La langue française

Fessée

Sommaire

  • Définitions du mot fessée
  • Étymologie de « fessée »
  • Phonétique de « fessée »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fessée »
  • Citations contenant le mot « fessée »
  • Traductions du mot « fessée »
  • Synonymes de « fessée »

Définitions du mot fessée

Trésor de la Langue Française informatisé

FESSÉE, subst. fém.

A.− Coups répétés donnés sur les fesses en guise de châtiment. Administrer, donner, ficher une (bonne) fessée (à un enfant). Il a eu la fessée (Ac.1835, 1878).Tout se découvrit, les vols anciens et le dernier, et elle reçut une fessée d'orties, qui lui couvrit le derrière de camboules (Goncourt, Journal,1864, p. 57).Donnons-lui une bonne fessée. Aussitôt, entourant le moine, les sœurs retroussèrent sa robe par-dessus sa tête et le frappèrent avec les poignées d'épines (France, Puits ste Claire,1895, p. 21).
Au fig. Donner une fessée à qqn. Lui infliger une humiliation. C'était pourtant un homme né, ce bon Gautier, et fait pour être un artiste exquis. Mais le journalisme, (...) le mutinage d'esprit (...), l'ont abaissé (...) au niveau de ses confrères. Ah! que je serais content si une plume grave comme celle du philosophe (...) leur donnait un jour une bonne fessée, à tous ces charmants messieurs! (Flaub., Corresp.,1852, p. 399).
B.− Fam. Défaite humiliante. Comment qu'ils nous ont eus! − C'est la dérouillée, dit Charlot avec une sorte d'ivresse, c'est la déculottée, la fessée! Longin rit à son tour : − Les soldats de 40 ou les rois du sprint! (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 69).
Prononc. et Orth. : [fεse] ou p. harmonis. vocalique [fese]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1526 (Bourdigné, P. Faifeu, ch. I ds Gdf. Compl.). Part. passé fém. subst. de fesser*. Fréq. abs. littér. : 52.

Wiktionnaire

Nom commun

fessée \fɛ.se\ ou \fe.se\ féminin

  1. Châtiment corporel consistant en une série de claques ou de coups administrés sur les fesses à main nue ou à l’aide d’un instrument.
    • Il ne faut pas croire, en effet, que l’histoire ait attendu ces derniers temps pour savoir que ce furent de simples polissons qui méritaient la fessée et qui avaient reçu par hasard un coup de fusil. — (Charles d'Héricault, La France révolutionnaire, 1789-1889, Paris : chez Perrin & Cie et Lille : Librairie de l’Œuvre de Saint-Charles-Borromée, 1889, p. 367)
    • Tout se découvrit, les vols anciens et le dernier, et elle reçut une fessée d’orties, qui lui couvrit le derrière de camboules. — (Edmond et Jules de Goncourt, Journal, 1864, p. 57)
    • — Pour la détromper mon oncle, je crois qu’une bonne fessée s’impose. — (Moi Renart, 1986 (épisode 9))
    • Pleurer est très naturel avant, pendant et après la fessée.

Forme de verbe

fessée \fɛ.se\ ou \fe.se\

  1. Participe passé féminin singulier de fesser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FESSÉE. n. f.
Coups de main ou de verges donnés sur les fesses. Il a eu la fessée. Donner la fessée. Il est familier.

Littré (1872-1877)

FESSÉE (fè-sée) s. f.
  • Terme familier. Coups de main ou de verges donnés sur les fesses. Il a eu la fessée.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fessée »

Fessé.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1526) Voir l’étymologie du verbe fesser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fessée »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fessée fɛse

Évolution historique de l’usage du mot « fessée »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fessée »

  • J'ai une fessée rentrée dans le creux de ma main. De Raymond Queneau / Les Fleurs bleues
  • Il est des enfants qu'on ne peut espérer corriger sans leur administrer de temps à autre la fessée. Certains adultes conservent le naturel de ces enfants. De Marie-Antoinette Grégoire-Coupal / Le Sanglot sous les rires
  • Des fessées, des coups de pied, des claques, des douches froides… Tel est le traitement qu’aurait infligé un homme de 23 ans aux deux enfants de son ex-compagne. Les faits remontent à l’an dernier. C’est à l’école maternelle fréquentée par l’un des enfants, que des hématomes ont été constatés dans le bas de son dos. Âgés de 2 et 3 ans au moment des faits, ils ont aujourd’hui été confiés à l’aide sociale à l’enfance. La Voix du Nord, Saint-Pol : une mère et son ancien compagnon jugés pour mauvais traitements sur des enfants de 2 et 3 ans
  • Tout le monde se souvient du Game 6 des Finals 2008, conclu par la deuxième plus grosse fessée de l’histoire à ce stade de la compétition et le 17e titre des Celtics. Une humiliation que les Lakers ont effacé dans la sixième manche de celles de 2010, avec une victoire 89-67 qui leur permet d’égaliser et de forcer un Game 7 au Staples Center. Basket USA, Game 6 – NBA Finals 2010 : les Lakers donnent une grosse fessée aux Celtics pour forcer un Game 7 | Basket USA
  • Comment une correction – désormais interdite en France – est-elle devenue une pratique sexuelle ? Manon Bril, historienne de la chaîne C’est une autre histoire, revient sur l’évolution de la fessée dans un épisode animé aussi osé que savoureux. Télérama, Sur YouTube, la fessée dans une vidéo culottée !
  • Aucune sanction pénale n'est prévue. Aucune contravention non plus. Pas question de stigmatiser les parents. L'objectif de la loi de 2019 est pédagogique. Un texte sans peur du gendarme peut-il être efficace ? Cela a fonctionné dans un pays comme la Suède qui a été le premier pays à interdire les VEO en 1979. En France, la mesure a vocation à imprégner les comportements futurs : non, on ne peut éduquer son enfant par la violence, même celle que l'on considère « légère », balayant ainsi le « une fessée n'a jamais fait de mal ». leparisien.fr, Fessées, humiliations... une campagne contre les violences éducatives à destination des parents - Le Parisien
  • La France va devenir le 56e pays à interdire la fessée (photo d'illustration). LExpress.fr, Interdiction de la fessée : trois choses à savoir sur la loi adoptée mardi - L'Express
  • Parfois, les conséquences sont plus graves quand fessées, gifles et coups s’échappent. C’est un bien triste record: la ligne téléphonique "Allô enfance en danger" a reçu 20% d’appels en plus depuis le début du confinement, a annoncé le 9 avril le secrétaire d’État à la Protection de l’enfance Adrien Taquet, qui s’est dit à la fois "vigilant" et "inquiet". CharenteLibre.fr, Quand la fessée part trop vite… Des parents confinés à bout de nerfs appellent à l’aide - Charente Libre.fr
  • C’est voté : la fessée est désormais interdite en France par la loi. Finies aussi les claques et les gifles : au 1er janvier prochain, les parents ne pourront plus exercer de violences corporelles sur leurs enfants. Dans le pays, la question faisait débat depuis de nombreuses années. SudOuest.fr, Vidéos. Histoire de la fessée : de la « violence éducative » à l’interdiction

Traductions du mot « fessée »

Langue Traduction
Anglais spanking
Espagnol azotaina
Italien sculacciata
Allemand prügelstrafe
Chinois 打屁股
Arabe الضرب
Portugais palmada
Russe трепка
Japonais スパンキング
Basque spanking
Corse sbatte
Source : Google Translate API

Synonymes de « fessée »

Source : synonymes de fessée sur lebonsynonyme.fr
Partager