La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « totem »

Totem

Variantes Singulier Pluriel
Masculin totem totems

Définitions de « totem »

Trésor de la Langue Française informatisé

TOTEM, subst. masc.

A. − ETHNOLOGIE
1. [Chez certains peuples amérindiens du Nord et australiens] Être mythique (animal, végétal ou objet naturel) considéré comme l'ancêtre éponyme d'un clan ainsi que son esprit protecteur et vénéré comme tel. En général le totem est transmis par la mère; quelquefois, plus rarement, l'enfant prend le totem de son père. Plusieurs clans se réunissent pour former une « phratrie »; il existe deux ou quatre phratries par tribu. Enfin on peut aussi constater l'existence de groupes secondaires ou « classes matrimoniales »: chaque génération a une autre classe que la génération précédente (Hist. sc., 1957, p. 1501).Le totem n'est que l'emblème, le symbole d'une force sacrée, anonyme et impersonnelle, émanant du clan et le dominant (Traité sociol., 1967, p. 49).
2. Représentation de l'être choisi pour totem (souvent, grand poteau de bois portant des figures sculptées superposées). Quoique Wrangell ait beaucoup perdu de son importance, ce n'en est pas moins une place intéressante pour l'étranger, qui peut y observer les plus beaux totems de la contrée. On appelle ainsi les larges poteaux en bois sculpté plantés par les Indiens devant leurs maisons. Ce sont des emblèmes destinés à rappeler les origines du chef de la famille et à perpétuer les hauts faits de ses ancêtres. (...) ces totems représentent des animaux monstrueux entremêlés de figures humaines grimaçantes (E. Cotteau, Le Transcanadien et l'Alaska, 1891 [1890], p. 22 ds Rey-Gagnon Anglic. 1981).
SYNT. Avoir (un animal) pour totem; servir de totem à un clan; célébrer des rites, observer des interdits pour le/les totem(s) du clan; prendre son totem pour emblème; s'identifier avec son totem; totem particulier, personnel, sexuel; totem d'une tribu; détermination du totem par filiation matrilinéaire ou patrilinéaire.
B. − P. ext. [P. réf. à un groupe, parfois une pers. isolée]
1. Fam. Être ou chose généralement un animal, considéré(e) comme emblème, fétiche ou porte-bonheur. Synon. mascotte.Ce major s'appelait Murmelthier, ce qui signifie en français marmotte. Il avait de cet animal, son totem, les yeux clignotants, le corps boudiné et le perpétuel assoupissement (L. Daudet, Cœur et abs., 1917, p. 180).Dans le dos des joueurs, d'immenses numéros (...). Sur les poitrines s'étalent des animaux, totems traditionnels des municipalités américaines (Morand, New-York, 1930, p. 182).
SCOUTISME. Animal qui symbolise la patrouille, qui en devient l'emblème, le signe de ralliement. La patrouille (...) a son drapeau, le « fanion » porté par le C.P.; avec l'emblème de l'animal choisi comme totem (Foulq.-St-Jean1969).
2. Au fig., littér. Ce à quoi on voue un respect quasi religieux; chose sacrée. Je ne crois point la Sorbonne tabou et le sorbonnagre n'est pas le totem de ma tribu (Thibaudet, Réflex. litt., 1936, p. 138).
En appos. Les mots totem du vocabulaire professionnel (Bernanos, Mauv. rêve, 1948, p. 899).
