Déshériter : définition de déshériter


Déshériter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉSHÉRITER, verbe trans.

A.− Déshériter qqn.Priver quelqu'un d'un héritage qu'il était en droit d'obtenir ou qu'il espérait recevoir. Il déshérita un de ses parens pour avoir négligé de lui écrire une lettre de bonne année (Jouy, Hermite,t. 5, 1814, p. 28).Il ne me restait même pas l'affreux plaisir de combiner des plans pour déshériter ceux qui me voulaient du mal (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 232):
1. Le mari, vieux, jaloux, malade, hargneux, la serrait sur la dépense, l'embêtait de toutes façons et sur le moindre soupçon la déshéritait, puis refaisait un testament, et toujours ainsi, croyant la tenir en laisse par l'espoir de l'héritage. Flaubert, Correspondance,1850, p. 221.
P. métaph. La providence ne maudit et ne déshérite aucun peuple. Selon nous, les nations qui perdent l'avenir le perdent par leur faute (Hugo, Rhin,1842, p. 482).
P. anal. [L'héritage consistant en une dignité, titre ou fonction, une prérogative] Ceux qui cherchent à déshériter l'homme, à lui arracher l'empire de la nature (Chateaubr., Génie,t. 1, 1803, p. 172).Hitler, qui probablement a eu vent de ces menées, déshérite Himmler à son tour. C'est à l'amiral Doenitz que le Führer prescrit qu'on transmette ses pouvoirs après son propre suicide (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 176).
B.− P. ext. [L'héritage consistant en certains biens ou avantages, en particulier de nature affective ou intellectuelle, que la plupart des hommes possèdent] Déshériter qqn de qqc.Adèle... Sa fille!... il l'adore!... c'est son espoir de vieillesse,...; je lui enlève l'enfant de son cœur, je déshérite ses vieux jours des caresses de sa fille (Dumas père, Antony,1831, V, 3, p. 223).Non seulement aucune époque de l'humanité mais pas même un seul individu, le premier pas plus que le dernier n'a été déshérité de la vérité (Cousin, Hist. philos. mod.,t. 2, 1847, p. 29):
2. − Il est juste, pensait-il, que ceux qui, en arrivant dans la vie, y sont accueillis par le sourire doré de la fortune et trouvent dans leurs langes, brodés par la main des fées protectrices, les talismans enchantés qui leur assurent d'avance toutes les jouissances et toutes les félicités qu'on peut échanger contre l'or; il est peut-être juste que ces privilégiés, fatalement condamnés au plaisir, soient déshérités du bonheur, la seule chose qui ne s'achète pas et ne soit point héréditaire. Murger, Scènes de la vie de bohème,1851, p. 37.
Rem. On rencontre ds la docum. le subst. masc. déshéritage au sens de « action de deshériter; résultat de cette action ». C'était, disait gaiement l'empereur, un vrai déshéritage; la scène de Jacob et d'Esaü (Las Cases, Mém. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 82).
Prononc. et Orth. : [dezeʀite]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Ca 1140 (G. Gaimar, L'Estoire des Engleis, éd. A. Bell, 1352); av. 1203 au fig. (Chastelain de Coucy, Chansons, éd. A. Lerond, V, 31). Dér. de hériter*; préf. dé(s)-*. Fréq. abs. littér. : 107.
DÉR.
Déshéritement, subst. masc.Action de déshériter, état de celui qui est déshérité. Entouré de milliers d'ennemis... il [le termite] a su faire ... ce que l'homme, son égal dans le déshéritement a fait à son tour après de longs millénaires d'angoisse et de misère (Maeterl., Vie termites,1926, p. 76). [dezeʀitmɑ ̃]. 1reattest. 1160-74 deseritement (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, 2860) − 1611, Cotgr., repris dep. 1864 (Littré); de déshériter, suff. -ment1*.

