La langue française

Dévoyer

Définitions du mot « dévoyer »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉVOYER, verbe trans.

A.− Détourner du chemin, de la voie :
1. Il [lièvre] va, tourne, revient, aux mêmes lieux repasse, Saute, franchit un long espace Pour dévoyer les chiens, et, prompt comme l'éclair, Gagne pays, et puis s'arrête. Florian, Fables,1792, p. 110.
TECHNOL. ,,Dévoyer un tuyau de cheminée, de descente, etc. Le détourner de la ligne verticale, lorsqu'il rencontre un obstacle`` (Ac. 1835-1932), cf. dévoiement.
P. métaph. Détourner de la voie que l'on estime être ou qui était jusque là la sienne :
2. Avec mon impressionnabilité trop sympathique, je me laisse toujours troubler et dévoyer par les autres, influencer et démagnétiser par mon milieu. Amiel, Journal intime,1866, p. 520.
3. Mais ce qui le dévoyait surtout, c'était d'être devenu timide, en tombant amoureux. Il n'avait plus sa décision, sa hâte d'aller au but, goûtant au contraire des joies paresseuses à ne rien brusquer. Zola, Pot-Bouille,1882, p. 235.
Emploi pronom. réfl. :
4. Lecomte, tout en étant de mon avis, déclare qu'il s'est dévoyé de son passé désintéressé et tout à la Révolution de l'art le jour où il a commencé sa grande vie du boulevard et ses dîners au café américain, dans la société et les idées d'un monde qui n'était plus le monde de ses débuts. Goncourt, Journal,1894, p. 588.
5. La passion italienne se dévoyait. L'humanisme, en cueillant dans l'œuvre de Platon la fleur presque fanée de l'âme antique, en avait éteint le parfum. É. Faure, Hist. de l'art,1914, p. 382.
B.− En partic. [Avec une idée de dégradation morale] Détourner du droit chemin, entraîner dans l'erreur. « Mes mains sont impures, la glaise que je pétris vous ressemble, vous m'avez dévoyé » (Péladan, Vice supr.,1884, p. 99):
6. Ferdinand n'était-il pas foncièrement mauvais; si on ne l'avait pas dévoyé au collège de Saint-Margelon, il aurait pu faire un bon Haudouin de campagne. Aymé, La Jument verte,1933, p. 136.
Prononc. et Orth. : [devwaje], (je) dévoie [devwa]. Ds. Ac. 1694, 1740-1932 sous la forme mod.; ds Ac. 1718, s.v. desvoyer. Conjug. Cf. aboyer. Étymol. et Hist. Ca 1150 desveier « faire sortir du droit chemin, égarer » fig. (Wace, La Vie de Saint Nicolas, éd. E. Ronsjö, 1164). Dér. de voie*; préf. dé-*; dés. -er; ou peut-être formé comme anton. d'avoiier. Fréq. abs. littér. : 21.

Wiktionnaire

Verbe

dévoyer transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se dévoyer)

  1. Détourner de la voie, du chemin, de la piste, de la trace.
    • Ils comprenaient parfaitement que s’ils l’avaient arrêté, c’est qu’il avait voulu se laisser prendre, qu’il avait probablement un intérêt puissant à agir ainsi, surtout après le soin qu’il avait mis à dérober sa piste à tous les yeux, et à trouver un repaire tellement impénétrable que les Indiens eux-mêmes, ces fins limiers que rien ordinairement ne peut dévoyer, avaient renoncé à le chercher plus longtemps. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, Éditions Amyot, Paris, 1858)
  2. (En particulier) (Arts) Détourner de la ligne verticale, un conduit, un tuyau de cheminée, de descente lorsqu’il rencontre un obstacle.
  3. (Figuré) Pervertir.
    • Ces publications appliquent une stratégie éprouvée en dévoyant les résultats de l’étude scientifique, en sélectionnant certains éléments pour en laisser d’autres de côté. — (Théo Mercadier, Pourquoi le verdissement de la Terre n’est pas qu’une bonne nouvelle, Le Monde. Mis en ligne le 21 juin 2019)
  4. (Pronominal) (Morale) Quitter le bon chemin, le chemin de la vertu, de l’honneur, de la raison, du bon sens.
    • Peut-être ma mère croyait-elle que c'était en ville que François se dévoyait auprès des filles publiques, rien que pour faire diversion à la monotonie d'un mariage banal. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉVOYER. (Il se conjugue comme ENVOYER, sauf au futur où il fait Dévoierai.) v. tr.
Détourner de la voie, du chemin. Dans ce sens, il ne s'emploie plus guère qu'en termes d'Arts. Dévoyer un tuyau de cheminée, de descente, etc., Le détourner de la ligne verticale, lorsqu'il rencontre un obstacle. Il est surtout employé pronominalement et signifie Quitter le bon chemin, le chemin de la vertu, de l'honneur, de la raison, du bon sens. Ce jeune homme se dévoie de plus en plus. Le participe passé

DÉVOYÉ, ÉE, s'emploie comme nom dans ce sens. C'est un dévoyé.

Littré (1872-1877)

DÉVOYER (dé-vo-ié ; plusieurs prononcent dévoi-ié. L'i remplace l'y grec toutes les fois qu'il est suivi d'un e muet : je dévoie ; je dévoierai) v. a.
  • 1Écarter de la voie, du chemin à suivre. Ce guide l'a dévoyé.

    Terme de charpenterie. Mettre quelque chose hors de l'équerre de son plan.

    Terme de marine. Dévoyer un vaisseau, détourner les couples d'un vaisseau, de manière qu'ils ne soient pas parallèles à la quille ou au couple de levée.

