Extrémité : définition de extrémité


Extrémité : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EXTRÉMITÉ, subst. fém.

A.− Partie extrême d'une chose.
1. [P. réf. à l'espace] Ce qui limite une chose, qui en marque le terme. Synon. bord, bout, lisière, sommet.Une chevelure fine, rare, châtain-clair, naturellement frisée aux extrémités, mais légèrement (Balzac, Pts bourg.,1850, p. 53):
1. Il allait et venait dans la cuisine, tandis que Marie de Lados allumait une bougie et emmenait l'enfant. Le plus loin possible du feu, à l'autre extrémité de la pièce, il demeura enfin immobile, le front contre la vitre noire. Mauriac, Génétrix,1923, p. 383.
En partic. Les extrémités. Les membres; dans le lang. cour. les mains, les pieds :
2. Le mariage fut très gai. Hendrijk avait amené dans sa guimbarde Gomar et la vieille Elsa T'Joens. Gomar était en noir. Il semblait, à le voir, que ses extrémités énormes et comprimées dussent faire éclater souliers noirs et gants blancs. Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 35.
2. [P. réf. au temps] Ce qui limite une durée :
3. Il ne voyait plus les défauts, les ridicules, les tares, tout le côté trop humain du couvent; la partie honnête mais médiocre du milieu s'enfonçait dans l'ombre, tandis que les deux extrémités, la vieillesse et l'enfance, s'avançaient en pleine lumière : les vieux religieux (...) et les petits novices dans toute la première ferveur de leur vocation. Huysmans, Oblat,t. 2, 1903, p. 255.
En partic. Être à l'extrémité (vieilli), à toute, à la dernière extrémité. Être à l'agonie, à la fin de sa vie :
4. ... il fut décrété de prise de corps, mais, comme il était à l'extrémité, force fut de surseoir à l'exécution du mandat, et (...) Burner mourut (...) dans l'impénitence finale. Stendhal, Nouv. inéd.,1842, p. 323.
B.− Au fig.
1. Au sing. [L'idée dominante est celle de limite] État ultime que peut atteindre une personne, une chose.
[Suivi d'un compl. déterminatif] :
5. Les gens d'autrefois ne se séparaient jamais d'un lit hérité. Lorsqu'ils voulaient exprimer qu'un malheureux, une malheureuse surtout avait atteint l'extrémité de la détresse et de la misère, ils disaient : « Elle s'est vendu le lit... » Pesquidoux, Livre raison,1932, p. 27.
Loc. adv. Jusqu'à la dernière extrémité. Jusqu'à l'épuisement total, jusqu'au bout. Toutefois, ses compagnons et lui étaient décidés à résister jusqu'à la dernière extrémité. Ces pirates étaient-ils nombreux et mieux armés que les colons? (Verne, Île myst.,1874, p. 427).
2. Au sing. ou au plur. [L'idée dominante est celle d'excès] Décision, conduite extrême. (Quasi-)synon. excès :
6. ... et, choisissant exprès les jours où elle semblait plus irritée, il lui disait qu'il faudrait sortir de là, imaginer un moyen, et qu'il n'en voyait pas d'autre qu'une séparation. Mais, pour l'amour de ses enfants, jamais elle n'en viendrait à une telle extrémité. Flaub., Éduc. sent.,t. 1, 1869, p. 218.
Loc. verbale. Porter, pousser, réduire (qqn) à la dernière extrémité, aux extrémités. Porter, pousser, réduire (quelqu'un) à une décision, une conduite extrême. Le duc ne voulut pas les pousser à l'extrémité; quelque chose fut cédé de part et d'autre, et le bon accord fut rétabli (Barante, Hist. ducs Bourg.,t. 2, 1821-24, p. 307).
Spéc., au plur. Emportements excessifs, violents. Synon. atrocités.Il redoutait visiblement quelque provocation qui nous ferait passer aux pires extrémités (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 267).
Prononc. et Orth. : [εkstʀemite]. Cf. é-1. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1265 au propre « partie la plus éloignée » estremités de la terre (Brunet Latin, Trésor, éd. J. Carmody, II, 39, 3, p. 206); 2. ca 1265 par transposition « état extrême (de la matière, d'un élément) » (Id., ibid., I, 100, p. 83, cf. aussi II, 15, p. 184); 1269-78 « situation extrême » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 11243). Empr. au lat. extremitas « bout, partie située le plus à l'extérieur » en lat. class., attesté au sens de « situation, condition extrême » à l'époque impériale. Fréq. abs. littér. : 3 730. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 10 315, b) 4 651; xxes. : a) 2 593, b) 3 007. Bbg. Quem. DDL t. 1.

