Froissement : définition de froissement


Froissement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FROISSEMENT, subst. masc.

Action de froisser; son résultat. Un léger, un petit froissement.
A.− Dans le domaine concr.
1. [Correspond à froisser A 1; en parlant d'une partie du corps]
a) Vieilli. Action de froisser, de meurtrir par choc ou par pression. L'attouchement d'un œil, le froissement d'un muscle du bras ne produisirent aucun réflexe (Léautaud, In memor.,1905, p. 212).
b) P. méton. Meurtrissure, contusion due à un choc ou provoquée par une trop forte pression. Elle [la contusion] se traduit par un froissement et une déchirure de ces tissus avec épanchement de sang (Garcin, Guide vétér.,1944, p. 29):
1. − Il paraît que sans cesse on se trompe, qu'il y a des éclats dont on ne sait même pas qu'on les a reçus, d'autres qu'on a pris pour une simple contusion. Il serait bien possible qu'un violent froissement de nerf donnât la même sensation que donnerait un corps logé dans un muscle... Montherl., Songe,1922, p. 119.
2. [En parlant d'une chose]
a) [Correspond à froisser A 2 b; avec l'idée d'une déformation] Action de former des plis (sur une surface plane). Sur l'immense élargissement de la nappe d'eau, pas une ride, pas même un froissement léger qui puisse en tenir un peu la surface (Gide, Voy. Congo,1927, p. 700).
P. méton. Bruit qui accompagne le froissement (de quelque chose). Entendre un froissement. Nul bruit, si ce n'est le froissement de feuillets de vélin sous les doigts du docteur Huylten (Bertrand, Gaspard,1841, p. 79).C'était une immense pièce (...) que les fenêtres ouvertes sur trois côtés emplissaient tout entière du léger froissement d'eau de la lagune (Gracq, Syrtes,1951, p. 107):
2. Il [un torrent] fait tant de bruit que j'ai cru d'abord ne pouvoir jamais m'accommoder de cette grande rumeur qui me réveillait à l'aube et où je pensais entendre des cris, mais je m'habitue au perpétuel froissement de ces eaux vertes à broderies blanches. Green, Journal,1948, p. 184.
En partic. [En parlant d'un tissu, d'un habit] Froissement d'étoffe, de robe. Elle se leva dans un froissement de dentelles (Péladan, Vice supr.,1884, p. 284).Parfois, je percevais un mouvement, un froissement de jupe (Duhamel, Confess. min.,1920, p. 117).
b) [Correspond à froisser A 2 c] Léger frottement; bruit qui en résulte. Froissement de branches. Pour tout bruit on entendoit le froissement de la proue sur les flots (Chateaubr., Génie,t. 1, 1803, p. 213).On entendait le froissement de leurs chapelets (Flaub., Bouvard,t. 2, 1880, p. 120).C'était le froissement des feuilles d'un tilleul contre la maison (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 64).
B.− Au fig.
1. Légère mésentente due à un affrontement de caractères, à une divergence d'intérêts, à une opposition de sensibilités différentes. Froissement d'amour-propre. Synon. friction.C'était le premier froissement entre lui et ses enfants, qu'il cachait, et dont l'amertume venait de lui échapper (Zola, Terre,1887, p. 138).J'ai du reste toute confiance en vous pour éviter tout froissement et faire rendre à chacun le maximum (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 32).
2. P. ext. Ce qui blesse (quelqu'un) dans sa sensibilité, dans sa susceptibilité. Synon. vexation.Mon orgueil sans cesse s'irrite de mille infimes froissements (Gide, Journal,1890, p. 15).Le curé cause trop contre les gens. Il y a trop de froissements dans ce qu'il dit (Renard, Journal,1903, p. 848).Je vous accorde que nous avons manqué de confiance envers elle, Alain et moi, que nous l'avons froissée... mais on ne se tue pas pour un froissement (Mauriac, Mal Aimés,1945, II, 6, p. 200).
Prononc. et Orth. : [fʀwɑsmɑ ̃]. Ds Ac. dep. 1718. Étymol. et Hist. Ca 1275 « action de mettre en morceaux, de faire voler en éclats » (Adenet Le Roi, Enfances Ogier, éd. A. Henry, 810); fin xive-début xves. « fatigue, peine » (Eustache Deschamps, éd. de Queux de St Hilaire, II, 15, 11); av. 1590 « action de léser, de meurtrir, de chiffonner » (Paré, XI, 1 ds Littré); 1829 fig. (Boiste). Dér. du rad. de froisser*; suff. -(e)ment2*. Fréq. abs. littér. : 303. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 249, b) 460; xxes. : a) 614, b) 459.

Froissement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

froissement \fʁwas.mɑ̃\ masculin

  1. Action de froisser ou résultat de cette action.
    • La vision s’est envolée, Conrad ; mais, en me réveillant, j’entendais encore le froissement des cottes de mailles, …. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Nul bruit, si ce n'est le froissement de feuillets de vélin sous les doigts du docteur Huylten, …. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • …, tout ici, au contraire, est mouvement et murmure : des coups de bec contre le tronc des chênes, des froissements d’animaux qui marchent, broutent ou broient entre leurs dents les noyaux des fruits, …. — (François-René de Chateaubriand, Atala, ou Les Amours de deux sauvages dans le désert)
    • Pendant une de ces haltes, il crut percevoir à une légère distance le bruit d’un froissement de feuilles et de branches …. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
    • Nous allions quitter la prairie quand j’entendis naître, approcher et grossir dans le ciel un froissement pareil à celui des feuilles, plus doux pourtant et plus contenu.
      « Regarde ! Les oiseaux ! »
      — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 119)
  2. (Escrime) Pression plus ou moins brusque du fleuret le long du fer de l’adversaire.
  3. (Figuré) Ce qui heurte, ce qui blesse, en parlant des intérêts, des opinions, des sentiments.
    • Les froissements des intérêts, des amours-propres. - Il éprouva beaucoup de froissements dans cette société. - Il y a eu entre ces deux personnes quelques froissements.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Froissement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FROISSEMENT. n. m.
Action de froisser ou Résultat de cette action. Le froissement d'un membre. Le froissement d'un muscle. Le froissement d'un papier. Cette étoffe a perdu sa fraîcheur par le froissement. Il se dit spécialement, en termes d'Escrime, de la Pression plus ou moins brusque du fleuret le long du fer de l'adversaire. Il s'emploie quelquefois figurément et signifie, en parlant des Intérêts, des opinions, des sentiments, Ce qui heurte, ce qui blesse. Les froissements des intérêts, des amours-propres. Il éprouva beaucoup de froissements dans cette société. Il y a eu entre ces deux personnes quelques froissements.

