La langue française

Département

Définitions du mot « département »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉPARTEMENT, subst. masc.

A.− Vieux
1. Arg. Action de partir, de quitter un lieu.
2. Action de départir, de départager; résultat de cette action :
1. Département signifie en vieux français : séparation. Ainsi la France, qui est une terre de jonction entre pays nordiques et latins, un lien de sociabilité entre Atlantique et Méditerranée, devient un lieu de rupture et un exemple de compartimentage. Morand, Chroniques de l'homme maigre,1941, p. 40.
P. méton.
a) La part qui en résulte. C'est [le cerveau] un organe répétiteur et multiplicateur, dans lequel les divers départements de l'écorce grise remplissent tous les mêmes fonctions (Taine, Intell.,t. 1, 1870, p. 270).
b) Part de responsabilité attribuée à quelqu'un, compétence. Il est entendu que ce sont de bonnes machines (...) mais cela est tout à fait en dehors de votre département, de vos attributions et de vos soucis (Butor, Modif.,1957, p. 45):
2. Mais elles [la femme de chambre et la nourrice] étaient femmes de trop d'intelligence pour ne pas finir par s'entendre. Leurs départements n'étant pas les mêmes, elles tombèrent d'accord qu'elles pouvaient conduire des envahissements parallèles. Zola, Fécondité,1899, p. 316.
B.− Subdivision décidée pour permettre une gestion rationnelle sous la responsabilité d'un même chef.
1. DR. PUBL.
a) ADMIN. TERRITORIALE. Division du territoire français en vigueur depuis la révolution française, comportant à sa tête un préfet qu'assiste un conseil général. La substitution des départements aux provinces explique ma pensée (Michelet, Introd. Hist. univ.,1831, p. 460):
3. Les circonscriptions académiques sont réduites en étendue et en importance : à chaque département correspond désormais une académie. Encyclop. pratique de l'éduc. en France,1960, p. 21.
SYNT. Départements métropolitains (Vedel, Dr. constit., 1949, p. 387), départements et territoires d'Outre-Mer (Réforme Séc. soc., 1968, p. 42), chef-lieu de département (Lamennais, L'Avenir, 1831, p. 231), liste des départements (Verlaine, Œuvres compl., t. 5, Confess., 1895, p. 39).
P. méton., MAR. ,,Chacun des cinq grands ports ou chefs-lieux de préfecture ou d'arrondissements maritimes`` (Bonn.-Paris 1859).
b) ADMIN. CENTRALE. Chacune des grandes parties de l'administration des affaires de l'État dépendant d'un ministère :
4. ... enfin, lorsque la corruption a gagné tous les départements de l'administration, le seul moyen de rétablir les choses dans l'ordre est de nommer pour un temps court un dictateur suprême... Marat, Les Pamphlets,Appel à la Nation, 1790, p. 155.
Département ministériel; département de la défense nationale (De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p. 520); département de la guerre, des affaires étrangères.
2. P. anal. ,,Partie d'une organisation chargée de la gestion et ayant la responsabilité d'une activité spécifique, d'un domaine fonctionnel`` (Tézenas 1972). André Schaeffner, chargé du département d'ethnologie musicale, au musée d'ethnographie du Trocadéro (Schaeffner, Orig. instrum. mus.,1936, p. 6).On consultera naturellement les importantes séries généalogiques du département des manuscrits à la Bibliothèque nationale (L'Hist. et ses méth.,1961, p. 734).
