La langue française

Drame

Sommaire

  • Définitions du mot drame
  • Étymologie de « drame »
  • Phonétique de « drame »
  • Évolution historique de l’usage du mot « drame »
  • Citations contenant le mot « drame »
  • Images d'illustration du mot « drame »
  • Traductions du mot « drame »
  • Synonymes de « drame »
  • Antonymes de « drame »

Définitions du mot drame

Trésor de la Langue Française informatisé

DRAME, subst. masc.

A.− GENRE LITTÉR.
1. Vx. Genre littéraire incluant tous les ouvrages joués pour le théâtre :
1. Cette division [de l'art dramatique au Moyen âge] peut, suivant nous, se réduire à deux : le drame profane ou mondain, ou le drame religieux ou liturgique... E. de Coussemaker, Hist. de l'harmonie au Moyen Âge,1852, p. 125.
Spéc. Drame lyrique. Opéra. La musique prend facilement le premier rang chez les peuples nordiques; elle doit surmonter bien des résistances physiologiques pour y accéder chez les peuples méditerranéens : ce qui fournit une des causes de l'opposition entre le drame lyrique à l'allemande et l'opéra italien, par exemple (Arts et litt.,t. 1, 1935, p. 4402).
2. HIST. LITTÉR.
a) Genre théâtral dont l'action généralement tendue et faite de risques, de catastrophes, comporte des éléments réalistes, familiers, selon un mélange qui s'oppose aux principes du classicisme, aux xviiieet xixesiècles (s'oppose à la tragédie et à la comédie classique). Le drame bourgeois. Il existait encore des styles dramatiques, la comédie et la tragédie classiques, le drame romantique et naturaliste, le vaudeville type (Arts et litt.,t. 2, 1936, p. 8805).L'éclat et la profusion des décors contribuent en partie au succès du mélodrame, puis du drame romantique (Serrière, T.N.P.,1959, p. 68):
2. ... après ces abstractions il restera quelque chose à représenter, l'homme; après ces tragédies et ces comédies, quelque chose à faire, le drame. Hugo, Préf. de Cromwell,1827, p. 19.
b) P. méton.
CRIT. LITTÉR. Pièce appartenant au genre du drame. Jouer un drame romantique; un drame wagnérien. Je voudrais me réserver le droit plus tard (...) de réimprimer ce drame avec le reste de mon théâtre (Claudel, Corresp. [avec Gide], 1899-1926, p. 160):
3. J'ai acheté et lu Catherine Howard, drame historique de l'ami A. Dumas. (...) M. Vanderbuck a fait un drame intitulé Jacques II (ordinaire). Victor Hugo fait un nouveau drame; ... Flaubert, Corresp.,1835, p. 20.
Usuel. Pièce d'un caractère général grave ou pathétique (lorsqu'il ne s'agit pas d'une tragédie). Dans Hamlet, d'un bout à l'autre du drame, rien de plus hardi, de plus savant, que cette sorte de décalage qui se produit de scène en scène (Gide, Journal,1943, p. 255):
4. J'ai voulu essayer ici un drame qui soit une comédie et dont le centre même serait un nœud de vaudeville si la marche des scènes et le mécanisme des personnages n'étaient dramatiques. Cocteau, Les Parents terribles,1938, p. 11.
P. métaph. Puisque la guerre est un drame effrayant et passionné, étudions le drame lui-même. Voyons agir les acteurs dans les différentes scènes qui le composent (Foch, Princ. guerre,1911, p. 6).
B.− Au fig. Événement ou situation grave et tragique, présentant souvent un caractère violent, mortel. Le drame de l'enfance; un drame affreux, terrible. Synon. catastrophe, tragédie.C'est aussi la morale de la terreur, que nous allons voir proclamée plus naïvement dans le drame français de 1792 (Sand, Hist. vie,t. 1, 1855, p. 196).Le drame, la tragédie est que sans doute Thérèse Pantevin n'est pas folle du tout (Montherl., Pitié femmes,1936, p. 1200).La haine couvait des deux côtés, quand un scandale fit éclater le drame (Grousset, Croisades,1939, p. 142).
