La langue française

Fétiche

Sommaire

  • Définitions du mot fétiche
  • Étymologie de « fétiche »
  • Phonétique de « fétiche »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fétiche »
  • Citations contenant le mot « fétiche »
  • Images d'illustration du mot « fétiche »
  • Traductions du mot « fétiche »
  • Synonymes de « fétiche »

Définitions du mot « fétiche »

Trésor de la Langue Française informatisé

FÉTICHE, subst. masc.

A.− Objet, naturel ou façonné, considéré comme le support ou l'incarnation de puissances supra-humaines et, en tant que tel, doué de pouvoirs magiques dans certaines religions primitives. Culte des fétiches; fétiches nègres. Les gambades des sauvages autour de leur fétiche (Stendhal, Corresp.,t. 2, 1800-42, p. 427).La sculpture caduveo (...) se limite (...) à des fétiches et des représentations de dieux toujours de petites dimensions (Lévi-Strauss, Anthropol. struct.,1958, p. 281).
Emploi adj. ou en appos. Dieu, idole fétiche. On invoque le serpent fétiche dans les pluies abondantes et dans les sécheresses extrêmes, pour obtenir de riches récoltes et pour faire cesser les maladies des bestiaux (Dupuis, Orig. cultes,1796, p. 438).
B.− P. anal.
1. Objet, animal auquel est attribuée une influence bénéfique ou protectrice par des personnes superstitieuses. (Quasi-)synon. mascotte, porte-bonheur.Il faut me l'acheter [un chat]. Tony... ce sera notre fétiche! tant qu'il sera avec nous, je sens que rien ne pourra nous arriver de mal! (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 222).Il affectait de redouter les détours de la chance; il portait un fétiche d'or au milieu de son trousseau de clés (Duhamel, Combat ombres,1939, p. 26).
P. compar. [En parlant d'une pers.] Le hasard aidant sans doute, elle gagnait depuis sa liaison, elle traitait un peu Saccard en fétiche, l'objet ramassé que l'on garde et que l'on baise, même malpropre, pour la chance qu'il vous porte (Zola, Argent,1891, p. 224).
Emploi adj. ou en appos. Poupée fétiche. J'ai gardé (...) un papier fétiche que j'avais cousu dans une poche de mon veston, que je conservai plus tard comme signe de folie (Jouve, Scène capit.,1935, p. 218).
PARAD. Amulette, gris-gris, talisman et fétiche.
2. Personne, chose à laquelle on attribue des pouvoirs extraordinaires et/ou à laquelle on voue une admiration ou un respect exagéré. (Quasi-)synon. idole.Chaque coterie philosophopolitique a son homme, son fétiche qui pourrait sauver la République à lui tout seul et dont il n'est point permis de douter (Sand, Corresp.,t. 3, 1848, p. 73).Son Discours de la Méthode [de Descartes] est rempli de lapalissades, dont l'Université a fait des fétiches (L. Daudet, Rech. beau,1932, p. 143):
M'étant exprimé librement devant Isabelle sur le compte de la Prisonnière, à sa réaction j'ai pu constater que, pour elle non moins que pour Jacques, Proust était devenu le fétiche − le sujet auquel déjà on ne peut plus toucher. Du Bos, Journal,1924, p. 64.
Emploi adj. ou en appos. Ce sentiment fétiche, irréfléchi, irraisonné, absurde, qui a quelque chose de religieux (Goncourt, Journal,1857, p. 358).La pureté (...) devient, en passant par leurs lèvres [des adolescents], quelque chose qui me confond et m'abasourdit, une sorte de panacée, de terme fétiche, conjuratoire (Arnoux, Crimes innoc.,1952, p. 200).
En partic., PSYCHANAL. Objet provoquant et satisfaisant les désirs sexuels chez le fétichiste. La possession et la contemplation du fétiche provoquent soit l'orgasme sexuel, soit simplement des jouissances sentimentales platoniques (Guiraud ds Lafon1969).
Emploi adj. ou en appos. L'objet fétiche représente le pénis attribué par l'enfant à sa mère (avant l'Œdipe), avec laquelle il garde, par l'intermédiaire de ce que Winnicot a appelé « l'objet transitionnel », un lien symbolique et évocateur (H. Ey, P. Bernard, Ch. Brisset, Manuel de psych.,Paris, Masson et Cie, 1974, p. 386).
Rem. La docum. atteste un emploi subst. fém., vieilli. Le manitou est pour les sauvages ce qu'est la fétiche pour les nègres en Afrique (Baudry des Loz., Voy. Louisiane, 1802, p. 80).
REM. 1.
Arbre-fétiche. L'arbre-fétiche, à demi écorcé à la base par l'habitude que nous conservions d'y inscrire nos tailles successives (H. Bazin, Qui j'ose aimer,1956, p. 12).
2.
Fétiches-porte-bonheur. Sa table [de Roosevelt] encombrée d'une multitude d'objets surprenants : souvenirs, insignes, fétiches-porte-bonheur (De Gaulle, Mém. guerre,1956, p. 240).
3.
Féticheur, subst. masc.Maître des fétiches, capable de les fabriquer, d'en assurer l'efficacité, de les procurer à ceux qui font appel à lui. Il [le docteur] avait en effet ces yeux brillants, fascinateurs, traversés d'éclairs sauvages auxquels les vieux coloniaux savent reconnaître, dans les villages, l'occulte féticheur (Morand, Magie noire,1930, p. 126).
4.
Fétichique, adj.Qui relève du fétichisme. Passé fétichique et théocratique commun à tous les peuples (Comte, Catéch. positiv.,1852, p. 333).
Prononc. et Orth. : [fetiʃ]. Ds Ac. 1762-1932. Étymol. et Hist. 1605 fetisso (P. de Marées, Descr. et recit hist. du riche roy. de Gunea [texte trad. du néerl., v. Arv., p. 229, s.v. féticheur], p. 7 ds König, p. 92 : leurs Idoles ou Fetissos); 1669 fetiche (Villault, Rel. des Côtes d'Afrique, p. 82, ibid.). Empr., d'abord par l'intermédiaire d'un texte néerl., au port. feitiço « sortilège, amulette », attesté dep. le xves. (Crónica de Ceuta ds Mach.), attesté aussi comme adj. dep. le xves. au sens d'« artificiel », du lat. facticius (factice*). Fréq. abs. littér. : 160. Bbg. Arv. 1963, pp. 229-230 (s.v. féticheur).Boulan 1934, p. 59. − Quem. DDL t. 3 (s.v. féticheur), 9 (s.v. fétichique).

