La langue française

Féerie

Définitions du mot « féerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

FÉERIE, subst. fém.

A.− [En référence à la nature des fées]
1. Vx. Pouvoir magique des fées. Il fut transporté à Babylone par art de féerie (Ac.1932).
2. P. méton.
a) Monde merveilleux où s'exerce le pouvoir des fées. Royaume, château, personnage de féerie. La vraie religion a le singulier mérite d'avoir créé parmi nous l'âge de la féerie et des enchantemens (Chateaubr., Génie,t. 2, 1803, p. 472).C'était comme si on avait vécu dans une féerie ou dans un conte des Mille et une nuits (Maurois, Disraëli,1923, p. 55):
1. Au moment où notre nom résonne dans la bouche du présentateur, surtout si celui-ci l'entoure comme fit Elstir de commentaires élogieux − ce moment sacramentel, analogue à celui où, dans une féerie, le génie ordonne à une personne d'en être soudain une autre −, celle que nous avons désiré d'approcher s'évanouit... Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 872.
P. ext. Monde poétique, irrationnel. L'était d'irréalité où je vivais − de féerie − est passé dans le style (Montherl., Pte Inf. Castille,1929, p. 636).
Emploi apposé avec valeur d'adj., rare, littér. Il [Gustave Doré] a voulu écrire de son crayon une Bible féerie (Zola, Mes haines,1866, p. 73).
b) Spectacle, pièce de théâtre qui met en scène des fées ou, plus généralement, des personnages magiques, surnaturels. Décor de féerie. Le besoin d'aller voir une féerie au théâtre (Mallarmé, Dern. mode,1874, p. 786).Cette petite Jeanne me conta avec admiration la féerie de « Peau-d'Âne » qu'elle avait vu jouer (Loti, Rom. enf.,1890, p. 153):
2. Une dernière fois, Paris l'avait vue [Nana] dans une féerie : Mélusine, au théâtre de la Gaîté, que Bordenave, sans un sou, venait de prendre par un coup d'audace; (...) son rôle était une simple figuration mais un vrai « clou », trois poses plastiques d'une fée puissante et muette. Zola, Nana,1880, p. 1471.
Emploi apposé avec valeur d'adj. On exécuta l'ouverture de « La Fiancée du diable », une pièce féerie qui eut deux cents représentations (Balzac, Cous. Pons,1848, p. 58).
En composé. Comme (...) se dresse un monstre au coup de baguette d'une fée dans un ballet-féerie (Balzac, Cous. Bette,1846, p. 352).
B.− [Par simple anal. de beauté avec A 2 supra] Spectacle magnifique, merveilleux. Féerie nocturne. Les féeries de la mode et le luxe effréné de ses boutiques (Balzac, Cous. Bette,1846p. 329).Le côté le plus fantastique de ces forêts, leur prodigieuse féerie d'illumination nocturne par des milliards de mouches brillantes (Michelet, Oiseau,1856, p. 301):
3. Sans doute des milliers de petits garçons ont été fascinés comme moi par la féerie des plages battues par l'abîme... Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 11.
REM.
Féeriser, verbe trans.Transformer (quelque chose) de manière irrationnelle, poétique (donné comme ,,néol.`` par Giraud-Pamart Nouv. 1974; absent des dict. gén. du xixeet xxes.). Emploi pronom. Tout ce paysage d'or pâlit, se transfigure, s'évapore, se féerise et se pastellise (Goncourt, Journal,1864p. 103).
Prononc. et Orth. : [fe(e)ʀi]. L'allongement produit par [ə] dans fée ne s'est pas maintenu. Il se maintient d'autant moins en syll. inaccentuée. Mais comme cet [ə] n'a pas disparu dans la graph. il peut influencer la prononc. Pt Rob. donne la possibilité de dire [feeʀi], [ə] devenant [e] p. harmonis. vocalique et sous l'infl. de mots comme féer, féerique. Dupré 1972, p. 989, met en garde contre la tendance à écrire féérie. Étymol. et Hist. Ca 1188 faerie (Partonopeu de Blois, éd. J. Gildea, 809). Dér. de fée*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 534. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 224, b) 1 659; xxes. : a) 791, b) 714. Bbg. Duch. Beauté 1960, p. 105.

erie .« Pièce de théâtre, spectacle où apparaissent des personnages surnaturels »

Wiktionnaire

Nom commun

féerie \fe.ʁi\ ou \fe.e.ʁi\ féminin (orthographe traditionnelle)

