La langue française

Fantasmagorie

Sommaire

  • Définitions du mot fantasmagorie
  • Étymologie de « fantasmagorie »
  • Phonétique de « fantasmagorie »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fantasmagorie »
  • Citations contenant le mot « fantasmagorie »
  • Traductions du mot « fantasmagorie »
  • Synonymes de « fantasmagorie »

Définitions du mot fantasmagorie

Trésor de la Langue Française informatisé

FANTASMAGORIE, subst. fém.

A.− Vx. Projection dans l'obscurité de figures lumineuses animées simulant des apparitions surnaturelles; p. méton. spectacle ainsi produit. En 1815 ou 1820, M. Robertson, physicien, escamoteur, inventeur de la fantasmagorie, etc., donnait une soirée (Stendhal, Mém. touriste,t. 1, 1838, p. 44).La fantasmagorie (...) utilisait la lanterne magique, mais en lui adjoignant divers artifices propres à frapper (...) l'imagination des assistants par l'apparition des fantômes (Graffigny, Cin.,1923, p. 8).Au nord d'Oxford Street, les Maskelyne's, famille de magiciens, ont ouvert un théâtre de fantasmagorie qui est le Robert Houdin anglais (Morand, Londres,1933, p. 246):
1. Et puis, comme si, au contraire, une apparition eût été évoquée par ce son vibrant de cornemuse, une grande chose imprévue s'était dessinée en grisaille, s'était dressée menaçante, très haut tout près d'eux : des mâts, des vergues, des cordages, un dessin de navire qui s'était fait en l'air, partout à la fois et d'un même coup, comme ces fantasmagories pour effrayer qui, d'un seul jet de lumière, sont créées sur des voiles tendus. Loti, Pêch. Isl.,1886, p. 188.
P. ext. Apparition surnaturelle, phénomène extraordinaire. Elle [la petite fille] trouva dans ces histoires de saints, de martyrs, toutes pleines d'apparitions, de monstres, de métamorphoses, les ravissements, les obsessions, les émois, les douces épouvantes de fantasmagories et de réalité idéale que les contes de fées apportent aux âmes de son âge (Goncourt, Sœur Philom.,1861, p. 38).Je vous vois cruellement tourmenté par les Lutins. Ces petits esprits de la terre vous ont assailli, abusé par toutes sortes de fantasmagories (France, Rôtisserie,1893, p. 344):
2. ... il faut traverser ces bois solitaires, et c'était les soirs, au retour, qu'on voyait les fantasmagories. Un jour, la mère du curé de Fayet-Ronnaye passait en carriole avec son filleul. Ils avisent, venant à eux sur le chemin, quelque chose de bas, de carré, de noir, ressemblant à un cercueil qui aurait roulé tout seul. Le garçon tire sur les guides et prend sa droite. Quand la chose est pour les croiser, elle s'efface soudainement. Pourrat, Gaspard,1922, p. 25.
P. anal. [À propos d'un phénomène naturel, d'un élément du paysage, etc.] Spectacle enchanteur et irréel. Synon. féerie.La prodigieuse gamme de couleurs, la fantasmagorie du lac de Garde au soleil couchant (Lemaitre, Contemp.,1885, p. 146).De longues nuées dérangeaient les perspectives (...) les changeantes montagnes semblaient avoir grandi dans la nébuleuse fantasmagorie du soir (Loti, Ramuntcho,1897, p. 8).Cette silhouette massive sortie de la pluie, et maintenant bien réelle au bout de cette fantasmagorie de brume (Gracq, Syrtes,1951, p. 21).
B.− Au fig.
1. Domaine de l'activité psychique.Représentation imaginaire. Synon. fantasme.Il appelle sciences et arts la puissance qu'il a de donner à ses fantasmagories une précision, une durée, une consistance et jusqu'à une rigueur dont il est lui-même étonné; accablé quelquefois! (Valéry, Variété II,1929, p. 237):
3. C'est ainsi que Tieck a eu du rêve un goût plus immédiat, une connaissance plus souple que personne, mais qu'il n'en a jamais fait l'instrument d'aucune conquête. Ses œuvres, celles de la jeunesse surtout, puisent aux sources de l'inconscient une exceptionnelle abondance de symboles, de formes et d'inspirations diverses. On le sent familier de ces régions profondes, et, premier peintre de la nature romantique, il est aussi le premier évocateur des fantasmagories secrètes. Béguin, Âme romant.,1939, p. 218.
Péj. Représentation de l'esprit erronée et ne reposant sur rien de réel, de sérieux. Synon. chimère, illusion, leurre, utopie.« La lèpre de vos discours s'attachera à votre peau et y fleurira affreusement! » − « Fantasmagorie! » s'écria Beauville agacé. « Le mal emporte le monde sur ses ailes noires » (Péladan, Vice supr.,1884, p. 193).Et vous trouvez que le réel n'inflige pas un démenti aux fantasmagories mystiques de Le Gallic? (Bourget, Sens mort,1915, p. 226).Ce jour-là quelque fantasmagorie dont j'avais été la dupe commença de se dissiper (Guéhenno, Journal homme 40 ans,1934, p. 254).
2. Domaine de l'activité intellectuelle.Emploi excessif dans une œuvre de motifs et thèmes fantastiques destinés à créer une atmosphère surnaturelle; p. méton. effet ainsi produit. Ce roman, ce drame est rempli d'évocations, d'apparitions, de scènes nocturnes; je n'aime point toute cette fantasmagorie (Ac.1835-1932).Par là s'explique, sans l'excuser, l'outré de la scène moderne, le fac-similé de tous les crimes (...) la fantasmagorie des cimetières, des souterrains et des vieux châteaux (Chateaubr., Litt. angl.,t. 1, 1836, p. 229).
Prononc. et Orth. : [fɑ ̃tasmagɔ ʀi]. Ds Ac. 1835-1932. Pour la graph. avec ph, cf. fantôme. Étymol. et Hist. [1787 ds Bl.-W.3-5]; 1799 phantasmagorie « art de faire voir des fantômes par illusion d'optique » (Molard, Descr. Mach. et proc., t. II, p. 45, 17 mars ds Brunot t. 9, p. 1212); 1801 fantasmagorie (S. Mercier, Néol., t. 1, p. 259); 1810 « spectacle fantastique et surnaturel » (Staël, Allemagne, t. 1, p. 70 : les événements réels passent devant leurs yeux comme de la fantasmagorie). Dér. de fantasme* avec une terminaison que certains justifient par allégorie* « représentation plastique utilisant l'allégorie » (Bl.-W.1-5; FEW t. 8, p. 365a), d'autres (DG; v. aussi EWFS2), de manière moins probable, par le gr. α ́ γ ο ρ ε υ ́ ε ι ν, « parler ». Fréq. abs. littér. : 136.
DÉR.
Fantasmagorique, adj.[Correspond à fantasmagorie A] Qui se rapporte à la fantasmagorie, p. ext. qui relève du surnaturel. Semblable à une figure fantasmagorique, il avait disparu derrière les fatales touffes de genêts (Balzac, Chouans,1829, p. 36).Le ciel et la terre perdirent Leur aspect fantasmagorique Les morts se réjouissaient De voir leurs corps trépassés entre eux et la lumière (Apoll., Alcools,1913, p. 67).Mais il est ce songeur et ce poète qui ne peut trouver de connaissance que fantasmagorique et de l'ordre du mythe (Durry, Nerval,1956, p. 62). [fɑ ̃tasmagɔ ʀik]. Ds Ac. 1835-1932. Pour la graphie ph, cf. fantôme. 1reattest. 1798 « qui tient de la fantasmagorie » (ds Potez, L'Élégie en France avant le Romantisme ds Fr. mod. t. 12, p. 136); du rad. de fantasmagorie, suff. -ique*. Fréq. abs. littér. : 22.
BBG. − Gougenheim (G.). L'Inventeur du mot fantasmagorie. Vie Lang. 1956, pp. 160-162.

