La langue française

Échelle

Sommaire

  • Définitions du mot échelle
  • Étymologie de « échelle »
  • Phonétique de « échelle »
  • Évolution historique de l’usage du mot « échelle »
  • Citations contenant le mot « échelle »
  • Images d'illustration du mot « échelle »
  • Vidéos relatives au mot « échelle »
  • Traductions du mot « échelle »
  • Synonymes de « échelle »

Définitions du mot échelle

Trésor de la Langue Française informatisé

ÉCHELLE, subst. fém.

A.− Dispositif transportable composé de deux montants généralement parallèles, ou légèrement écartés vers le bas, réunis par traverses régulièrement espacées, et servant d'escalier.
1. [Ce dispositif, employé dans la vie courante] Échelle du grenier; échelle de bois, de fer; échelle des pompiers; grande échelle; se trouver en équilibre au sommet d'une échelle. Il parcourait du haut en bas son échelle, une palette à la main (Musset, A. del Sarto,1834, p. 60).Quand l'enfant avait enjambé le mur, elle restait là, les coudes sur le chaperon, retenue par les branches du mûrier qui lui servait d'échelle (Zola, Fortune Rougon,1871, p. 196).Pour arriver au niveau des fenêtres, il fallait une échelle. J'allai chercher celle de notre grange et la dressai contre la façade (Abellio, Pacifiques,1946, p. 391):
1. On troua ces planches aux deux extrémités, on les enfila dans les cordes, on eut une échelle, au bout de laquelle on attacha le crochet. Van der Meersch, Invasion 14,1935, p. 292.
En partic.
Échelle double. Ensemble de deux échelles réunies par leur sommet. Ici, le coiffeur, monté sur une échelle double, avait l'air de palissader une charmille (Jouy, Hermite,t. 4, 1813, p. 277).
Échelle de corde. Dont les montants et parfois les traverses sont en corde. Échelle de soie.
[En compl. prép.] Monter à l'échelle; glisser, redescendre, sauter d'une échelle. Il fit grimper le métayer à une échelle pour qu'il tirât de dessus le mur (Pourrat, Gaspard,1931, p. 144).Je l'ai surpris, un jour, grimpé sur une échelle, en train de pendre un cadre (Duhamel, Terre promise,1934, p. 178).La déception a failli me faire tomber de l'échelle (Bernanos, Journal curé camp.,1936, p. 1103):
2. ... je recherche volontiers ce qui passe pour néfaste; (...) Ainsi ne manqué-je jamais l'occasion de passer sous une échelle, de voyager un vendredi, ou de prendre appui sur un treize. Gide, Journal,1943, p. 190.
P. métaph. Ma vie : une échelle dont je gravis méthodiquement les échelons (Mauriac, Du côté Proust,1947, p. 135):
3. M. Levrault (...) pensait avec complaisance à tout le parti qu'il pourrait tirer d'un pareil gendre. Il voyait tout à la fois en lui un pont pour franchir l'abîme qui le séparait des honneurs, une échelle pour escalader le pouvoir, une clef pour ouvrir les portes du Luxembourg. Sandeau, Sacs et parchemins,1851, p. 10.
2. Emplois spéc.
a) Vieux
− Domaine judiciaire.Degrés servant à monter au gibet, à la potence; p. méton. gibet, potence. C'est une servante qu'on mène pendre pour avoir volé à sa maîtresse (...) En ce moment, elle doit être à l'échelle (France, Opinions J. Coignard,1893, p. 244).
− Domaine vestimentaire[P. anal. de forme] ,,Garniture de rubans dont les nœuds fixés allaient en diminuant de largeur de haut en bas`` (Leloir 1961). Les moutons [de Boucher] sont savonnés, les bergères ont des corsets à échelles de rubans et des teints qui ne se ressentent pas du hâle campagnard (Gautier, Guide,1872, p. 182).Mon saut de lit baille sur une chemise froissée, dont les échelles ajourées sont veuves de rubans (Colette, Entrave,1913, p. 40).
b) MAR. Escalier fixe ou mobile. Trois jolies maisons rustiques avec escaliers extérieurs, aériens, suspendus comme des échelles de navires (Larbaud, Journal,1931, p. 243).Les ponts et les échelles grouillaient de passagers, et le quai était envahi par une foule gesticulante et hurlante (Peisson, Parti Liverpool,1932, p. 28).
En partic. Échelle de coupée. ,,Échelle principale servant à monter à bord ou à descendre du bord`` (Gruss 1952). Échelle de coupée et bossoirs furent rentrés, les vergues contrebrassées et les espars garnis pour dépousser le bateau (Charcot, «Pourquoi-Pas?» 1934, p. 16).
P. ext. ,,Lieu où un bâtiment pousse à terre une échelle`` (Jal 1848). Synon. escale.M. Brook, riche armateur (...) comptait faire plusieurs échelles dans la partie septentrionale de l'île, et remonter la rivière de Bornéo (Dumont d'Urville, Voy. Pôle Sud,t. 7, 1844, p. 100).
P. méton. et spéc. Les échelles du Levant. ,,Port de la Méditerranée orientale autrefois soumis à la domination turque`` (Gruss 1952). Les lettres arrivent bien peu en Orient (...) Je suis persuadé qu'il y a en qui dorment dans les bureaux restants de plusieurs échelles du Levant (Nerval, Corresp.,1830-55, p. 141).Au Siam comme aux échelles du Levant et dans les Antilles (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 336).
c) Échelle à marches plates; échelle de meunier. Escalier droit, raide et à jour. Il pensait déjà lui indiquer le grenier du ci-devant ou appeler Brotteaux, pour épargner à une femme élégante de grimper par une échelle de meunier (France, Dieux ont soif,1912, p. 86).Ils s'approchèrent du moulin, par derrière. Ils montèrent l'échelle à marches plates, et poussèrent la porte de la vieille tour de bois branlante (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 16).
d) Région. (Suisse). Ridelle de char, à claire-voie, utilisée lors du transport du fourrage ou des moissons. Julien (...) attela les chevaux au char à échelles pour aller chercher le froment (C.-F. Ramuz, Aline,Lausanne, 1967, p. 116).
3. Loc. [P. réf. à La Genèse 28/12] Échelle de Jacob. Échelle symbolique vue en songe par Jacob et qui reliait la terre au ciel. Sur l'échelle de Jacob, ils sont en bas, qui souffrent et peinent (Abellio, Pacifiques,1946, p. 295).
4. Loc. verbales
a) Faire la courte échelle à qqn. Lui offrir comme point d'appui ses mains, ses épaules, pour lui permettre de s'élever. Je lui fais la courte échelle, je le lance sur le parapet où il se met à courir (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 237):
4. J'avisai à ma gauche une belle touffe de genêts (...). J'escaladai à cinq ou six reprises le talus escarpé qui la protégeait. Je fis tant qu'un de mes gardiens eut pitié de mon embarras, et offrit de me faire la courte échelle. About, Le Roi des montagnes,1857, p. 205.
Au fig., fam. Aider quelqu'un à avancer dans son travail, à améliorer sa situation.
b) Au fig. et fam., parfois p. antiphrase. Il faut (re)tirer l'échelle. On ne peut mieux faire. Après lui il faut tirer l'échelle (Ac.1932).Quant à l'éloge, il se réduisait au redoublement du mot charmant! (...) Mais : « Charmant! charmant! charmant! » il fallait retirer l'échelle, on atteignait au ciel de la perfection (Balzac, Paysans,1844-50, p. 275).Et après ça, on peut tirer l'échelle, croyez-vous? (Verlaine, Œuvres posthumes,t. 2, Critiques et Conférences, 1896, p. 314).