Extrémité : définition du Wiktionnaire

Nom commun

extrémité \ɛk.stʁe.mi.te\ féminin

  1. Le bout d’une chose, la partie qui la termine.
    • Les os du métacarpe ont la structure des os longs en général, c'est-à-dire, que leur corps est compacte & que leurs extrémités sont celluleuses. Ils sont creusés par un canal médullaire prononcé. — (Hippolyte Cloquet, Encyclopédie méthodique ou par ordre de matières : système anatomique, tome 1, Paris : chez la veuve Agasse, 1823, p. 452)
    • Sur le bord du fleuve […] il rencontra un autre aéroplane qui lui parut à peine endommagé. […] Il reposait là, abandonné, et l’eau clapotait sur l’extrémité de sa longue queue. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 332 de l’éd. de 1921)
    • Dans le choc très brutal de l’amerrissage, un croisillonnage céda et l’extrémité de l’aile gauche baignait dans l'écume. — (Jean Mermoz, Mes vols, Flammarion, 1937, p. 73)
  2. (Au pluriel) (Anatomie) Membres du corps humain.
    • Lebrac, aux trois quarts enlisé, céda à leurs appels et voulut tourner bride. Impossible, ses extrémités inférieures jusqu’à mi-jambes étaient prises et il enfonçait toujours, toujours, lentement. — (Louis Pergaud, Un sauvetage, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Les extrémités supérieures : Les bras.
    • Le sang se porte aux extrémités.
  3. (Vieilli) Se dit aussi surtout, dans le langage ordinaire, des pieds et des mains seulement.
    • Il se meurt, car il a déjà les extrémités froides.
  4. Derniers moments de la vie.
    • Madame Dufresnoi, attaquée d’une fièvre maligne, fut en peu de moments réduite à la dernière extrémité : elle mourut le cinquième jour de sa maladie. — (Marie-Jeanne Riccoboni, Histoire d’Ernestine, 1762, édition Œuvres complètes de Mme Riccoboni, tome I, Foucault, 1818)
  5. Le plus triste état où l’on puisse être réduit.
    • L’honneur voulait qu’on résistât jusqu’à la dernière extrémité. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Moi, je suis une artiste, mais lui, tout ce qu'il a récolté, c'est d'être un bouif chez qui on ne met les pieds qu'à la toute dernière extrémité de la semelle ! — (Claude Izner, Les souliers bruns du quai Voltaire, Paris : éditions 10/18, 2011)
    • Il n’a pas de quoi vivre, il est réduit à l’extrémité, à la dernière extrémité.
    • Cette place ne peut plus tenir : elle est à l’extrémité.
  6. Excès.
    • Vous portez les choses aux dernières extrémités.
    • Passer d’une extrémité à l’autre.
    • La parfaite raison fuit toute extrémité,
      Et veut que l’on soit sage avec sobriété.
      — (Molière, Le Misanthrope, I, scène 1, 1666)
    • […] elle dit : je n’aime pas ma vie à cause de mes extrémités. Tout d’abord j’ai pensé qu’elle parlait de ses mains et de ses pieds, mais elle parlait de ses sentimenst extrêmes, des larmes, une tristesse extrême […] — (Christine Angot, La peur du lendemain, nouvelle, supplément au magazine « Elle », 2000, page 42.)
  7. Excès de violence, d’emportement (souvent au pluriel).
    • Il s’est porté contre lui aux extrémités les plus odieuses.
    • Pousser quelqu’un à l’extrémité : Le pousser à bout.
    • Le roi, effrayé de la tournure que prenaient les choses, et craignant que l’on n’en vînt aux dernières extrémités, calma les esprits comme il put, et proposa aux Tolédans ce mezzo termine singulier et tout à fait dans l’esprit du temps, qui fut accepté avec enthousiasme de part et d’autre. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Extrémité : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EXTRÉMITÉ. n. f.
Le bout d'une chose, la partie qui la termine. Les deux extrémités d'une ligne. L'extrémité des doigts. Il est logé à l'extrémité de la ville. Cette maison est à l'extrémité de la rue. Il se dit au pluriel, en termes d'Anatomie, des Membres du corps humain. Les extrémités supérieures, Les bras. Les extrémités inférieures, Les jambes et les pieds. Le sang se porte aux extrémités. Il se dit aussi surtout, dans le langage ordinaire, des Pieds et des mains seulement. Il se meurt, car il a déjà les extrémités froides. Il se dit encore des Derniers moments de la vie. Il est à l'extrémité, à toute extrémité, Il se meurt. Il désigne également Le plus triste état où l'on puisse être réduit. Il n'a pas de quoi vivre, il est réduit à l'extrémité, à la dernière extrémité. C'est une fâcheuse extrémité, une cruelle extrémité. À quelle extrémité ne me suis-je pas vu réduit! Cette place ne peut plus tenir : elle est à l'extrémité. Il se prend aussi pour Excès. Vous allez toujours à l'extrémité. Vous portez les choses aux dernières extrémités. Passer d'une extrémité à l'autre. Toutes les extrémités sont dangereuses. Il se dit particulièrement au pluriel d'un Excès de violence, d'emportement. Il s'est porté contre lui aux extrémités les plus odieuses. Pousser quelqu'un à l'extrémité, Le pousser à bout.

