Essayer : définition de essayer


Essayer : définition du Wiktionnaire

Verbe

essayer \e.se.je\ ou \ɛ.sɛ.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre à l’essai.
    • J’ai dix arquebuses dans cette chambre, reprit Charles IX, avec lesquelles je touche un écu d’or à cent cinquante pas. Voulez-vous en essayer une ? — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    1. Définition manquante ou à compléter. (Ajouter)
      • Essayer un chapeau, des chaussures, etc., un habit à quelqu’un.
  2. (Minéralogie) Vérifier la composition et le titre de certains produits.
    • Essayer de l’or, de l’argent.
  3. Tenter ; oser.
    • Il essaya de se persuader qu’il était à l’aise et en sécurité ; mais bientôt, l’indéfinissable inquiétude de l’animal sociable, abandonné dans la solitude, le tourmenta. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 328 de l’éd. de 1921)
    • Il vente très fort, des goélands passent, emportés par la tempête, et essaient vainement de remonter le vent. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil, tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Or, nous devons tout essayer pour maintenir peuplés ces plateaux de sol ingrat et non chercher à éloigner la population, l’obligeant […] à périr de la poitrine dans des bourgades industrielles. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • — Tes parents m'ont appris que tu ne passais pas les fêtes chez eux, ils m'ont invité, j'ai dit non, ils essaieraient encore de me faire exorciser. A la place, c'est la fête du slip à Mykonos. — (Agnès Martin-Lugand, Les gens heureux lisent et boivent du café, Éditions Michel Lafon, 2013, chap. 5)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Essayer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESSAYER. (Il se conjugue comme BALAYER.) v. tr.
Mettre à l'essai. Essayer un cheval. Essayer un canif, une plume. Essayer un pont, un canon, une arme. Essayer un chapeau, des chaussures, etc. Essayer un habit à quelqu'un. Essayer ses forces. Essayer de l'or, de l'argent, En vérifier le titre.

S'ESSAYER À signifie Se mettre à l'essai pour voir si l'on est capable d'une chose. S'essayer à la lutte, à la nage, à la course. S'essayer à sauter, à monter à cheval. Essayer d'une chose, d'une personne, Mettre à l'essai une chose, une personne, pour voir si elle est propre à ce qu'on en veut faire. Je ne veux point prendre de ces remèdes, j'en ai essayé. Il veut essayer de tout. Prenez cet homme à votre service, essayez-en deux ou trois mois.

ESSAYER DE, suivi d'un infinitif, signifie Tâcher de. J'ai essayé de le persuader. Essayer de marcher. Avant de dire qu'il vous est impossible de faire cela, essayez. On disait anciennement Essayer à. Essayer à marcher. J'y essaierai. Ce tour a vieilli.

Essayer : définition du Littré (1872-1877)

ESSAYER (è-sè-ié), j'essaye, tu essayes, il essaye ou il essaie, nous essayons, vous essayez, ils essayent ou essaient ; j'essayais, nous essayions, vous essayiez ; j'essayai ; j'essayerai, ou essaierai, ou essaîrai ; j'essayerais, ou essaierais, ou essaîrais ; essaye, essayons ; que j'essaye, que nous essayions, que vous essayiez ; que j'essayasse ; essayant ; essayé v. a.
  • 1Reconnaître par certains moyens si l'objet convient, est capable de son office, etc. Essayer un cheval. Essayer une arme à feu. Qu'ils viennent essayer leur main mal assurée, Racine, Brit. IV, 3. C'est à présent le moment d'essayer tes forces ; il n'est plus temps quand il les faut employer, Rousseau, Em. v. Dès que le faible oiseau peut essayer ses ailes, Chénier M. J. Fénelon, I, 3. Qui laisse les chevreaux, autour de lui paissant, Essayer leur dent folle à l'arbuste naissant, Hugo, Voix intér. 13.

    Essayer de l'or, de l'argent, examiner à quel titre ils sont.

  • 2Essayer un vêtement, le mettre afin de voir s'il va bien, soit qu'on le mette soi-même, soit qu'un autre nous le mette : j'essaye mon habit ; mon tailleur me l'essaye. Essayer un siége, s'y placer pour voir si on y est bien, etc. Vous voulez essayer ce bandeau sur mon front, Racine, Athal. IV, 1.