B.− P. anal. Moyen de mesure, de comparaison.
1. Ligne graduée, tableau servant à mesurer des grandeurs physiques, comportant généralement une figuration matérielle du rapport indiqué.
a) [Sur un instrument de mesure] Échelle de graduation; échelle barométrique, thermométrique. Série des divisions ou degrés tracés sur un baromètre, un thermomètre, pour mesurer la dilatation, les mouvements éprouvés par les liquides qu'ils contiennent. On considère comme bons les compteurs qui ont enregistré à un pour cent près, en plus ou en moins, le volume de gaz indiqué par l'échelle du gazomètre (Quéret, Industr. gaz,1923, p. 236).
b) MAR. [La série de divisions constitue elle-même un instrument de mesure] Échelle de marée. Règle verticale graduée disposée en certains endroits des ports, comme le long des murs de quai, qui indique la hauteur des eaux au-dessus du zéro (d'apr. Gruss 1952). Il suffit d'installer le long du rivage une échelle verticale graduée, dite échelle de marée, et de lire (...) la hauteur qu'atteint le niveau de la mer sur cette échelle (Rouch, Régions polaires,1927, p. 126).
Échelles des ponts. Divisions arbitraires ou véritables mesures linéaires, disposées sur les piles des ponts, pour indiquer la hauteur des eaux. L'échelle du Pont-Royal à Paris (Ac.1878).
c) GÉOGR., TOPOGR., ARTS GRAPH. ,,Rapport existant entre les dimensions d'un objet et celles de sa représentation dans l'espace ou en plan`` (Colas-Cab. 1968). J'ai dessiné à Trouville des fragments de rochers au bord de la mer, dont tous les accidents étaient proportionnés de manière à donner sur le papier l'idée d'une falaise immense; il ne manquait qu'un objet propre à établir l'échelle de grandeur (Delacroix, Journal,1854, p. 227).Les œuvres perdent leur échelle [dans un album de reproductions]. C'est alors que la miniature s'apparente à la tapisserie, à la peinture, au vitrail (Malraux, Voix sil.,1951, p. 19).
Loc. adv. À grande, à petite échelle. En représentant sur une petite surface un objet important et vice-versa. [Les yeux] sont représentés de façon schématique et à une échelle réduite (Levi-Strauss, Anthropol. struct.,1958, p. 277).
2. Système d'évaluation, de référence, pour la mesure d'une grandeur abstraite, d'un phénomène. Une échelle de référence fixe; l'échelle dite absolue. Il espère arriver un jour à une échelle métrique du caractère analogue à celle de Binet pour l'intelligence (Mounier, Traité caract.,1946, p. 17).La limite imposée dans l'échelle des températures par le zéro absolu, au-delà duquel la notion même de température disparaît (Decaux, Mesure temps,1959, p. 22):
5. La rotation terrestre n'étant pas uniforme, la base de l'échelle de temps a été transférée sur des indicateurs de temps plus fidèles : les positions des corps du système solaire. Hist. gén. des sc.,t. 3, vol. 2, 1964, p. 523.
ÉCONOMIE
a) Échelle mobile
Vieilli. Système de taxes variables qui était appliqué à l'importation des grains en France. La suppression de l'échelle mobile (Ac.1878-1932).
,,Système dans lequel les rémunérations varient d'après un critère, qui est généralement le coût de la vie, ou à tout le moins, l'index des produits de grande consommation`` (Baudhuin 1968).
b) Échelle des prix, des salaires, des traitements. Au ministère du travail, Alexandre Parodi tisse patiemment et malaisément la toile de Pénélope que constitue l'échelle des salaires (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 124).
3. Au fig. Ordre de grandeur, de dimension, d'importance. Synon. mesure, taille.
a) Locutions
Loc. adv. À grande échelle; sur une grande, vaste échelle. En grandes proportions, en grand. 1905 est une étape. Une étape nécessaire : (...) C'est, après la Commune, et sur une plus grande échelle, la deuxième tentative pour transformer une guerre impérialiste en révolution sociale (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 64):
6. Il faut être deux pour commettre un assassinat, et dès qu'il y a un troisième dans un couple : c'est le cocuage. L'erreur, le crime et l'adultère : voilà tout ce qui rend les hommes intéressants. Sur une grande échelle, ça devient moche; à hauteur d'individu, c'est distrayant. Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 185.
Loc. adj. Les romantiques (...) accusaient aisément d'avoir été superficiels des hommes infiniment plus instruits, (...) plus inquiets de précision et de pensée à grande échelle qu'ils ne le furent jamais eux-mêmes (Valéry, Variété II,1929, p. 142).Cette personnalité cohérente qui fait d'un garçon de dix ans un homme à échelle réduite (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 194).
Loc. verbales. Faire quelque chose, opérer, travailler sur une grande échelle. Agir en embrassant un grand nombre d'objets, de grandes masses, sur un vaste domaine. Anton. opérer, travailler sur une petite échelle.Les productions de pays où la culture a pris quelque chose de scientifique et s'opère sur de vastes échelles, préparaient aux ruraux de sombres lendemains (Van der Meersch, Invas. 14,1935, p. 36).Il aime d'opérer sur grande échelle avec des moyens « spectaculaires » (J. Rostand, Genèse vie,1943, p. 92).À vrai dire les jeunes physiciens qui essayaient alors de provoquer et de détecter des transmutations d'atomes opéraient à très petite échelle (Leprince-Ringuet, Atomes et hommes,1957, p. 16).
b) [Dans des syntagmes prépositionnels introduits par à, sur, et suivi d'un adj. déterminatif ou d'un compl. de nom]
À l'échelle + adj.À l'échelle internationale, mondiale, nationale; à l'échelle industrielle. Le mouvement ascendant du monde organisé témoigne que la vie a dû naître petitement, humblement, à l'échelle microscopique (J. Rostand, Genèse vie,1943, p. 126).Le gouvernement provisoire adopta donc simplement le scrutin de liste et la représentation proportionnelle à l'échelle départementale (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 267).
À l'échelle de + subst.À la mesure de, à la hauteur de, au niveau de. À l'échelle de la planète. Mettre des notions complexes à l'échelle des âmes simples, c'est un travail dangereux, mais qui n'est pas sans attrait (Duhamel, Terre promise,1934, p. 241).Ses supplications confirment qu'il s'est mis moralement à l'échelle de son malheur (J. Bousquet, Trad. du silence,1935-36, p. 253):
7. Enfin, il convient encore de fixer les moyens pratiques d'utilisation du télécinéma et de la télévision qui, (...) du cinématographe (...) feront (...) un mode d'expression vraiment à l'échelle du monde nouveau et des besoins des hommes. Arts et litt. dans la société contemp.,t. 2, 1936, p. 3401.
C.− Au fig.
1. Série, suite continue ou progressive de degrés, de niveaux constituant une hiérarchie dans un domaine donné. Plus nous nous élevons dans l'échelle spirituelle, moins l'idéal consiste pour nous, je crois, à recevoir notre part (Marcel, Journal,1919, p. 206):
