ci me montrer pédant Un peu, cela fait bien, sied à mon âge Sans effrayer trop le vôtre, je gage (Verlaine, Œuvres posth., t. 1, Varia, 1896, p. 22).
B. − Gager qqn, vx.Donner des gages à quelqu'un pour les services qu'il rend. Au lieu de gager les prêtres, mettez-les en prison et défendez la messe : demain le peuple sera dévot (Courier, Pamphlets pol., Au réd. « Censeur », 1819, p. 27).Tel domaine voisin qui employait vingt-cinq ou trente ouvriers, en a trouvé difficilement à gager huit (Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 178).
REM.
Gageur, -euse, subst.,rare, fam. Celui, celle qui gage, qui a l'habitude de gager. Un grand gageur. Un gageur perpétuel (Ac. 1798-1932).
Prononc. et Orth. : [gaʒe], (il) gage [ga:ʒ]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1100 guagier trans. « garantir au moyen de gages le remboursement d'une somme, l'exécution de quelque chose » (Roland, éd. J. Bédier, 515); 2. a) ca 1200 soi gagier pronom. « se promettre de faire quelque chose, parier » (Aiol, 966 ds T.-L.); b) fin xiiies. gagier abs. « parier » (De Jouglet ds Fabliaux, éd. A. de Montaiglon et G. Raynaud, t. 4, p. 120, 281); c) mil. xves. gaigier que « soutenir que, être sûr que » (Mistére du Viel Testament, éd. J. de Rothschild, 17151); 3. fin xives. gagier « payer, donner un salaire à » (Froissart, Chroniques, éd. S. Luce, t. 8, p. 36, 15). Soit dér. de gage*, dés. -er; soit empr. à l'a. b. frq. *wadjare « gager » (cf. FEW t. 17, 446 b). Le mot est également attesté en b. lat. avec les mêmes sens (776 wadiare ds Nierm.). Fréq. abs. littér. : 202. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 467, b) 245; xxes. : a) 148, b) 238.

Wiktionnaire

Forme de verbe

gagé \ɡa.ʒe\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe gager.


Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

GAGER. v. tr.
Déposer quelque chose comme gage qui sera attribué au gagnant dans une contestation. On dit aussi absolument Gager avec quelqu'un, contre quelqu'un. Il vieillit. Elliptiq. et fam., Gage que si, gage que non, Je gage que si, je gage que non. Il signifie aussi Payer par an, par mois pour un service domestique ou autre. C'est un homme que j'ai gagé pour cela. Le gagez-vous pour cela? Fam., Il semble qu'il soit gagé pour faire telle chose. Il semble qu'il soit payé pour cela.

Littré (1872-1877)

GAGÉ (ga-jé, jée) part. passé de gager
  • 1Meubles gagés, ceux qui ont été saisis pour la sûreté de quelque dette.
  • 2Mis en gageure. Un déjeuné gagé.
  • 3Qui reçoit un salaire. Je suis auprès de lui gagé pour serviteur, Vous me voudriez encor payer pour précepteur, Molière, l'Ét. I, 9. C'est ainsi que des auteurs gagés par des libraires écrivent l'histoire, Voltaire, Mœurs, 15. Les assassins gagés qu'il menait à sa suite, Lemierre, Barnevelt, I, 5. Et moi, quel est mon sort ? malheureux ! je ne suis Qu'un esclave gagé qui sert la tyrannie, Masson, Helvét. II.

    Il semble qu'il soit gagé pour faire cela, il semble qu'il soit payé pour cela.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

GAGÉ. Ajoutez :
4Garanti par un gage. Rechercher si les emprunteurs sont en situation de remplir les engagements qu'ils vont prendre envers le public, c'est-à-dire si leur emprunt est réellement gagé, Journ. offic. 18 juin 1876, p. 4278, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « gagé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
gagé gaʒe

Évolution historique de l’usage du mot « gagé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « gagé »

