La langue française

Barreau

Définitions du mot « barreau »

Trésor de la Langue Française informatisé

BARREAU, subst. masc.

A.− Barre de bois, de métal, à profil cylindrique ou rectangulaire, pouvant servir de clôture ou de support.
1. Clôture :
1. Elle posait à terre ses marchandises et s'asseyait dans le fossé, tandis que les poules au bec court et pointu, et les canards au bec large et plat, passant la tête à travers les barreaux d'osier, regardaient de leur œil rond, stupide et surpris. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, L'Aveu, 1884, p. 161.
2. ... l'assassin s'est enfui, j'imagine qu'il a trouvé une fenêtre sans barreaux, et ce sera celle du vestibule qui donne sur le parc, c'est-à-dire à l'intérieur de la propriété. G. Leroux, Le Mystère de la chambre jaune,1907, p. 16.
SYNT. Limer les barreaux, passer au travers des barreaux, rompre les barreaux; fermer une porte, une fenêtre avec des barreaux.
P. métaph. :
3. ... l'une rêvait à mille instincts confus, pauvre colombe enfermée dans la cage et qui n'avait entrevu, entre les barreaux de l'honnêteté et le voile obscur des convenances, qu'un coin de ce grand ciel qu'on appelle amour; ... Flaubert, Smarh,1839, p. 72.
4. ... il faut laisser à Musset ce qui lui appartient : il contente le vague de la souffrance et du désir chez un enfant, pareil à celui que je revois derrière les barreaux des scrupules, des interdits de la famille, ... Mauriac, Mémoires intérieurs,1959, p. 58.
2. Support. [En parlant d'une chaise, d'une échelle] Les petits bâtons qui servent à assembler et à maintenir les montants d'une chaise, d'une échelle :
5. Côté caractéristique de ces ménages à la Feydeau, ce sont ces froids qui tout à coup tombent dans l'intimité avec les tiers; ces absences de la femme, qui chantonne avec un battement de pied nerveux sur un barreau de chaise; ... E. et J. de Goncourt, Journal,1867, p. 371.
P. métaph. :
6. Penser ces choses, tenir à un barreau quelconque de cette échelle dégradée, nul n'en est quitte à moins d'avoir franchi la dernière étape de l'ascétisme. Breton, Les Manifestes du Surréalisme,1930, p. 93.
Arg. À la guerre il ne faut pas s'embarrasser dans les barreaux de la chaise. ,, Chercher la petite bête, être difficile`` (Esn. Poilu 1919).
3. Techn. diverses
IMPR. Barreau de presse. ,,Barre de fer courbée, au bout de laquelle est un manche de bois; c'est par ce moyen que l'on met la vis en mouvement, et que l'on presse le papier sur le caractère`` (Bertrand-Quinquet, Traité de l'impr., 1799, p. 141) :
7. On dit tirer le barreau, pour marquer l'action que l'on imprime au barreau, lorsque l'on tire les feuilles. A.-F. Momoro, Traité élémentaire de l'impr.,1794, p. 318.
PHYS. Barreaux magnétiques ou aimantés ,,Barres d'acier trempé auxquelles on a communiqué la propriété magnétique au moyen de l'aimantation`` (Chesn. 1857).
TECHNOL. [En parlant des grilles de toutes chaudières (locomotives, navires, etc.)] Barreaux de grille. ,,Barres en fer ou en fonte, placées les unes auprès des autres pour supporter le combustible tout en laissant passer entre elles l'air nécessaire à la combustion`` (Gruss 1952) :