Extrémité : définition du Littré (1872-1877)

EXTRÉMITÉ (èk-stré-mi-té) s. f.
  • 1Bout, fin. Les deux extrémités d'une ligne. Marchez contre elle des extrémités du monde, Sacy, Bible, Jérémie, XIX, 9. Alors Adonibezec dit : J'ai fait couper l'extrémité des mains et des pieds à soixante et dix rois qui mangeaient sous ma table les restes de ce qu'on me servait, Sacy, Juges, I, 7. Et dans ce bourg une veuve fort sage Qui demeurait tout à l'extrémité, La Fontaine, Herm. C'est une opinion assez généralement reçue que les Cimbres occupaient dans les temps les plus reculés, à l'extrémité de la Germanie, la Chersonèse cimbrique, connue de nos jours sous le nom de Holstein, de Slesvig, de Jutland, Raynal, Hist. phil. v, 1. Elle alla s'asseoir à l'extrémité du cap sur le bord de la mer, Staël, Corinne, XIII, 3.

    Il se dit aussi du bout d'une époque, d'un temps. Ces guerres furent longues et sanglantes sous l'empire de Basile le Macédonien, c'est-à-dire à l'extrémité du IXe siècle, Bossuet, Var. XI, § 14.

    Fig. Vous verrez dans une seule vie toutes les extrémités des choses humaines : la félicité sans borne aussi bien que les misères, Bossuet, Reine d'Anglet. Voulez-vous parcourir les deux extrémités de la pensée humaine, vous élancer tout à coup aux extrémités de la joie et de la tristesse, aux extrémités de la pureté d'âme et de la corruption hautaine et violente ? parcourez quelques-unes de ces lettres [dans Clarisse Harlowe], Villemain, Litt. franç. XVIIIe siècle, 1re leçon.

  • 2 S. m. plur. Les membres. Les extrémités supérieures comprennent les bras, les avant-bras et les mains ; les inférieures comprennent les cuisses, les jambes et les pieds.

    Il se dit, dans le langage ordinaire, des pieds et des mains seulement. Il est mourant, il a les extrémités froides.

    Terme de beaux-arts. Se dit des pieds et des mains d'une statue, d'une figure. Extrémités bien traitées. Se dit aussi des parties qui terminent un tableau.

    Par analogie. Ce cheval a la crinière, la queue et les extrémités noires.