8. ... tant de monde assiégeait les restaurants que nous avons décidé d'aller plus loin. (...) Cela m'a paru immonde, ces gens qui attendaient à la porte, figures rouges et massives. Rien de plus bas dans l'échelle humaine que ce qu'on appelle un gastronome en train de faire son voyage gastronomique. Green, Journal,1946, p. 57.
Abs. Quand on arrive à ce degré-là « dans l'échelle », (...) on peut s'attendre à tout (Romains, Hommes bonne vol.,1932, p. 42).
En partic.
L'échelle des êtres. Série non interrompue où tous les êtres sont placés de manière qu'on s'élève graduellement du moins parfait au plus parfait. L'homme, les bêtes et les plantes [pour Dupont de Nemours] ont une monade immortelle, animant tour à tour des corps plus ou moins perfectionnés, d'après une échelle ascendante et descendante, qui matérialise ou déifie les êtres selon leurs mérites (Nerval, Illuminés,1852, p. 438).Le devenir naturel tout entier tend vers l'homme, qui est au sommet de l'échelle des êtres (Béguin, Âme romant.,1939, p. 105).
P. métaph. Bielinski s'adresse à Hegel lui-même : (...) si j'avais la chance de grimper au plus haut degré de l'échelle de l'évolution, je vous demanderais compte de toutes les victimes de la vie et de l'histoire (Camus, Homme rév.,1951, p. 191).
Échelle sociale. Hiérarchie des conditions, des situations, dans une société, ensemble des diverses conditions sociales. Il est plus facile de descendre l'échelle sociale que de la remonter. Le premier degré de l'échelle sociale que le moindre colporteur rêvait de gravir était symbolisé par l'achat d'une monture, un âne ou un mulet le plus souvent (P. Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 164).Ils sont sept, hauts en couleurs, joyeux de vivre, mais de cette distinction irréprochable que l'on trouve ici à tous les degrés de l'échelle sociale (T'Serstevens, Itinér. esp.,1963, p. 50).
2. [Les éléments constituant la série progressive représentent des inanimés]
a) [Inanimés concr.] L'échelle pénale ne devrait donc comprendre qu'un petit nombre de degrés (Durkheim, Divis. trav. soc.,1893, p. 55).Les atomes et autres édifices matériels de l'échelle atomique (L. de Broglie, Théorie quanta,1959, p. 100).
MUS. Série des sons de la gamme. La musique est l'art de la mobilité, elle comporte, lent ou rapide, continu ou haché, un déplacement perpétuel, dans le temps sur le rythme, dans l'espace sur l'échelle des sons (Ghéon, Prom. Mozart,1932, p. 120).Ces attitudes ne peuvent se maintenir sur toutes les hauteurs de l'échelle vocale sans subir certaines modifications (Arts et litt.,t. 1, 1935, p. 3611).
Au fig. Or, plus d'un pianiste concentre à tort son attention sur l'« attaque » de la note (naissance), et souvent en connaissant mal son instrument. L'échelle graduée des nuances allant de l'extrême intensité du son à sa cessation totale (durée, cessation) passe au second plan de ses préoccupations (Roës, Techn. piano,1935, p. 12).
Échelle diatonique. Succession des tons dans l'ordre diatonique. Deux échelles diatoniques de quatre sons chacune (D'Alembert, Élémens de mus.,1792, p. 31).
b) [Inanimés abstr.] Échelle de(s) valeurs. Ce que ces confidences lui révélaient sur l'état d'esprit de Jenny, sur sa vision du monde, sur cette nouvelle échelle des valeurs qu'elle avait adoptée (...) intéressait Antoine (Martin du G., Thib.,Épil., 1940, p. 847).La croyance au sens de la vie suppose toujours une échelle de valeurs, un choix, nos préférences (Camus, Sisyphe,1942, p. 84).
Prononc. et Orth. : [eʃ εl]. Enq. : /eʃel/. Ds Ac. 1694. Étymol. et Hist. A. Ca 1150 eschale (Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 2346); 1636 échelle de corde (Monet); 1657 loc. tirer l'échelle (Fr. Cottelet, Juvénal burlesque, 16/7, p. 8 ds Livet Molière); 1835 faire la courte échelle (Ac.). B. fig. 1678 [des cartes marines] eschelle altimètre « partie d'un astrolabe » (G. Guillet, Les Arts de l'homme d'épée, Paris, part. III); 1797 [dessinée] sur une plus grande échelle (Voy. La Pérouse, t. 3, p. 227). C. 1690 les teinturiers appellent eschelle un certain nombre d'estages qu'ils donnent à la clarté et à la profondeur des couleurs (Fur.); 1794 l'échelle des conditions (Chamfort, Caract. et anecd. p. 111); 1821 échelle sociale (J. de Maistre, Soirées St-Pétersb., t. 2, p. 8). D. 1675 « port ou lieu de trafic, escale » proprement « lieu où l'on pose l'échelle pour débarquer » (P. D. Huet d'apr. Tolmer ds Fr. mod. t. XIV, p. 288). Du lat. impérial scala « échelle » [au plur. en lat. classique]. Fréq. abs. littér. : 2 367. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 249, b) 3 754; xxes. : a) 3 102, b) 3 416.
DÉR. 1.
Écheler, verbe trans.,vx ou région. Escalader à l'aide d'une échelle; p. ext. grimper, escalader. Écheler le toit. Au bout d'un moment, la jument échela péniblement le talus et prit à travers champs un petit pas douloureux (Giono, Que ma joie demeure,1935, p. 393).Emploi abs. Il [Antonio] renversa le pétrole dans la paille. La flamme sauta tout de suite. (...) La flamme échela jusque là-haut (Giono, Chant monde,1934, p. 279).Rem. La docum. atteste échellement, subst. masc. Action d'écheler. Elle [une vieille femme] commença à parler. Elle serrait les mots les uns contre les autres (...) Ivre de son fantastique échellement sur des échafaudages de fumées, elle construisait avec une vitesse surhumaine les murailles vertigineuses de son mirage (Id., Eau vive, 1943, p. 325). [eʃ əle], (j')échelle [eʃ εl]. Conjug. Fait partie des verbes qui devant syll. muette changent [ə] du rad. en [ε] ouvert suivi de consonne double dans la graphie. 1resattest. 1274 ms. 2emoitié du xives. escheller (Chron. de St Denis, Richel. 2813, fo405 a ds Gdf.); 1359 escheller (Arch. J. J. 90, pièce 500, ibid.); de échelle, dés. -er. 2. Échelette, subst. fém. a) Petite échelle attachée à côté d'un bât d'une bête de somme. b) Ridelle placée à l'avant d'une charrette pour en retenir la charge. Ces sens sont attestés ds Ac. 1835-1932, Littré, DG, Rob. et Lar. Lang. fr. c) Oiseau grimpeur du genre des Passereaux. Échelette, grimpereau des Alpes (...) vit dans les montagnes (Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 124). [eʃlεt]. Passy 1914 transcrit [eʃ εlεt] d'apr. [eʃ εl]. Ds Ac. 1694. 1reattest. 1316 « petite échelle » (J. Maillart, Roman du Comte d'Anjou, éd. M. Roques, 7811); de échelle, suff. -ette*.
BBG. − Archit. 1972, p. 19. − Gohin 1903, p. 351, 358. − Gottsch. Redens. 1930, p. 215, 279, 331. − Quem. 2es. t. 1 1970; Fichier (et s.v. échelette). − Soyer (J.). Qq. mots du fr. mod. rares ou inédits trouvés ds les doc. orléanais. Fr. mod. 1944, pp. 179-193 (s.v. échelette).Sain. Lang. par. 1920, p. 372. − Sizaire (P.). Le Parler des gens de mer. Vie Lang. 1971, p. 384. − Termes techn. fr. Paris, 1972, p. 76. − Vidos 1939, p. 355.