  • Un véhicule à moteur gagé sert habituellement de caution pour des créanciers comme l’Etat ou un organisme de crédit. Théoriquement, son propriétaire n’a nullement le droit de céder le véhicule tant que le gage n’a pas été annulé. Ce certificat doit avoir été établi moins de deux semaines avant la cession du véhicule. Actual Net, De quelles façons peut-on se procurer un certificat de non gage ? - Actual Net
  • Et d'ajouter : « Charline Avenel, rectrice de l'académie, se dit préoccupée par le développement de ce genre de comportement dangereux et violent. La sensibilisation des élèves a vocation à être renforcée, notamment pendant les heures de vie de classe du collège qui seront consacrées à cette question. De plus, le Comité d'éducation à la santé et à la citoyenneté (CESC) de l'établissement a déjà engagé un travail autour des réseaux sociaux. » leparisien.fr, Étampes : l’agression filmée serait la conséquence d’un gage après un jeu de ballon - Le Parisien
  • 35.000 en 2019, soit presque 100 par jour : c'est le nombre de meurtres au Mexique. C'est plus que dans certaines zones de guerre. Ces meurtres sont largement perpétrés par des tueurs à gages engagés par des narcotrafiquants. Brut a pu interviewer l'un d'eux, qu'on surnomme « El chacal ». Cet homme aurait tué plusieurs dizaines de personnes. Le tueur a donné rendez-vous à notre reporter Charles Villa au cœur de Mexico, dans le quartier de Tepito, l’un des plus dangereux de la ville. Brut., Mexique : entretien avec un tueur à gages | Brut.
  • Pendant des années, des rumeurs évoquant des tueurs à gages engagés sur le dark web par des particuliers ont circulé sur la toile sans véritables fondements. Mais en 2019, un meurtre commandité sur Internet a été dévoilé. C’est le premier à avoir été vérifié et à être connu. Courrier international, L’effrayant marché des tueurs à gages du “dark web”
  • "Les Turcs ont alors engagé 80 000 hommes pendant 20 jours, sur un front de plus de 300 km", rappelle-t-il citant un responsable militaire français, et d’ajouter : "avec des chars lourds, de l’artillerie et une vingtaine de drones armés au-dessus d’eux". , "L’armée turque s’appuie désormais sur un outil industriel national, un gage d’autonomie stratégique | TRT Français
  • Chacun a engagé une entreprise différente. Mais dans le paysage, c’est bien Fayolle et Fils qui sort du lot. L’entreprise de BTP, basée à Soisy-sous-Montmorency, s’est vite positionnée sur le marché comme nous l’explique son gérant Christophe Rogron : “On opère actuellement à Sarcelles, Saint-Leu-la-Forêt, Groslay, Franconville, Deuil-la-Barre et Montigny-lès-Cormeilles”. Il précise d’ailleurs que d’autres communes sont venues aux informations ces dernières semaines.  , Le Val-d’Oise désinfecte ses rues, sans gage d’efficacité
  • C'est en octobre 2013 que Tan Youhi a embauché le tueur à gages numéro 1, Xi Guangan, pour un montant de 282.800 dollars. Désirant prendre aussi peu de risques que possible, ce dernier a alors engagé Mo Tianxiang, tueur à gages numéro 2, pour environ 141.000 dollars, soit la moitié de sa prime. Slate.fr, Un homme embauche un tueur à gages, qui embauche un tueur à gages... et ainsi de suite (cinq fois) | Slate.fr
  • Et quand Anne Souyris, adjointe à la maire de Paris en charge de la santé et tête de liste EELV dans le XIIIe, propose carrément de retrouver le lit de la Bièvre autour de laquelle serait dégagée «une coulée verte piétonnisée avec de la verdure» (sic) (CNews – 03/02/20), Anne Hidalgo n’est guère impressionnée. L’idée date de Bertrand Delanoë, son prédécesseur à l’Hôtel de ville, ce qui ne rajeunit personne, et sans doute que la surenchère et la provocation, si elle lui en touche une, ne fait pas bouger l’autre, comme disait Jacques Chirac, un autre ancien maire de Paris. Chroniques d‘architecture, Les propositions des candidats, dont Villani, sont gage de leur dévouement
  • Après un master en école de commerce et une spécialisation dans la création de StartUp, Pierre MAGERAND et Jérémie VILLENEUVE ont créé NAMETAG, une marque innovante engagée dans l’amélioration des conditions de jeu des e-sportifs. Passionnés d’e-sport, la compétition de jeux vidéo, ils sont convaincus que chaque joueur mérite de jouer dans des conditions optimales pour pouvoir exprimer au mieux tout son talent et booster ses performances. Portés par des valeurs d’innovation et d’accessibilité, ils sont persuadés qu’un meilleur accompagnement des joueurs permettra un meilleur développement de cette nouvelle discipline. Le courrier des entreprises, Revivez le dernier Petit Déjeuner de la Création : Connaître son marché : gage de réussite ! | Le courrier des entreprises
  • Le droit commun du gage (articles 2333 et s. du Code civil), qui doit pouvoir s’appliquer à tous les types de biens corporels (dont des stocks) prévoit des modalités de constitution souples et l’accomplissement de mesures de publicité afin d’assurer l’opposabilité aux tiers. Depuis la réforme de 2006, le gage de droit commun présente pour le créancier gagiste l’avantage majeur de pouvoir bénéficier d’un pacte commissoire lui permettant de devenir propriétaire des biens gagés en cas de défaillance du débiteur (article 2348 du Code civil). Par ailleurs, l’article 2334 offre la possibilité à un créancier de bénéficier d’un gage consenti par un tiers en garantie des obligations d’un débiteur, lequel n’est donc pas obligatoirement le constituant du gage. LEXplicite, Gage des stocks : l'éphémère épilogue
  • Après s’être engagés il y a tout juste un an dans une charte de qualité garantissant la localisation sur le territoire français  de l’intégralité des étapes de la préparation du saumon fumé, les industriels français entendent faire valoir leur démarche auprès du grand public. A partir de 2020, le logo Fumé en France se déploiera sur leurs productions. lsa-conso.fr, Fumé en France, le nouveau gage de qualité...

Images d'illustration du mot « gagé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « gagé »

Langue Traduction
Anglais pledged
Espagnol prometido
Italien impegnato
Allemand verpfändet
Chinois 认捐
Arabe تعهد
Portugais prometeu
Russe залог
Japonais 誓約した
Basque konpromisoa hartu zuten
Corse impegnatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « gagé »

Source : synonymes de gagé sur lebonsynonyme.fr
Partager