  • 3Position la plus fâcheuse, la plus dangereuse. Cependant trouvez bon qu'en ces extrémités Je tâche à rassembler nos Parthes écartés, Corneille, Rodog. III, 2. De quelque côté que je me tourne, je me vois pressé par de grandes extrémités, Sacy, Bible, Paralip. I, XXI, 13. Le peuple souffrait les plus dures extrémités, Bossuet, Hist. II, 8. Ce qu'il y avait de plus grand dans le sénat [romain], est qu'on n'y prenait jamais des résolutions plus vigoureuses que dans les plus grandes extrémités, Bossuet, ib. III, 6. En êtes-vous réduit à cette extrémité ? Racine, Mithr. III, 1. Je saurai m'affranchir, dans ces extrémités, Du secours dangereux que vous me présentez, Racine, Iphig. v, 2. Vous voyez en quelle extrémité sont réduits les alliés, Fénelon, Tél. XVII. C'est dans ce moment-là même et dans l'extrémité la plus pressante qu'un officier nommé Gongyle arriva de Corinthe sur une galère à trois rangs de rames, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 668, dans POUGENS.
  • 4Parti extrême, pensée extrême. Elle [la prudence] nous avertit qu'elle ne se mêle point de régler les extrémités ni de conduire le désespoir, Guez de Balzac, De la cour, 4e disc. Seigneur, pour vous tirer de ces perplexités, La saine politique a deux extrémités, Corneille, Suréna, III, 1. Seigneur, vous emporter à cette extrémité C'est plutôt désespoir que générosité, Corneille, Cinna, IV, 3. À toute extrémité dans ses doutes il passe, Molière, D. Garc. IV, 8. Il n'y a point d'extrémité où je ne m'abandonne pour vous disputer sa conquête, Molière, Avare, IV, 3. Il faut qu'il ait de bonnes raisons pour se porter à l'extrémité de…, Sévigné, 276. Le zèle tout seul s'emporte à des extrémités dangereuses, Fléchier, Panég. II, p. 201.

    De coupables extrémités, des moyens extrêmes et condamnables. C'est toi qui t'abandonnes à ces coupables extrémités ? Molière, l'Av. II, 2.

    Pousser les choses à l'extrémité, les traiter sans mesure, les conduire à une catastrophe. Il ne fallait pas pousser toutes les affaires à l'extrémité, Bossuet, Unité de l'Église, 2. On ne songeait qu'à pousser tout à l'extrémité, Bossuet, Var. 3.

    Pousser quelqu'un à l'extrémité, aux extrémités, le pousser à bout.

  • 5Voies de fait. Il s'est porté contre lui aux extrémités les plus odieuses. Combien faut-il que la chose vaille pour nous porter à cette extrémité de tuer celui qui nous prend quelque chose ? Pascal, Prov. 7.

    Action par les armes. Rome n'en venait aux extrémités qu'après avoir épuisé les voies de douceur, Bossuet, Hist. III, 6.

  • 6Grandeur extrême, énormité. Rien ne peut égaler l'extrémité du danger où je me trouve, Massillon, Car. Voc. Vous perdez courage en sentant l'extrémité de vos misères, Massillon, Car. Lazare.
  • 7Excès. La parfaite raison fuit toute extrémité, Et veut que l'on soit sage avec sobriété, Molière, Mis. I, 1. Vous allez toujours d'une extrémité à l'autre, Pascal, Prov. 7. C'est quelquefois un plaisir de passer d'une extrémité à l'autre, Sévigné, 368. Je crois que le milieu de ces extrémités est toujours le meilleur, Sévigné, Lett. du 20 nov. 1664. On voyait, et dans sa maison et dans sa conduite, tout également éloigné des extrémités, tout enfin mesuré par la sagesse, Bossuet, le Tellier. L'on voit peu d'esprits entièrement lourds et stupides ; l'on en voit encore moins qui soient sublimes et transcendants ; le commun des hommes nage entre ces deux extrémités, La Bruyère, XI. Les extrémités sont vicieuses et partent de l'homme ; toute compensation est juste et vient de Dieu, La Bruyère, XVI. L'on dit du jeu qu'il égale les conditions ; mais elles se trouvent quelquefois si étrangement disproportionnées, et il y a entre telle et telle condition un abîme d'intervalle si immense et si profond, que les yeux souffrent de voir de telles extrémités se rapprocher, La Bruyère, VI. On les voit [ces hommes insolents dans la prospérité] aussi rampants qu'ils ont été hautains, et c'est en un moment qu'ils passent d'une extrémité à l'autre, Fénelon, Tél. III. Toutes vos inclinations se trouvent justement à l'autre extrémité de ce qu'on appelle vertu et dévotion, Massillon, Car. Samarit. La vertu prudente et solide tient toujours un milieu juste et équitable : c'est l'humeur toute seule qui aime les extrémités, Massillon, Car. Culte.
  • 8À l'extrémité au dernier moment. N'attendez pas à l'extrémité pour arranger cette affaire.