8. [La grille] se compose de barreaux en fer non jointifs, disposés longitudinalement... Herdner, Locomotives...,p. 5.
B.− P. méton. [de A 1 supra], DR.
1. Enceinte réservée (autrefois fermée par une barre), où se mettent les avocats pour plaider :
9. Hennequin, avant déjeuner, me parlait de sa manière [de Berryer] au barreau; d'après ce qu'il m'en a dit, il me semble qu'il me ferait plus d'impression que les autres. E. Delacroix, Journal 2,1856, p. 191.
2. ,,Ordre des avocats exerçant leur ministère auprès d'un tribunal ou d'une cour`` (Cap. 1936). S'inscrire au barreau, maître du barreau, l'éloquence du barreau :
10. Dès 1637, la retraite de M. le Maître, qui s'était arraché du barreau et de la carrière des hautes charges pour se faire solitaire, avait tourné de ce côté tous les yeux; ... Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 1, 1840, p. 128.
11. Fontanet montrait moins d'hésitation dans le choix d'une carrière. Il se destinait au barreau et se proposait d'entrer à la chambre dès qu'il aurait l'âge légal. A. France, La Vie en fleur,1922, p. 396.
12. Il disposait, dans les milieux de la finance, de la politique, du barreau et du livre, de relations sur lesquelles il ne comptait jamais en vain : relations de famille, de race ou de parti. Arland, L'Ordre,1929, p. 158.
Prononc. − 1. Forme phon. : [bɑ ʀo] ou [baʀo]. Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930 écrivent plus exactement [baˑ ʀo]. 2. Homon. : barot, barrot.
Étymol. ET HIST. − 1. 1285 « grillage d'une visière » (J. Bretel, Tournois Chauvency, éd. H. Delmotte, 1611 dans T.-L., s.v. barrel : Barriaux fröés, hiaumes brisiez); av. 1307 « barre de fer » (G. Guiart, Royaux Lignages, éd. Buchon, I 2643, ibid. : N'i valut barre ne barrel); xves. barreaux de fer (Froiss., II, III, 38 dans Littré); 2. « partie de l'enceinte du tribunal séparée par une barre de celle où siègent et se tiennent les avocats pour plaider » d'où a) 1571 barreau des avocats « ensemble de la profession d'avocat » (Yver, p. 639, ibid. : S'estant mis au barreau des avocats, premier qu'arrester son estat); 1611 les gens de barreau (Cotgr.); b) 1680 (Rich. : Barreau. Tout le Palais qui est le lieu où l'on rend la justice). Dér. de barre*; suff. -eau*; le lat. médiév. au sens 2 utilisait barra (Du Cange t. 1, p. 586b, s.v. barra).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 889. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 290, b) 1 413; xxes. : a) 1 243, b) 1 174.
DÉR. 1.
Barreaudage, subst. masc.,néol. Assemblage de barreaux; technique partic. de cet assemblage. 1reattest. 1942 (F. Fillon, Le Serrurier, p. 25); dér. de barreau étymol. 1, suff. -age* avec consonne de soutien -d-, sans doute p. anal. avec des termes comme blindage, ravaudage, taraudage, etc.
2.
Barrelette, subst. fém.,néol. Élément décoratif formé de petites barres. On divise à l'infini le corps des pentures par des barrelettes (Fillon, Le Serrurier,1942, p. 14). 1reattest. 1942 id., p. 11; dér. de barreau d'apr. l'a. fr. barrel (cf. barreau étymol. 1), suff. -ette*.
BBG. − Duch. 1967, § 42. − Laplatte (C.). Barreau et parquet. Vie Lang. 1952, pp. 398-401. −Rauville (C. de). Mots des îles. Vie Lang. 1968, p. 103. − Rog. 1965, p. 106.