Wiktionnaire

Nom commun

fantasmagorie \fɑ̃.tas.ma.ɡɔ.ʁi\ féminin

  1. (Prestidigitation) Sorte de spectacle qui consiste à faire apparaître, dans un lieu obscur, des images qui semblent être des fantômes.
    • Je suis, dit-il, le fils du fameux Comus, physicien du roi et de la reine […] un savant distingué de l'école de Volta, de Galvani et de Mesmer. Le premier, en France il s'occupa de fantasmagorie et d'électricité, donnant des séances de mathématiques et de physique à la cour. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • C’était une de ces fantasmagories du pays des fées, une de ces visions racontées par les voyageurs qui reviennent de très loin et que nous écoutons sans les croire. — (Guy de Maupassant , Sur l’eau, dans La maison Tellier, 1891, collection Le Livre de Poche, page 82.)
    • Ces petits esprits de la terre vous ont assailli, abusé par toutes sortes de fantasmagories, séduit par mille mensonges, et finalement poussé à fuir ma maison. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
  2. (Figuré) Abus des effets produits par des moyens surnaturels ou extraordinaires.
    • C'est une féerie, une fantasmagorie de couleurs à donner la jaunisse à la Loïe Fuller, à faire sembler ternes les célèbres fontaines lumineuses. — (Gustave Fraipont, Les Vosges, 1923)
  3. (Figuré) Artifices, des allégations spécieuses par lesquelles on essaie de faire illusion dans un récit, dans une affaire, etc.
    • Cette comptabilité n’est pas sincère, c’est une fantasmagorie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FANTASMAGORIE. n. f.
Sorte de spectacle qui consiste à faire apparaître, dans un lieu obscur, des images qui semblent être des fantômes. Il se dit figurément, en termes de Littérature et de Beaux-Arts, de l'Abus des effets produits par des moyens surnaturels ou extraordinaires. Ce roman, ce drame est rempli d'évocations, d'apparitions, de scènes nocturnes; je n'aime point toute cette fantasmagorie. Il se dit encore figurément des Artifices, des allégations spécieuses par lesquelles on essaie de faire illusion dans un récit, dans une affaire, etc. Cette comptabilité n'est pas sincère, c'est une fantasmagorie.