REM.
Boisson-totem, subst. fém.Le vin est senti par la nation française comme un bien qui lui est propre, au même titre que ses trois cent soixante espèces de fromage et sa culture. C'est une boisson-totem (L'Express, 14 nov. 1977, p. 200, col. 3).
Prononc. et Orth.: [tɔtεm]. Att. ds Ac. 1935. Plur. des totems. Étymol. et Hist. 1. 1609 Aoutem « représentation concrète d'un être, espèce animale ou végétale, parfois chose, qui incarne l'esprit des ancêtres et sert d'emblème à une famille, une tribu, ou une nation » (Lescarbot, Hist. de la Nouvelle-France, éd. 1866, III, 658/683 ds Fried. 1960, p. 622); 1833 totem (Th. Pavie, La Hutte de l'Indien ds Annales romantiques, p. 121 d'apr. A. Weil ds Fr. mod. t. 13, p. 285); 2. a) 1794 totem « être, espèce animale ou végétale, ou chose qui incarne l'esprit des ancêtres chez les Indiens d'Amérique du Nord » (trad. J. Long, Voy. chez différentes nations sauvages de l'Amérique septentrionale, an II, 164 ds Höfler Anglic.); 1872 totem (Littré); b) 1896-97 p. ext. à d'autres peuples (E. Durkheim, La Prohibition de l'inceste, p. 2 ds Rey-Gagnon Anglic.); c) 1917 « animal ou objet emblématique d'une personne ou d'un groupe » (L. Daudet, loc. cit.). Empr. à un dial. algonquin du Nord, les formestotam, puis totem étant empr. par l'intermédiaire de l'anglo-amér. où elles sont respectivement att. dep. 1791 (J. Long) et 1809 (A. Henry), v. NED Americanisms et DAE. Ces formes sont prob. dues aux types algonquins portant la marque du poss. tels que kit-otem « ton clan » ou ot-oteman « son clan » (v. Fried., p. 622). Fréq. abs. littér.: 20.
DÉR.
Totémique, adj.a) Qui est fondé sur le totem; qui est relatif au totem. Ancêtre, clan, groupe, tribu totémique; culte, système, organisation totémique; institutions totémiques; croyance totémique; phénomènes, rites, règles totémiques. Les premiers observateurs s'aperçurent (...) que les croyances totémiques étaient inséparables d'un certain ordre social. Les tribus australiennes sont constituées par un certain nombre d'agrégats humains, dont les membres se considèrent unis par un lien de parenté non parce qu'ils sont consanguins, mais uniquement parce qu'ils portent le même nom: cet agrégat constitue le « clan » (Hist. sc., 1957, p. 1501).b) Qui a, qui porte les caractères du totem. Animal, blason, emblème, figure totémique. Poutres totémiques, pignons sculptés (totem poles), où se chevauchent des chouettes, les monstres et les corbeaux à bec saillant. Ces instruments magiques, ces symboles de sociétés secrètes, ces clubs de cannibales, ces rites, ces cérémonies d'initiation, comment expliquer qu'ils soient les mêmes sous le pôle que sur les bords du Tchad? (Morand, New-York, 1930, p. 256).Mât totémique. Mât portant l'emblème du totem. Le Musée de l'Homme (palais de Chaillot) présente un grand mât totémique (Quillet1965, s.v. totémique). [tɔtemik]. 1reattest. 1896 (A. Lang, Mythes, cultes et religion, 69 ds Höfler Anglic.); de totem (suff. -ique*) prob. d'apr. l'anglo-amér. totemic (1846 ds Americanisms, Dae et NED Suppl.2).
BBG.Quem. DDL t. 3.

