La langue française

Desserte

Sommaire

  • Définitions du mot desserte
  • Étymologie de « desserte »
  • Phonétique de « desserte »
  • Évolution historique de l’usage du mot « desserte »
  • Citations contenant le mot « desserte »
  • Images d'illustration du mot « desserte »
  • Traductions du mot « desserte »
  • Synonymes de « desserte »

Définitions du mot desserte

Trésor de la Langue Française informatisé

DESSERTE1, subst. fém.

A.− Vx. Service assuré par un ministre du culte. Commettre à la desserte d'une cure, d'une chapelle (Ac. 1798-1932).
B.− Fait de desservir une localité. La desserte postale, télégraphique et téléphonique de certains lieux isolés (Admin. Postes et Télécomm., 1964, p. 12).
P. méton. Voie de communication, moyen de transport qui dessert un lieu. Chemin de desserte :
Quant à l'urbanisation des zones nouvelles, elle est freinée par l'absence en quantités suffisantes de dessertes routières et surtout de moyens de transport en commun. Belorgey, Le Gouvernement et l'admin. de la France,1967, p. 418.
Prononc. et Orth. : [desε ʀt]. [dεsε ʀt] p. harmonis. vocalique ds Land. 1834, Littré et à titre de var. ds Warn. 1968. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1160-74 « mérite (bon ou mauvais) qui peut être acquis par un service; faute » (Rou, éd. A.-J. Holden, III, 6792); ca 1170 « mérite digne d'une récompense, d'un salaire » (Chr. de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 4531), cf. xves. « service » ou « mérite »? (Ch. d'Orléans, Poésies, éd. P. Champion, Rondeaux, CXCIII, 1); 2. 1680 « fonctions (et bénéfices) attachées à une cure » (Rich.); 3. 1838 chemin de desserte (Ac. Compl. 1842). Déverbal, formé sur le rad. du prés. de l'ind. de desservir1*.

DESSERTE2, subst. fém.

A.− Rare. Fait de desservir une table. La mère et la grande nièce s'occupaient de la desserte (Nerval, Illuminés,1852, p. 139).
B.− P. méton.
1. Vieilli. Restes de repas :
Le soulagement leur vint [à J. de Gourmont et à son frère], dans leur pension, de Cenci, l'amant de leur mère, ce prêtre mangeur, sensible seulement aux privations d'estomac des autres, qui leur envoya toute la desserte des immenses dîners donnés alors et deux lapins rôtis toutes les semaines. Goncourt, Journal,1864, p. 61.
P. métaph. La desserte de cette magnifique table [de la nature] (Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p. 98).
2. Meuble sur lequel on met les plats que l'on dessert. Synon. crédence, dressoir.Le bruit de l'argenterie sur la desserte (Châteaubriant, Lourdines,1911, p. 262).
Prononc. et Orth. : [desε ʀt]. [dεsε ʀt] p. harmonis. vocalique ds Land. 1834 et à titre de var. ds Warn. 1968 et ds Dub. qui donne cette prononc. en premier lieu. Le mot est admis ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1393 « service de l'enlèvement des plats; ce que l'on ramène à la cuisine » (Ménagier, II, 117 ds T.-L.); 2. 1907 « meuble où l'on pose les plats et couverts desservis » (Lar. pour tous). Déverbal, formé sur le rad. de l'ind. prés. de desservir2*. Fréq. abs. littér. : 41.

Wiktionnaire

Nom commun

desserte \de.sɛʁt\ féminin

  1. (Mobilier) Meuble ou table où l’on met ce que l’on a desservi.
    • Un play-boy à gourmette d'acier et à la prunelle jaugeuse les installa sur des poufs autour d'une petite desserte ronde. — (Bernard Thomas, Aurore ou la Génération perdue, Éditions Balland, 1984, chap. 8)
  2. (Vieilli) Viande, mets qu’on a desservis, qu’on a ôtés de dessus la table.
    • Donner la desserte aux domestiques, aux pauvres.
  3. (Religion) Ensemble des fonctions attachées au service d’une cure, d’une chapelle, etc. S’emploie surtout en parlant du service que fait un prêtre.
    • Il le charge de la desserte de la paroisse de Saint-Edouard. — (Rapport des Archives du Québec, Volumes 43 à 44, 1965)
  4. (Transport) Fait de desservir un lieu, arrêt pour permettre la montée et descente des passagers.
  5. (Transport) (Par métonymie) Transport qui dessert.
    • Parking, station tram souterraine, arrêt-minute, desserte taxi, sont interconnectés. La force du projet réside dans l’intégration judicieuse de toute contrainte. — (Techniques et architecture, n° 399 à 401, 1992, p. 43)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DESSERTE. n. f.
Meuble ou Table où l'on met ce que l'on a desservi. Anciennement il signifiait Viande, mets qu'on a desservis, qu'on a ôtés de dessus la table. Donner la desserte aux domestiques, aux pauvres.