Déshériter : définition du Wiktionnaire

Verbe

déshériter \de.ze.ʁi.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Priver quelqu’un de la succession qu’on pourrait lui laisser.
    • Un père peut en certains cas déshériter ses enfants.
    • Son père l’a menacé de le déshériter.
  2. (Figuré) Mal doter.
    • Un homme déshérité de la nature, déshérité du sort, mal partagé par la nature, par le sort.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Déshériter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉSHÉRITER. v. tr.
Priver quelqu'un de la succession qu'on pourrait lui laisser. Un père peut en certains cas déshériter ses enfants. Son père l'a menacé de le déshériter. Fig., Un homme déshérité de la nature, déshérité du sort, Mal partagé par la nature, par le sort. On dit aussi, comme nom, Les déshérités de la fortune.

Déshériter : définition du Littré (1872-1877)

DÉSHÉRITER (dé-zé-ri-té) v. a.
  • Priver quelqu'un d'une succession. Fauste est un dissolu, un prodigue, un libertin, un ingrat, un emporté qu'Aurèle n'a pu haïr ni déshériter, La Bruyère, XI.

    Faire perdre l'héritage. Il vient déshériter ses fils par son retour, Corneille, Rodog. I, 6. Votre abord en ces lieux les eût déshérités, Corneille, Rodog. V, 4. Je ne puis voir d'un cœur lâche et soumis La sœur de mon époux déshériter mon fils, Corneille, Perthar. I, 2. Vous qui, déshéritant le fils de Claudius, Avez nommé César l'heureux Domitius, Racine, Brit. I, 1.

    Fig. Priver de ce qui est assimilé à un héritage. La nature a déshérité ce pays. Puis ma chanson favorite Aux guerriers qu'on déshérite Ferait chérir le hameau, Béranger, Pet. oiseau.

HISTORIQUE

XIIe s. Et tout vo roi seront desherité [dépossédés], Ronc. p. 19. Car qui [celui que] amors destruit et deshirete, Ne l'en doit-on blasmer, Couci, VI.

XIIIe s. Tu leur cries merci que il aient de toi pitié, et de ton pere, qui, à si grand tort, a esté desherité, Villehardouin, XLII. En nom Dieu, dist li quens de Blois, jou m'en irai en Franche et crierai le roi merchi, car je me doute moult que je ne soie desyreté [dépossédé], Chron. de Rains, p. 42. Et celle guerre mut entr'iaus [eux] por ce que le dit Girart deserita un sien home, sans esgart et sans conoissance de cort, dou fié que il tenoit de lui, Ass. de J. I, 214. Li testamens, là ù il est veu qu'aucuns est deshireté en lais [legs] fais… ce n'est pas max [mal] d'aler contre tel testament, Beaumanoir, XII, 20. Li dons qui li fu fez parfust trop oultrageus et trop desheritans les autres hoirs, Beaumanoir, VII, 20. Et le soudanc a paour qu'il ne le tuent ou que il ne le desheritent [dépossèdent], si les fait prendre et mourir en sa prison, Joinville, 235.

XIVe s. Et quant Pietre le voit, li sans lui est muez ; à soi meïsme dit : je sui desheritez, Guesclin. 14784. Signeur, dist Bauduins, vous parlés folement ; D'autrui desheriter chertes [certes] je n'ai talent, Ne tolir à autrui terre ne chasement, Beaud. de Seb. VIII, 1153.

