Emmerder : définition de emmerder


Emmerder : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

EMMERDER, verbe trans.

Trivial
A.− Rare. Couvrir, souiller d'excréments :
Du côté de Barcelonnette, au solstice du printemps, on lui offrait une omelette [au soleil] et les prêtres d'Uitzilopotchli emmerdaient sa statue, (...). Queneau, Si tu t'imagines,1952, p. 53.
Emploi pronom. réfl. à valeur subjective. La toute dernière définition de « pédéraste » : c'est un homme qui s'amuse là où les autres s'emmerdent (Goncourt, Journal,1886, p. 531).
B.− Au fig., péj. [Gén. avec une valeur hyperbolique]
1. [Avec l'idée d'embarras, de contrariété]
a) [Le suj. désigne une pers.] Importuner, déranger ou contrarier fortement (quelqu'un). Emmerder le monde; emmerder qqn jusqu'à la gauche. J'ai râlé; je me suis dit : « Tant pis pour eux, je les emmerderai jusqu'à la gauche, je ne comprendrai rien, je serai mufle » (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 89).
Emploi pronom. réfl. avec valeur subjective. S'emmerder avec qqc., s'emmerder à faire qqc.Se donner (inutilement) beaucoup de peine pour quelque chose. Pourquoi veux-tu t'emmerder avec ces histoires d'argent? (...), fais-moi donc confiance (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 232).
b) Rare. [Le suj. désigne une chose, un événement] Causer du tracas, de la contrariété (à quelqu'un). Maman prétend que ça t'emmerde de passer les vacances ici : c'est vrai? (Beauvoir, Mandarins,1954p. 332).
2. [Avec l'idée d'ennui plus ou moins profond]
a) Emploi pronom. réfl. à valeur subjective. [Le suj. désigne une pers.] S'emmerder tout seul; on s'emmerde ici. Synon. vulg. se faire chier*Avec tout cela, je m'ennuie, je m'emmerde, j'ai le cœur plus vide qu'une botte (Flaub., Corresp.,1839, p. 48).Je m'emmerde! soupire Blondinet. J'ai pas l'habitude de rester à rien faire (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 227).
b) Rare. [Le suj. désigne une chose] Tout ce qui m'amuse emmerde le public sans exception, et personne ne fait aussi mal que moi les choses qui ne l'amusent pas (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1899, p. 350).
3. [Avec l'idée de dédain, de mépris; souvent en manière de provocation ou de défi, dans une phrase exclamative; le suj. désigne une pers.] Emmerder qqn ou, plus rarement, emmerder qqc.Tenir quelqu'un ou quelque chose pour inexistant, pour insignifiant. J'emmerde la Commune (Verlaine, Œuvres compl.,t. 5, Confess., 1895, p. 191).Le directeur général, je l'emmerde... comme j'ai l'honneur de vous le dire... (Céline, Voyage,1932, p. 209).Thorez, je lui crache dessus, le gouvernement, je l'emmerde! (Aymé, Uranus,1948, p. 225).
Rem. 1. Avec un souci de décence, le verbe et ses dér. sont parfois écrits : emm... Le nom seul de mon roman [Salammbô] m'emm... jusqu'au fond de l'âme (Flaub., Corresp., 1862, p. 22). 2. On rencontre ds la docum. le part. passé adj. emmerdé. Synon. trivial de embarrassé, ennuyé. Un petit secrétaire de mairie chauve et très emmerdé qui distribuait de porte en porte les avis de décès (Giono, Voy. Ital., 1953, p. 177).
Prononc. : [ɑ ̃mε ʀde], (j')emmerde [ɑ ̃mε ʀd]. Étymol. et Hist. 1. Av. 1436 « couvrir de merde » (Gloss. de Salins ds Gdf.) ,,vx`` ds Lar. Lang. fr.; 2. 1828-29 « se moquer de quelqu'un, ne faire aucun cas de lui » (Raban, Marco Saint-Hilaire, Mém. forçat, t. 2, p. 160 : Laisse donc, ... je te dis que je l'em... lui [ce jeune soldat fanfaron] et tout le régiment); 3. 1830 « ennuyer quelqu'un par des tracasseries, des discours, etc. » (L'Héritier, Suppl. Mém. Vidocq, t. 1, p. 303 : [le condamné à mort] ... c'est pour me tuer. Ça m'emmer... [L'abbé] Il faut se résigner); 1857 emmerdant part. prés. adj. « qui cause de l'ennui, du tracas » (Goncourt, Journal, p. 323 : C'est emmerdant). Dér. de merde* « excréments »; préf. en-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 153.
DÉR.
Emmerdeur, euse, subst.,trivial, péj. [Correspond à emmerder B] Personne qui importune, contrarie ou agace fortement les autres; personne qui ennuie les autres. Quelle connerie peut-il avoir encore faite, ce petit emmerdeur? (Sartre, Sursis,1945, p. 114).Maintenant que les emmerdeurs sont partis on va pouvoir s'amuser un peu (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 184). [ɑ ̃mε ʀdœ:ʀ], fém. [-ø:z]. 1reattest. 1866 (Goncourt, Journal, p. 263); du rad. de emmerder, étymol. 3, suff. -eur.*. Fréq. abs. littér. : 14.
BBG. − Sain. Lang. par. 1920, p. 414.