  1. Art des fées.
    • Il fut transporté à Babylone par art de féerie.
  2. Monde merveilleux où figurent les fées, les génies, etc.
    • Le merveilleux de la féerie. Introduire la féerie dans un opéra, dans un poème.
  3. Pièce de théâtre où figurent les fées, les démons, les enchanteurs.
    • Ce théâtre donne de belles féeries.
    • Que ne trouve- t-on pas dans les greniers ?… […] Des restes d’une féerie de salon, la toque du Prince Charmant, la houlette de la bergère […] — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 83.)
  4. (Par extension) Pièce qui est montée avec des machines et un grand luxe de mise en scène.
    • On eût dit l’immense décor de glaces d’une féerie, dressé tout exprès pour cette fête de la lumière ! — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
  5. (Figuré) Très beau spectacle.
    • C’est une féerie, une fantasmagorie de couleurs à donner la jaunisse à la Loïe Fuller, à faire sembler ternes les célèbres fontaines lumineuses. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1895)
    • Stamboul illuminé chaque soir, le Bosphore éclairé aux feux de Bengale, les dernières lueurs de l’Orient qui s’en va, une féerie à grand spectacle que sans doute on ne reverra plus. — (Pierre Loti, Aziyadé, 1879)
    • Les cadrans bleus, mauves et rouges des instruments avec leurs divisions de radium forment curieusement le décor d’une scène de féerie enfantine aux teintes vives. — (Jean Mermoz, Mes vols, Flammarion, 1937, p. 133)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FÉERIE. n. f.
Art des fées. Il fut transporté à Babylone par art de féerie. Il se dit aussi du Merveilleux où figurent les fées, les génies, etc. Le merveilleux de la féerie. Introduire la féerie dans un opéra, dans un poème. Il se dit encore d'une Pièce de théâtre où figurent les fées, les démons, les enchanteurs, et, par extension, d'une Pièce qui est montée avec des machines et un grand luxe de mise en scène. Ce théâtre donne de belles féeries. Fig., C'est une féerie, une vraie féerie, se dit d'un Très beau spectacle.

Littré (1872-1877)

FÉERIE (fé-rie) s. f.
  • 1L'art ou la puissance des fées. De l'antique féerie on raconte une histoire, Saint-Lambert, Saisons, Hiver.
  • 2Merveilleux où figurent les fées, les génies. La vraie religion a le mérite d'avoir créé parmi nous l'âge de la féerie et des enchantements, Chateaubriand, Génie, IV, V, 1.

    Pièce de théâtre où paraissent des personnages doués d'une puissance surnaturelle, comme les fées, les démons, les enchanteurs, etc. et qui donnent lieu d'exécuter devant les spectateurs des prodiges de magnificence dans les décorations, les costumes, les changements à vue, etc. Les sept châteaux du diable sont une féerie magnifique.

    Fig. C'est une féerie, une vraie féerie, c'est un spectacle ravissant.

HISTORIQUE

XIIIe s. Joie d'amours fait tant gai Le cuer, que c'est faerie, Bibl. des chartes, 4e série, t. v, p. 26. Tant voit li enfes grans beautés, Que moult cuide estre mesalés [égaré], Et cuide que soit faerie, Partonop. v. 807.

XVe s. Prince, mon fait est droite faerie ; Je hay travail, et le repos m'ennuye, Orléans, Ball.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

FÉERIE, s. f. On a introduit la féerie à l’opéra, comme un nouveau moyen de produire le merveilleux, seul vrai fond de ce spectacle. Voyez Merveilleux, Opéra.

On s’est servi d’abord de la magie. Voyez Magie. Quinault traça d’un pinceau mâle & vigoureux les grands tableaux des Medée, des Arcabonne, des Armide, &c. les Argines, les Zoradïes, les Phéano, ne sont que des copies de ces brillans originaux.

Mais ce grand poëte n’introduisit la féerie dans ses opéra, qu’en sous-ordre. Urgande dans Amadis, & Logistille dans Rolland, ne sont que des personnages sans intérêt, & tels qu’on les apperçoit à peine.

De nos jours le fond de la féerie, dont nous nous sommes formés une idée vive, legere & riante, a paru propre à produire une illusion agréable, & des actions aussi intéressantes que merveilleuses.

On avoit tenté ce genre autrefois ; mais le peu de succès de Manto la fée, & de la Reine des Peris, sembloit l’avoir décrédité. Un auteur moderne, en le maniant d’une maniere ingénieuse, a montré que le malheur de cette premiere tentative ne devoit être imputé ni à l’art ni au genre.

En 1733, M. de Moncrif mit une entrée de féerie dans son ballet de l’empire de l’Amour ; & il acheva de faire goûter ce genre, en donnant Zelindor roi des Silphes.

Cet ouvrage qui fut représenté à la cour, fit partie des fêtes qui y furent données après la victoire de Fontenoy. Voyez MM. Rebel & Francœur qui on ont fait la musique, ont répandu dans le chant une expression aimable, & dans la plûpart des symphonies un ton d’enchantement qui fait illusion : c’est presque partout une musique qui peint, & il n’y a que celle-là qui prouve le talent, & qui mérite des éloges. (B)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « féerie »

Féer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1718) Dérivé de fée avec le suffixe -erie .
(Vers 1188) faerie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « féerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
féerie feœri

Évolution historique de l’usage du mot « féerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « féerie »

