La langue française

Empesté

Définitions du mot « empesté »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMPESTÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de empester*.
II.− Emploi adj.
A.− [Correspond à empester A] Qui est infecté de la peste ou d'une autre maladie contagieuse :
... Tarrou entreprenait la description assez minutieuse d'une journée dans la ville empestée et donnait ainsi une idée juste des occupations et de la vie de nos concitoyens pendant cet été : ... Camus, La Peste,1947, p. 1314.
B.− P. ext. [Correspond à empester B]
1. Qui est infecté d'une odeur fétide et/ou la répand. Au fond de l'étable obscure, empestée, où il garde sa marchandise (Bernanos, Mouchette,1937, p. 1302).
2. Au fig. Qui est empuanti et/ou souillé et corrompu. L'enfer fait rage, l'haleine empestée du démon vert se répand en bouffées noires (Flaub., Champs et grèves,1848, p. 277).La bassesse des pensées, les compromis avilissants, l'atmosphère fade et empestée, où il vivait depuis quelques mois (Rolland, J. Chr.,Adolesc., 1905, p. 362).

Wiktionnaire

Adjectif

empesté \ɑ̃.pɛs.te\

  1. (Rare) Qui est contaminé par la peste.
    • (Figuré)Mais le diable a soufflé là-dessus, de son haleine fiévreuse et empestée, et les pires billevesées ont pris leur vol. L'homme a inventé les dieux et il a crée l'amour avec son cortège de sensibleries ridicules ou criminelles. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 118)

Forme de verbe

empesté \ɑ̃.pɛs.te\

  1. Participe passé masculin singulier de empester.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMPESTER. v. tr.
Infecter de la peste ou de certaines maladies contagieuses. Des cadavres en décomposition avaient empesté l'air. Les rats ont empesté toute cette région. Il s'emploie plutôt par extension pour signifier Empuantir, infecter d'une odeur désagréable. Il empeste tout le monde de son haleine. Elle porte sur elle des parfums si violents qu'elle en empeste tout le monde. Un air empesté. Absolument, Ce cadavre empeste. Il signifie au figuré Corrompre les esprits et les cœurs par de mauvaises doctrines. Les fausses idées dont on empeste une partie de la jeunesse.

Littré (1872-1877)

EMPESTÉ (an-pè-sté, stée) part. passé.
  • 1Qui a la peste ou toute autre maladie contagieuse. Une ville empestée. Aix et Arles sont empestés de la petite vérole, Sévigné, 109.

    Qui contient, donne la peste. Cet horrible débris d'aigles, d'armes, de chars, Sur ces champs empestés confusément épars, Corneille, Mort de Pomp. I, 1. Mais, madame, porter cette robe empestée Que de tant de poisons vous avez infectée, Corneille, Médée, IV, 2. La valeur ne peut rien contre un air empesté, Corneille, Toison, V, 5.

  • 2Qui exhale une très mauvaise odeur. Fi, ne m'approchez pas, votre haleine est empestée, Molière, Georg. Dand. III, 12.
  • 3 Fig. Bouche empestée, bouche qui répand l'erreur, la calomnie, etc. L'erreur… Sortant pleine d'attraits de sa bouche empestée, Boileau, Sat. XI. Vous, malheureux, assis dans la chaire empestée Où le mensonge règne et répand son poison, Racine, Ath. III, 4. Malgré l'air empesté qu'elle y respire, Massillon, Av. Conc.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « empesté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
empesté ɑ̃pɛste

Traductions du mot « empesté »

Langue Traduction
Anglais stinky
Espagnol apestoso
Italien puzzolente
Allemand stinkend
Chinois 臭的
Arabe نتن
Portugais fedido
Russe вонючий
Japonais 臭い
Basque kiratsa
Corse puzzolente
Source : Google Translate API

Antonymes de « empesté »

Empesté

Retour au sommaire ➦

Partager