    Par extension. Il suffit de lui faire voir en éloignement le trône où il doit être assis, et de lui essayer, pour ainsi dire, la couronne, afin qu'il sache la porter quand la providence de Dieu la fera tomber sur sa tête, Fléchier, Montausier. Que tu vois mal encor ce que c'est que l'empire ! Si deux jours seulement tu pouvais l'essayer, Tu ne croirais jamais le pouvoir trop payer, Corneille, Othon, IV, 3. Quand on s'assied sur un trône, on a bien l'air de l'essayer, Marmontel, Bélis. ch. 15.

    Fig. D'un masque revêtu, J'ai d'abord quelque temps essayé la vertu ; J'ai senti que mon cœur n'était pas né pour elle, Legouvé, Épichar. et Nér. III, 2.

  • 3Déguster. Essayer du vin. S'il a quelque douceur, n'osez-vous l'essayer [l'amour] ? Racine, Phèdre, I, 1.
  • 4 Fig. Reconnaître, comme par des essais, l'action de. Essayez sur Cinna ce que peut la clémence, Corneille, Cinna, IV, 3. Il me faut essayer la force de mes pleurs, Corneille, Poly. III, 2. Je vais près de Phocas essayer la prière, Corneille, Héracl. I, 4. Tandis qu'il n'est point de Romaine Qui, dès qu'à ses regards elle ose se fier, Sur le cœur de César ne les vienne essayer, Racine, Brit. II, 2. Elle brûlait d'impatience d'essayer ses regards sur ces riches mortels, et de remplir ses coffres de leurs dépouilles, Lesage, Guzm. d'Alf. VI, 9.
  • 5Soumettre à l'essai, à l'appréciation. Essayer le goût du public en lui donnant des ouvrages nouveaux, Dict. de l'Acad. J'ai essayé dans nos assemblées publiques une bonne partie des articles qui entrent dans ce volume ; il ne m'est jamais arrivé de contenter tout le monde, D'Olivet, Hist. de l'Acad. t. II, p. 387, dans POUGENS.

    Reconnaître si quelque chose est réel. Essayez dès ce jour l'effet de mes promesses, Racine, Athal. II, 7.

  • 6Tenter. Et quelque cruauté qu'elle veuille essayer, S'il ne faut que du sang, j'ai trop de quoi payer, Corneille, Théod. v, 5. Essayons l'artifice où la rigueur est vaine, Rotrou, Vencesl. I, 1. J'en essayerai tant de toutes les manières, que quelque chose enfin nous pourra réussir, Molière, Sicil. 6. J'essaîrai tour à tour la force et la douceur, Racine, Brit. III, 5. Faisons mieux, ne proscrivons rien, laissons la scène ouverte à tous les sujets et à tous les talents ; essayons tout et conservons ce qui le mérite, D'Alembert, Éloges, la Chaussée.
  • 7 V. n. Essayer d'une chose, l'éprouver pour savoir si elle est propre à ce qu'on attend. Essayez de tous les plaisirs ; ils ne guériront pas ce fonds d'ennui, Massillon, Avent, Bonheur. Essayez - en, rompez avec le monde, Massillon, Carême, Samar. Vous avez longtemps essayé du monde, Massillon, Car. Salut. Vos passions ayant essayé de tout, et tout usé, Massillon, Pet. car. Malh. C'est ainsi qu'un pigeon mourrait de faim près d'un bassin rempli des meilleures viandes, et un chat sur des tas de fruits ou de grain, quoique l'un et l'autre pût très bien se nourrir de l'aliment qu'il dédaigne, s'il s'était avisé d'en essayer, Rousseau, Inégalité, 1re partie. L'âme de la jeunesse essaie de tous les sentiments, Chateaubriand, Natch. II, 154.

    Essayer de, avec l'infinitif, tâcher, faire ses efforts. Lucile n'essaya pas de le distraire, et lord Nelvil était blessé de ce qu'elle ne l'essayait pas, Staël, Corinne, XX, 2.