Wiktionnaire

Nom commun

échelle \e.ʃɛl\ féminin

  1. Dispositif permettant de monter et descendre, généralement composé de deux montants de bois ou de métal munis de barreaux disposés à intervalles réguliers.
    • Une échelle de corde est une échelle dont les montants sont de corde, et les échelons sont de corde ou faits de rouleaux de bois.
    • « Minuit sonne, et puis une heure : ils marchent vers la porte Neuve, entrent dans le fossé le traversent, et vont planter trois échelles contre le mur du boulevard. — (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • Très intrigué, j’allais quérir une échelle ; je l’appliquai contre le mur et montai avec d’infinies précautions. — (Octave Mirbeau, Le colporteur,)
    • Dressé sur l’échelle légère et tremblante, en saule de marais, il cueillait sans relâche, leste comme un écureuil, promptement quoique sans se hâter. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 35)
    1. (Marine) Tout degré, tout escalier fixe ou volant.
      • Échelle d’entre-pont, échelle de dunette.
      • Échelle de poupe, échelle de corde pendue à la poupe.
  2. (Par analogie) Ensemble d'éléments disposés comme les barreaux d'une échelle, en particulier dans les domaines de la couture et de la dentelle.
    • Art 16 - Les échelles sur lesquelles on attache les porcs pour les vider, seront appuyées contre la face intérieure des barrières placées le long de l'espace réservé au tuage et au grillage. — (« Règlement sur les droits d'abatage … de la ville de Tournay », dans Tarif et règlements des octrois de toutes les communes de la Belgique, présenté par le Ministre de l'Intérieur (Jean-Baptiste Nothomb), Bruxelles : chez Em. Devroye & Cie, 1845, p. 171)
    • Quelque artiste modeste invité aux chasses princières s’était appliqué à le pourtraire de son mieux, ainsi que sa jeune épouse, qu’on voyait dans un autre médaillon, attrayante, maligne, élancée dans son corsage ouvert à échelle de rubans, agaçant de sa mine retroussée un oiseau posé sur son doigt. — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Sylvie, 1854)
  3. Proportion de taille entre la représentation d’une chose et la chose représentée.
    • Le kutch ou règle d’architecte est une règle à échelle qui permet grâce aux graduations de différentes échelles une lecture et une réalisation rapide des plans en évitant de savants calculs de conversion. — (Catherine Fetz, ‎Christine Langlois & ‎Johann Lesire, Le Volum’ : Expertise de la vie quotidienne, Éditions Foucher, 2e éd., 2015, fiche 94)
    • Depuis 1968, le BRGM s'est vu confier la mission de réaliser les cartes géologiques de la France. Trois échelles sont disponibles et chacune possède sa propre utilité. — (Denis Sorel & ‎Pierre Vergely, Atlas d'initiation aux cartes et aux coupes géologiques, Dunod, 3e éd., 2014, p.117)
    • Pour chaque végétal, il place un petit personnage dans le tableau, afin de donner l’échelle de ces plantes tropicales souvent gigantesques.— (Catherine Calvet, Francis Hallé «Une plante n’a ni queue ni tête, c’est pour cette altérité que je suis devenu botaniste» Libération le 29 décembre 2016)
  4. Échelonnement ou graduation utilisés pour mesurer une grandeur.
    • J'aurais pu croire qu'ils jouaient au mistigri si je n'avais su que mon père s'était mis en tête d'expliquer au jardinier l’échelle de Mohs qui gradue les minéraux selon leur dureté, de un (le talc) à dix (le diamant). — (Jean-Pierre Milovanoff, Russe blanc, Editions Julliard, 1995)
    • Pour caractériser la nocivité de la secousse à la surface du sol, on disposait depuis 1902, de l’échelle macrosismique des intensités de Mercalli, issues d’échelles de plus en plus détaillées, successivement proposées et améliorées par Rossi puis Forel et quelques autres ; […]. — (Pierre Martin, Géotechnique : Ces risques que l'on dit naturels, Eyrolles, 2011, p.139 (§.1.5.4.2.2.1.1))
    • Les médias grand public l’indiquent souvent sur l’échelle de Richter ou sur l’échelle ouverte de Richter. Ces terminologies sont impropres : l’échelle de Richter, stricto sensu, est une échelle dépassée et uniquement adaptée aux tremblements de terre californiens. — (Magnitude d’un séisme, Wikipédia)
  5. Escale, port où il est possible d’embarquer et de débarquer des marchandises.
    • Les échelles du Levant.
    • Le 12, nous jetâmes l’ancre devant La Goulette, échelle ou port de Tunis. — (François-René de Chateaubriand, Itinéraire de Paris à Jérusalem, 1811)
    • Ménélik se flatte de posséder prochainement une échelle sur le golfe d’Aden. — (Arthur Rimbaud, article publié dans le quotidien du Caire, Le Bosphore égyptien, du 27 août 1887)
  6. Niveau, grandeur, proportion.
    • La pomme de terre, ce tubercule si précieux pour l'alimentation du pauvre, est cultivée dans toutes les parties du département, mais sur une petite échelle. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 101)
    • À l’échelle mondiale, la protection des ressources en eau est seulement reconnue par des traités non contraignants comme le chapitre 18 de l’Agenda 21, adopté en 1992 par la conférence des Nations unies pour l’environnement et le développement, relatif à la protection de la qualité et de l’approvisionnement en eau douce. — (Audrey Fournier, L’accès à l’eau propre, principal enjeu de la Journée mondiale de l’eau, dans LeMonde.fr, 2010)
    • Une bonne politique écologique se pratique d'abord à l'échelle locale - celle du quartier, du village, de collectivités qui décident de maîtriser la gestion des ressources communes, l'eau, l'air, l'énergie. — (Philippe Descola, Interview par Olivier Pascal-Moussellard, Télérama n°3392, janvier 2015)
    1. Niveau d'une hiérarchie.
      • L’échelle sociale, la hiérarchie sociale, l’ensemble des diverses conditions sociales.
      • Être au dernier degré de l’échelle sociale.
      • Du haut en bas de l’échelle, tous les membres d'une armée vraiment solide ont leur pensée tendue vers cette issue catastrophique des conflits internationaux. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.IV, La grève prolétarienne, 1908, p.156)
    2. (Musique) Gamme.
      • L’échelle diatonique est la succession des sons dans l’ordre diatonique.
      • L’échelle harmonique est la succession des sons dans l’ordre harmonique.
  7. (Jeux) Dans les jeux de guerre, désigne l'ampleur du conflit simulé.
  8. discipline acrobatique du cirque.