    À la dernière extrémité, à toute extrémité, quand on ne peut plus faire autrement. Ils répondirent qu'à toute extrémité ils étaient résolus de mourir, Vaugelas, Q. C. liv. III, dans RICHELET. Il n'y avait aucune faute à l'abandonner trop tard [Néron], à ne lui dire qu'à la dernière extrémité : Je me lasse de faire des efforts superflus, sois méchant…, Diderot, Claude et Nér. I, 46.

    À l'extrémité, à la dernière extrémité, à toute extrémité, au dernier instant de la vie, dans le plus grand danger. Le malade est à toute extrémité. Tantôt sauvée, tantôt à l'extrémité, Sévigné, 7. Notre saint-père était à la dernière extrémité, Sévigné, 575. M. le duc de Savoie a été à l'extrémité, de la rougeole : il a reçu tous ses sacrements, Maintenon, Lett. au duc de Noailles, 19 juin 1710. Elle fut attaquée d'une fièvre qui la mit à l'extrémité, Hamilton, Gramm. 7.

    En parlant d'une place assiégée. La ville est à l'extrémité, elle ne peut plus tenir. Rome réduite à l'extrémité et presque prise, Bossuet, Hist. I, 8.

  • 9À l'extrémité, jusqu'à la limite des forces. Je suis suffoquée quand j'attends à l'extrémité, Sévigné, 463.
  • 10À l'extrémité, extrêmement. Où je souffre l'hiver froid à l'extrémité, Malherbe, IV, 7.

    Vieux en ce dernier sens.

HISTORIQUE

XIIIe s. Car ce sunt deus extremités Que richece et mendicité, la Rose, 11467.

XIVe s. Je dis doncques que le moien selon la nature de la chose, c'est ce qui est entre les deux extremités par eguale distance, Oresme, Eth. 44. Les extremités des os des jointures qui sont cartillagineuses, H. de Mondeville, f° 9.

XVIe s. L'extreme onction ne se donne que par un prestre, et ce en extremité de la vie, Calvin, Instit. 1175. Quand l'ame est desjà preste à sortir, ou, comme ils parlent, en extremité, Calvin, ib. 1178. Je vous supplie, mais c'est de toute l'extremité de mon cueur, qu'il vous plese que souvent madame ait de vos nouvelles, Marguerite de Navarre, Lett. XXXVI. J'en veis mourir un qui, estant à l'extremité, se…, Montaigne, I, 80. Callicles dit l'extremité de la philosophie estre dommageable, Montaigne, I, 224. Ce senat fut comme une forte barriere tenant les deux extremitez en egale balance, Amyot, Lyc. 9. Les extremités de fertilité dont Pline fait mention sont admirables, celebrant plusieurs terres par leurs estranges fecondités, De Serres, 88. Vous nous obligerez à toute extremité [extrêmement], Sully, Mém. t. II, p. 316, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Extrémité : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

EXTRÉMITÉ, s. f. (Gramm.) est la partie qui est la derniere & la plus éloignée d’une chose, ou qui la finit & la termine.

C’est en ce sens qu’on employe ce mot dans les phrases suivantes. Les extrémités d’une ligne sont des points. On ne peut pas aller d’une extrémité à l’autre, sans passer par le milieu.

Extrémités du corps humain (les) Medec. doivent être observées dans les maladies, sur-tout dans celles qui sont aiguës ; parce qu’elles peuvent fournir un grand nombre de signes prognostics très importans pour juger de l’évenement. Il n’arrive jamais que les hommes meurent sans qu’il se fasse quelque changement notable dans l’extérieur des extrémités : on peut y considérer principalement la chaleur, le froid, la couleur, le mouvement & la situation respectivement à l’état naturel.