Emmerder : définition du Wiktionnaire

Verbe

emmerder \ɑ̃.mɛʁ.de\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’emmerder)

  1. (Vulgaire) (Vieilli) Souiller d’excréments.
  2. (Figuré) (Vulgaire) Manifester son mépris et parfois sa supériorité[1].
    • Le cheval en question se tenait à l’écart des autres, qui semblaient s’en méfier, et présentait une teinte grisâtre jaunâtre, manifestement mensongère.
      — L’pauv’ bougre ! dit Tulacque.
      — Tu vois, les bourins, dit Paradis, non seulement on les fait tuer, mais on les emmerde.
      — C’est pour leur bien, que veux-tu !
      — (Henri Barbusse, Le Feu : journal d’une escouade, Flammarion, 1916, p. 98-107)
    • Elle articulait au hasard, d’une voix sans suite, sans raison, pour la joie de lancer les injures dans le désordre et l’incohérence où elle les avait mâchées : « Ne me touche pas ! Je t’emmerde ! Je t’emmerde ! Et je foutrai le camp cette nuit ! Je t’emmerde, sale vache ! Sale grue ! Sale gousse ! — (Pierre Louÿs, Trois Filles de leur mère)
    • En dépit des « ducon », des « je t’emmerde » et d’inélégants doigts d’honneur, Archi arriva au château avec un quart d’heure de retard. — (Philippe Bouin, Les Chais des ambitieux, Presses de la Cité, 2014)
  3. (Vulgaire) Ennuyer ; importuner.
    • Tout le monde sait, à l’avance, ce qu’est une opérette de music-hall. Douze tableaux. Dix pour emmerder le ténor et l’empêcher d’épouser celle qu’il a remarquée au troisième et qu’il ne s’enverra qu’au douzième. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. I, Série noire, Gallimard, 1956, page 11)
    • Je passais mon temps à l’emmerder, et il m’adorait encore. — (Emmanuelle Laborit, Le Cri de la mouette, 1993, page 34)
    • Quelques alcoolos faisaient un cirque vaseux. Les alcoolos m’emmerdent, ils ne sont jamais drôles. — (Claude Courchay, Les Américains sont de grands enfants, Flammarion, 1979, p. 136)
    • J’emmerde les gendarmes
      Y’a des morpions qui m’emmerdent la nuit
      Sans bruits, sans bruits (bis)
      J’emmerde les gendarmes
      Et la maréchaussée (bis)
      — (Anonyme, La Tour de Londres)
    • Gloire à qui n’ayant pas d’idéal sacro-saint
      Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins !
      — (Georges Brassens, Don Juan)
  4. (Pronominal) (Vulgaire) S’ennuyer.
    • Bref, les matchs à cette époque, avant l'ère Open, ils tiraient en longueur, ils s’étiraient, ils s’étiraient, ils s’étiraient encore, et les téléspectateurs devant leur poste ils s’emmerdaient ou du moins on craignait dans les régies qu'ils s’emmerdassent. Problème... — (David Brunat, Balles trappe : Histoire d'un match de tennis presque comme les autres, Éditions Publibook, 2009, p. 86)
    • Mais enfin, en attendant qu’on se soit décidé à sauter le pas et que la Révolution soit plus visiblement prochaine que dans cette chienne d’époque, nous nous emmerdons tellement dans notre existence de jeunes élites que je ne vois pas pourquoi nous ne ferions pas dans la conspiration, les Possédés et le genre narodnik. Tes songes clandestins me paraissent cependant plus efficaces en vue de ta perfection personnelle que pour la réussite concrète de la conquête du pouvoir politique par le prolétariat. — (Paul Nizan, La Conspiration (II), Revue Europe n°190, 15 octobre 1938)
  5. (Pronominal) (Vulgaire) Peiner, se compliquer la vie.
    • Le gérant du supermarché doit s’emmerder à mettre en place des systèmes de sécurité qui font chier les clients et qui obligent à majorer les prix. Tout ça pour un trou du cul qui aurait très bien pu payer sa viande. — (Mikhaïl W. Ramseier, Pulpa negra, sans date)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « emmerder »

