La langue française

Feignant, feignante

Définitions du mot « feignant, feignante »

Trésor de la Langue Française informatisé

FEIGNANT, ANTE, FAIGNANT, ANTE, adj. et subst.

[Forme pop. de fainéant] Synon. de cossard (pop.), paresseux; anton. bûcheur (fam.), travailleur.
I.− Subst. Faudra travailler. Et ce n'est pas un métier de faignant que j'assume (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1905, p. 70).Le vieux Péloueyre criait à Marie de Lados lorsque, épuisée, la jeune fille se laissait choir sur une chaise : « Lève-toi, feignante. » Il ne supportait pas de voir une servante assise. Même ses repas, en ce temps-là, Marie les prenait debout, sur le pouce, en servant ses maîtres (Mauriac, Génitrix,1923, p. 346).La voix était bonasse et molle, une voix de franc feignant, sans malice (GenevoixRaboliot,1925, p. 195).Des feignants qui profitent d'être à la table des autres pour s'en mettre plein et tant, qu'ils sont lourds sur l'ouvrage (Aymé, Jument,1933, p. 173).
Loc. pop. Se faire du lard de feignant. S'engraisser. Qu'est-ce qu'elle fourbançait dans sa tête, toute seule, pendant que Raboliot se nourrissait à la table de Touraille, se faisait du lard de feignant? (GenevoixRaboliot,1925p. 133).
Emploi en interj., région. (Midi). Feignant de bonsoir! Juron. Allez, le Nègre, tire un peu, feignant de bonsoir (Giono, Regain,1930, p. 175).
II.− Adj. Chiffonet. − Le porteur d'eau!... C'est toi qui m'as réveillé, imbécile? Machevoine. − À midi! ... Faut-il que vous soyez feignant! (Labiche, Misanthr. et Auv.,1852, I, 7, p. 147).Tu sais que je ne suis pas trop feignant, je n'ai pas du poil dans la main pour l'ouvrage (Goncourt, G. Lacerteux,1864, p. 225).Rose est faignante... De là une dissertation sur la façon de « corriger » les enfants (Frapié, Maternelle,1904, p. 259).Il se décidait pourtant, entraînait Raboliot derrière lui : − Au travail, feignants que nous sommes! Ils s'en allaient dans l'atelier, s'asseyaient sur des escabeaux. Le vieux, tout en besognant, n'oubliait point de faire aller son battant (GenevoixRaboliot,1925p. 128).
Rem. On relève ds la docum. les graphies a) Faigniant. Ce faigniant, comme tous les jolis garçons, un souteneur de pièces, quoi! est la coqueluche du boulevard du Temple (Balzac, Cous. Bette, 1846, p. 402). « Le v'là, le gros sapas, le v'là, le propre à rien, le faigniant, ce gros soulot! C'est du propre, c'est du propre! » (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Toine, 1885, p. 179). b) Fainiant. Il se perpétue et le peuple dit : Fainiant, moriginer, pipie, recipissé, resida, sibile, batiau, siau (Gourmont, Esthét. lang. fr., 1899, p. 151). c) Feigniant. − Tiens! t'as pas seulement fermé la porte d'la rue, tant t'es feigniant! (Monnier, Scènes pop., 1833, p. 5).
REM. 1.
Feignantasse, subst. fém.,péj. Synon.C'était cette feignantasse qui ne voulait pas sortir des draps (Mauriac, Th. Desqueyroux,1927, p. 264).
2.
Feignasse, subst.,péj. Synon.Attendez minute, feignasses! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 220).Pour des ramassis de feignasses qui finiront quand même au bagne! (Céline, Mort à crédit,1936p. 603).Les ouvriers, au jour d'aujourd'hui, ne s'occupent que de tarabuster le monde. Des feignasses (Arnoux, Double chance,1958, p. 215).
Prononc. et Orth. : [fε ɳ ɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t], et [fe-]. Faignant ds Dub., Pt Rob. et Lar. Lang. fr. Étymol. et Hist. Cf. fainéant. Fréq. abs. littér. Feignant : 312. Faignant : 11. Fréq. rel. littér. Feignant : xixes. : a) 264, b) 476; xxes. : a) 523, b) 527. Bbg. Quem. DDL t. 3.