C’est toûjours un bon signe dans les maladies aiguës, que les extrémités ayent une chaleur tempérée, égale à celle de toutes les autres parties, avec souplesse dans la peau. On peut trouver les extrémités ainsi chaudes dans les fievres les plus malignes ; mais cette chaleur n’est pas également répandue dans toutes les parties du corps, comme lorsque les extrémités sont moins chaudes que le tronc : d’ailleurs les hypocondres sont ordinairement durs dans ce cas-là, & l’habitude du corps n’est pas également souple dans toutes ses parties ; c’est ce qui distingue la chaleur qui n’est pas un bon signe d’avec celle qui l’est : une chaleur même brûlante n’est pas un mauvais signe, lorsqu’elle est également répandue dans tout le corps, & par conséquent aux extrémités ; c’est le propre des fievres ardentes malignes de ne pas échauffer plus qu’à l’ordinaire les extrémités ; c’est aussi un signe de malignité, que les extrémités s’échauffent & se refroidissent en peu de tems ; c’est un signe mortel dans les maladies aiguës, qui épuisent promptement les forces. L’extrème chaleur, avec rougeur & inflammation de ces parties, est un bon signe dans ces mêmes maladies : une chaleur douce, tempérée, avec moiteur ou même avec un sentiment d’humidité, qui tend à se refroidir dans toute l’habitude du corps, mais particulierement dans les extrémités, qui se trouve jointe à une fievre continue, doit être très-suspecte ; parce qu’il y a lieu de craindre que la chaleur ne soit renfermée dans les visceres : la chaleur douce égale que l’on observe dans les hectiques, ne se conserve pas ; elle augmente considérablement après qu’ils ont pris des alimens, & elle se fait particulierement sentir dans le creux des mains : d’ailleurs la chaleur dans la fievre hectique, produit presque toûjours une sorte de crasse sur la peau.

Le froid des extrémités dans les maladies aiguës, est toûjours un très-mauvais signe, à moins que la nature ne prépare une crise ; ce qui s’annonce par les bons signes qui concourent avec le froid de ces parties : lorsqu’elles sont froides, que les autres parties sont brûlantes avec sécheresse, & que ces symptomes sont accompagnés d’une grande soif, c’est un signe de malignité dans la maladie : si on a peine à dissiper le froid des extrémités par les moyens convenables pour les réchauffer, & sur-tout si on ne peut pas parvenir à leur redonner de la chaleur, c’est un très mauvais signe qui devient même mortel & annonce une fin prochaine, si en même tems ces parties deviennent livides & noires. Voyez Froid fébrile.

C’est toûjours un très-bon signe dans les maladies aiguës, que les extrémités conservent leur couleur naturelle. La couleur rouge & enflammée de quelques parties du corps que ce soit, est aussi un bon signe, si elle provient d’un dépôt critique qui se soit fait dans ces parties. La couleur livide & noire des extrémités, sur-tout si le froid s’y joint, est un signe mortel.

C’est aussi un très-mauvais signe, que le malade agite continuellement & d’une maniere extraordinaire ses piés & ses mains, ou qu’il les découvre quoiqu’ils soient froids.

On doit de même très-mal augurer d’un malade qui se tient constamment renversé avec les extrémités tant supérieures qu’inférieures, toûjours étendues. Voyez Situation du Corps dans les maladies, & les prognostics qu’on doit tirer de leur différence. Voy. l’excellent ouvrage de Prosper Alpin, de præsagienda vitâ & morte, dont cet article est extrait. (d)

Extrémités, (Peinture.) Ce qu’on nomme les extrémités en Peinture, sont sur-tout les mains & les piés : la tête qui devroit être comprise dans la signification de ce terme, est un objet si important dans cet art, que les principes qui y ont rapport font une partie séparée, & demandent des réflexions particulieres. Les mains & les piés contribuent beaucoup à la justesse de l’expression, & en augmentent la force. Ces extrémités sont susceptibles de graces qui leur sont particulieres. Les mains d’une figure pourroient être exactement conformées ; elles pourroient être dans une exacte proportion avec la figure, & ne pas offrir ces agrémens dont certains détails de leur conformation les embellissent : ces beautés se font remarquer plus sensiblement dans les mains des femmes ; l’embonpoint rend leurs parties arrondies ; il forme dans les endroits où les muscles s’attachent, de petites cavités, qui en marquant la place des jointures, en adoucissent les mouvemens. La sécheresse qu’occasionne l’apparence des os, est heureusement voilée ; & les formes, sans être détruites, sont adoucies. Je dirois la même chose des piés, si l’on pouvoit espérer aujourd’hui de se faire comprendre, en avançant que la petitesse extrème dont les femmes recherchent l’apparence dans leur chaussure, est aussi éloignée de la beauté que la grosseur excessive dont elles veulent se garantir. Peut-on de sens-froid se resoudre à admirer des bases, sur lesquelles chancelle le poids qu’elles doivent soûtenir ? On voit à tout instant un corps énorme chercher en marchant sur deux pivots, un équilibre que la moindre distraction doit lui faire perdre ; & pour cela on détruit dans les tourmens d’une chaussure gênante & douloureuse, la forme des doigts & du coup-de-pié. Il arrive de-là que, si l’on desire d’un peintre qu’il représente une Vénus au bain, ou les graces nues, il fera de vains efforts pour trouver des modeles dont les piés ne soient pas défigurés. Il résulte encore de cette folie, que si l’artiste donne pour proportion aux piés de ces mêmes graces, la longueur de la tête qui est la juste mesure qu’ils doivent avoir, le sexe jaloux de ses avantages est obligé ou de blâmer des beautés qui consistent dans la justesse des proportions, ou d’avoüer qu’il ne possede pas lui-même cette perfection.

