La langue française

Salarier

Définitions du mot « salarier »

Trésor de la Langue Française informatisé

SALARIER, verbe trans.

Rétribuer par un salaire. Salarier un domestique, un employé, un ouvrier. Il était aussi salarié par la ville comme percepteur, sur le marché, des droits d'étalage (A. France, Vie littér., 1892, p. 87).Cambon proposa, en vain d'ailleurs, de ne plus salarier le clergé (Lefebvre, Révol. fr., 1963, p. 376).
REM.
Salarieur, subst. masc.Personne qui rétribue par un salaire, qui paye un salaire à quelqu'un. Vous ne m'offrez point le minimum de commodité, d'égalité d'humeur, de politesse que l'on peut attendre d'un maître, d'un salarieur (Arnoux, Chiffre, 1926, p. 48).
Prononc. et Orth.: [salaʀje], (il) salarie [-ʀi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. a) 1369 « rétribuer (un travail) par un salaire » (Testament de Jehane dou Puch, 3 janv., chirographe, Arch. de Tournai ds Gdf. Compl.: que leur paine et travail soit tres bien salaryé); b) fin xives. « rétribuer (quelqu'un) par un salaire » (Jean Boutiller, Testament, ibid.: lesquels seront salairiez); 1415 (Nicolas de Baye, Journal, éd. A. Tuetey, t. 2, p. 232: les salarient competemment); rare jusqu'au xviiies.; 1766 (Turgot, Réflexions sur la formation et la distribution des richesses, § XVII ds Éphémérides du citoyen, t. XI, 1769, p. 36: le revenu qui sert à salarier toute la classe des Artisans); 2. 1456-57 « récompenser » (Cent Nouvelles nouvelles, 85, éd. F. P. Sweetser, p. 495: ainsi fut le [...] curé salarié du service qu'il feist). B. 1. 1766 part. passé adj. et subst. « (celui) qui reçoit un salaire » (Turgot, op. cit., § LXVI ds Éphémérides du citoyen, t. XII, 1769, p. 84: [l'ordre] des simples Ouvriers salariés; ibid.: simples salariés); 2. 1810 part. passé adj. « qui procure un salaire » (Code pénal, art. 408, p. 150: un travail salarié). Dér. sav. de salaire* (lat. salarium); dés. -er. Fréq. abs. littér.: 21.
DÉR.
Salarisation, subst. fém.,écon. Fait de considérer quelqu'un comme salarié, de donner à quelqu'un le statut de salarié. Ce phénomène de « salarisation » croissante est complexe, car il y a des personnes qui disposent de revenus mixtes (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 99). [salaʀizasjɔ ̃]. 1reattest. 1968 id.; de salarié, suff. -isation (-iser*, -tion*).
BBG.Gohin 1903, p. 318.

Wiktionnaire

Verbe

salarier \sa.la.ʁje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Rétribuer par le salaire qui est dû.
    • La Constitution impose à l'État l'obligation de salarier les ministres des cultes, mais elle ne fait aucune distinction entre eux et ne détermine d'ailleurs le traitement d'aucun. Si le gouvernement alloue aux membres du haut clergé des traitements supérieurs à ceux du clergé subalterne, c'est qu'il le veut bien. — (P.-A.-F. Gérard, L'insurrection du clergé catholique : Moyens de le faire rentrer dans l'ordre, Bruxelles, chez J. Rozez, 1879, p. 21)
    • Quant à l’hôpital, il a tellement peu assimilé qu’il salarie les médecins hospitalo-universitaires que ce qu’il leur verse n’a pas le statut de salaire, mais d’indemnité. — (Daniel Wallach, Numerus clausus : Pourquoi la France va manquer de médecins, 2011)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SALARIER. v. tr.
Rétribuer par le salaire qui est dû. Le participe passé

SALARIÉ s'emploie adjectivement et signifie Qui reçoit des gages, un salaire. Un homme salarié par les ennemis de l'État. Salarié par la police. Il s'emploie aussi substantivement. Les salariés du gouvernement. Les propriétaires et les salariés.

Littré (1872-1877)

SALARIER (sa-la-ri-é), je salariais, nous salariions, vous salariiez ; que je salarie, que nous salariions, que vous salariiez v. a.
  • Donner le salaire qui est dû. Tous les évêques, chanoines et curés sont salariés par le gouvernement, La Pérouse, Voy. t. II, p. 351, dans POUGENS. J'entends à ce mot salarier beaucoup de murmures, et l'on dirait qu'il blesse la dignité du sacerdoce ; mais, messieurs, il serait temps que l'on abjurât les préjugés d'ignorance orgueilleuse qui font dédaigner les mots salaires et salariés ; je ne connais que trois manières d'exister dans la société : il faut y être mendiant, voleur ou salarié ; le propriétaire n'est lui-même que le premier des salariés, Mirabeau, Collection, t. II, p. 12.

HISTORIQUE

XVe s. Ainsi fut le pauvre amoureux curé salarié du service qu'il fit à Amour, Louis XI, Nouv. LXXXV.

XVIe s. Je trouve à cette heure occasion de l'en salariser et reconnoistre, en lui faisant present de ma prisonniere, Yver, p. 543. Voicy entre autres un grand deffaut en la justice distributive de punir seulement et non salarier, Charron, Sagesse, p. 470, dans LACURNE. Ses edifices s'avancent, car il a salairié plus d'ouvriers, Palsgrave, p. 673.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « salarier »

→ voir salaire
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Salaire ; ital. salariare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « salarier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
salarier salarje

Citations contenant le mot « salarier »

  • Tout le monde s'amuserait, les riches surtout, si l'on pouvait préparer le plaisir, le salarier et lui assigner rendez-vous. De Rodolphe Töpffer / Voyages en zigzag
  • Autre urgence pour lui, le sort des GIP Cafés Cultures, une aide qui permet aux cafés, bars et restaurants de salarier des artistes, grâce au soutien des Collectivités Territoriales et du Ministère de la Culture. « Pendant sa campagne, Grégory Doucet avait promis de contribuer au financement des GIP. On attend qu’il le fasse », conclut le musicien.  , La Ville de Lyon débloque un fonds de soutien de 4 millions d'euros pour la culture, "un signal très positif" | Actu Lyon
  • Le maire ajoute qu’il travaille à des pistes pour faire venir des professionnels de santé à Dreux : salarier des médecins, se rapprocher de l’hôpital (des libéraux pourrait aller travailler au centre hospitalier et vice-versa). www.lechorepublicain.fr, Maison de santé des Bâtes, prévention de la délinquance, réorganisation des services de la mairie... Ce qu'il faut retenir du Conseil municipal de Dreux - Dreux (28100)

Images d'illustration du mot « salarier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « salarier »

Langue Traduction
Anglais wage earner
Espagnol asalariado
Italien salariato
Allemand lohnempfänger
Chinois 打工仔
Arabe كاسب
Portugais assalariado
Russe наемный работник
Japonais 賃金労働者
Basque soldatapekoa
Corse salariatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « salarier »

Source : synonymes de salarier sur lebonsynonyme.fr

Salarier

Retour au sommaire ➦

Partager