SYNT. Drame national, intérieur, planétaire; le drame du pays, de la faim, de l'industrie; un drame de la mine; le drame éclate, continue, mûrit, se noue; tourner au drame; traverser un/des drames; les circonstances du drame; le décor du drame.
Spéc., domaine de la psychol.Situation individuelle pénible ou dangereuse; événements tragiques impliquant une telle situation. Un drame de la jalousie. Synon. tragédie.Alors il me raconte qu'il y a eu des drames entre Cristina et son mari (Bourdet, Sexe faible,1931, p. 269).Les crimes, les drames passionnels, servent sa curiosité malsaine (Civilis. écr.,1939, p. 4207).L'hôtel est déjà suffisamment chargé de drames d'amour, de fiançailles rompues et de congrès inutiles pour s'occuper de conflits (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 230):
5. Délivré des passions et de la tragédie des sentiments dans laquelle il aurait été jusqu'alors engagé, ce personnage, ligoté par les honneurs, deviendrait uniquement attentif à l'autre drame qui se joue sur un autre plan que celui des passions du cœur, et où des intérêts sont seuls aux prises. Mauriac, Mémoires intérieurs,1959, p. 251.
SYNT. Drame conjugal, sentimental, passionnel; protagoniste du drame; éviter les drames; c'est un drame.
Loc. Faire un drame (de qqc.). Considérer (quelque chose) comme gravement dommageable et le manifester de manière exagérément pathétique. Un drame, ils font sûrement un drame parce que leur voiture n'est pas du modèle le plus récent, n'est-il pas vrai? et leurs épouses boudent parce que leur fourrure n'est pas neuve (Camus, Cas intéress.,1955, p. 698).
Rem. La docum. atteste dramaticide, adj. Qui cause la mort de l'art dramatique. M. Buloz eût déjà quitté son poste dramaticide, écrasé sous le poids de notre réprobation à tous (Dumas père, Simples lettres sur l'art dram., 1844, II, p. 210).
Prononc. et Orth. : [dʀam], mais aussi [dʀa:m] ds Passy 1914. Ce timbre est admis avec la mention ,,peut-être`` ds Kamm. 1964, p. 94; il peut exprimer une dramatisation inhérente au mot. Drame est attesté ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1. 1657 forme francisée du mot gr. (L'Abbé D'Aubignac, La Pratique du Théâtre, ch. V cité par G. Proschwitz ds St. neophilol., t. 36, p. 22); 1696 « pièce de théâtre [représentée dans les collèges de Jésuites] » (Géronée, ou le vieillard rajeuni, drame, ibid., p. 17); 1750 « pièce de théâtre, nom générique » (L'Abbé Prévost, Manuel lexique, ibid., p. 30); 1762 (Ac.); 1761 « tragédie bourgeoise » (Randon de Boisset, L'Humanité ou le tableau de l'indigence, triste drame cité par Proschwitz Beaumarchais, p. 99); 1838 « pièce de théâtre représentant une action violente ou douloureuse » (Hugo, Préface de Ruy Blas cité par Proschwitz ds St. neophilol., t. 36, p. 38); 2. sens fig. 1787 « suite d'événements tragiques terribles » (Correspondance littéraire secrète du 23 juin, ibid., p. 36); 1793 (Restif de La Bretonne, Le Drame de la vie, titre d'ouvrage, ibid.). Empr. au b. lat.drama, gr. δ ρ α ̃ μ α « action jouée sur scène, pièce de théâtre ». Fréq. abs. littér. : 4 040. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 3 652, b) 5 795; xxes. : a) 5 746, b) 7 504. Bbg. Arveiller (R.). Fr. mod. 1968, t. 36, p. 342. − Greimas (A.-J.). Nouv. dat. Fr. mod. 1952, t. 20, pp. 301-302. − Proschwitz (G. von). Drame. Esquisse de l'hist. du mot. St. neophilol. 1964, t. 36, pp. 9-50; Le Mot drame et ses chang. de valeur, du Diable boiteux à la Comédie humaine. Cah. Assoc. intern. Ét. fr. 1964, no16, pp. 43-58.