Wiktionnaire

Nom commun

fétiche \fe.tiʃ\ masculin

  1. Objet de culte animiste, objet cher aux peuples premiers ou chose qui est chez eux un objet de culte.
    • Porter un fétiche au cou.
    • Le culte des fétiches.
  2. (Par extension) Amulette à laquelle certaines personnes attribuent une influence capable d’attirer la fortune ou de conjurer le mauvais sort.
  3. Tout objet auquel on attribue, avec superstition, la propriété de porter bonheur.
    • Ce bracelet est pour elle un fétiche.
  4. (Psychologie) Partie du corps ou objet servant de support d’excitation.
    • Le fétiche constituerait un substitut du phallus manquant quand il est l’unique support d’excitation sexuelle.

Adjectif

fétiche \fe.tiʃ\

  1. Relatif à un objet de culte animiste.
    • Les arbres fétiches.
    • Les pierres fétiches.
  2. Porte-bonheur.
    • C’est mon bracelet fétiche.
  3. Doté d’une charge émotive et paraphilique.

Forme de verbe

fétiche \fe.tiʃ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de féticher.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de féticher.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de féticher.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de féticher.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de féticher.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉTICHE. n. m.
Nom qu'on donne aux objets chers aux peuples primitifs ou aux choses qui sont chez eux un objet de culte. Porter un fétiche au cou. Le culte des fétiches. Adjectivement, Les arbres fétiches. Les pierres fétiches. Par extension, il signifie Objet auquel, même chez les peuples civilisés, certaines personnes attribuent une influence capable d'attirer la fortune ou de conjurer le mauvais sort. Il désigne encore Tout objet auquel on attribue avec superstition la propriété de porter bonheur. Ce bracelet est pour elle un fétiche.

Littré (1872-1877)

FÉTICHE (fé-ti-ch') s. m.
  • 1Objet naturel, animal divinisé, bois, pierre, idole grossière qu'adorent les nègres des côtes occidentales de l'Afrique et même de l'intérieur des terres jusqu'en Nubie. Lorsque ma mère me vendit dix écus patagons sur la côte de Guinée, elle me disait : mon cher enfant, bénis nos fétiches, adore-les toujours, ils te feront vivre heureux ; tu as l'honneur d'être esclave de nos seigneurs les blancs, et tu fais par là la fortune de ton père et de ta mère, Voltaire, Cand. 19. Les Mexicains invoquaient des puissances subalternes, comme les autres nations en ont invoqué sous les noms de génies, de camis, de manitous, d'anges, de fétiches, Raynal, Hist. phil. VI, 10.

    Fig. C'est son fétiche, c'est la personne pour laquelle il a le plus de vénération.

    Adj. Les dieux fétiches. Du culte des dieux fétiches, Titre d'un ouvrage du président DE BROSSES, en 1760.