Wiktionnaire

Adjectif

feignant \fɛ.ɲɑ̃\ ou \fe.ɲɑ̃\ masculin

  1. Qui feint une action, un état.
    • […] Ceux qui s'entretenaient de son père à Sissoune, disaient qu'il était malade, et la Cauët disait tout bas qu'il était feignant. — (Michel Yell, dans Cauët, 1912)
  2. (Populaire) Paresseux ; fainéant.
    • Les moins feignantes montaient à l'étage, elles négociaient les prix en pointant une langue pleine de promesses sur leurs lèvres mouillées. Ça ne durait pas plus d'un quart d'heure. — (Noël Balen , La planche à frissons, éd. Mille et une nuits, 2002)
    • Entre ses numéros d'acteurs et ses sketches comiques, Érotissimo apparaît comme une aimable critique de la société française pompidolienne de 1968, à travers ses ouvriers rêveurs, ses employés feignants, ses concepteurs lunatiques et incompris, ses chefs d'entreprise âpres au gain et magouilleurs, ses fonctionnaires bornés et revanchards, tout cela confronté à l'évolution des mœurs de la nouvelle liberté sexuelle. — (Alain-Guy Aknin, ‎Philippe Crocq & ‎Serge Vincendet, Le cinéma de Gainsbourg... affirmatif !, Éditions du Rocher, 2007, p. 70)
    • On dit bien souvent que les bons développeurs sont feignants. En effet, ils cherchent systématiquement à réaliser toute tâche en déployant le moins d'effort possible. — (Louis-Guillaume Morand & ‎Thomas Garcia, Windows 7 avancé, 2e édition, Éditions Eyrolles, 2011, p. 327)

Nom commun

feignant \fɛ.ɲɑ̃\ ou \fe.ɲɑ̃\ masculin (pour une personne du sexe féminin, on dit feignante)

  1. (Populaire) Fainéant ; paresseux.
    • […] ; tiens, veux-tu que je te dise, tu ne vaux pas mieux que les autres et tu n’es qu’un feignant, toi aussi. — (Louis Pergaud, Un petit logement, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Il avait l’air de laisser la fille se taper tout le boulot, n’y allant que d’un petit coup de pédales par-ci, par-là, le feignant. — (Pierre Pelot, Bienvenu les canpeurs, in : Fluide glacial no 446, août 2013, p. 30a)
    • On répandit l'idée que les Roms n'étaient qu'un ramassis de feignants dont la feignantise détraquait le bon fonctionnement du monde libre. Pour faire bonne mesure, on ajouta qu'ils faisaient n'importe où, qu'ils mangeaient de la chair de hérisson, berk!, qu'ils se livraient à des danses lascives […]. — (Lydie Salvayre, La méthode Mila, Éditions du Seuil, 2005, p. 146)

Adjectif

faignante \fe.ɲɑ̃t\

  1. Féminin singulier de faignant

Nom commun

faignante \fe.ɲɑ̃t\ féminin (pour un homme on dit : faignant)

  1. Variante orthographique de feignante.

Forme de verbe

faignante \fɛ.ɲɑ̃t\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe faignanter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe faignanter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe faignanter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe faignanter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe faignanter.

Nom commun

feignante \fɛ.ɲɑ̃t\ féminin

  1. Personne paresseuse (du sexe féminin).

Forme d’adjectif

feignante \fɛ.ɲɑ̃t\

  1. Féminin singulier de feignant.

Forme de verbe

feignante \fɛ.ɲɑ̃t\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe feignanter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe feignanter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe feignanter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe feignanter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe feignanter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FEINDRE. (Il se conjugue comme TEINDRE.) v. tr.
Présenter une chose comme réelle en lui donnant une fausse apparence. Feindre une maladie. Feindre de la joie. Feindre d'être gai, d'être en colère. Absolument, Savoir feindre. Avoir l'art de feindre. Le participe passé

FEINT, EINTE, s'emploie adjectivement. Une amitié feinte. Une feinte réconciliation. De feintes caresses. En termes d'Architecture, Porte feinte, colonne feinte, fenêtre feinte, etc., Représentation d'une porte, d'une colonne, etc., que l'on fait pour la symétrie ou pour l'agrément.

Littré (1872-1877)

FEIGNANT (fè-gnan, gnan-t') adj.
  • Terme populaire. Synonyme de fainéant. Il est feignant. C'est un feignant.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « feignant »

On le prend d'ordinaire pour une corruption de fainéant ; mais Génin a soutenu que c'est le participe du verbe feindre ou se feindre ayant eu le sens d'hésiter, reculer à. Cette manière de voir est appuyée par feintise, prise au sens de fainéantise (voy. FEINTISE à l'historique).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Participe présent de « feindre », qui prit le sens spécialisé de « celui qui fait semblant de mettre du cœur au travail », puis par proximité phonétique et sémantique avec « fainéant » a pris son sens actuel  [1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « feignant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
feignant fɛɲɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « feignant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « feignant »

  • Certains qui ont vu clair doivent souvent s'en tirer en feignant d'être aveugles. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Les phares de l'humanité sont des hommes que l'humanité éclaire en feignant d'en être éblouie. De Raoul Pradeau / Avant-propos au catalogue de la jeune gravure contemporaine
  • Dieu est une solution qui multiplie les problèmes en feignant de les résoudre. De Robert Sabatier / Le livre de la déraison souriante
  • La meilleur façon de se reposer pour un feignant, c'est de travailler... De Pierre Dac / Le club des loufoques
  • L’ironie, c’est énoncer ce qui devrait être, en feignant de croire que c’est, précisément, ce qui est. De L. Dugas
  • L’insomnie est une illusion de feignant. De Daniel Pennac / La Petite Marchande de prose
  • On déjoue beaucoup de choses en feignant de ne pas les voir. De Napoléon Bonaparte
  • L'avantage qu'il y a d'entretenir une réputation de feignant, c'est que ça évite même la peine de faire semblant de travailler. De Jacques Dutronc
  • Il n’y a pas d’hommes impuissants. Il n’y a que des femmes feignantes. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • Ce n'est pas qu'on soit feignant par ici Courrier picard, Michel Pruvot vous fait danser sur le titre «Aujourd’hui, peut-être»
  • Positif : Bourré de punchlines et de gags percutants, le film séduit par sa manière subtile de démonter un à un tous les clichés du racisme en feignant d’y succomber. On aime aussi son détournement des codes du reportage pour brosser en filigrane le portrait d’un père de famille attachant qui voudrait lui aussi sa place sous les sunlights. Journal de Millau, [Bande annonce] Tout Simplement Noir | Journal de Millau
  • La reine Elizabeth II n'a pas toujours porté Kate Middleton dans son cœur. Peu avant son mariage avec le prince William, elle considérait même qu'elle était trop feignante pour intégrer la famille royale. Voici.fr, Kate Middleton feignante ? Ce tacle d'Elizabeth II peu avant son mariage avec le prince William - Voici
  • Chronique d’une feignante de prof VousNousIls, Chronique d'une feignante de prof : une semaine dans la peau d'une prof de collège - VousNousIls
  • « Par la suite, les choses se sont aggravées et les disputes étaient de plus en plus fréquentes. Il m'engueulait tout le temps. Me disait que j'étais une feignante. J'ai donc décidé de retourner travailler à l'extérieur, en usine. » , Bretagne : victime de violences, elle n'a plus de lien avec ses enfants | Le Journal de Vitré
  • Qu'est ce que ça vient faire ici??? On a vu votre marine au débat avec Macron, visiblement sous produits stupéfiants, incapable d'aligner deux chiffres exacts. Elle était complètement paumée dans ses dossiers. Cette nana est une feignante, son père lui a donné un parti clés en mains, ça a été la dégringolade organisée. D'ailleurs son compagnon ne s'y s'est pas trompé, il l'a quitté, il a gagné la mairie... Les lepen sont foutues... Closermag.fr, Miss France 2021 : la mise en garde de Geneviève de Fontenay sur Lou-Anne Lorphelin, la soeur de Marine - Closer
  • Il n’y a pas d’hommes impuissants. Il n’y a que des femmes feignantes. De François Cavanna / Le saviez-vous ?

Images d'illustration du mot « feignant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « feignant »

Langue Traduction
Anglais lazy
Espagnol perezoso
Italien pigro
Allemand faul
Chinois
Arabe كسول
Portugais preguiçoso
Russe ленивый
Japonais 怠惰な
Basque alferra
Corse parenu
Source : Google Translate API

Synonymes de « feignant »

Source : synonymes de feignant sur lebonsynonyme.fr

Feignant

Retour au sommaire ➦

Partager