    Essayer à, avec l'infinitif, même sens. Essayez sur ce point à la faire parler, Corneille, Hor. I, 1. Est-ce donc que par là vous voulez essayer à réparer l'accueil dont je vous ai fait plainte ? Molière, Amph. II, 2. Essayez un peu par plaisir à m'envoyer des ambassades, à m'écrire secrètement de petits billets doux, à épier les moments que mon mari n'y sera pas, Molière, G. Dandin, I, 6. C'est le plus grand sujet de félicité de la condition des rois, de ce qu'on essaye sans cesse à les divertir par toutes sortes de plaisirs, Pascal, Pensées, t. I, p. 265, éd. LAHURE.

  • 8S'essayer, v. réfl. S'éprouver, voir si l'on est capable d'une chose. Il s'est essayé à nager. S'essayer à la course. Tremble, son bras s'essaye à frapper ses victimes, Voltaire, Fanat. v, 4. On s'essayera à chaque fois qu'une occasion fera sentir le besoin de s'essayer, et, parce qu'alors on aura quelque intérêt à savoir faire, on fera mieux ; voilà un conseil qui ne sera pas désagréable aux paresseux et qui sera utile à tous, Condillac, Lang. calc. II, 11. Il s'essaie à braver un sceptre qui lui pèse, Delavigne, Vêpres sicil. II, 2.

    Faire la première épreuve de ses forces. Il s'essaie en attendant mieux. Perdez un ennemi d'autant plus dangereux Qu'il s'essaîra sur vous à combattre contre eux, Racine, Andr. I, 2. J'aimerais mieux que mes chères filles n'entendissent pas de sermon un jour de Pâques que d'être réduites à tous les jeunes cordeliers qui viendront s'essayer chez vous, Maintenon, Lettre à Mme de Fontaines, 12 mars 1694. Lorsque votre beauté, dans son choix indécis, S'essaya sur le père avant de plaire au fils, Lemercier, Fréd. et Bruneh. III, 5.

    S'éprouver l'un l'autre. Ils n'ont pas lutté sérieusement, ils n'ont fait que s'essayer.

REMARQUE

Avec un verbe qui suit à l'infinitif, on dit essayer à et essayer de, mais s'essayer à seulement. Il n'en était pas de même au XVIe siècle.

HISTORIQUE

XIe s. Li archeveque, prudom et essaiet, Ch. de Rol. CLII.

XIIe s. [La prison] Qu'ele me fait assaier et sentir, Couci, XII.

XIIIe s. Je di que c'est grant folie D'assaier ne d'esprouver Ne se [sa] fame ne s'amie, Auboins de Sezanne, Romancero, p. 126. Bien auras, ains que tu t'en partes, Les dolors d'amors essaiées, la Rose, 2293. Ma parolle, Diex, est veraie, Com est li argent c'on essaie, Psaumes en vers, dans Liber psalm. p. 269.

XIVe s. Se les turquoises [tenailles] ne soufissent [à extraire un dard fiché dans le corps], essoie le atraire…, H. de Mondeville, f° 37. Que aucun barbier ne doit faire office de barbier en la dicte ville et banlieue de Paris, se il n'est essaiez par le dit mestre et les quatre jurez, Ordonn. des rois, t. v, p. 441. Le Temple et l'Ospital li respondirent que il estoit bon que l'en essaiast à prenre la cité, Joinville, 275. Il disoient ou [au] païs que le soudanc de Babiloine [le Caire] avoit mainte foiz essaié dont [d'où] le flum venoit, Joinville, 220.

XVe s. La gentil dame fut adonc durement esbahie, et dit : " Ha ! très cher sire, ne me veuillez moquer, essayer, ni tenter [le roi venait de lui dire qu'il l'aimait], Froissart, I, I, 166.