Forme de verbe

échelle \e.ʃɛl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de écheler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de écheler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de écheler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de écheler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de écheler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÉCHELLE. n. f.
Dispositif composé de deux montants de bois ou de fer munis d'espace en espace de traverses de bois ou de fer disposées de manière qu'elles peuvent servir de degrés ou d'escalier. Monter avec une échelle. Monter à une échelle, à l'échelle. Tenir l'échelle, tenir le pied de l'échelle, de peur qu'elle ne glisse. Échelle double, Dispositif formé de deux échelles réunies à leur partie supérieure et dont chacune sert d'appui à l'autre. Par analogie, Échelle de corde, Sorte d'échelle dont les montants et les échelons sont de corde. Jeter une échelle de corde. Monter à la fenêtre par une échelle de corde. En termes de Marine, il se dit d'une Échelle dont les deux montants sont de corde et dont les échelons sont faits de rouleaux de bois. On la nomme autrement Échelle de poupe, parce qu'il y en a toujours une de ce genre pendue à l'arrière des bâtiments.

ÉCHELLE se dit également, en termes de Marine, de Tout degré, de tout escalier fixe ou volant. Échelles d'entre-pont. Échelle de dunette. Fig. et fam., Après lui il faut tirer l'échelle, se dit de Quelqu'un qui a si bien fait en quelque chose, que personne ne peut faire mieux. Cette expression s'emploie aussi ironiquement par antiphrase. Après cela, il faut tirer l'échelle. Faire à quelqu'un la courte échelle, Disposer les mains de manière qu'il y pose le pied pour se hisser de là sur les épaules, et par extension L'aider à trouver une situation plus élevée. Fig., L'échelle sociale, La hiérarchie sociale, la série, l'ensemble des diverses conditions sociales. Être au dernier degré de l'échelle sociale. Fig., Échelle des êtres, d'après une certaine théorie philosophique, Série non interrompue d'êtres qui s'élèvent de plus en plus depuis la matière brute et les plus simples des êtres organisés jusqu'aux plus parfaits. En style biblique, Échelle de Jacob, Échelle symbolique que Jacob vit en songe et qui allait de la terre au ciel. En termes de Géographie, d'Architecture, il signifie Ligne divisée en parties qui représentent des kilomètres, des mètres, des lieues, des milles, etc., et placée dans une carte, dans un plan, dans un dessin, pour servir de commune mesure à toutes les distances, à toutes les dimensions, pour indiquer le rapport des distances ou des dimensions marquées sur la carte, sur le plan, etc., avec les distances et les dimensions réelles. Prendre la distance sur l'échelle. Mesurer sur ou d'après l'échelle. Échelle d'un centimètre pour mètre, Échelle où chaque division d'un centimètre représente une longueur d'un mètre. Le plan de cet édifice est sur une échelle d'un centimètre pour mètre. Plan à l'échelle d'un dix-millième, d'un cent-millième, Plan sur lequel les dimensions figurées sont dix mille fois, cent mille fois moins grandes qu'elles ne le sont en réalité. Fig., Faire quelque chose, opérer, travailler sur une grande échelle, En embrassant un grand nombre d'objets, en agissant sur de grandes masses. On dit dans le sens contraire Opérer, travailler sur une petite échelle. L'échelle d'un thermomètre, d'un baromètre, La série des divisions ou degrés qu'on trace sur ces instruments pour mesurer les dilatations, les contractions ou les mouvements éprouvés par les liquides qu'ils contiennent. On dit dans un sens analogue L'échelle d'un aréomètre, etc. Échelle des ponts, Divisions indiquées sur les piles des ponts pour évaluer la hauteur des eaux. L'échelle du Pont-Royal à Paris. Échelle mobile, Système de taxes variables qui peut être appliqué à l'importation des grains en France. La suppression de l'échelle mobile. L'échelle diatonique, l'échelle harmonique se dit, en termes de Musique, de la Succession des sons dans l'ordre diatonique ou dans l'ordre harmonique. Faire échelle se disait d'un Bâtiment qui relâchait dans quelque port du Levant. On dit aujourd'hui plus généralement pour tous les ports Faire escale. Il désigne par suite une Place de commerce sur les côtes, dans les mers du Levant. Trafiquer dans les échelles du Levant.