Littré (1872-1877)

FANTASMAGORIE (fan-ta-sma-go-rie) s. f.
  • 1Art de faire voir des fantômes, c'est-à-dire de faire paraître des figures lumineuses au sein d'une obscurité profonde ; il n'a commencé à être bien connu que vers la fin du XVIIIe siècle. Cela se fait au moyen d'une lanterne magique mobile qui vient former les images sur une toile que l'on voit par derrière. Comme ces images grandissent à mesure que le foyer s'éloigne de la toile, elles ont l'air de s'avancer sur le spectateur.
  • 2 Par analogie, en littérature, abus d'effets produits par des moyens où l'on trompe l'esprit, comme la fantasmagorie trompe l'œil.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fantasmagorie »

(XIIIe siècle) Du latin phantasma (« fantôme ») et de -gorie, aphérèse du mot allégorie. Terme utilisé par Ėtienne-Gaspard Robert pour désigner des fausses apparitions surnaturelles qui n’étaient en fait que des applications de nouveautés telle que la fameuse lanterne magique.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Φάντασμα, apparition (voy. FANTÔME), et ἀγορέω, parler : parler aux fantômes, appeler les fantômes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « fantasmagorie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fantasmagorie fɑ̃tasmagɔri

Évolution historique de l’usage du mot « fantasmagorie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fantasmagorie »

  • On a peur, on s'imagine avoir peur. La peur est une fantasmagorie du démon. De Georges Bernanos
  • L'invention picturale ou la fantasmagorie littéraire permettent de supporter le réel désolé en apportant des compensations magiques. De Boris Cyrulnik / Antoine Spire - Le Monde de l'éducation - Mai 2001
  • Face à la nourriture, le corps ne sait rester neutre ; il est prêt à toutes les folies, à toutes les fantasmagories, et la mort ne lui fait plus peut. De Noëlle Châtelet / Le Corps-à-corps culinaire
  • Revenant sur la succession de Paul Biya, l’enseignant soutient que « des allégations relatives au gré à gré politique relèvent de la fantasmagorie », et que le moment venu, les Camerounais choisiront démocratiquement le successeur de l’actuel chef d’État. Le Bled Parle : Actualité Cameroun info - journal Cameroun en ligne, Jacques Fame Ndongo : « Des allégations relatives au gré à gré politique relèvent de la fantasmagorie »
  • Article du 21 janvier 2007 Les rêves se réfèrent aux scènes de la veille. Les enfants imaginent leurs parents, les êtres qu'ils ont croisés et qui les ont impressionnés, dans de nouvelles situations drôles, effrayantes ou abracadabrantes. Aucun film ne semble échapper à la règle. Les rêves d'adultes ont parfois le droit à la fantasmagorie sans la présence des acteurs grimés en monstres, les enfants jamais ! Quel que soit son âge, chaque dormeur tient évidemment toujours le rôle principal et aucun réalisateur ne peut s'empêcher de marcher sur les traces du Docteur Freud. Dans le rêve, l'imagination étant sans limite, elle ne peut chercher son cadre que dans la réalité. Le reste ne serait que pure fiction : toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé ne peut être que fortuite. À qui fera-t-on avaler cela ? Le metteur en scène prend simplement alors la place du somnambule. Club de Mediapart, Mirrormask, le cinéma des beaux rêves [archive] | Le Club de Mediapart
  • -Des textes entre fantasmagorie et réalité pour lesquels Joyce Carol Oates sait capter la personnalité de personnes vulnérables et confrontées à la violence, évidente ou sourde. Atlantico.fr, "Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires | Atlantico.fr
  • Voici « Les Noces de Feu » résumées en quelques chiffres : 15 millions d’euros investis, une scène de 7600 mètres carrés, 30 acteurs et cascadeurs subaquatiques et 80 costumes électroluminescents. Cette féerie est servie par une mise en scène époustouflante. Elle marie harmonieusement l’eau et le feu, le sous-marin et l’aérien, la délicatesse des costumes électroluminescents et le gigantisme des décors surgissant des profondeurs de l’étang. Cette fantasmagorie nocturne toute en musique clôt de façon magique une journée au Puy du Fou et vous garantit des rêves merveilleux. Boursorama Lifestyle, Le Puy du Fou, une immersion à vivre en famille - Boursorama Lifestyle

Traductions du mot « fantasmagorie »

Langue Traduction
Anglais phantasmagoria
Espagnol fantasmagoría
Italien fantasmagoria
Allemand phantasmagorie
Chinois 幻影
Arabe فانتازاغوريا
Portugais fantasmagoria
Russe фантасмагория
Japonais ファンタスマゴリア
Basque fantasmagoria
Corse fantasmagoria
Source : Google Translate API

Synonymes de « fantasmagorie »

Source : synonymes de fantasmagorie sur lebonsynonyme.fr
Partager