  • 2Poisson d'Afrique qui paraît être du genre squale, et auquel est rendu un culte religieux.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FÉTICHE. Ajoutez :
3En Afrique, cérémonie religieuse pour rendre favorable un voyage. Le 9, nos hommes font un grand fétiche, et nous ne partons qu'à midi, Journ. offic. 9 fév. 1877, p. 1027, 2e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FÉTICHE, s. f. (Hist. mod.) nom que les peuples de Guinée en Afrique donnent à leurs divinités. Ils ont une fétiche pour toute une province, & des fétiches particulieres pour chaque famille. Cette idole est un arbre, une tête de singe, un oiseau, ou quelque chose de semblable, suivant leur fantaisie. Dapper, description de l’Afrique. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « fétiche »

Du portugais feitiço (« artificiel », et par extension « sortilège »), nom donné aux objets du culte des populations d’Afrique durant la colonisation de ce continent, lui-même dérivé du latin facticius (« factice »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Portug. fetisso, objet féé, enchanté (voy. FÉE).

ÉTYMOLOGIE

Ajoutez : M. Monro (la Philosophie positive, t. VI, p. 221) a critiqué la dérivation par laquelle le Dictionnaire a rattaché le port. feitiço à fée. Avec raison ; le port. feitiço, espagn. hechizo, conduisent non à fada, fée, mais à factum, factitium, représentent l'anc. franç. faitis, faitisse, et signifient proprement factice. Mais, en portugais, feitiço a pris, substantivement, le sens de charme, sortilége, feiticero, sorcier. C'est de là que provient la dénomination de feitiço, fétiche, pour les objets qu'adorent les nègres.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fétiche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fétiche fetiʃ

Évolution historique de l’usage du mot « fétiche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fétiche »

  • 1996 | Le "Bon Plaisir" avec Monica Vitti, c'est presque trois heures d'entretiens et de témoignages consacrées à l'actrice fétiche de Michelangelo Antonioni. Moins connue en France dans ces registres, elle est également une actrice comique et une grande comédienne de théâtre. France Culture, Monica Vitti : "Je suis précaire, légère, passionnée, instable"
  • Les cimetières sont des alignements de fétiches. De Malcolm de Chazal / Ma révolution
  • L'épargne est rassurante : un fétiche contre l'insécurité. De Jean Simard / Mon Fils pourtant heureux
  • Une loi doit avant tout être une loi juste. La politique moderne fait de la loi un fétiche simplement parce que c'est la loi. De Gandhi / Lettres à l'Ashram
  • “Sports d’ailleurs” sur Netflix : prêts pour le lancer de tronc ou le catch fétiche ? Télérama, Leslie Cheung, acteur fétiche de Wong Kar-wai
  • LA VIE EN NOIR - Une valeur sûre. A déguster non pas comme un shot d'Akvavit, cul sec, mais au contraire, lentement et sûrement. Comme la prose du Norvégien Jorn Lier Horst qui n'a pas son pareil pour nous dérouler une intrigue à son rythme, par le menu, sans se presser. A l'image de son personnage fétiche, l'inspecteur William Wisting. lejdd.fr, Le retour de l'inspecteur Wisting
  • Durant ces dernières semaines, un grand nettoyage de l'ensemble du site a été réalisé avec une désinfection en profondeur des différentes attractions, files d’attente, restaurants et espaces communs sur les deux parcs. Des opérations de nettoyage seront effectuées chaque nuit avant l’arrivée des visiteurs du lendemain. Dans les hôtels, ascenseurs, escaliers et rampes, tables, poignées et toilettes feront également l'objet de protocoles de nettoyage renforcés. Les lieux de travail des Cast Members seront également nettoyées plus régulièrement. De gros moyens ont également été déployés au niveau de l'horticulture : les 35 000 arbres, 450 000 arbustes et le million de fleurs du site ont été particulièrement chouchoutés et préparés pour offrir aux visiteurs le sentiment de découvrir un tout nouveau jardin fleuri. Des sequoias et cactus de Frontierland à l’exotisme d’Adventureland et son attraction phare "Pirates des Caraïbes", en passant par le magnifique labyrinthe d'Alice aux Pays des merveilles à Fantasyland... les plantes ont été soignées, arrangées et taillées pour offir au parc une véritable tenue de gala pour sa réouverture du 15 juillet. Des attractions ont également reçu un petit "coup de jeune", ou plutôt un bon coup de peinture, comme "Dumbo", le manège fétiche des plus petits, et l'ensemble des attractions ont subi des tests de fonctionnement et des contrôles réguliers. LaProvence.com, Tourisme | Grand nettoyage, mesures sanitaires strictes... Disneyland Paris prépare soigneusement sa réouverture | La Provence

Images d'illustration du mot « fétiche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « fétiche »

Langue Traduction
Anglais fetish
Espagnol fetiche
Italien feticcio
Allemand fetisch
Chinois 恋物癖
Arabe صنم
Portugais fetiche
Russe фетиш
Japonais フェチ
Basque fetitxe
Corse feticcio
Source : Google Translate API

Synonymes de « fétiche »

Source : synonymes de fétiche sur lebonsynonyme.fr
Partager