Étymologie de emmerder - Wiktionnaire

(1828) Dérivé de merde avec le préfixe em-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « emmerder »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
emmerder ɑ̃mɛrde play_arrow

Conjugaison du verbe « emmerder »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe emmerder

Évolution historique de l’usage du mot « emmerder »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « emmerder »

  • Quel tout petit bonhomme ! "Je vais emmerder la France chaque jour de ma vie". Ce n'est pas la France qu'il va emmerder, ce sont ses commanditaires qui la ruinent. Il est bien connu que la pourriture se transmet. Tant mieux si les pourris dominés détruisent les pourris dominants. L'Obs, Visé par un mandat d’arrêt, Ziad Takieddine affirme être en fuite « près de Paris »
  • Trois variétés de femmes : les emmerdeuses, les emmerdantes, les emmerderesses. Cette dernière catégorie comprenant celles qui amènent l'homme à la passivité totale. De Paul Valéry / Mélange
  • Quand j’étais jeune j’ai toujours été accueilli très chaleureusement par mes aînés mais je n’ai jamais compris pourquoi ils acceptaient de se faire emmerder par des petits cons. De Philippe Geluck / Le Quatrième Chat
  • Si j’ai payé un psychanalyste pendant trente-huit ans, c’est justement pour ne pas emmerder le téléspectateur avec mes états d’âme. De Fabrice Luchini / Studio ciné live, septembre 2014
  • L'homme serait probablement un animal assez supportable, s'il consentait un peu moins à se laisser emmerder par ceux qui veulent faire son bonheur. De Louis Scutenaire / Mes inscriptions
  • Gloire à qui n'ayant pas d'idéal sacro-saint Se borne à ne pas trop emmerder ses voisins. De Georges Brassens / Don Juan
  • Si l'herbe est plus verte dans le jardin de ton voisin, laisse-le s'emmerder à la tondre. De Fred Allen
  • Le premier et le plus sacré des commandements est : Ne le laisse pas t'emmerder ! De Scare Davis

Images d'illustration du mot « emmerder »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « emmerder »

Langue Traduction
Corse mette in zerga
Basque min egin
Japonais 怒る
Russe разозлить
Portugais não me chateies
Arabe اغرب عن وجهي
Chinois 生气
Allemand verpiss dich
Italien incazzare
Espagnol cabrear
Anglais piss off
Source : Google Translate API

Synonymes de « emmerder »

Source : synonymes de emmerder sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « emmerder »


Mots similaires