barreau .« Barre de bois ou de métal servant de clôture ou de support »

Wiktionnaire

Nom commun

barreau \ba.ʁo\ masculin

  1. Barre de bois ou de fer qui sert de clôture.
    • La loge de l’héroïne, également, est intéressante à cet égard, puisqu'elle est constituée d'une roulotte-cage aux barreaux chamarrés. — (Le style de Max Ophuls, dans Analyse d'une œuvre: "Lola Montès", Max Ophuls, 1955, sous la direction de Julien Servois, éd. Vrin, 2011, p. 78)
    • Fermer une fenêtre, un soupirail avec des barreaux.
    • Les barreaux d’une prison ou d’une grille.
    • Passer au travers des barreaux.
  2. Un des bâtons qui servent à assembler et à maintenir les montants d’une chaise.
    • En appuyant son pied sur le barreau de cette chaise, il l’a cassé.
  3. (Imprimerie) (Vieilli) Barre de fer terminée par un gros manche de bois qui servait à faire mouvoir la vis de la presse.
  4. (Monnayage) La barre d’un balancier.
  5. (Droit) (En rapport avec le métier d’avocat) :
    1. Profession même d’avocat.
      • Depuis son entrée au barreau, madame X se consacre principalement à la protection de la vie privée.
      • Te voilà stagiaire au barreau de Paris, et c’est la plus belle carrière du monde qui s’ouvre désormais devant toi. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge), 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 589)
    2. (Figuré) Enceinte réservée où se mettent les avocats pour plaider.
      • Le nom de barreau vient de la place réservée à l’avocat dans une salle d’audience lorsqu’il plaide. — (choisir un avocat)
    3. (Par extension) Ordre ou corps des avocats.
      • Les quelque 2500 avocats du barreau de Lyon, composé depuis 2008 en majorité de femmes, auront dû patienter jusqu'en janvier 2010 pour avoir, pour la première fois de leur histoire, une femme, Maître Myriam Picot, comme bâtonnière. — (Jean-Louis Debré, Ces femmes qui ont réveillé la France, Ed. Fayard, 2013)
      • L'Iranienne Nasrin Sotoudeh a été élue "membre d’honneur" du barreau de Paris mardi 12 mars. Une manière de soutenir cette avocate, qui vient d’être condamnée à Téhéran à trente-trois années de prison supplémentaires et 148 coups de fouet. — (Iran : le barreau de Paris soutient l'avocate Nasrin Sotoudeh et "ne la laissera pas tomber", francetvinfo.fr, 13 mars 2019)
  6. (Ichtyologie) Synonyme de bar commun (poisson).
  7. (Argot) (Sexualité) Érection.
    • Exemple manquant.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BARREAU. n. m.
Barre de bois ou de fer qui sert de clôture. Fermer une fenêtre, un soupirail avec des barreaux. Les barreaux d'une prison. Les barreaux d'une grille. Passer au travers des barreaux. Limer des barreaux. Il rompit les barreaux. Les barreaux d'une chaise, Les petits bâtons qui servent à assembler et à maintenir les montants d'une chaises. En appuyant son pied sur le barreau de cette chaise, il l'a cassé. En termes de Physique, Barreaux magnétiques ou aimantés, Barres d'acier qui possèdent la vertu magnétique. En termes d'Imprimerie, Le barreau d'une presse, Barre de fer terminée par un gros manche de bois qui sert à faire mouvoir la vis de la presse. On dit de même, en termes de Monnayage, La barre d'un balancier. Il signifie au figuré Enceinte réservée où se mettent les avocats pour plaider. Par extension il désigne la Profession même d'avocat. Entrer au barreau. Ses parents le destinaient au barreau. Quitter le barreau, Quitter la profession d'avocat. L'éloquence du barreau, Celle qui convient, qui est propre au genre judiciaire. Il désigne aussi l'Ordre, le corps des avocats. Consulter le barreau sur telle ou telle question. Tout le barreau est de cet avis. C'est l'usage du barreau. La discipline du barreau. Le barreau de Paris, de Rouen, etc.

Littré (1872-1877)

BARREAU (bâ-rô) s. m.
  • 1Petite barre de bois ou de métal.

    Les barreaux d'une chaise, les petits bâtons qui maintiennent les montants.

    En termes de physique, barreau aimanté, barre d'acier qu'on a aimantée.

    Terme d'imprimerie. Barre qui sert à faire mouvoir la presse.

    Outil du fabricant de pipes.

  • 2Barre de bois ou de métal qui sert de clôture. Fenêtre garnie de barreaux. Un noir cachot peut illustrer mes vers ; à ses barreaux je suspendrai ma lyre, Béranger, Adieux à la camp.

    Absolument, les grilles d'une prison. Regarder à travers les barreaux.

  • 3L'enceinte réservée où se mettent les avocats pour plaider. Fréquenter le barreau. Si quelque exploit nouveau Chaque jour, comme moi, vous traînait au barreau, Boileau, Lutr. III.

    L'ordre des avocats, la profession d'avocat. Il faut consulter le barreau. Qu'on destine mon élève au barreau, Rousseau, Ém. I. Bartole et Jason ignorent le barreau, Régnier, Sat. X.

    L'éloquence du barreau, le genre d'éloquence propre aux plaidoyers, ce que les anciens appelaient le genre judiciaire.

HISTORIQUE

XVe s. Et les aucuns estoient sus amont en la porte aux defenses, qui jetoient gros barreaux de fer, Froissart, II, III, 38. Et jetoient les Espaignols et les Gennevois, qui estoient en ces gros vaisseaux d'amont, grands barreaux de fer et archegaies, dont ils travailloient fort les Anglois, Froissart, I, I, 195.