  • Il faut aussi de la féerie dans le mariage. Jules Supervielle, Le Voleur d'enfants, Gallimard
  • La féerie est un monde vivant que l'imagination de l'enfant est seule capable de créer à sa démesure ; les fées ont été inventées par les adultes pour tuer la féerie des lieux. De Dominique Blondeau / Que mon désir soit ta demeure
  • C’est souvent comme ça avec la féerie : l’horreur n’est jamais loin. De Jean-Jacques Schuhl / Ingrid Caven
  • Quel est donc l’homme à notre époque qui pourrait vivre sans féerie, sans un peu de rêve ? De Georges Méliès
  • On aime le rêve, on aime la féerie, on n'aime pas la vie ; tant pis, la vie en revanche, nous vole ce qu'on aime. De Jovette-Alice Bernier / La Chair décevante
  • Qu'elle est admirable la jeunesse de l'homme ! Elle est toute d'angoisse et de féeries, et il n'arrive jamais à la connaître sous son vrai jour, que lorsqu'elle l'a quitté pour toujours. De Thomas Wolfe / Au Fil du temps
  • Une idée a donc germé dans les esprits de Yasmine Lebastchi, responsable de la salle d’exposition de Brocéliande La Porte des Secrets, et les quelques artistes de la féerie qui ont déjà eu le plaisir d’exposer en ces lieux. « Dans un élan de solidarité et avec l’envie de créer un événement collectif, les artistes ont donc choisi de créer une exposition réunissant leurs œuvres en un seul et même lieu », s’enthousiasme Yasmine Lebastchi. , Paimpont. Une exposition légendaire à La Porte des Secrets - Redon.maville.com
  •   Au son de sa harpe et de sa voix, Morgan of Glencoe vous offre un concert tout en féerie, qui fleure bon l’ajonc, l’embrun et la bruyère, aux accents doux-amers comme la Bretagne, scintillants comme l’Irlande et sauvages comme l’Ecosse, tout pétri d’une musique intime et dense. Unidivers, Concert: Morgan of Glencoe Paimpont mercredi 5 août 2020
  • Elle a obtenu son cinquième épis il y a 3 ans, après de gros travaux entrepris à l’intérieur mais aussi à l’extérieur. Ce label de qualité regroupe plus de 110 critères à respecter. « Nous avons imaginé cette maison pour que chacune et chacun se sente privilégié, que chaque chambre propose son ambiance, son univers et la magie de sa féerie propre », détaille la propriétaire des lieux. , Encadré | Une chambre d’hôtes de charme 5 épis
  • Le vendredi 17 juillet à partir de 21 heures sur la place du Champ-de-Mars, dans le cadre des 10 spectacles des vendredis de l’été, la compagnie Patrice Péricard proposera un spectacle gratuit, “Les années 80”, en partenariat avec Porte de DrômArdèche. Un spectacle à ne pas manquer avec 15 artistes musiciens, chanteuses et chanteurs, dans une féerie de costumes hauts en couleur. Sachant que les neuf autres vendredis de l’été sont payants. Le vendredi 24 juillet au château d’Hauterives, ce sera une soirée avec “les chansons du soleil”. N’oubliez pas d’apporter des sièges, car il n’y en aura pas pour tout le monde. , Culture - Loisirs | Saint-Vallier : “Les années 80” avec la compagnie Patrice Péricard
  • Dans la boutique, le verre livre ses multiples facettes et nous fait découvrir tous ses styles. Le float, verre industriel. L’extra blanc, verre cristallisé. Et l’artisanal à tailler à froid. D’autres matériaux interviennent dans la composition de certains modèles comme le silicone, l’inox, voire le béton. La poésie, à travers cet art, est omniprésente, et la créativité de l’artiste, son ingéniosité, ne font aucun doute. Les produits sont taillés au marteau ou à la pince selon le modèle créé et les différentes couleurs dont se parent certaines pièces sont teintées dans la masse. On imagine bien la force physique dont il faut faire preuve pour l’aboutissement de quelques lampes particulièrement travaillées. Les titres des modèles évoquent d’ores et déjà la féerie, le précieux, le transmissible et le durable : Vera, Nuit blanche, Claire Lune et Chlorophylle puis M2… « Nous multiplions la différence plutôt que l’identique », explique l'artiste. Compter au moins 400€ pour une lampe à poser.Laurent Beyne envisage de participer à de nouveaux salons prestigieux à moyen terme. , Nouvelle galerie au Puy : ''le matériau poétique est le salut du monde'' sur zoomdici.fr (Zoom43.fr et Zoom42.fr)
  • La féerie dure huit minutes. On en voudrait plus. Qu’à cela ne tienne, il suffit d’assister à la première projection à la tombée de la nuit puis d’enchaîner avec les suivantes. Jusqu’à 19 heures, le spectacle passe en boucle toutes les demi-heures. Le Figaro.fr, Féerie de Noël au château de Vaux-le-Vicomte

Traductions du mot « féerie »

Langue Traduction
Anglais fairyland
Espagnol el país de las hadas
Italien paese delle fate
Allemand märchenland
Chinois 仙境
Arabe فيريلاند
Portugais país das fadas
Russe сказочная страна
Japonais おとぎの国
Basque fairyland
Corse fata
Source : Google Translate API

Synonymes de « féerie »

Source : synonymes de féerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « féerie »

Féerie

Retour au sommaire ➦

Partager