XVIe s. Du tout me veux desheriter De ton amour, car proufiter N'y pourrois pas par longue espace, Marot, II, 400.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déshériter »

Étymologie de déshériter - Wiktionnaire

 Dérivé de hériter avec le préfixe dés-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de déshériter - Littré

Dés… préfixe, et hériter ; provenç. desheretar, deseretar ; espagn. desheredar ; portug. desherdar ; ital. diseredare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déshériter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déshériter deserite play_arrow

Conjugaison du verbe « déshériter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe déshériter

Évolution historique de l’usage du mot « déshériter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déshériter »

  • Succession : comment une assurance-vie peut amener à déshériter ses enfants Boursorama, Succession : comment une assurance-vie peut amener à déshériter ses enfants - Boursorama
  • Chronique « SOS Conso ». Ceux qui croient qu’il n’est pas possible, en France, de déshériter ses enfants se trompent, comme le montre l’affaire suivante : en 2008, Jean-Pierre X (les prénoms sont inventés), alors âgé de 75 ans, vend en viager la maison dans laquelle il vit avec Cécile Y, sa compagne et bientôt partenaire de pacs. Il touche un « bouquet » de 165 000 euros, qu’il place presque entièrement sur des assurances-vie au nom de Cécile. Lorsqu’il décède, en 2010, Cécile accepte le bénéfice de ces contrats, et obtient le déblocage des fonds. Quand Cécile meurt à son tour, un mois plus tard, ses quatre enfants (issus d’une autre union) héritent de ce capital. Ceux de Jean-Pierre n’ont droit à rien. Le Monde.fr, Quand l’assurance-vie permet de déshériter ses enfants
  • Attention tout de même, pour déshériter (partiellement) vos enfants grâce à l’assurance vie, encore faut-il respecter certaines conditions afin d’éviter toute remise en question de l’opération. Capital.fr, L’assurance vie, un bon outil pour déshériter (partiellement) vos enfants ! - Capital.fr
  • Comment puis-je faire pour déshériter mes petits enfants ? Le Monde.fr, Peut-on déshériter ses petits-enfants ?
  • La loi protège les enfants en interdisant aux parents de les déshériter. De multiples raisons justifient cette entrave à la liberté de disposer de son patrimoine, accusée notamment de freiner la philanthropie en France. Mais elle pourrait évoluer pour mieux s’adapter aux besoins des familles. , Faut-il remettre en cause la réserve héréditaire ? 
  • Pour commencer elle s'arrange s'arrange pour déshériter ses enfants, avec les conseils d'un notaire c'est possible. Par contre elle ne dit pas un mot sur la raison de cette mise a l'écart. midilibre.fr, Le cri du cœur d'une Alésienne privée de ses petits enfants depuis douze ans - midilibre.fr
  • Cet article est publié en réponse aux questions adressées à notre rédaction suite à plusieurs publications sur la toile affirmant que l’on pourrait déshériter ses enfants simplement via l’assurance-vie. Précisions. Guide Epargne, L'assurance-vie permet-elle de déshériter ses enfants ? : Guide assurance-vie
  • Si le parent décédé avait sa résidence habituelle dans un pays où n’existe pas la réserve héréditaire, il peut disposer à sa guise de la totalité de son patrimoine, et ainsi déshériter ses enfants. C’est ce qui s’est produit pour le célèbre musicien Maurice Jarre, père de Jean-Michel Jarre, qui lors de son décès, résidait de manière permanente en Californie. Il a légué la totalité de son patrimoine à son épouse. La Cour de cassation a rejeté les demandes de ses deux enfants pour lesquels la succession aurait dû être soumise à la loi française et donc appliquer la réserve héréditaire. Français mais résidant à l'étranger, Maurice Jarre avait bien le droit de déshériter ses enfants. MoneyVox Actu, Héritage : pouvez-vous déshériter femme et enfants ?
  • Tout homme de lettres devrait prendre un pseudonyme pour déshériter sa famille de son nom. De Edmond et Jules de Goncourt / Journal

Traductions du mot « déshériter »

Langue Traduction
Corse disinherit
Basque disinherit
Japonais 継承しない
Russe лишать наследства
Portugais deserdar
Arabe يحرم
Chinois 取消继承
Allemand enterben
Italien diseredare
Espagnol desheredar
Anglais disinherit
Source : Google Translate API

Synonymes de « déshériter »

Source : synonymes de déshériter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déshériter »



mots du mois

Mots similaires