La langue française

Emmieller

Définitions du mot « emmieller »

Trésor de la Langue Française informatisé

EMMIELLER, verbe trans.

A.− Rare. Enduire ou mêler de miel. Emmieller le mors aux jeunes poulains pour les y accoutumer (Ac.). Emmieller une tisane, une liqueur, du cidre, un vin d'Espagne, une tartine. ... Comme avec le Cerbère des enfers, à qui on jetait un petit gâteau emmiellé... (Balzac, Corresp.,1819, p. 43):
Le garçon à l'outre sourit (...), et m'offre gracieusement de délier l'une des pattes de sa bête, afin de remplir ma coupe d'un vin de Samos emmiellé. Nerval, Voyage en Orient,t. 1, 1851, p. 106.
Au fig. Envelopper d'une douceur trompeuse et forcée. Emmieller un reproche, un refus. (Quasi-)synon. édulcorer.Puis, m'emmiellant un peu la bouche et le visage, je fis cette réponse hypocrite (Brizeux, Marie,1840, p. 82).Éteindre ses méchancetés, tout adoucir et emmieller (Goncourt, Journal,1862, p. 1185).
Expr. ,,Emmieller les bords du vase. Faire, par des paroles séduisantes, par quelque artifice, que ce qui est naturellement pénible paraisse facile, agréable`` (Ac.).
Employé au part. passé. Enfin sa politesse sentait la servitude. Eh bien, ses paroles emmiellées étaient pour ses favoris l'expression de la bonté (Balzac, Peau chagr.,1831, p. 149).
B.− Fam., pop., p. euphém. et p. plaisant. Synon. trivial de emmerder (v. ce mot B 1 a, b).Mais je m'étais juré de ne point vous emmieller de tout ça! (Verlaine, Corresp.,t. 1, 1872, p. 300).Coupeau cria qu'on était chez soi, qu'il emmiellait les voisins (Zola, Assommoir,1877, p. 577).Même que j'étais passablement emmiellé, passez-moi l'expression (Giono, Baumugnes,1929, p. 77):
Emploi pronom. réfl. Synon. trivial de s'emmerder (B 2).« Encore, s'y t'conduisaient au « Grand Guignol » (...) Tu t'emmiélerais moins » (Bruant, 1901, p. 197).
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃mjεle] ou, p. harmonis. vocalique, [ɑ ̃mjele]; (j')emmielle [ɑ ̃mjεl]. Fér. Crit. t. 2 1787 écrit aussi emmièle. Le verbe est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1220 emmielé « doux comme le miel (ici en parlant de la Vierge Marie) » (G. de Coincy, Miracles, éd. F. Kœnig, I Pr. 1, 150); 1379 « action d'enduire le pied du cheval d'un topique à base de miel » (Inv. Somm. Arch. dép. Nord, VII, 71 ds Gdf. Compl.); 2. 1808 pop. « ennuyer, déplaire » (Hautel). Dér. de miel*; préf. en-*; dés. -er; 2 par substitution euphémique de emmerder*. Fréq. abs. littér. : 7.
DÉR.
Emmiellure, subst. fém.,méd. vétér. Topique à base de miel destiné à assouplir la corne des pieds ou le sabot du cheval en cas d'enflure ou de foulure (d'apr. St-Riquier-Delp. 1975 et Littré). [ɑ ̃mjεly:ʀ] ou, p. harmonis. vocalique, [ɑ ̃mjely:ʀ]. Le mot est admis ds Ac. 1694 et 1718 sous l'anc. forme du suff. emmielleure; ds Ac. 1740-1878 sous la forme moderne. 1resattest. 1445 emmelleure (L. Brièle, Comptes Hôtel-Dieu, t. 3, p. 72), xves. emmieslure (Coquillart, II, 64 ds DG); de emmieller, suff. -ure*.
BBG. − Giraud (J.). Var. et chang. de sens : essai d'échantillonnage. Amis Lex. fr. Ét. lexicogr. 1976, t. 3, no14/15, p. 10. − Sain. Lang. par. 1920, p. 414.

Wiktionnaire

Verbe

emmieller \ɑ̃.mje.le\ ou \ɑ̃.mjɛ.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Enduire de miel.
    • Emmieller le mors aux jeunes poulains pour les y accoutumer.
  2. Mettre du miel dans une boisson, sucrer avec du miel.
    • Emmieller du vin d’Espagne.
    • Emmieller une tisane.
  3. (Familier) (Populaire) Emmerder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EMMIELLER. v. tr.
Enduire de miel. Emmieller le mors aux jeunes poulains pour les y accoutumer. Fig., Emmieller les bords du vase, Faire, par des paroles séduisantes, par quelque artifice, que ce qui est naturellement pénible paraisse facile, agréable. Il signifie aussi Mettre du miel dans une boisson, sucrer avec du miel. Emmieller du vin d'Espagne. Emmieller une tisane. Fig., Paroles emmiellées, Paroles flatteuses et d'une douceur affectée.