XVIe s. S'estant mis au barreau des avocats, premier qu'arrester son estat, Yver, p. 639.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BARREAU. Ajoutez :
4 Fig. Tribunal de la conscience, for intérieur. Il y a bien des mensonges de préface qui passent pour des péchés véniels non-seulement dans les barreaux de la république des lettres, mais aussi dans les barreaux de l'Église, Bayle, art. d'Arnauld (le docteur), note 5.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BARREAU, subst. m. en terme de Palais, signifioit dans l’origine une barre de fer ou fermeture de bois à hauteur d’appui, qui séparoit l’enceinte où étoient assis les juges d’avec les parties extérieures du tribunal où étoient les avocats, & autres praticiens : mais par extension ce terme a signifié dans la suite le corps même des praticiens, avocats, procureurs, &c. C’est dans ce dernier sens qu’on dit les maximes du barreau, l’éloquence du barreau. Quelquefois même ce mot est pris dans une plus grande étendue encore, comme synonyme au forum des Latins ; & alors il s’entend collectivement de tous les officiers de justice, magistrats & praticiens ; en un mot de tout ce qu’on appelle autrement gens de robe. (H)

Barreau, s. m. (en Architecture) se dit de toute barre de fer ou de bois quarré, employée dans un bâtiment. Voyez Barre.

Barreau Montant de Costiere, c’est à une grille de fer, dans l’endroit où porte le barreau, que la porte de fer est pendue ; & le barreau montant de battement est celui où la serrure est attachée.

Barreau, se dit en particulier des barres de fer, ou de bois, qui grillent les fenêtres ou dessus de porte, ou qui sont le même office dans les grilles ou portes de fer.

Barreau à pique, ce sont dans les grilles de fer des barreaux qui passent par la traverse du haut, qui l’excedent & qui se terminent en pointe.

Barreau à flamme, ce sont dans les grilles de fer des barreaux qui passent par la traverse du haut, qui l’excedent & dont l’extrémité est terminée en pointe, & repliées en ondes.

Barreau, s. m. (partie d’une presse d’Imprimerie) c’est une barre de fer, de quatre pouces de circonférence, quarrée par le bout qui traverse la partie supérieure de l’arbre de la presse & la partie inférieure de la vis, où il est arrêté par des clavettes ; le barreau est coudé & arrondi dans le reste de sa longueur, qui est environ de trois piés ; son extrémité se termine en pointe, mais elle est garnie & revêtue d’un manche de bois tourné, poli, de la longueur d’un pié, sur six à sept pouces de circonférence, & plus gros dans sa partie supérieure. C’est de cet agent que dépend tout le jeu d’une presse ; on ne peut sans lui faire mouvoir la vis dans son écrou, ni le pivot dans sa grenouille. Voyez Pl. quatrieme de l’Imprimerie, fig. premiere & seconde B C D. D est la poignée du manche de bois.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « barreau »

(1285) De l’ancien français barre, du latin barrellus.[1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diminutif de barre ; bas-lat. barrellus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « barreau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
barreau baro

Évolution historique de l’usage du mot « barreau »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « barreau »