Littré (1872-1877)

ÉCHELLE (é-chè-l') s. f.
  • 1Machine composée de deux longues pièces de bois servant de supports à des bâtons disposés de manière à former un escalier. Monter à l'échelle. Tenir l'échelle. On punit comme voleurs ceux qui tiennent le pied de l'échelle. Tenir l'échelle pendant qu'il monte, Pascal, Prov. 6. Vous seul, Seigneur, vous seul, une échelle à la main, Vous portâtes la mort jusque sur leurs murailles, Racine, Bérén. I, 3.

    Échelle double, échelle qui sert pour monter à l'assaut et où deux soldats montent de front, et aussi échelle qui est composée de deux échelles réunies par le sommet à l'aide d'une charnière, et qui peut servir sans être appuyée contre un mur ou un arbre.

    Échelle à incendie, échelle de fer portée sur un chariot et se repliant sur elle-même, qu'on emploie dans les incendies.

    Fig. Tenir l'échelle, aider à l'élévation de quelqu'un.

    Après lui il faut tirer l'échelle, c'est-à-dire on ne peut mieux faire que lui : locution qui signifie que l'homme qui a monté a fait la besogne, et qu'on peut tirer l'échelle, étant inutile qu'un autre monte après lui. Lui fit concevoir tant d'audace, Qu'il en monta sur le Parnasse, Puis tira l'échelle après soi, Maître Adam, dans RICHELET. Il faut tirer l'échelle après celui-là, Molière, Méd. m. lui, II, 1.

    Faire la courte échelle à quelqu'un, joindre les mains de manière que le camarade puisse y poser un pied, puis porter l'autre sur une épaule et s'élever ainsi jusqu'aux fruits d'un arbre, jusqu'à la fer être d'une maison, etc. Je lui ai fait la courte échelle, et il a atteint cette branche.

    Fig. Faire la courte échelle, aider quelqu'un à se pousser. Ce n'est pas là ce que je vous demande ; est-il bon camarade ? peut-il pousser les autres ? les faire valoir ? les élever ? leur faire la courte échelle ? Scribe, la Camaraderie, II, 1.

    Terme de jurisprudence. Tour de l'échelle, servitude qui donne au propriétaire du bâtiment auquel elle est due le droit de placer une échelle sur l'héritage du voisin pour réparer son mur. On nomme aussi tour de l'échelle un espace d'un mètre qu'un propriétaire possède au delà d'un mur de clôture.

    Fig. Ce qui est, à cause de son usage, comparé à une échelle. Encelade fendra ce pénible fardeau Qui lui servit d'échelle, et, depuis, de tombeau, Rotrou, Herc. mour. III, 3. Sur un bois glorieux Qui fut moins une croix qu'une échelle des cieux, Rotrou, St Gen. II, 8.

  • 2Échelle de corde, sorte d'échelle faite de corde et qui s'attache à l'aide de crochets au point où l'on veut monter. Elle attacha à un balcon une échelle de soie que le comte lui avait donnée, et fit entrer par là ce seigneur dans l'appartement de sa maîtresse, Lesage, Diable boit. 4.

    Échelle de meunier, escalier droit et à jour.

    Terme de marine. Tout degré, tout escalier fixe ou mobile. Échelle de dunette.

  • 3Potence. Autrefois l'échelle était l'insigne de la haute justice. Je sais me démêler prudemment de toutes les galanteries qui sentent tant soit peu l'échelle, Molière, Avare, II, 1.
  • 4Échelle sociale, ensemble des diverses conditions de la société considérées dans leur superposition respective.

    Échelle des êtres, théorie philosophique qui suppose que, depuis la matière brute et les derniers des êtres organisés jusqu'aux plus élevés, il y a une série non interrompue d'êtres de plus en plus parfaits. Quand on aura la nomenclature exacte de toutes les espèces que notre globe renferme, alors, et seulement alors, on pourra dire si l'échelle des êtres naturels est réellement interrompue, Bonnet, Cons. corps organ. Œuvres, t. V, p. 377. L'échelle de la nature pourrait n'être pas simple, et jeter de côté et d'autre des branches principales qui pousseraient elles-mêmes des branches subordonnées, Bonnet, Contempl. nat. 3e partie, ch. 26.

    Échelle de Jacob, échelle mystérieuse allant de la terre au ciel et vue par Jacob en songe.

  • 5 Terme de géographie et de topographie. Ligne divisée en parties égales et placée au bas d'une carte ou d'un plan pour servir de mesure, chacune des divisions répondant à une longueur connue telle que lieue, mille, mètre, kilomètre, etc. Carte, plan sur une grande, sur une petite échelle. Plan à l'échelle d'un dix-millième, d'un cent-millième, c'est-à-dire que toutes les distances sont dans la réalité 10 000 fois, 100 000 fois aussi grandes qu'elles sont figurées sur le plan.

    Fig. Travailler sur une grande échelle, faire un ouvrage de grande proportion, faire de grandes affaires. On dit aussi, en un sens opposé : sur une petite échelle.

    Terme de perspective. Échelle de front, division des parties égales sur la ligne horizontale, pareille à la ligne de la terre ; échelle fuyante, division des parties inégales et de plus en plus petites sur une ligne de côté, depuis la ligne de terre jusqu'au point de vue.

  • 6Moyen de mesure, de calcul. Il faut se faire une échelle pour y rapporter les mesures qu'on prend, Rousseau, Ém. v.

    Échelle de proportion, tableau indiquant par des divisions linéaires ou par des nombres les variations éprouvées par des valeurs commerciales.

    Fig. Nous avons en morale, pour évaluer les crimes, une autre échelle de proportion, La Harpe, Cours de littér. t. V, p. 232, Ledentu, 1825.

    Terme de fondeur. Échelle campanaire [du latin campana, cloche], règle qu'ont les fondeurs pour proportionner la longueur, la largeur et l'épaisseur d'une cloche à son poids, et pareillement celles de son battant, pour lui faire rendre certain son.

    Terme de teinturerie. Un certain nombre de nuances dont les teinturiers varient leurs couleurs.

  • 7 Terme de mathématique. Échelle arithmétique, nom de la progression arithmétique par laquelle se règle la valeur relative des chiffres simples dans un système quelconque de numération.

    Échelle logarithmique, ligne droite divisée en parties inégales et qui représente les logarithmes des nombres ou ceux des sinus et des tangentes.

  • 8 Terme de physique. Échelle d'un baromètre, d'un thermomètre, les différents degrés qui marquent sur ces instruments les mouvements des liquides qu'ils contiennent.