Littré (1872-1877)

EMMIELLER (an-miè-lé) v. a.
  • Enduire de miel. Emmieller une tranche de pain. Emmieller une liqueur, y mettre du miel.

    Emmieller les bords d'un vase, enduire de miel les bords d'un vase, et fig. faire passer à l'aide de quelque douceur préliminaire ce qui est amer ou pénible.

    Fig. Ô Muse, je t'invoque : emmielle-moi le bec, Régnier, Sat. X. Feins d'être homme de cour, fixe ton regard louche, Emmielle un peu le fiel qui coule de ta bouche, Et contrefais l'homme de bien, Le P. Brumoy, la Boîte de Pandore, III, 4.

REMARQUE

Régnier a fait emmieller de quatre syllabes : Il semble… Que la mouche du grec leurs lèvres emmielle, Sat. IX. C'est une mauvaise prononciation, miel étant toujours monosyllabique comme venant du latin mel.

HISTORIQUE

XIIIe s. Fisicien en ont à faire [du vin de la Rochelle] Por sirop et bruvage faire ; C'est chose emmiellée et non pure, Nouv. recueil de fabliaux, t. I, p. 297.

XVe s. Ô corone precieuse, dyademe de nostre salut, tant est douls et enmiellé le rassadyement [rassasiement] que tu donnes, Christine de Pisan, Hist. de Ch. V, III, 71.

XVIe s. Il voit combien sont venimeuses les flatteries dont usent ceux qui veulent emmieller quelcun pour le tromper, Calvin, Instit. 306. Avec de telles raisons emmiellées de promesses, Despériers, Contes, CXXIX. Il n'y a riens meilleur contre la roigne qui vient aux testes des petitz enfants que de les emmieller, Palsgrave, p. 432.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « emmieller »

En 1, et miel ; provenç. enmelar, emelar ; espagn. enmelar ; ital. immelare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De miel, avec le préfixe em-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « emmieller »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emmieller ɑ̃mjele

Évolution historique de l’usage du mot « emmieller »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « emmieller »

  • Emmouscailler n'est plus guère usité. Et sa rareté lui donnerait presque un air recherché. Plus efficace en tout cas que le très commun emmerder. Mieux que les emmieller, enquiquiner et autres empoisonner, aujourd'hui bien démodés. Le Figaro.fr, Emmouscailler [an-mous-ka-llé, ll mouillées]. v. tr Verbe excrément rare
  • Je ne lis même pas cet article. Marre de toutes ces minorités qui veulent imposer leurs points de vue. Je n'irais pas à une corrida mais, je ne vois pas en quoi il serait inadmissible d'y aller dans un pays où c'est autorisé. Quand va-t-on arrêter de nous emmieller avec tous ces minables individus pétris d'une importance qu'ils sont seuls à se donner, des individus aigris, mauvais, inutiles, qui cherchent à cacher la pauvreté de leur existence en pourrissant la vie des autres! Désabonnez-vous de Face de bouc, Twitter et compagnie. Vous n'aurez plus à supporter les nuisances de ces quelques dizaines de milliers de personnes qui passent leur vie derrière leur écran pour "dénoncer" les soit disant "tares" humaines dont ils sont une des plus minables représentation. Pourquoi VA relaie-t-il ces foutaises? Pas de vrais problèmes en France que ces inepties? Bison Valeurs actuelles, Bayonne : la présence de deux ministres à une corrida indigne | Valeurs actuelles
  • nous dans les années 48 a 66 la question ne se posait pas et personne que ce soit en maternelle ou au collège ou a l'armée, aucune communauté ou religion ne trouvait a redire et chacun menait sa vie sans( emmieller ) qui que se soit , mais c'était avant !!! oui de la fin de la guerre a la fin des années 70 la vie avait un sens et encore des ,politiques qui s'assumaient HONNETEMENT !! Le Figaro.fr, Cantines: 53% des Français contre les menus de substitution (sondage)
  • N'étant pas d'extréme droite par nature et culture, j'en viens à apprecier d'en être désigné rien que pour faire chier les bourgeois ; aussi je vous dis : bienvenu au club de la liberté d'emmieller du bobo . Liberté d'expression, Bloc-notes : gros plan sur les extrémistes et les racistes - Liberté d'expression

Traductions du mot « emmieller »

Langue Traduction
Anglais honey
Espagnol miel
Italien miele
Allemand honig
Chinois 蜜糖
Arabe عسل
Portugais mel
Russe мед
Japonais はちみつ
Basque eztia
Corse cari
Source : Google Translate API

Synonymes de « emmieller »

Source : synonymes de emmieller sur lebonsynonyme.fr

Emmieller

Retour au sommaire ➦

Partager