XVIe s. Et pleust à Dieu que l'empereur s'essayast de passer le Rosne quand je suis icy ! Marguerite de Navarre, Lett. 127. Nous vous avons envoyé ce porteur, non pour essayer à consoler mon nepveu et vous, Marguerite de Navarre, ib. 162. Ayant essayé combien sa presence donnoit d'advantage à ses affaires, Montaigne, I, 15. Perdre son temps à essayer de prendre une ville, Montaigne, I, 27. S'estant essayé de leur persuader de…, Montaigne, I, 117. Quand ces receptes ne peuvent servir, ils en essayent de contraires, Montaigne, I, 129. Je n'ai essayé [trouvé] gueres de fermeté en mon ame pour soustenir des passions vehementes, Montaigne, II, 123. Ou les accidents ne nous essayant pas jusques au vif, Montaigne, I, 67. Elle ne s'en essaya oncques puis [de se farder], La Boétie, 192. La resolution des reformez fut d'essayer Paris par la faim, D'Aubigné, Hist. I, 211. Ils essayerent [éprouvèrent] ce que les Turcs ont d'artifices et d'ingenieuses cruautez, D'Aubigné, ib. I, 241. Si se meit à imaginer et à essayer toutes sortes de ruzes de guerre dont il se pouvoit adviser, Amyot, Fab. 12. Si delibera de se retirer devers le roy Artaxerces, esperant que, quand ce roy l'auroit une fois essayé, il ne…, Amyot, Alc. 77. Ilz ne demandoient plus que quelque occasion pour bien tost les [leurs armes] essayer et employer contre leurs ennemis, Amyot, Philop. 15.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ESSAYER. Ajoutez :

9Mettre à l'épreuve, et, par extension, fatiguer. Les critiques ne manquent jamais ces sortes de réflexions, parce qu'on les peut faire sans essayer beaucoup son esprit, Montesquieu, Lett. pers. Introduction.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Essayer : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « essayer » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « essayer »

Étymologie de essayer - Littré

Essai ; Berry, assayer ; wallon, say ; provenç. essaiar, assatjar, assaiar, ensaiar, issaiar ; catal. ensajar ; espagn. ensayar ; portug. ensaiar ; ital. assaggiare, saggiare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de essayer - Wiktionnaire

Dénominatif de essai.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « essayer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
essayer eseje play_arrow

Conjugaison du verbe « essayer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe essayer

Évolution historique de l’usage du mot « essayer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « essayer »

  • Netflix propose depuis peu une nouvelle offre sur sa plateforme : l’essayer pendant 7 jours et se faire rembourser sans conditions si on ne souhaite pas prolonger son abonnement. Explications. AlloCiné, Netflix : une nouvelle offre pour essayer (presque) gratuitement la plateforme - Actus Ciné - AlloCiné
  • Les accidents, essayer de les éviter... c’est impossible. Ce qui est accidentel révèle l’homme. De Pablo Picasso
  • On regrette rarement d'avoir osé, mais toujours de ne pas avoir essayer. De Serge Lafrance
  • Ne pas essayer de porter les défenses de l'éléphant. De Suphasit Phra Ruang / Pensées
  • On ne peut pas avoir tous les mecs de la terre, mais on peut essayer. De Claude Angeli
  • L'originalité consiste à essayer de faire comme tout le monde sans y parvenir. De Raymond Radiguet
  • Ecrire, c'est surtout essayer de survivre. De J.M.G. Le Clézio / Télérama - 13 décembre 2000
  • Il vaut toujours mieux essayer que de ne jamais échouer. De Andrew Williams
  • Mon souci principal : essayer d'oublier mes soucis secondaires. De Francis Blanche
  • Quand on arrête d'essayer de plaire, on touche. De Fanny Ardant
  • Il ne faut pas essayer de pénétrer dans le sanctuaire. De Proverbe français
  • Quiconque veut oublier peut toujours essayer. De Mona Latif-Ghattas / Les Voix du jour et de la nuit
  • En peinture on peut tout essayer. On a le droit, même. À condition de ne jamais recommencer. Pablo Ruiz Picasso, Cité par Jean Leymarie dans Picasso, métamorphoses et unité, Skira

Traductions du mot « essayer »

Langue Traduction
Corse pruvà
Basque saiatu
Japonais 試す
Russe пытаться
Portugais experimentar
Arabe محاولة
Chinois 尝试
Allemand versuchen
Italien provare
Espagnol probar
Anglais try
Source : Google Translate API

Synonymes de « essayer »

Source : synonymes de essayer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « essayer »


Mots similaires