Ruisseler : définition de ruisseler


Ruisseler : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RUISSELER, verbe intrans.

A. −
1. [Le suj. désigne un liquide; le verbe est souvent accompagné d'un compl. de lieu indiquant la situation (introd. par sur, dans, etc.), ou l'origine (introd. par de)] Couler, s'écouler de façon continue. Ruisseler le long de, à la surface de qqc.; ruisseler goutte à goutte; ruisseler en nappe, en cascade, en déluge, à gros bouillons. Le sang ruisselait de ses plaies (Ac.).La sueur l'agaçait dans le creux de ses reins, où elle ruisselait comme l'eau sur la vitre après l'orage, collait le pantalon contre la peau (Montherl.,Bestiaires,1926, p. 547).V. effusion ex. 1 et lac ex. 3:
La pluie tombait, fine, froide, pénétrante, continue; elle ruisselait sur les murs, rendant plus noirs les hauts toits d'ardoise, les hautes maisons de granit; elle arrosait comme à plaisir cette foule bruyante du dimanche qui grouillait tout de même, mouillée et crottée, dans les rues étroites, sous un triste crépuscule gris. Loti,Mon frère Yves,1883, p. 7.
Loc. fig.
Le sang ruisselle. [Pour évoquer un nombre important d'actions sanglantes, le caractère meurtrier d'un combat] Cette ville où le sang ruisselait, il n'avait cessé de la voir calme et amie (Malraux,Espoir,1937, p. 527).
Le vin, le champagne ruisselle. Il est versé, donné en abondance; il coule à flots. Les vins capiteux ruisselaient dans les verres (Reybaud,J. Paturot,1842, p. 331).Les bougies s'allument, le champagne ruisselle, ma tête s'égare (Labiche,Garçon Véry,1850, 3, p. 279).
2. Au fig. Se répandre en abondance (avec référence éventuelle au mouvement de l'eau, à son miroitement sous l'effet de la lumière). Vous savez que le haschisch invoque toujours des magnificences de lumière, des splendeurs glorieuses, des cascades d'or liquide; toute lumière lui est bonne, celle qui ruisselle en nappe et celle qui s'accroche comme du paillon aux pointes et aux aspérités (Baudel.,Paradis artif.,1860, p. 363).Cela brille, cela tourbillonne, on ne peut rien distinguer. (...) On est suspendu dans l'air, comme un oiseau; et quand le fleuve de sons ruisselle d'un bout à l'autre de l'église, remplissant les voûtes, rejaillissant contre les murs, on est emporté avec lui, on vole à tire-d'aile (Rolland,J.-Chr., Aube, 1904, p. 15).
B. − Ruisseler de + compl. indiquant la matière
1. [Le suj. désigne un corps solide] Être couvert d'un liquide qui coule de façon continue, souvent en abondance. Synon. dégoutter de, être trempé, inondé de.Ruisseler de pluie; ruisseler de larmes, de sueur. Il est comme quelqu'un qui des pieds jusqu'à la tête ruisselle de sang, tout revêtu de cet éclatant sacrilège! (Claudel,Euménides,1920, i, p. 954).
[P. ell. du compl. prép. indiquant la matière] Hérodiade, svelte en ses riches habits, Portant sur un plat d'or constellé de rubis La tête de saint-Jean-Baptiste qui ruisselle (Banville,Cariat.,1842, p. 59).L'air est si lourd, si vaporeux, que l'on ruisselle. Mon gilet, que je quitte, est trempé; ma chemise, que je quitte également, est à tordre (Gide,Voy. Congo,1927, p. 760).
P. métaph. Elle était coiffée de fleurs, de diamants et de plumes comme une jeune femme, et sa robe ruisselait de pierreries (Sand,Consuelo, t. 3, 1842-43, p. 146).Mon village acceptait (...) que le fils Gatreau (...) agitât en tous sens son chef ruisselant de boucles noires (Colette,Képi,1943, p. 157).
2. Au fig. Abonder en, être rempli de. Synon. déborder, regorger de.Heureuse enfance. Tout leur petit corps, toute leur petite personne, tous leurs petits gestes, est pleine, ruisselle, regorge d'une espérance. Resplendit, regorge d'une innocence. Qui est l'innocence même de l'espérance (Péguy,Porche Myst.,1911, p. 191).De nos jours, la poésie ruisselle de vice, de mensonge, de brutalité, de sadisme et de tout ce qui, autrefois, était réputé malpropre (Aymé,Confort,1949, p. 62).
REM. 1.
Ruisselis, subst. masc.,hapax. Écoulement, ruissellement. Dans ce ruisselis de gloussements, de roucoulements, la duchesse se laissait gagner et se détendait (La Varende,Saint-Simon,1955, p. 56).
2.
Ruisselure, subst. fém.,hapax. Effet de ruissellement. Toute une joaillerie fondue dans les velours, et dans les peluches et dans les soies; et des ruisselures coulées dans la profondeur des fronces (J. Moréas, P. Adam, Demoiselles Goubert ds Plowert1888).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɥisle], (il) ruisselle [-sεl]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 ruceler « couler en abondance » (Aiquin ou la Conqueste de la Bretaigne, éd. F. Jacques, 1951); 2. a) déb. xvies. « couler en forme de ruisseau » en parlant d'un cours d'eau (J. d'Auton, Chron., B.N. 5083, f o103 r o; IV, 287, Soc. Hist. de Fr. ds Gdf. Compl.); b) 1630 fig. (A. d'Aubigné, Odes, Le Printemps, éd. Réaume et De Caussade, III, 132: O beaux yeulx, claires fontaines Qui de plaisir ruisselez); 3. 1720 « être mouillé d'un liquide qui coule sans arrêt » (Chaulieu, A la Fare, 1 ds Littré). Dér. de ruissel, forme anc. de ruisseau*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 890. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 950, b) 1 332; xxes.: a) 1 646, b) 1 267.