Voilà ce qui regarde les graces des extrémités. Pour l’expression qu’elles peuvent ajoûter aux actions, il est aisé d’en voir l’effet dans celui que nos habiles comédiens font sur nous lorsque leurs gestes sont absolument conformes à ce qu’ils doivent sentir & à ce qu’ils récitent. Dans les douleurs la contraction des nerfs se fait sentir avec une expression effrayante dans les mains & dans les piés : ces parties qui sont composées de plusieurs jointures, & par conséquent de plusieurs nerfs rassemblés, offrent dans un espace peu étendu l’action répétée que produit une même cause ; chaque doigt reçoit sa portion de la douleur dont les nerfs sont atteints ; & cette communication des affections de l’ame aux mouvemens du corps, si rapide par la voie des nerfs, devient plus visible & plus sensible par des effets multipliés.

Les artistes doivent donc mettre leurs soins non seulement à bien connoître la justesse des proportions des extrémités, mais encore ce qui dans leur conformation produit des graces, & dans leurs mouvemens fait sentir la juste expression. Voyez Proportion, Figure. Cet article est de M. Watelet.

Extrémités, (Man. & Maréch.) nous entendons proprement par extrémités dans un cheval, la portion inférieure de ses quatre jambes : ainsi nous disons, un cheval dont les crins, la queue, & les extrémités sont noires. (e)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « extrémité »

Étymologie de extrémité - Littré

Provenç. extremitat ; espagn. extremidad ; ital. stremità ; du latin extremitatem, de extremus, extrême.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de extrémité - Wiktionnaire

(1260) Du latin extremitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « extrémité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
extrémité ɛkstremite play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « extrémité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « extrémité »

  • Le Laser Tag Expérience a ouvert, depuis le jeudi 22 mai, sur un terrain de 6 500 m2 aux abords du lac de Ty Colo, avec son animation de Laser Game en extérieur. Cette année, il est proposé une autre activité, uniquement le week-end, l’Archery Fun, pour des joueurs munis d’arcs spécifiques aux flèches à l’extrémité en mousse, porteurs de masques de protection. Deux équipes s’affrontent avec l’objectif de toucher toutes les cibles et les joueurs adverses. Le Telegramme, L’Archery Fun, nouvelle animation du Laser Tag à Saint-Renan - Saint-Renan - Le Télégramme
  • Global Roulements d’extrémité de tige Market research rapporte les taux de croissance et la valeur de marché en fonction de la dynamique du marché et des facteurs de croissance. Une connaissance complète est basée sur les dernières innovations de l’industrie, les opportunités et les tendances. En plus de l’analyse SWOT par les principaux fournisseurs, le rapport contient une analyse complète du marché et le paysage des principaux acteurs. Instant Interview, Impact épidémique de COVID-19 sur Roulements d’extrémité de tige marchés [PDF] Inflation de l’industrie en 2020-2026 – Instant Interview
  • En plus de cela, le rapport mondial sur le marché du capuchon d’extrémité Spigot fournit un aperçu informatif de plusieurs facteurs élémentaires ainsi qu’une part respective du marché du capuchon d’extrémité Spigot pour la génération de revenus dans le monde entier. Des données statistiques approfondies, y compris la structure des coûts, l’offre et la demande, les applications, les régions topologiques, la part de la production, les technologies innovantes, les types de produits et les fabricants dominants sont également administrées dans le rapport sur le marché Capuchon d’extrémité de robinet. Journal l'Action Régionale, Capuchon d’extrémité de robinet marché Statut et perspective 2020: Plastitalia, Fusion Group, Kuzeyboru, NORMA Group, Macplast, Drainfast, T-mex – Journal l'Action Régionale
  • En plus de cela, le rapport sur le marché mondial du système de vis d’extrémité fournit un aperçu informatif de plusieurs facteurs élémentaires ainsi qu’une part respective du marché du système de vis d’extrémité pour la génération de revenus dans le monde entier. Des données statistiques approfondies, y compris la structure des coûts, l’offre et la demande, les applications, les régions topologiques, la part de la production, les technologies innovantes, les types de produits et les fabricants dominants sont également administrées dans le rapport de marché du système de vis d’extrémité. Journal l'Action Régionale, Marché des systèmes de vis d’extrémité (impact de COVID-19) Taille 2020: Acumed LLC, Stryker, Joint Medical Products – Journal l'Action Régionale
  • Mais qu’est-ce qui a conduit les hôpitaux du Liban à cette extrémité? « D’abord, précise M. Haroun, des retards inacceptables que mettent les tiers payants, c’est-à-dire en fin de compte l’État, à se mettre en règle, ensuite de l’écart grandissant entre les véritables coûts de l’hospitalisation et des tarifs déphasés que l’État ne veut pas rajuster. » L'Orient-Le Jour, Les hôpitaux privés du Liban à la toute dernière extrémité - L'Orient-Le Jour
  • Nos vies forment une courbe, un arc-en-ciel qui se referme et dont les extrémités vont se rejoindre derrière un horizon, ou sous la terre. De Cécile Wajsbrot / Mémorial
  • Dieu nous a donné deux extrémités : l'une pour s'asseoir, l'autre pour réfléchir. La vie dépend de celle qu'on utilise : face on gagne, pile on perd. De Paul-Emile Victor / Dialogues à une voix
  • Votre corps, d'une extrémité d'aile à l'autre, n'existe que dans votre pensée, qui lui donne une forme palpable. De Richard Bach / Jonathan Livingstone le goéland
  • Placés aux deux extrémités du monde moral, le sauvage et le penseur ont également horreur de la propriété. De Honoré de Balzac / La peau de chagrin
  • Main. Instrument singulier se trouvant à l'extrémité d'un bras humain, et souvent enfoncé dans la poche de quelqu'un d'autre. De Ambrose Bierce / Le Dictionnaire du diable
  • La femme qui, au cinéma, se place au centre d'une rangée court deux chances ; celle qui se place à une extrémité ne court qu'un risque. De Anonyme
  • Nous ne sommes qu'un maillon précieux d'une chaîne éternelle dont une extrémité se perd dans l'inconnaissable tandis que l'autre reste encore à forger. De Robert Ardrey / African genesis
  • Sans aller jusqu'à l'extrémité du courage, être fidèle suffit à accomplir son devoir jusqu'au bout. De Li Ling / Lettre à l'empereur Wou pour demander sa grâce
  • Les mots et les pets ont ceci de commun que ce sont des volumes d'air qui sortent des extrémités du tube digestif. De Boris Vian
  • Théoriquement, l’homme est un être humain. Pratiquement, c’est un tuyau percé aux deux extrémités. De Jacques Sternberg
  • Fuyons la folie des extrémités qui n'ont d'issue que les abîmes. De Duc de Saint-Simon / Mémoires
  • La parfaite raison fuit toute extrémité, Et veut que l'on soit sage avec sobriété. De Molière / Le misanthrope
  • La centralisation, c'est l'apoplexie au centre, la paralysie aux extrémités. De Félicité de Lamennais
  • Dieu n'est peut-être que l'extrémité de soi. De Louis Calaferte / Septentrion
  • Toute extrémité est vice. De Proverbe italien

Traductions du mot « extrémité »

Langue Traduction
Corse finisci
Basque end
Japonais 終わり
Russe конец
Portugais fim
Arabe النهاية
Chinois 结束
Allemand ende
Italien fine
Espagnol final
Anglais end
Source : Google Translate API

Synonymes de « extrémité »

Source : synonymes de extrémité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « extrémité »



mots du mois

Mots similaires