    Terme de construction. On dévoie une chausse d'aisance, un tuyau de cheminée, lorsqu'on les détourne de leur aplomb.

  • 2 Fig. Entraîner dans l'erreur. Tu pleures sur les enfants du prophète que le détestable Omar a dévoyés, Montesquieu, Lett. pers. 123.
  • 3Causer la diarrhée.
  • 4Se dévoyer, v. réfl. S'égarer. Il s'est dévoyé en voulant prendre un chemin de traverse.

    Fig. Tomber dans l'erreur. Employez toutes vos forces à rappeler dans cette unité tout ce qui s'en est dévoyé, et à faire écouter l'Église, par laquelle le Saint-Esprit prononce ses oracles, Bossuet, Hist. II, 13.

HISTORIQUE

XIIIe s. Berte si les desvoie [leur fait prendre le change], Que Symons et Constance tous ses bons lui otroie [font ce qu'elle veut], Berte, CVI. Car Diex maint desvoié bien à voie ramaine, ib. L. Li fox [fou] qui trop se devoia, Ren. 7340. Bien me fet Renart desvoier De mon besoing et destorber ; Malgré mien, mestuet sejorner, ib. 16990. Le chief ai vuit et estoné Du duel [deuil], et de l'ire et del pens, Dont tot est desvoiez mon sens, ib. 15900. Tout li mondes vait ceste voie, C'est li diex qui tous les desvoie, la Rose, 4356. Par quoi li cuer [les cœurs] si se desvoient Por la plesant impression De lor imaginacion, ib. 8962. Cis flueve va tant tournoiant, Par tant de destrois desvoyant O [avec] tout son venin dolereus, Qu'il chiet ou [tombe au] flueve doucereus, ib. 6090. Je di fortune est non voianz, Je di fortune ne voit goute, Ou en son sens est desvoianz ; Les uns atret, les autres boute, Rutebeuf, 88.

XVe s. Nous voulons avoir compte du grand tresor de Flandre, que vous avez devoyé sans titre de raison [le bruit s'était répandu qu'il l'avait envoyé en Angleterre], Froissart, I, I, 248.

XVIe s. Mille routes desvoyent du blanc, une y a, Montaigne, I, 37. Elle nous desvoye du beau et plain chemin que nature nous a tracé, Montaigne, I, 225. Une troupe errante et desvoyée au sentier de perdition, Montaigne, II, 224. Pour divertir les opinions et conjectures du peuple et desvoyer les parleurs, Montaigne, III, 300. Les veneurs n'endurent pas que leurs chiens se desvoyent, Amyot, De la curiosité, 19. L'odeur seule d'icelle [médecine] luy desvoya tellement le ventre, qu'il fut contraint d'aller sept fois à ses affaires à l'instant, Paré, Introd. XXII.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dévoyer »

Voyez dé-, voie, -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dé… préfixe, et voie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « dévoyer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dévoyer devɔje

Évolution historique de l’usage du mot « dévoyer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dévoyer »

  • "Ce dimanche 28 juin, plus de 500 personnes se sont rassemblée place du Trône (Bruxelles) pour signifier leur rejet du projet israélien d’annexer illégalement une partie du territoire palestinien et protester contre la passivité de la communauté internationale face à ce funeste plan. Les organisateurs de ce moment engagé et convivial se réjouissent de ce succès, qui rappelle aux Palestiniens qu’ils trouveront toujours à travers le monde une société civile prête à défendre leurs droits", dit l'association dans un communiqué. Elle ajoute que "un petit groupe d’activistes marginaux s’est malheureusement infiltré dans ce rassemblement pour en dévoyer le mot d’ordre. A notre insu, ceux-ci ont en effet entonné des slogans à caractère antisémite. Outrés par de tels propos, des palestiniens présents ont rapidement alerté les organisateurs et enjoint les trublions à mettre un terme à ces agissements inacceptables. Les organisateurs tiennent à rappeler que la cause palestinienne repose sur la défense du droit et des aspirations à la justice et à l’égalité. Elle est par conséquent incompatible avec toute forme de racisme", ont-ils encore ajouté. , "Des appels à la guerre contre les juifs dans les rues de Bruxelles": le CCOJB scandalisé, Philippe Close ouvre une enquête - La Libre
  • Loin de toute opération manœuvrière de l'exécutif, qui chercherait à en dévoyer le sens, les résultats de cette convention doivent maintenant être soumises à l'expertise des mouvements citoyens agissant sur le terrain pour la sauvegarde des grands équilibres écologiques et pour le climat, des organisations syndicales, des associations d'élus, des partis politiques, du Parlement. Site Internet du P.C.F., Convention citoyenne pour le climat : ouvrons en grand le débat dans la société française - Site Internet du P.C.F.
  • Le Trésor a aussi mis sur liste noire des individus et entreprises accusés de dévoyer l'effort de reconstruction en utilisant les terrains "expropriés" à la faveur des déplacements massifs de population pour "construire des propriétés luxueuses", notamment dans "des zones de Damas qui étaient encore récemment des quartiers de travailleurs proches de l'opposition". , 21h30 - Syrie: Washington multiplie les sanctions contre Assad et en promet de nouvelles - DH Les Sports+

Traductions du mot « dévoyer »

Langue Traduction
Anglais deviate
Espagnol desviarse
Italien deviare
Allemand abweichen
Chinois 偏离
Arabe انحرف
Portugais desviar
Russe отклоняться
Japonais 逸脱
Basque desbideratu
Corse deviate
Source : Google Translate API

Synonymes de « dévoyer »

Source : synonymes de dévoyer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « dévoyer »

Dévoyer

Retour au sommaire ➦

Partager