Wiktionnaire

Nom commun

drame \dʁam\ masculin

  1. (Arts) Pièce de théâtre (tragique ou comique).
    • Macbeth est un drame de William Shakespeare.
  2. (En particulier) Pièce de théâtre en vers ou en prose, entre la tragédie et la comédie (sens apparu dans la première moitié du XVIIIe siècle).
    • Un drame populaire.
    • Les romantiques ont opposé le drame de Shakespeare à la tragédie de Racine.
  3. Genre cinématographique qui traite de situations généralement non-épiques dans un contexte sérieux, sur un ton plus susceptible d'inspirer la tristesse que le rire.
  4. (Figuré) Événement ou suite d’événements qui émeuvent, qui touchent.
    • Son arrivée, son départ a été tout un drame.
    • N’en fais pas un drame !
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DRAME. n. m.
Pièce de théâtre représentant une action, soit comique, soit tragique. Le génie du récit ne suppose pas toujours le génie du drame. Drame lyrique, Pièce entièrement mise en musique ou mêlée de chant et que l'on nomme aussi OPÉRA ou OPÉRA-COMIQUE. Dans un sens plus restreint, il signifie Pièce de théâtre, en vers ou en prose, d'un genre mixte entre la tragédie et la comédie. Un drame historique. Un drame populaire. Les Romantiques ont opposé le drame de Shakespeare à la tragédie de Racine. Il se dit, figurément, d'un Événement ou d'une suite d'événements qui inspirent la terreur ou la pitié. Le drame de la Révolution. Un drame de famille. Son arrivée, son départ a été tout un drame.

Littré (1872-1877)

DRAME (dra-m') s. m.
  • 1Toute pièce de théâtre soit tragique, soit comique. Les drames de Shakspeare. Les drames de Victor Hugo.

    Drame lyrique, opéra.

  • 2En un sens plus restreint, pièce de théâtre en vers ou en prose et d'un genre mixte entre la tragédie et la comédie. Drame historique. C'est dans la première moitié du XVIIIe siècle qu'on a commencé à faire des drames ; un des premiers est le Préjugé à la mode de la Chaussée. Vous iniuriez toujours notre pauvre siècle. - Pardon de la liberté ; qu'a-t-il produit pour qu'on le loue ? sottises de toute espèce, la liberté de penser, l'attraction, l'électricité, le tolérantisme, l'inoculation, le quinquina, l'encyclopédie et les drames, Beaumarchais, Barbier de Séville, I, 3. J'eus la faiblesse de vous présenter en différents temps deux tristes drames ; production monstrueuse, comme on sait ; car, entre la tragédie et la comédie, on n'ignore plus qu'il n'existe rien, Beaumarchais, ib. Préface.
  • 3 Fig. Suite d'événements qui émeuvent, qui touchent. De la grotte en lisant je refais le chemin ; Du drame de ses jours [de Jocelyn] j'explore le théâtre, Lamartine, Joc. Épil. I. Nous avons devant les yeux les restes d'un drame [débris, dans un terrain géologique, d'un animal dévoré par un autre] qui s'est passé depuis si longtemps, que personne ne saurait compter le nombre des siècles qui nous en séparent, Presse scientifique, 1863, t. I, p. 18.

REMARQUE

Dramatique est un néologisme du XVIIe siècle, et drame n'est dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1762 ; au sens figuré, il est encore plus récent.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DRAME.
1Ajoutez : Les régents de collége y faisaient représenter par leurs écoliers des drames, des pièces de théâtre fades…, Lesage, Diable boit. VII.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DRAME, s. m. (Belles-Lettres.) piece ou poëme composé pour le théatre. Ce mot est tiré du grec drama, que les Latins ont rendu par actus, qui chez eux ne convient qu’à une partie de la piece ; au lieu que le drama des Grecs convient à toute une piece de théatre, parce que litteralement il signifie action, & que les pieces de théatre sont des actions ou des imitations d’action.