Wiktionnaire

Nom commun - français

totem \tɔ.tɛm\ masculin

  1. (Ethnologie)
    1. Aïeul animal ou végétal imaginaire.
      • Une tribu fonde sa légitimité sur la référence à un totem qui symbolise et illustre les différences complémentaires que les membres de la tribu apportent à l’infraculture de la nation. Le totem, dans nos sociétés développées, peut être un homme qui a créé une technique ou une théorie utile à la progression de la nation et dont les membres de la tribu sont porteurs. […] Ce totem est donc considéré comme un ancêtre symbolique du collectif qui adhère au mythe fondateur et le complète. — (Marc Lebailly, Alain Simon, Pour une anthropologie de l’entreprise : Éloge de la pensée sauvage, Pearson Education France, coll. « Village mondial », Paris, 2007, 2e éd. (1re éd. 2004), 236 pages, ISBN 9782744062766, page 233)
      • Ce n’est pas en vue de régler sa conduite ni même pour justifier sa pratique que l’Australien répartit le monde entre les totems de sa tribu ; mais c’est que, la notion du totem étant pour lui cardinale, il est nécessité de situer par rapport à elle toutes ses autres connaissances.— (Adell-Gombert Nicolas, Anthropologie des savoirs. Armand Colin, « U », 2011)
    2. Objet rituel présent dans différentes sociétés traditionnelles dans le monde, qui peut servir comme emblème d'un groupe de personnes comme une famille, un clan ou une tribu.
      • Non, le compagnonnage, preuves à l’appui, dura jusqu’à sa mort, les totems, masques et tiki qu’il collectionnait, d’Afrique ou d’Océanie, encombrant ses ateliers successifs jusqu’au dernier.— (Elisabeth Franck-Dumas, Picasso sous l’emprise des arts premiers, Libération, 23 avril 2017)
  2. (Par extension)
    1. (Familier) Mascotte.
      • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
    2. (Scoutisme) Animal offert à un scout par ses « chefs » (animateurs) se rapportant aux qualités physiques ou morales de l’animé.
      • Une fois « totémisé », le scout ne sera plus appelé par son prénom au sein de l’unité mais bien par son totem. Par exemple : Furet, Pajero, Koala, Ouistiti…
    3. Dispositif publicitaire de forme générale verticale généralement tendue par une structure composée d’un mât et d’un pied. → voir kakémono
      • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
    4. (Figuré) Symbole célèbre.
      • Trois ans plus tard, le match France-Algérie fera vaciller ce totem lorsqu’il sera arrêté à la suite de l’envahissement du terrain par des supporters arborant des drapeaux algériens. L’opinion publique s’indigne. La belle unité de 1998 vole en éclats, presque instantanément. — (Les Bleus à l’épreuve des fantasmes identitaires de Julien Rebucci pour Les Inrocks le 30 août 2016)
      • Au fil des années, le CIR est devenu un totem. Quiconque veut s’en prendre à cette niche fiscale est suspecté d’en vouloir à la compétitivité et à l’attractivité du pays. Une commission d’enquête du Sénat, l’an dernier, s’est constituée pour étudier le dispendieux dispositif épinglé en 2013 par la Cour des comptes. Mais le rapport d’enquête n’a pas été publié, faute d’accord entre les parlementaires, du jamais-vu depuis dix-sept ans.— (R&D: la coûteuse et fausse attractivité de la France de Capucine Cousin pour Challenges le 11 novembre 2016)
      • L’économie néoclassique repose sur trois totems : un arc de cercle, une croix, une colline. — (Guillaume Barou & Hélène Richard, Le bonheur est dans la courbe, Manuel d’économie critique, 2016, pages 86 et 87)
      • Quarante-six ans après son inauguration, le « périph » parisien reste un totem auquel il est dangereux de toucher. — (Damien Dole, 50 km/h, réduction des voies… ce que dit le rapport sur le périphérique de Paris, Libération. Mis en ligne le 28 mai 2019)
      • Son allure proprette en costume, sa défense de vieux totems français comme la chasse, le nucléaire ou le foie gras, et sa façon de railler « les débats mondains de salon, tous ces mots en -isme » font mouche au risque de sembler à côté de la plaque des combats qui animent les nouvelles générations.— (Lucie Alexandre, Fabien Roussel, un drôle de coco, L'Obs, 19 janvier 2022)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TOTEM (to-tèm') s. m.
  • Chez les tribus de la Nord-Amérique, sorte d'agent protecteur ; le totem peut être un animal ou un végétal ; il donne le nom à la tribu.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « totem »

(Date à préciser) Des langues algonquiennes ototeman (« il est de mon clan »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « totem »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
totem tɔtɛm

Citations contenant le mot « totem »

  • L'amour est un mot trop faible pour décrire ce que je ressens pour toi. Je te âme, je te hume, je totem, je t’intime ! De Woody Allen / Annie Hall
  • Cet étrange totem, vous le croiserez peut-être en septembre quand votre entreprise aura levé le pied sur le télétravail. Guère plus haut qu’un homme, il se chargera de prendre votre température. Prière d’abord de se placer à moins de 50 centimètres de l’objet. Votre présence est alors détectée par ultrason. Puis un détecteur infrarouge permet de comparer la température extérieure avec la vôtre. Elle imprime enfin un ticket indiquant à quoi s’en tenir. La machine coûte près de 2000 euros. «Cette solution est bien plus économique que de mobiliser une personne pour effectuer cette tâche», souligne son inventeur, Jonathan Bryant, patron de Bryan Things. Capital.fr, Ce totem prendra votre température lors du retour au bureau - Capital.fr
  • Le totem indien de l’ancien restaurant Buffalo grill d’Abbeville (ouest de la Somme) est resté en Picardie maritime ! Mis en vente par l’enseigne, qui a changé de nom et de concept à la sortie du confinement, il a été acheté par la famille Billet, d’Ailly-le-Haut-Clocher. Courrier picard, Le totem indien du Buffalo grill d’Abbeville a trouvé preneur… à quelques kilomètres
  • Alors, les Niçois, maillot jaune ou maillot à pois? La Métropole, qui sera la capitale mondiale du cyclisme à l’occasion du Grand Départ du Tour de France 2020, a installé sur la Prom’, au niveau de Carras, un totem qui décompte le nombre de vélos qui circulent et le dépassent. Nice-Matin, Mais à quoi sert ce compteur installé sur la promenade des Anglais? - Nice-Matin

Images d'illustration du mot « totem »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « totem »

Langue Traduction
Anglais totem
Espagnol tótem
Italien totem
Allemand totem
Chinois 图腾
Arabe الطوطم
Portugais totem
Russe тотем
Japonais トーテム
Basque totem
Corse totem
Source : Google Translate API

Synonymes de « totem »

Source : synonymes de totem sur lebonsynonyme.fr

Totem

Retour au sommaire ➦

Partager