Ruisseler : définition du Wiktionnaire

Verbe

ruisseler intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Couler en forme de ruisseau.
    • Des torrents d'eau, […], ruisselaient sur le cortège. Certains enfonçaient le cou dans leur macferlane, d'autres inclinaient leurs capuchons pointus. — (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, p. 257, 86e éd., Plon-Nourrit & Cie)
    • La pluie tombait si fort qu’on voyait l’eau ruisseler sur les trottoirs et sur la chaussée. — Le sang ruisselait de ses plaies.
  2. Couler en manière de ruisseau, en parlant d'un liquide sur un corps quelconque.
    • Il y avait deux longues heures que nous marchions, dans les champs, sous le soleil qui tombait du ciel comme une pluie de feu ; la sueur ruisselait sur mon corps et la soif, une soif ardente, me dévorait. — (Octave Mirbeau, Le Père Nicolas, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Les murs ruisselaient d’humidité, secrétaient des roupies, distillaient des gouttes de café noir ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Sur la pente des toits exposés au soleil, la neige commença à mollir, puis elle fondit presque aussitôt et un bruit d'eau dégorgeant des chanlates ou ruisselant des tuiles sur la chaussée, annonça le dégel. — (Francis Carco, Brumes, Éditions Albin Michel, Paris, 1935, page 157)
  3. (Figuré) S’étendre tel un ruisseau.
    • Je la regardais, et doucement je jouais avec ses longs cheveux noirs, dénoués, qui ruisselaient sur l’oreiller. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : La Chanson de Carmen (1882))
    • Cristobal, nous rapporte l’ouvrage, se considère comme membre d’une armée de travailleurs qui font de leur mieux pour soutenir les grandes entreprises high-tech. Mais jamais il ne voit une part de la richesse ruisseler vers eux. — (Mais où va le Web ?, Mary Beth Meehan : derrière les clichés de la Silicon Valley, 12 novembre 2018 → lire en ligne)
  4. (Figuré) Déborder.
    • Tu avais l'air de dire : moi, je suis normal; et tu t'appliquais à respirer la santé, tu ruisselais de santé morale. — (Jean-Paul Sartre, La Nausée, 1938)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ruisseler : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RUISSELER. v. intr.
Couler en forme de ruisseau. La pluie tombait si fort qu'on voyait l'eau ruisseler sur les trottoirs et sur la chaussée. Le sang ruisselait de ses plaies. Il se dit aussi des Corps sur lesquels un liquide coule en manière de ruisseau. Son corps, son visage ruisselle de sueur.

Ruisseler : définition du Littré (1872-1877)

RUISSELER (rui-se-lé) v. n.

Il se conjugue comme appeler.

  • 1Couler à la manière d'un ruis seau. L'eau ruisselait par divers endroits. Le sang des victimes fumait de tous côtés ; on le voyait ruisseler dans les profondes coupes d'or et d'argent, Fénelon, Tél. IX. Abel !… il n'est donc plus ? une sueur mortelle De son front pâlissant sur ses membres ruisselle, Gilbert, M. d'Ab. VIII.

    Le sang ruisselle, des meurtres nombreux sont commis. On a vu ruisseler le plus pur sang des citoyens par d'innombrables proscriptions, Fénelon, Dial. des morts anc. (César, Caton). Le sang ruisselle à Rome, Octave dort en paix, Voltaire, Triumv. IV, 3.

    Par extension. Il [l'Indien] s'incline, il chante, il adore L'astre d'où ruisselle le jour, Lamartine, Harm. II, 8.