Littré (1872-1877)

DESSERTE (dè-sèr-t') s. f.
  • 1Mets qu'on a desservis. Donner la desserte aux domestiques, aux pauvres.
  • 2Fonction du desservant attaché au service d'une cure, d'une chapelle. Il est chargé de la desserte de cette succursale.
  • 3 Terme des ponts et chaussées. Chemin de desserte, celui qui dessert une propriété, une forêt, c'est-à-dire qui la met en communication avec le grand chemin.
  • 4Il s'est dit aussi pour l'action de faire un service de bureau ou autre. Il sera tenu par les gardes-jurés ou par nos préposés, pour la desserte desdits bureaux de visite et de marque, des registres paraphés par les juges des manufactures, Lett. patent. 1er juin 1780, art. 10.

HISTORIQUE

XIVe s. Il apporteront la desserte des mets aux escuiers de cuisine, Ménagier, II, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DESSERTE, s. f. (Jurisprud.) est l’acquittement que fait un ecclésiastique du service d’une cure, d’une succursale, d’un vicariat, d’une chapelle, ou autre bénéfice, dont il n’est point titulaire ni commendataire.

Celui qui fait la desserte d’un bénéfice, est appellant desservant.

La desserte n’est proprement qu’une commission révocable ad nutum.

Les évêques ou leurs grands-vicaires & archidiacres, commettent des desservans aux cures pendant la vacance & pendant l’interdit des cures.

Ceux qui desservent les bénéfices à charge d’ame pendant l’interdit des curés, doivent avoir le creux de l’église & le casuel, suivant un arrêt du parlement du 15 Mars 1707, rapporté dans le code des curés. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « desserte »

De desservir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. DESSERT. Dans l'ancien français deserte signifiait ce qu'on mérite, venant de deservir qui signifiait mériter : XIIIe s. Mal m'avez rendu les desertes De ce que je servi vos é [ai], Ren. 25262. Bien voient qu'il auront de leur fait la deserte, Berte, XCIV.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « desserte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
desserte desɛrt

Évolution historique de l’usage du mot « desserte »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « desserte »

  • La desserte qui était prévue par Jacques Mangon, à savoir un terminus du tram dans le centre de Saint-Médard, me paraît excessive financièrement et peu opérationnelle, car cela créerait une pagaille monumentale dans Saint-Médard. Donc, nous voulons le prolonger mais moins loin que cela, jusqu’aux portes de la ville. Et je pense qu’il faut réfléchir autant à un prolongement de la ligne D depuis Eysines Cantinolle, qu’à un prolongement de la ligne A qui s’arrête aujourd’hui au Haillan. L’estimation actuelle du projet est de 100 millions d’euros, je pense que l’on peut économiser autour de 15 à 20 millions d’euros, et avec l’argent économisé nous proposons l’extension du projet de Bus à Haut niveau de service (BHNS) vers les quartiers ouest de la ville, et de mettre le paquet sur la desserte de la zone d’activité de l’Aéroparc. , Municipales 2020 à Bordeaux métropole : Le nouveau maire de Saint-Médard « n’acceptera pas une remise en cause complète du tram »
  • Après plusieurs échanges, parfois tendus, entre le gouvernement local et la compagnie domestique privée, un terrain d’entente a été trouvé et officialisé ce mercredi. Résultat : Air Tahiti va pouvoir reprendre la desserte de l’ensemble de son réseau dès le mardi 7 juillet, alors qu’elle avait annoncé l’abandon contraint des vols sur une vingtaine d’îles déficitaires. Dans la convention signée ce mercredi, la Collectivité s’engage notamment « à encadrer et rémunérer la mission de service public de la compagnie », rapportent nos confrères de Radio 1 Tahiti. Une demande de longue date d’Air Tahiti enfin concrétisée. Toute l'actualité des Outre-mer à 360°, Desserte aérienne : En Polynésie, un « fonds de continuité du transport aérien insulaire » en 2021 - Toute l'actualité des Outre-mer à 360° - Toute l'actualité des Outre-mer à 360°
  • Après deux ans de travaux, la date d'inauguration officielle de la desserte portuaire de Caen est désormais connue. Ce sera le mercredi 8 juillet. Ce gros chantier, conduit par le Département du Calvados, a été marqué par la création d'un viaduc de 148 mètres au-dessus de l'Orne et d'une nouvelle voie qui relie le port de Caen et la zone Normandial de Colombelles. Ce nouvel axe doit permettre de désengorger le trafic sur la commune, traversée chaque jour par plus de 14 000 véhicules. tendanceouest.com, Colombelles. La desserte portuaire inaugurée le mercredi 8 juillet

Images d'illustration du mot « desserte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « desserte »

Langue Traduction
Anglais desert
Espagnol desierto
Italien deserto
Allemand wüste
Chinois 沙漠
Arabe صحراء
Portugais deserto
Russe пустыня
Japonais 砂漠
Basque basamortuko
Corse desertu
Source : Google Translate API

Synonymes de « desserte »

Source : synonymes de desserte sur lebonsynonyme.fr
Partager