  • Le snob est un enfant des sociétés aristocratiques. Perché sur son barreau, il respecte l'homme du barreau supérieur, et méprise l'homme du barreau inférieur, uniquement sans s'informer de ce qu'ils valent. De Hippolyte Taine / Histoire de la littérature anglaise
  • Nos préjugés sont les barreaux de nos prisons. De Anonyme
  • L'échelle des valeurs est en train de perdre ses barreaux. De Frédéric Dard
  • Le style doit être la pensée comme les barreaux au montant d'une échelle. De Maurice Chapelan
  • Il n'y a pas de classes sociales en Californie, il y a des échelles de salaire et des barreaux qui manquent. De Jacques Godbout / Une histoire américaine
  • Les lions ont une grosse tête afin qu’ils ne puissent pas passer à travers les barreaux. De Pierre Doris / Pierre Doris raconte...
  • Mieux vaut se disputer à l'air libre que d'être d'accord derrière des barreaux. De Ignacy Krasicki / Le chardonneret et le merle
  • A frotter, jour après jour, les barreaux de sa cage pour la rendre plus attrayante et à s'y cogner le nez le reste du temps, l'oiseau finit-il par en oublier sa chanson... De Paule Saint-Onge / La Maîtresse
  • J'aperçois des barreaux à travers lesquels le soleil lui comme une marâtre, et le zéphyr, pour votre tourment, semble vous apporter les soupirs de la bouche dont vous ne devez plus sentir les doux baisers. De Charles Robert Maturin / Melmoth, L'homme errant, 1820
  • Alors qu’une crise sans précédent frappe la profession d’avocat, il fallait pallier la lenteur de l’État. Le Bâtonnier de Paris, Olivier Cousi, vient donc d’obtenir l’accord de son ordre pour débloquer une somme de 15 millions d’euros afin d’aider son barreau, composé de 30 000 avocats, à surmonter la situation économique qu’il traverse après un semestre de quasi-inactivité. Le Figaro.fr, Le Barreau de Paris lance un plan d’urgence pour venir en aide aux avocats
  • Mais aujourd’hui, le bâtonnier du barreau de Bobigny explique que ces mesures ne sont pas suffisantes, puisqu’il y a encore des « carences ». Puis est venue s’ajouter la crise sanitaire du coronavirus qui a, une fois de plus, fortement impactée le département de Seine-Saint-Denis. , Appel à l'aide du barreau de Bobigny : "le tribunal semble ne pouvoir émerger de la crise" | Actu Seine-Saint-Denis
  • A l’occasion d’un entretien accordé mardi 22 juin à La Quotidienne et à Dalloz actualité sur l’état de la profession d’avocat au sortir de la crise sanitaire, le bâtonnier de Paris - Olivier Cousi -  annonçait son intention de mettre en œuvre un plan financier historique pour venir en aide à une profession qu’il estime lâchée par les pouvoirs publics et qui doit, selon lui, ne compter que sur elle pour faire face aux conséquences de la crise sanitaire. L’après-midi même, le conseil de l’Ordre entérinait ce plan de soutien aux 30 000 avocats inscrits au barreau en mobilisant 15 millions d’euros. Parmi les mesures prévues, une baisse de 15 % des cotisations ordinales. , [Vidéo&Podcast] Le Barreau de Paris mobilise 15 millions d’euros pour ses avocats : entretien exclusif avec le bâtonnier - Éditions Francis Lefebvre
  • Yann Arnoux-Pollak le bâtonnier de Marseille revient sur la mobilisation des avocats pendant le confinement et dans les prochaines semaines. Il entend que le barreau poursuive son engagement auprès des citoyens et des entrepreneurs en difficultés. Nouvelles Publications, « En période difficile, le barreau de Marseille se doit d'être encore plus présent »
  • Me bâtonnier est élu par les membres du barreau, ses confères, pour un mandat de deux ans. Il joue un rôle de porte-parole des avocats inscrits dans son barreau et les représente à l’égard des autres autorités civiles et judiciaires. Le Journal Toulousain, journal de solutions et JAL, Le barreau de Toulouse à élu son nouveau bâtonnier
  • Après les révélations faisant état d'investigations d'ampleur menées par le parquet national financier sur des ténors du barreau pour chercher, en vain, "la taupe", l'ex-chef de l'Etat est monté au créneau jeudi 25 juin. midilibre.fr, Affaire des "écoutes" : le parquet financier aurait cherché une "taupe", Sarkozy monte au créneau - midilibre.fr
  • Une famille de propriétaires de parcelles expropriés pour le projet de barreau de raccordement entre l'A304 et la nationale 43, au Nord de Charleville-Mézières a obtenu gain de cause auprès de la cour administrative d'appel de Nancy. France Bleu, La justice annule les expropriations pour le projet de barreau de raccordement dans les Ardennes
  • L'appel à candidatures pour les Trophées Pro Bono du Fonds de dotation Barreau de Paris Solidarité est lancé, toujours afin de promouvoir et mettre en lumière les actions bénévoles des avocats du barreau de Paris. Affiches Parisiennes, Édition 2020 des "Trophées Pro Bono" du barreau de Paris
  • Maurice Krings deviendra bâtonnier au barreau de Bruxelles le 1er septembre. Pendant deux ans, il occupait la fonction de dauphin, sorte de stage avant de devenir bâtonnier. Mais le dauphin est aussi et surtout le "bâtonnier des avocats stagiaires". Des stagiaires qui sont précisément 901 à Bruxelles. "Pour vous donner une idée, certains barreaux comptent une centaine de personnes. Cela signifie donc que le "petit barreau" des stagiaires à Bruxelles est un Ordre à part entière", explique Maurice Krings. , Le futur bâtonnier au barreau de Bruxelles sur le harcèlement: "Nous ne voyons que la partie visible de l’iceberg" - La Libre

Traductions du mot « barreau »

Langue Traduction
Anglais bar
Espagnol colegio de abogados
Italien foro
Allemand stab
Portugais barra
Source : Google Translate API

Synonymes de « barreau »

Source : synonymes de barreau sur lebonsynonyme.fr

Barreau

Retour au sommaire ➦

Partager