En partic., BIBL. ,,Unité administrative de certaines bibliothèques groupant le même type de documents, comme le département des cartes et plans`` (Rolland-Coul. 1969). Au rez-de-chaussée, le vestibule de la galerie Mansart restaurée, qui est la galerie d'accès aux départements des Cartes et plans et des Estampes (Cain, Transform. B. N.,1959, p. 17).
Département des imprimés. ,,Unité administrative responsable de la sélection de l'acquisition et de l'entretien de la documentation qui se présente sous la forme d'imprimés, à l'exclusion des publications périodiques`` (Rolland-Coul. 1969) :
5. ... elle a permis de transformer en magasin les cours d'éclairement du British Museum et, à Paris, de prolonger de deux étages en sous-sol les anciens magasins du département des imprimés. La Civilisation écrite, 1939, p. 5011.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Départementaliser, verbe trans. ,,Charger les départements d'une compétence ou d'une attribution antérieurement dévolue à une autre collectivité publique (l'État le plus souvent)`` (Clé Mots). Je suis tout à fait d'accord que l'on « départementalise » certaines questions, dont l'ampleur dépasse singulièrement la compétence de la commune (L'Œuvre, 4 mars 1941). Selon Lar. encyclop. Suppl. 1968, signifie aussi « donner le statut de département à un territoire d'outre-mer ». b) Départementalisation, subst. fém. Transformation en département (s) d'un territoire d'outre-mer. Trente ans de départementalisation (Administration, déc. 1976, no94, p. 136). Attesté ds Lar. Lang. fr. et Lexis 1975).
Prononc. et Orth. : [depaʀtəmɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Début xiies. departemenz « parties (dispersées) [dispersiones] » (Psautier Oxford, éd. F. Michel, 146, 2); 2. ca 1180 departement « action de partager » (Proverbe au vilain, 53 c ds T.-L.); spéc. fin xives., en parlant de terres (Froissart, Chron., éd. Kervyn de Lettenhove, XI, 310 d'apr. A. Scheler, Glossaire); 1570 (Carl., X, 1 ds Littré : J'ay esté conseillé de donner à chacun des quatre mareschaux de France ung departement de toutes les provinces ... leur departant la France en quatre...) − 1611 (Cotgr.); 1765 spéc. « division administrative de la France » (d'Argenson, Consid. sur le Gouverntde la Fr., p. 196 ds Brunot t. 6, p. 452, note 4, v. aussi Brunot t. 9, p. 1015, note 4 et p. 1016, note 1); 1680 « partie de l'administration attribuée à un ministre; attributions de quelqu'un » (Rich.); 3. 1690 (Fur. : Departement, se dit aussi de quelques endroits d'une maison qu'on assigne à quelqu'un pour y loger). Dér. du rad. de départir*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 1 148. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 491, b) 1 786; xxes. : a) 1 194, b) 1 080. Bbg. Archit. 1972, p. 204. − Beis (G.). L'Organ. admin. de la France. Fr. Monde. 1972, no93, pp. 25-26. − Dupuy (A.). Pour verser au dossier provinces-départements. Vie Lang. 1971, pp. 387-391. − Giraud (J.), Pamart (P.), Riverain (J.). Mots ds le vent. Ibid. 1970, p. 328. − Lew. 1960, p. 72, 119, 122, 131.

Wiktionnaire

Nom commun

département \de.paʁ.tə.mɑ̃\ ou \de.paʁt.mɑ̃\ masculin

  1. Chacune des parties des affaires d’État, distribuées entre les ministres et dont la connaissance leur est attribuée.
    • A l'est de l’afrag s'étendait une sorte d’esplanade, le mechouar, bordé de tentes faisant office de benikas ou bureaux où les vizirs et leurs secrétaires venaient expédier les affaires de leur département. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, p. 50)
    • Le département de la Guerre.
    • Le département des affaires étrangères.
  2. (Administration) Principale division administrative du territoire français. La France compte cent départements dont quatre départements d’outre-mer.
    • Le 22 décembre 1789, la France fut divisée en quatre-vingt-trois départements à peu près égaux en étendue et en population. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Vous, dont la vie a été la poésie la plus inutile de ce siècle, puisque votre sang répandu sur l’Europe, et vos énormes souffrances exigées par un colosse, n’ont pas empêché la France de perdre dix départements acquis par la République, comment donnez-vous dans ce raisonnement. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Je sors d’un département, l’Orne, qui est celui où l’on trouva le plus de réfractaires sous le premier Empire. — (Alain, Souvenirs de guerre, page 173, Hartmann, 1937)
    • Il possédait si bien la carte des fossiles du département qu’il ne donnait jamais un coup de piochon sans exhumer un spécimen rare. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958, p. 70)
    • A la frontière de quatre départements (Haute-Saône, Territoire de Belfort, Vosges, Haut-Rhin), le ballon d’Alsace constitue également l’un des plus beaux points de vue de la région (sommet à 1 247 m). — (Le Petit Futé Franche-Comté & Jura, p.339, 2006)
    1. (Par extension) L’administration qui dirige ce territoire.
      • Le département fait de louables efforts pour créer un dispensaire antituberculeux. Il organise l’inspection des écoles. Quant à un sanatorium, n’en parlons pas pour l’instant. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    2. (Par extension) L’ensemble des habitants de ce territoire.
      • Tout le monde étant d’accord pour me désigner nettement sous le nom de scepticisme, d’impiété ou de laïcisme l’esprit dominant du département, tout le monde aussi, on l’a vu, reconnaît son esprit de progrès …. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    3. (Au pluriel) Province, par opposition à la capitale.
      • à Paris et dans les départements.
      • Faire des envois dans les départements.
  3. Unité dans le schéma d’organisation hiérarchique à l’intérieur d’une entreprise.
    • Le département d’informatique est un des départements essentiels d’une banque d’aujourd’hui.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉPARTEMENT. n. m.
Chacune des parties des affaires d'État, distribuées entre les ministres et dont la connaissance leur est attribuée. Le département de la Guerre. Le département des Affaires étrangères. Ministre, secrétaire d'État au département de l'Intérieur, de la Justice, etc. Cette affaire est dans son département. On a distrait telle chose de son département. Il se dit aussi des Principales divisions administratives du territoire français. La France était divisée autrefois en provinces, elle l'est aujourd'hui en départements. Le département de la Seine, de la Nièvre, de Meurthe-et-Moselle, du Finistère, etc. Le chef-lieu d'un département. Le préfet d'un département. Il se dit absolument, au pluriel, pour désigner la Province, par opposition à la Capitale. À Paris et dans les départements. Faire des envois dans les départements.

Littré (1872-1877)

DÉPARTEMENT (dé-par-te-man) s. m.
  • 1Action de départir, de partager : ce sens a vieilli. Aussitôt que les nouveaux consuls furent en exercice, la première affaire qu'ils mirent sur le tapis fut le département des provinces, Malherbe, Le XXXIIIe livre de Tite Live, ch. 25. Cela fait, les préteurs firent leurs départements au sort, Malherbe, ib. ch. 26.

    Anciennement, terme de finances. Distribution, assignation qu'on faisait des tailles et autres impositions sur les élections et les paroisses.

    Étendue de pays sur laquelle on avait quelque pouvoir, conformément à la charge ou à la commission qu'on exerçait. Parmi les génies qui président aux empires du monde, Ituriel tient un des premiers rangs, et il a le département de la haute Asie, Voltaire, Babouc.

    Terme en usage parmi les prêtres de l'Oratoire pour désigner la province dont un visiteur devait faire la visite. Le père N. fera cette année le premier département.

    Assignation de logement qu'on faisait à des troupes. Ce régiment a obtenu cette année un bon département pour passer son quartier d'hiver.

  • 2Aujourd'hui, partie de l'administration des affaires d'État dont la connaissance est attribuée à un ministre. Le département de la justice, des cultes. M. le duc abandonna tout le département de l'Église à l'évêque de Fréjus, Voltaire, Louis XV, 3.

    Fig. Je ne prends point, madame, tant de liberté avec M. le duc qu'avec vous ; mais c'est que j'imagine que vous avez un peu plus de temps que lui, quoique vous n'en ayez guère, et que votre département de faire du bien vous occupe beaucoup, Voltaire, Lett. Mme de Choiseul, 2 sept. 1770.

    Familièrement. Cela est ou n'est pas de son département, dans son département, cela ne le regarde pas, n'est pas de sa compétence.

  • 3Chacune des quatre-vingt-six, et, actuellement, depuis la réunion de la Savoie et du comté de Nice, des quatre-vingt-neuf grandes divisions administratives du territoire français. Les départements furent substitués aux provinces en 1790. Chaque département est administré par un préfet.

    La province, par opposition à Paris. Le bruit en a couru dans Paris et dans les départements. Il faut être un peu de son département pour croire qu'il s'agit du roi, lorsqu'on crie : Vengez le roi, Courier, I, 24.

  • 4 Terme d'architecture. La première partie du devis, qui consiste dans l'ordonnance des parties dont un édifice doit être composé.
  • 5Département s'est dit autrefois pour appartement, logis. Le plus haut étage est le département ordinaire des domestiques. Ils demeuraient autour du temple du Seigneur chacun dans leur département, afin que, quand l'heure était venue, ils en ouvrissent eux-mêmes les portes dès le matin, Sacy, Bible, Paralip. I, IX, 27.

HISTORIQUE

XIIIe s. Departemenz est diz de la diversité à ceus qui sont assemblez par mariage, ou por ce que cil qui despiecent leur mariage s'en vont en diverses parties, Digeste, f° 272. Car les bons sans departement Aront joieuse vision, Et les maulvais confusion Qui durra pardurablement, J. de Meung, Tr. 69.

XIVe s. Departement [limite] de deux terres ou de deux païs, Du Cange, bifinium.

XVe s. Et après le departement du roi de France et de son ost du Mont de Sangaltes, Froissart, I, I, 320. Et girent à l'ancre cette premiere marée devant les digues de Hollande sur le departement de la terre, Froissart, I, I, 18. Par vous soit doncques honnourée, Et servie soingneusement ; Tant comme vous aurez durée Sans point faire departement, Orléans, Bal. 34.

XVIe s. J'ay esté conseillé de donner à chacun des quatre mareschaux de France ung departement de toutes les provinces… leur departant la France en quatre…, Carloix, X, 1. De maniere qu'ilz l'eussent à dextre vers le levant, qui on departement leur estoyt à senestre, Rabelais, Pant. IV, 1. Quand Florinde se trouva seule après le departement de son serviteur, Marguerite de Navarre, Nouv. 10. À peine est il nulle communauté si chestive, qui n'aye en soy des hommes assez pour fournir commodement à chascun de ses offices, pourveu que le despartement et le triage s'en peust justement faire, Montaigne, Lettres, 4.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

DÉPARTEMENT.
1Ajoutez : Ayant fait déclarer par le roi qu'il [le cardinal de Richelieu] réduisait ses prétentions pour le droit d'amortissement à trois millions six cent mille livres, il fallut travailler à en faire le département, Montchal, Mémoires, t. I, p. 62.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉPARTEMENT, s. m. (Jurispr.) signifie distribution, répartition, partage qui se fait de certains objets entre plusieurs personnes. (A)

Départemens du Conseil du Roi, sont les différentes séances ou assemblées du conseil qui ont été établies par rapport au grand nombre & à la diversité des affaires que l’on y traite. Ces départemens sont ce que l’on appelle le conseil d’état ou des affaires étrangeres, le conseil des dépêches, le conseil royal des finances, le conseil royal de commerce, le conseil d’état privé ou des parties, la grande direction des finances, la petite direction, le conseil de chancellerie, &c. (A)

Départemens des Secrétaires d’état, sont la distribution qui leur est faite par le Roi des différentes affaires de l’état, & des provinces & généralités pour lesquelles il peut se présenter des affaires au conseil. (A)

Départemens des Finances, sont la distribution qui est faite par le Roi au contrôleur général & aux intendans des finances, des différentes affaires de finances qui se traitent au conseil royal des finances, & des provinces & généralités du royaume relativement aux mêmes objets des finances. (A)

Départemens du Commerce, sont la distribution qui est faite par le Roi, tant au contrôleur général des finances qu’aux quatre intendans du commerce, des différentes provinces du royaume par rapport au commerce, & même de ce qui concerne le commerce extérieur par terre. Le secrétaire d’état de la marine a dans son département tout ce qui concerne le commerce maritime. (A)

Départemens des Intendans des provinces et généralités du royaume, sont la distribution qui est faite de ces officiers par le Roi dans les différentes provinces & généralités du royaume, pour les affaires de justice, police, & finances ; c’est pourquoi on les appelle aussi commissaires départis dans les provinces. Il y a dans le royaume trente-une intendances ou départemens, & trois départemens particuliers pour les colonies françoises. (A)

Départemens des Intendans de Marine, sont la distribution qui est faite de ces officiers par le Roi dans les principaux ports de France & provinces maritimes du royaume. Il y a quatre de ces départemens, savoir Brest & Bretagne, le Havre & la province de Normandie, Rochefort, Toulon & la Provence. (A)

Départemens des Fermiers généraux, sont la distribution qui se fait entre eux tous les ans des objets de travail pour le service des fermes du Roi : il y a par exemple le département des gabelles, celui du tabac, &c. Le nombre des fermiers généraux qui sont dans chaque département est plus ou moins grand, suivant la nature des affaires. Il y a aussi d’autres départemens des fermiers généraux arrêtés par le contrôleur général, pour le service & la correspondance des provinces. Douze des fermiers généraux sont distribués pour faire chacun leur tournée dans certaines provinces ; ils ont chacun un certain nombre de fermiers généraux pour correspondans à Paris. (A)

Département des tailles, est la répartition qui est faite chaque année de la somme à laquelle l’état des tailles a été arrêté au conseil, dans les différentes généralités & élections du royaume. (A)

Département, en Architecture, se dit d’une quantité de pieces d’un bâtiment destinées à un même usage, comme chez le Roi le département de la bouche, celui des écuries, &c. (P)

Département, (Marine.) c’est un port dans lequel le Roi a un arsenal pour la Marine, & où il tient ses vaisseaux & ses officiers, comme Toulon, Brest, Rochefort, le Havre-de-Grace, & Dunkerque. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « département »

Voy. DÉPARTIR ; Berry, département, action de départir ; provenç. departiment, departement ; anc. espagn. despartimiento ; ital. dipartimento. Outre le sens de partage, circonscription, departement, dans l'ancien français, a aussi le sens de action de partir.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Composé de départir et -ment → voir part, partition, appartement et répartement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « département »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
département departœmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « département »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « département »

  • L’art est le département des aberrations. De L. Langanesi
  • Le Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, réuni le 26 juin dernier, a pu faire un premier bilan des actions engagées depuis la crise du coronavirus. Au total, 18 millions d'euros ont été versés dans le cadre de la crise sanitaire depuis mars dernier. Commandes de masques et de gel hydro-alcoolique, dépistage du Covid-19 auprès des professionnels des établissements et services médico-sociaux, nettoyage et désinfection des établissements scolaires et accueil des enfants de soignants durant le confinement… Mobilisation comme mot d'ordre , Session d'été du Département : mesures et plans d'actions | Euskal Herria | MEDIABASK
  • Ce sont des chiffres plutôt rassurants, même s’il est toujours recommandé de rester vigilant compte tenu du contexte sanitaire actuel. Selon les dernières données mises en ligne sur la plateforme Géodes, pilotée par Santé Publique France, le taux de positivité au Covid-19 a reculé dans 57 départements entre le 5 et le 25 juin. La baisse la plus notable a été relevée en Outre-mer, à Saint-Pierre-et-Miquelon : alors qu’au début du mois, l’indicateur avait grimpé jusqu’à 50 %, celui-ci est désormais nul. L’île fait ainsi partie des 49 départements où le taux de positivité est passé sous le seuil de 0,5 % pendant la semaine glissante du 19 au 25 juin. Autre bonne nouvelle, seuls treize départements affichent un taux de positivité supérieur à la moyenne nationale (1,4 %) : la Guyane (26,7 %), Mayotte (18,7 %), les Yvelines (2,3 %), la Sarthe (2 %), le Val d’Oise (1,9 %), la Seine-Saint-Denis (1,9 %), le Val-de-Marne (1,9 %), Saint-Martin (1,8 %), le Rhône (1,7 %), la Haute-Garonne (1,7 %), le Nord (1,6 %), la Seine-Maritime (1,5 %) et l’Ain (1,5 %). Capital.fr, Taux de positivité au Covid-19 : département par département, notre nouvelle carte de France - Capital.fr
  • L’objectif est de casser les chaînes de transmission du virus dans le département qui compte plusieurs foyers de contamination. En France, 91 clusters sont encore en cours d’investigation. Pour en empêcher de nouveaux, 1,2 million de bons pour des tests virologiques et sérologiques seront offerts dans 32 communes d’Île-de-France. L’opération sera également étendue à d’autres régions, comme les Hauts-de-France. Franceinfo, Covid-19 : Des départements sous surveillance
  • Le conseil départemental de Lot-et-Garonne va enfin pouvoir organiser sa session budgétaire. Elle se déroulera ce vendredi, avec en point d’orgue la présentation à l’assemblée départementale par sa présidente, Sophie Borderie, d’un budget primitif 2020 qui avoisinera les 440 millions d’euros. On y retrouvera les grandes lignes financières habituelles consacrées aux compétences phares du Département, à savoir la prise en charge sociale des allocations individuelles de solidarité (revenu de solidarité active dit RSA, allocation personnalisée d’autonomie dit APA, prestation de compensation du handicap), les travaux dans les collèges ou encore sur les routes départementales. petitbleu.fr, Département : le coût de la crise est déjà de 2,5 M d’€ - petitbleu.fr
  • Pour apporter une réponse de proximité face aux répercussions sociales et économiques de la crise sanitaire, le Conseil départemental de la Vienne a mis en place des aides immédiates aux personnes en difficultés (bons alimentaires en partenariat avec les communes (bons alimentaires en partenariat avec les communes, subventions aux associations à caractère humanitaire, avances financières pour les entreprises ayant des marchés avec le Département…). Aujourd’hui, c’est pour répondre à une demande de micro-entrepreneurs et de travailleurs non salariés qui n’ont pas réussi à obtenir d’aides que le Conseil départemental se mobilise. Le Petit Economiste, Le Département soutient les artisans et commerçants de la Vienne
  • La séance plénière du Conseil départemental a dû être retardée. CGT et CFDT réclament au président Bonneau de revenir sur sa décision de supprimer jusqu’à dix jours de congé aux agents confinés.   SudOuest.fr, Charente : les agents du Département protestent contre la suppression de congés
  • Huit Français sur dix possèdent une bonne opinion de leur département et estiment son action positive. C'est l'un des enseignements de l'enquête commandée par le conseil départemental de l'Essonne auprès de l'institut Louis Harris. Une campagne d'influence au moment où le gouvernement relance les réflexions sur un nouveau mouvement de décentralisation. Les Echos, Les départements reprennent leur lobbying | Les Echos

Images d'illustration du mot « département »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « département »

Langue Traduction
Anglais department
Espagnol departamento
Italien dipartimento
Allemand abteilung
Chinois 部门
Arabe قسم
Portugais departamento
Russe отдел
Japonais 部門
Basque sail
Corse dipartimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « département »

Source : synonymes de département sur lebonsynonyme.fr

Département

Retour au sommaire ➦

Partager