Un drame, ou comme on dit communément une piece de théatre, est un ouvrage en prose ou en vers, qui ne consiste pas dans un simple récit comme le poëme épique, mais dans la représentation d’une action. Nous disons ouvrage, & non pas poëme ; car il y a d’excellentes comédies en prose, qui, si on les considere relativement à l’ordonnance de la fable, aux caracteres, à l’unité des tems, de lieu, & d’action, sont exactement conformes aux regles, auxquelles cependant on n’a pas donné le nom de poëme, parce qu’elles ne sont pas écrites en vers.

Les anciens comprenoient sous le nom de drame, la tragédie, la comédie, & la satyre, espece de spectacle moitié sérieux moitié boufon. Voyez Comédie, Satyre, & Tragédie.

Parmi nous les différentes especes de drame sont la tragédie, la comédie, la pastorale, les opéra, soit tragédie soit ballet, & la farce. On nommeroit peut-être plus exactement ces deux dernieres especes spectacles, car les véritables regles du drame y sont pour l’ordinaire ou violées ou négligées. Voy. Tragédie, Comédie, Farce, Opéra, &c.

Quelques critiques ont voulu restraindre le nom de drame à la tragédie seule ; mais on a démontré contr’eux, que ce titre ne convenoit pas moins à la comédie, qui est aussi bien que la premiere la représentation d’une action ; toute la différence naît du choix des sujets, du but que se proposent l’une & l’autre, & de la diction, qui doit être plus noble dans la tragédie ; du reste, ordonnance, unité, intrigue, épisode, dénouement, tout leur est commun.

Le cantique des cantiques & le livre de Job ont été regardés par quelques auteurs comme des drames ; mais outre qu’il n’est rien moins que certain que les Hébreux ayent connu cette espece de poëme, ces ouvrages tiennent moins de la nature du drame que de celle du simple dialogue.

Les principales parties du drame selon la division des anciens, sont la protase, l’épitase, la catastase, & la catastrophe ; & ils comptoient pour parties accessoires l’argument ou le sommaire, le chœur, le mime, la satyre ou l’atellane, qui étoient comme la petite piece, & enfin l’épilogue où un acteur marquoit aux spectateurs le fruit qu’ils devoient retirer de la piece, ou leur donnoit quelqu’autre avertissement de la part de l’auteur. Les modernes divisent les pieces de théâtre, quant aux parties essentielles, en exposition du sujet, qui répond à la protase des anciens ; intrigue, c’est l’épitase ; nœud, qui équivaut à la catastase, & qui n’est point distinct de l’intrigue, puisque c’est lui qui la constitue ; & dénouement ou catastrophe. Quant aux parties accidentelles, rarement employent-ils les prologues, & ne connoissent nullement les autres qui étoient en usage dans l’antiquité.

On divisoit encore l’ancien drame, selon Vossius, en dialogue & en chœur ; le dialogue comprenant tous les discours que tenoient les personnages de l’action pendant le cours de la piece, & le chœur consistant dans les chants que le chœur récitoit dans les intermedes, & dans quelques parties de discours qu’il adressoit aux acteurs dans certaines scenes. Voss. instit. poetic. lib. II. cap. v. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « drame »

Du latin drama, du grec ancien δρᾶμα, drâma (« action jouée sur scène, pièce de théâtre »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Δρᾶμα, drame, proprement action, de δρᾶν, faire (voy. DRASTIQUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « drame »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
drame dram

Évolution historique de l’usage du mot « drame »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « drame »