    Échelles des ponts, divisions arbitraires, ou véritables mesures linéaires, indiquées sur les piles des ponts pour faire connaître la hauteur de l'eau au-dessus d'un point qui est le zéro de l'échelle, et qui est établi soit à l'étiage, soit au niveau des points les moins profonds du lit. L'échelle du Pont-Royal, à Paris.

  • 9 Terme de musique. Échelle diatonique, succession des tons de la gamme. Échelle chromatique, série des douze demi-tons que contient une octave dont on a divisé chaque ton entier en deux parties censées égales. Échelle enharmonique, série d'intervalles moindres d'un demi-ton, et communément appelés quarts de ton ou commas, sur la considération desquels est fondé le genre enharmonique. Il suffit d'examiner son échelle [du chant grégorien] pour se convaincre de sa haute origine, Chateaubriand, Génie, III, 1, 2.
  • 10 Terme de marine. Proprement, lieu où un bâtiment pousse à terre une échelle ou une planche pour y opérer le débarquement de ses passagers ou de ses marchandises, Jal

    Échelles du Levant, nom de certaines villes de commerce qui sont sur la Méditerranée, vers le Levant, telles que Smyrne, Alep, le Caire, etc. où plusieurs nations de l'Europe tiennent des consuls et ont des bureaux qui se nomment comptoirs. Ce qui pressera le grand vizir de se résoudre promptement, ou de satisfaire l'ambassadeur ou de laisser embarquer tous les Français des échelles, Duquesne, Lettre à Seignelay, 8-24 oct. 1681, dans JAL.

    Échelles barbaresques, places situées sur les côtes de la Barbarie. Aben Hamet s'embarqua à l'échelle de Tunis, Chateaubriand, Dern. Abenc. 153.

    Il se dit aussi d'autres localités de l'Orient. Toutes ces liaisons avec les différentes échelles de l'Inde font entrer chaque année vingt-cinq à trente millions dans le Bengale, Raynal, Hist. phil. III, 30.

    Faire échelle, relâcher dans un port du Levant. On dit plus souvent faire escale.

  • 11 Terme de marine. Sorte de bec très avancé ayant la figure d'un triangle équilatéral qu'on a comparé à l'une des parties d'une échelle double et qui se trouve dans quelques-uns des bâtiments latins de la Méditerranée.
  • 12Sorte de crible pour nettoyer le grain.
  • 13 Terme de botanique. Échelle de Jacob, la polémoine bleue (polemonium caeruleum, L.).

HISTORIQUE

XIIe s. Par iloec est es chambres Roberz del Broc entrez ; à eschieles i ad les chevaliers muntez, Th. le mart. 144.

XIIIe s. Et li Venicien furent en la mer, es nez [nefs] et es vaissiaus, et drecierent les eschieles et les mangoniaux et les pierrieres, Villehardouin, LXXIV. Il font eschiel [s'échelonnent] en la mer, ce est à dire qu'il s'esloingnent de le autre entor de cinq milles, et ensi se partent [s'écartent] le une jouste l'autre vingt nes [nefs], si que cent miles tienent de mer ; et tantost qu'il voient aucune nef de mercaant, il font luminaire de feu le une à l'autre, et en cestes manieres ne pot aler nule nef pour cete mer qu'il ne l'auent [ayent], Voy. de Marc Pol, ch. 183, p. 224, dans JAL. Cil qui jurent vilainement de Dieu et de nostre dame doivent estre mis en esquele une hore du jour, Beaumanoir, 42. Il fist mettre un orfevre en l'eschiele à Cezaire, en braie et en chemise, Joinville, 293.

XVe s. Si y eut là [au siége de Duras] fait sur les eschelles plusieurs grands appertises d'armes, Froissart, II, II, 11. Un gentilhomme nommé Verdun, par l'adveu et du consentement du duc de Bretagne, prit d'eschelle les places de Conac et de Saint-Maigrin, Berry, Chroniques depuis 1402, p. 434, dans LACURNE.

XVIe s. S'arresterent au pied des degrez de l'eschelle [escalier] par où l'on monte en la salle du chasteau, Jean D'Auton, Annales de Louis XII, p. 314, dans LACURNE. Elles furent appelées climacides, comme qui diroit eschelieres, pour autant qu'elles se courboient à quatre pieds et faisoient eschelles de leur dos aux femmes des princes et des roys, Jean D'Auton, Com. disc. le flatt. 7. Ils ont avec eulx douze charrettes d'eschales, de la mesure qu'il les fault, Carloix, V, 23. Les ennemis vindrent avec un grand nombre d'eschelles bonnes, et bien doubles et renforcées, Du Bellay, M. 420. Pilori et eschelles sont signes de hautes justices ; et qui peut avoir et faire l'un, il peut semblablement avoir et faire l'autre, Coustum. génér. t. I, p. 14.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. ÉCHELLE. Ajoutez :
14 Fig. et populairement. Monter à l'échelle, s'emporter vivement et pour peu de chose.

REMARQUE

La locution proverbiale : après lui il faut tirer l'échelle, a été modifiée de manière à prendre un sens plus général et à signifier : considérer comme fini. C'est la prétention de tous les gouvernements de vouloir, comme on dit vulgairement, tirer l'échelle, et d'écrire à tout propos le mot fin, Ed. Texier, le Siècle, 27 mars 1870. Il ne faut pas toujours tout recommencer ; marchons en avant, mais ne tirons pas l'échelle, P. Janet, Rev. des Deux-Mondes, 15 nov. 1873, p. 374.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « échelle »

Wallon, hâle ; nam. chaule ; picard, ékelle ; Berry, échalle ; provenç. et espagn. escala ; ital. scala ; du latin scala.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin scala, apparenté à escale (« lieu où l’on descend »), escalier, échantillon et les mots scander, descendre, descente, ascension, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « échelle »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
échelle eʃɛl

Évolution historique de l’usage du mot « échelle »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « échelle »