Froissement : définition du Littré (1872-1877)

FROISSEMENT (froi-se-man) s. m.
  • 1Action de froisser ; résultat de cette action. Le froissement d'un membre contre une pierre. Ses vêtements à demi détachés [de Céluta] faisaient entendre le froissement d'une draperie pesante et mouillée, Chateaubriand, Natch. 2e partie, vers la fin.

    Terme de chirurgie. Froissement des artères, leur compression entre des pinces pour arrêter une hémorragie.

    Fig. Il en résulte [du sublime de la Bible] un ébranlement, un froissement incroyable dans l'âme, Chateaubriand, Génie, II, VI, 3.

  • 2 Fig. Choc, lutte. Le froissement des intérêts, des amours-propres.

    Offense, désagrément. Il a éprouvé des froissements.

HISTORIQUE

XVe s. [Malgré ce] Qu'a en armes chevalier de tourment, Ainçois qu'il puist à grant fais adrecier, Clers de labour, ouvrier de froissement, …Leur grant travail en la fin po leur vault, Deschamps, Poésies mss. f° 42, dans LACURNE.

XVIe s. Semblablement, ulcere vient à raison d'un coup ou froissement, Paré, XI, 1.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « froissement »

Étymologie de froissement - Littré

Froisser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de froissement - Wiktionnaire

 Dérivé de froisser avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « froissement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
froissement frwasmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « froissement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « froissement »

  • Entre Macky et une franche des Sénégalais qui grossit de plus en plus, c'est comme qui dirait, la grande incompréhension de part et d'autre. Entre un sentiment de dépit qu’on pourrait dire, traverser le président de la République et une sorte de désamour grandissant de bon nombre de sénégalais envers leur président. Au point qu’à travers un certain mutisme, une prise de parole de moins en moins ferme et une gestion du temps qui prend tout son temps, se pose une question : le cœur de Macky Sall, serait-il toujours à l'ouvrage, comme au premier jour de Mars 2012 ? Est-il permis de lire à travers son style de management de ces derniers mois et que la gestion du Covid-19 a eu à révéler en substance, un certain dépit (au sens de chagrin mêlé de colère, dû à une déception, à un froissement d'amour-propre) du président envers une bonne frange de ses propres partisans d’abord et des Sénégalais en général ? Au laboratoire de l'imaginaire, le symbole le plus fort et le plus illustratif de ce ‘’certain dépit’’ entre le chef de l'Etat et les siens, pourrait se lire à travers cette décision du président de la République lui-même, de quitter la résidence du palais présidentiel pour aller retourner habiter dans sa propre résidence, sa maison à Mermoz. Chez lui. De ne plus habiter au Palais. De ne plus habiter le Palais. SenePlus, MACKY, LE CAUR EST-IL TOUJOURS A L'OUVRAGE ? (4/5) | SenePlus
  • Les grandes feuilles linéaires, étroites et lancéolées partent du rhizome pour créer cette touffe, tandis que la floraison en panicule, rouge, concentre encore plus d'essence que le feuillage. Celui-ci est pourtant déjà très aromatique : son froissement répand un parfum doux, fin, floral qui n'est pas sans rappeler celui de la rose auquel une note de géranium ou de pin se serait jointe. D'ailleurs, elle a été utilisée, à une époque révolue aujourd'hui, pour "couper" l'huile essentielle de rose bien plus onéreuse. Binette & Jardin, Le palmarosa : un vrai déodorant
  • À la tombée de la nuit, une merveilleuse alliance entre le cinéma et la forêt. Les salles obscures laissent place aux transats, au froissement des feuilles et au bruissement du vent… Pour un peu, on y verrait bien Daniel Day Lewis dans Le dernier des Mohicans, de Michael Mann, tourné dans les forêts de Caroline du Nord, ou encore Robert Redford en Jeremiah Johnson de Sydney Pollack, filmé dans les froides forêts des montagnes Rocheuses. La Voix du Nord, À Raismes, une séance de ciné… dans la forêt le 3 juillet
  • Si le bruit du froissement des pages vous manque, le crédit d’impôt s’applique bien entendu au journal imprimé. Dans ce cas, vous ne paierez que 35 € pour un abonnement annuel de 70 €. , Presse : profitez du crédit d’impôt pour votre premier abonnement | L'Observateur de Beauvais

Traductions du mot « froissement »

Langue Traduction
Corse rughe
Basque wrinkling
Japonais しわ
Russe сморщивание
Portugais enrugamento
Arabe تجعد
Chinois 皱纹
Allemand falten
Italien corrugamento
Espagnol arruga
Anglais wrinkling
Source : Google Translate API

Synonymes de « froissement »

Source : synonymes de froissement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « froissement »


Mots similaires