  • L'absence de faim est un drame sur lequel nul ne s'est penché. De Amélie Nothomb / Biographie de la faim
  • Le drame de la vie de chaque femme, c'est qu'elle finit par ressembler à sa mère, et le drame de l'homme est qu'il n'y arrive jamais. De Oscar Wilde
  • Aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l’avortement (...). C'est toujours un drame et cela restera toujours un drame. De Simone Veil / Discours à l'Assemblée nationale - 26 novembre 1974
  • L'essence du drame est d'affirmer et de conclure. De Jacques Copeau
  • Un mélodrame n'est souvent qu'un drame vu par un confrère. De Robert de Flers
  • Du drame opératoire, le malade ne connaît jamais que la longueur de la cicatrice. De Pierre Nora
  • La comédie est bien plus près de la vie réelle que le drame. De Henri Bergson
  • Toute amitié est un drame inapparent, une suite de blessures subtiles. De Emil Michel Cioran
  • Une œuvre sincère ne saurait être plus condamnable qu'un cri. Tout drame inventé reflète un drame qui ne s'invente pas. François Mauriac, Journal, Grasset
  • La révolution est un drame passionnel. De Mao Tsé-Toung
  • Le drame du cocu, c'est le drame de l'homme : la connaissance. De Jean Anouilh / Colombe
  • Toujours, quand l'affection commence, le drame commence. De Henry de Montherlant / Demain il fera jour
  • Une oeuvre sincère ne saurait être plus condamnable qu'un cri. Tout drame inventé reflète un drame qui ne s'invente pas. De François Mauriac / Journal
  • La guerre est un drame passionné et non une science exacte. De Antoine-Henri Jomini / Précis de l'art de la guerre
  • Le drame de notre époque apporte comme de juste des dividendes à ses créateurs. De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Le poète est celui qui voit le drame et la comédie. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Un drame de la route s'est produit en Tarn-et-Garonne (Occitanie) ce premier week-end de juillet. Deux des trois enfants blessés dans l'accident de voiture sont décédés. midilibre.fr, Drame de la route en Occitanie : un bébé de 6 mois et son frère de 9 ans décèdent - midilibre.fr
  • Trevor Ariza se trouve au match de son beau-père, en compagnie de sa mère. Ses deux jeunes frères, Kenny, 8 ans, et Tahj, 6 ans, sont restés à l'hôtel en compagnie d'une baby-sitter. Pas suffisamment attentive, celle-ci ne voit pas le petit dernier jouer près d'une fenêtre ouverte et chuter du 30e étage... Resté au stade pendant que ses parents quittaient précipitamment les lieux pour rejoindre les lieux du drame. BasketSession.com - Le meilleur de la NBA : news, rumeurs, vidéos, analyses, Trevor Ariza : ce drame d'enfance qui explique son choix de ne pas jouer
  • "C'est ce qu'on a vécu": cet ouvrage raconte le drame de Malpasset comme aucun avant lui Var-Matin, "C'est ce qu'on a vécu": cet ouvrage raconte le drame de Malpasset comme aucun avant lui - Var-Matin
  • Prend-il seulement, et avec lui ses pairs ministres, la mesure du drame qui se noue au sein de cette communauté se sentant, se voyant abandonnée, avalant son amertume et ravalant sa rage ? Le ministère des Affaires étrangères se prendra les pieds dans sa propre sémantique : il qualifie d’ « humanitaires » les vols de rapatriement. Ne devrait-il pas un jour rendre des comptes (vous savez, la fameuse reddition des comptes, fondement de la constitution…) pour non-assistance à communauté en danger ? , (Billet 366) – Marocains bloqués, le drame continue, empire, s’amplifie…

Images d'illustration du mot « drame »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « drame »

Langue Traduction
Anglais drama
Espagnol drama
Italien dramma
Allemand theater
Chinois 戏剧
Arabe دراما
Portugais drama
Russe драма
Japonais ドラマ
Basque drama
Corse dramma
Source : Google Translate API

Synonymes de « drame »

Source : synonymes de drame sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « drame »

Partager