  • La croix est l'échelle des cieux. De Proverbe français
  • C'est très pénible de peigner la girafe. Surtout sans échelle. De Chaval
  • Les regrets sont des échelles de graduations des erreurs. De Armand Carmeni
  • L'échelle des valeurs est en train de perdre ses barreaux. De Frédéric Dard
  • Le succès est une échelle sur laquelle on ne peut pas monter les mains dans le dos. De Proverbe américain
  • La vie est une échelle, les uns montent, les autres descendent. De Proverbe bulgare
  • Les exigences d’un grand peuple sont à l’échelle de ses malheurs. De Charles de Gaulle / Mémoires de guerre
  • Le fou est l’échelle du sage. De Proverbe zoulou
  • A l’échelle d’une carte, le monde est un jeu d’enfant. De Laurent Graff / Voyage, voyages
  • A l’échelle cosmique, l’eau liquide est plus rare que l’or. De Hubert Reeves
  • L'homme sait que le monde n'est pas à l'échelle humaine ; et il voudrait qu'il le fût. De André Malraux
  • L'escalier de la science est l'échelle de Jacob, il ne s'achève qu'aux pieds de Dieu. De Albert Einstein
  • Les gens superstitieux vous recommandent instamment de ne jamais passer sous une échelle, mais ils ne vous empêchent pas de passer sous un taxi. De Pierre Dac
  • Quand tu montes à l'échelle, souris à tous ceux que tu dépasses, car tu croiseras les mêmes en redescendant. De Proverbe américain
  • Le style doit être la pensée comme les barreaux au montant d'une échelle. De Maurice Chapelan
  • Le rapport d’étude de marché mondial échelle métallique est une recherche complète qui fournit des informations sur la taille du marché échelle métallique, les tendances, la croissance, la structure des coûts, la capacité, les revenus et les prévisions 2025. Ce rapport comprend également l’étude globale de la part de marché échelle métallique avec tous ses aspects influençant la croissance du marché. Le rapport sur le marché mondial échelle métallique est fourni pour les marchés internationaux ainsi que les tendances de développement, l’analyse du paysage concurrentiel et l’état de développement des régions clés. Les politiques et plans de développement sont discutés ainsi que les processus de fabrication et les structures de coûts sont également analysés. Ce rapport est une analyse quantitative exhaustive de l’industrie échelle métallique et fournit des données pour l’élaboration de stratégies visant à accroître la croissance et l’efficacité du marché échelle métallique. , Tendances mondiales du marché échelle métallique, analyse concurrentielle, croissance, revenus et prévisions jusqu’en 2020-2026 – InFamous eSport
  • Le segment des services publics est principalement stimulé par laugmentation des incitations financières et des soutiens réglementaires des gouvernements à léchelle mondiale. Les denrées Échelle souple isolée actuelles sont principalement affectées par la pandémie de COVID-19. La plupart des projets en Chine, aux États-Unis, en Allemagne et en Corée du Sud sont retardés, et les entreprises sont confrontées à des problèmes opérationnels à court terme en raison des contraintes de la chaîne dapprovisionnement et du manque daccès au site en raison de lépidémie de COVID-19. LAsie-Pacifique devrait être fortement affectée par la propagation du COVID-19 en raison de leffet de la pandémie en Chine, au Japon et en Inde. La Chine est le centre épique de cette maladie mortelle. La Chine est un pays majeur en termes dindustrie chimique. Journal l'Action Régionale, Marché mondial des Échelle souple isolée 2020 Diverses industries manufacturières: Werner, Louisville Ladder, Little Giant Ladders, Jinmao, Carbis – Journal l'Action Régionale
  • La crise sanitaire du Covid-19 fait avant tout l’objet d’analyses centrées sur l’espace national. Ce cadrage masque les circulations transfrontalières du virus, mais aussi les coordinations internationales et les dépendances productives dans les réponses sanitaires. Surtout, il laisse également dans l’ombre l’importance des réponses infranationales et des besoins locaux et régionaux : solidarités de quartier et réseaux sanitaires décentralisés d’un côté, inégalités et fragilités locales ou régionales de l’autre. Face à l’urgence pandémique, les tensions dans les architectures territoriales des systèmes sanitaires et de protection sociale des pays ont été nombreuses. Nous proposons, dans cet article, de conduire une réflexion sur ce que la crise sanitaire du Covid-19 révèle des modalités d’organisation des solidarités sanitaires et sociales dans différents pays. Facteurs de réactivité des systèmes sanitaires et sociaux, les arrangements plus ou moins centralisés et plus ou moins pluralistes des systèmes sanitaires et des protections sociales à l’échelle nationale s’articulent d’une manière générale, depuis bientôt 40 ans, à l’ouverture grandissante au marché. , Un test à l’échelle mondiale - La Vie des idées
  • 38 hectares de chanvre sont actuellement cultivés en Charente-Maritime. Un chanvre sans THC, donc pas de visée thérapeutique, mais un projet à grande échelle pour élaborer de la fibre textile. Un couple d'agriculteurs lance un test avec une vingtaine de confrères. France Bleu, Charente-Maritime : un projet de culture de chanvre à grande échelle est lancé
  • Au cours de l’année écoulée, des entreprises comme Cerebras ont fait la une des journaux pour leur utilisation du traitement à l’échelle de la tranche. TSMC souhaite développer ce secteur de son activité et prévoit de développer sa technologie InFO_SoW (silicium fan-out intégré sur tranche) afin de construire à l’avenir des processeurs d’IA de classe supercalculateur. Breakingnews.fr, TSMC va construire des puces IA de supercalcul, rampes de calcul à l'échelle de la tranche
  • Pour ceux qui se passionnent des camions de pompiers, et il n’y a pas que les petits garçons, le nouveau venu au sein du centre d’incendie et de secours d’Annemasse devrait leur plaire. Il s’agit d’un camion à échelle pivotante. Un beau petit bijou arrivé lundi 29 juin et acquis grâce au Département de Haute-Savoie qui finance, via le Sdis, les véhicules et équipements dans les casernes. En fait, il s’agit pour Annemasse d’un remplacement. Les pompiers possédaient déjà le même type de camion mais le nouveau, c’est la génération d’après avec, plus d’options et un look plus moderne. Les pompiers interrogés sont très heureux. , Faits-divers - Justice | Annemasse : un nouveau camion à échelle pour les pompiers
  • Que vous ayez une piscine hors-sol ou un bassin enterré, l’échelle de piscine est indispensable pour accéder à la baignade tant attendue ! Choisir une échelle pour sa piscine n’est pas si simple, car plusieurs critères doivent être pris en compte pour être certain d’investir dans le bon modèle. Comment faire son choix ? Quelles sont les échelles de piscine présentes sur le marché et leurs caractéristiques ? Quel prix en attendre ? Nos réponses dans ce dossier. Binette & Jardin, Comment choisir une échelle de piscine ? Quel prix ? Quel modèle ?

Images d'illustration du mot « échelle »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « échelle »

Traductions du mot « échelle »

Langue Traduction
Anglais ladder
Espagnol escalera
Italien scala
Allemand leiter
Chinois 阶梯
Arabe سلم
Portugais escada
Russe лестница
Japonais はしご
Basque eskailera
Corse scala
Source : Google Translate API

Synonymes de « échelle »

Source : synonymes de échelle sur lebonsynonyme.fr
Partager