    Fig. Cette iniquité publique et scandaleuse qui repoussait loin des dignités du sanctuaire la portion saine et laborieuse de l'ordre ecclésiastique, qui faisait ruisseler, dans le sein de l'oisiveté et de l'ignorance, tous les trésors de la religion et des pauvres…, Mirabeau, Collection, t. IV, p. 336.

  • 2Il se dit des corps sur lesquels un liquide coule. …Eh ! mon Dieu n'est point un Dieu cruel ; On ne voit point de sang ruisseler son autel, Chaulieu, à la Fare, 1.

    Fig. Tout l'empire ruisselait du sang des martyrs, Bossuet, Hist. I, 10.

    Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.

HISTORIQUE

XVIe s. Et que l'eau qui ruisselle Console la querelle Des oiseaux voyageurs, Yver, p. 574. Las ! je n'esteins par mes pleurs ruisselans De ces beaux yeux une seule estincelle, Desportes, Amours d'Hippolyte, XXXII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ruisseler »

Étymologie de ruisseler - Wiktionnaire

De ruisseau.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de ruisseler - Littré

Ruisseau, par l'intermédiaire de ruissel ; Berry, riauler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ruisseler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ruisseler rµisœle play_arrow

Conjugaison du verbe « ruisseler »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe ruisseler

Citations contenant le mot « ruisseler »

  • Ce lundi 20 juillet 2020 Jeff Bezos s'est enrichi de 13 milliards de dollars. Oui, 13 milliards !!! Et nous les riens devons subir le discours du minus qui nous sert de président. Pour que Bezos gagne des milliards nous devons ruisseler avec notre sang. Je dis bien avec notre sang et celui de nos minots qui seront saignés sur l'autel du dieu profit. Club de Mediapart, Le lundi à 13 milliards de Jeff Bezos : Comme d'habitude, it's my way... | Le Club de Mediapart
  • Autre rôle important de ce nouvel espace naturel : sa capacité à absorber l’eau en continu, toute l’année, comme une éponge. À l’inverse, en ville, les sols artificialisés et imperméabilisés font ruisseler l’eau. , Lagny-sur-Marne. Ouverture du nouveau Parc Nature sur les bords de Marne | La Marne
  • Refroidissez-la immédiatement en faisant ruisseler de l'eau fraîche pendant au moins 5 minutes ou jusqu'à ce que cesse la douleur. Vous pourrez prévenir la formation d'une cloque en appliquant une couche généreuse d'un produit hydratant : la Biafine ou son générique la trolamine Biogaran. Et bien sûr, n'appliquez pas d'alcool. Même si vous estimez la brûlure superficielle, il est tout de même conseillé de demander l'avis de votre pharmacien. Il vous orientera si nécessaire vers le médecin. Futura, Vidéo : que faire après une brûlure pour la soigner ?
  • Gilles Clavreul : C'est une volte-face inédite dont je vois peu d'exemples sous la Ve République. On peut bien sûr penser au "tournant de la rigueur" demandé par Mitterrand à Pierre Mauroy en mars 1983, mais ce tournant, dicté par des circonstances économiques extérieures, n'était pas vraiment assumé, ni d'ailleurs incarné - pas dans un premier temps du moins - par un changement d'homme. Les mots-clés prononcés hier par Jean Castex à la tribune de l'Assemblée - le social, l'autorité républicaine, la laïcité, les territoires - ne figuraient absolument pas dans la matrice de départ du candidat Macron. A l'image des "premiers de cordée", ceux d'en-haut dont l'énergie doit "ruisseler" vers ceux d'en-bas, s'est substituée la vision d'une réforme construite par le bas, dans le dialogue et la transversalité. Contrairement à ce qui a été dit, c'est beaucoup plus qu'un changement de style.   LExpress.fr, Castex à l'Assemblée : "Une volte-face inédite sous la Ve République" - L'Express
  • Comme Strasbourg-Sarreguemines, ou les lignes entre Nancy, Épinal, Saint-Dié et Contrexéville. Ou encore Verdun-Conflans par exemple. Il ne faut pas non plus croire que l’argent va ruisseler ». , Economie | Gare d’interconnexion : "Le dossier n’est pas refermé"
  • Les principes sont les principes, dussent les rues ruisseler de sang. De Rudyard Kipling / Souvenirs

Images d'illustration du mot « ruisseler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ruisseler »

Langue Traduction
Corse scappà
Basque ihes egin
Japonais 逃げる
Russe убежать
Portugais fugir
Arabe جريان المياه
Chinois 流失
Allemand abfließen
Italien scappare
Espagnol escapada
Anglais run off
Source : Google Translate API

Synonymes de « ruisseler »

Source : synonymes de ruisseler sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires