La langue française

Institut

Sommaire

  • Définitions du mot institut
  • Étymologie de « institut »
  • Phonétique de « institut »
  • Citations contenant le mot « institut »
  • Images d'illustration du mot « institut »
  • Traductions du mot « institut »
  • Synonymes de « institut »

Définitions du mot institut

Trésor de la Langue Française informatisé

INSTITUT, subst. masc.

A. − Vx. Ce qui est institué. L'oblature ne mérite que des éloges et est digne d'être perpétuée (...). Nous l'approuvons donc, nous l'appelons un institut saint et catholique et nous la confirmons (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 204).
En partic. Règle d'un ordre religieux prescrite au moment de sa fondation. Un louable, un pieux, un saint institut (Ac.1835-1935).Les béguines, ou prieuses, ont gardé la pensée, le point essentiel de leur institut; l'a parte dans le travail, dans la cuisine, dans l'habitation (Michelet, Journal,1840, p. 342):
1. Quelquefois je regarde nos bâtiments, les arbres, les gazons, nos sœurs ou les femmes de charge qui vont et viennent, et j'ai les yeux ouverts et je me dis : « Rien de tout cela n'existe. Il n'existe au monde que Dieu et moi. » la sœur angélique : Cela n'est pas l'esprit de notre institut. Cela est d'ailleurs. Vous n'êtes pas tout à fait une fille de Port-Royal. Montherl., Port-Royal,1954, p. 996.
P. méton. Ordre religieux institué par cette règle. Le chef d'un institut religieux (Ac.1835-1935).Les querelles publiques et directes entre l'institut de la Visitation et Port-Royal (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 1, 1840, p. 246):
2. L'institut de Saint-Sulpice a exercé sur moi une telle influence et a si complètement décidé de la direction de ma vie, que je suis obligé (...) d'en exposer les principes et l'esprit, pour montrer en quoi cet esprit est resté la loi la plus profonde de tout mon développement intellectuel et moral. Renan, Souv. enf.,1883, p. 200.
B. − Vx. Corps constitué de savants, d'artistes, d'écrivains. L'Institut de Bologne (Littré). Je devins membre de toutes les académies, de tous les athénées, de tous les instituts, si l'on en excepte celui de France (Reybaud, J. Paturot,1842, p. 277).
En partic., usuel. Institut de France ou, absol., Institut. Compagnie savante formée par la réunion de l'Académie Française, l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, l'Académie des Sciences, l'Académie des Beaux-Arts, l'Académie des Sciences morales et politiques. Entrer, être élu à l'Institut; être de l'Institut; membres de l'Institut; séances de l'Institut. Discours de réception à l'Institut (Constant, Journaux,1805, p. 214).Le Pont-des-Arts (...) est situé entre le Pont-Neuf et le Pont-Royal, en face du Louvre et de l'ancien collège de Mazarin, aujourd'hui le Palais de l'Institut (Jouy, Hermite, t. 5, 1814, p. 129).Double Pâte des Sultanes et Eau Carminative de César Birotteau, découverte merveilleuse approuvée par l'Institut de France (Balzac, C. Birotteau,1837, p. 47).Joseph Pasquier est en train de soigner sa candidature à l'Institut (Duhamel, Passion J. Pasquier,1945, p. 17):
3. − Il y a d'abord un savant, ce grand monsieur sec; il a découvert dans la campagne de Rome une espèce de lézard qui a une vertèbre de plus que les autres, et il est revenu faire part à l'Institut de cette découverte. La chose a été longtemps contestée : mais enfin force est restée au grand monsieur sec. Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 148.
P. méton. Lieu où se tiennent les séances de l'Institut. Aller à l'Institut; le dôme, la coupole de l'Institut. Il s'agissait donc de l'admission d'un membre nouveau. La nature et les fauteuils de l'Institut ont une égale horreur du vide (Mussetds Le Temps,1831, p. 98).
C. − [Nom de certains établissements à vocation de service public]
1. [Centre de recherches scientifiques] Institut géographique national; Institut national de la langue française; Institut national d'études démographiques; Institut national d'hygiène; Institut océanographique. Je parviens (...) à l'Institut Rockefeller, pour les recherches médicales. Je demande le docteur Carrel, ce Français dont les travaux sur le cancer nous font si grand honneur (Morand, New-York,1930, p. 214).Un grand nombre d'instituts scientifiques soviétiques ont été dotés de réacteurs de recherche (Goldschmidt, Avent. atom.,1962, p. 142).L'Institut de recherche des huiles et oléagineux a pris en charge la construction d'huileries de palme au Dahomey, au Togo et au Cameroun (Perroux, Écon. xxes., 1964, p. 271):
4. ... l'Institut Pasteur, excellent monastère scientifique d'où sont sortis déjà, d'où sortiront par la suite nombre de travaux désintéressés dont le génie de la connaissance sera seul à profiter. Gaultier, Bovarysme,1902, p. 191.
2. [Établissement d'enseignement supérieur] Institut catholique; Institut d'études politiques; Institut français d'Athènes; instituts universitaires de technologie. Il avait suivi avec une assiduité véritable les cours de l'Institut agronomique. Il s'était surtout attaché à retenir les procédés nouveaux, les découvertes récentes (Martin du G., Devenir,1909, p. 183).Je sais que M. Paul Guinard, jeune normalien, professeur à l'Institut français de Madrid, a entrepris un travail sur Greco (Barrès, Greco, Marginalia, 1923, p. 163):
5. À la fin d'une conférence donnée à l'Institut Poincaré, M. Einstein disait que pour achever sa construction idéale des symboles, il avait été obligé « d'introduire quelques points de vue d'architecture »... Valéry, Variétés IV,1938, p. 262.
3. [Organisme économique] Institut d'émission, synon. de Banque de France (Jur. 1974); Institut de développement industriel; Institut national de la consommation; Institut national de la propriété industrielle; Institut national de la statistique et des études économiques.
4. [Centre médical] Institut médico-légal; institut médico-pédagogique; institut médico-professionnel.
P. ext. Établissement commercial où l'on dispense des soins spéciaux. L'Institut de prolongation de la vie vous offre d'examiner préventivement votre corps : pendant plusieurs jours vous appartenez à des techniciens, des chimistes, des physiologistes... (Morand,New-York,1930,p. 157).Si on m'avait dit que je m'amuserais à passer des heures dans un institut de beauté! Enfin, c'est comme ça... (Triolet, Prem. accroc,1945, p. 230):
6. ...un Institut dentaire du Midi dont la spécialité était de soigner les dents par correspondance et de confectionner à distance des appareils de prothèse, d'après des empreintes envoyées par les clients. Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p. 1138.
D. − Établissement scolaire privé. Synon. institution (v. ce mot II B).Elle s'instruisit d'abord elle-même, et par la suite devint directrice d'un institut d'aveugles (Gide, Symph. pastor.,1919, p. 887).[Les] mômes d'en face... de la « Pitwitt Academy », (...) un groupe de piteux boutonneux, des enfants abandonnés, un institut charitable (Céline, Mort à crédit,1936, p. 282).Je ne faisais pas mes études au lycée mais dans un institut privé qui manifestait, par quantité de détails, son originalité (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 49).
Rem. On relève le sens de « action d'instruire, d'éduquer quelqu'un; résultat de cette action » (v. institution II A). Pythagore était un vrai prêtre d'Égypte (...). Le dernier but de son institut était le gouvernement des peuples (P. Leroux, Humanité, t. 2, 1840, p. 399).
Prononc. et Orth. : [ε ̃stity]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1480 « ce qui est institué » (Baratre infernal, Bibl. de Rouen, A. 297, anc. fonds ds Delb. Notes mss); 1608 spéc. « ordre religieux » (Archives historiques de la Gironde, 50, 258 ds R. Ling. rom. t. 20, p. 82); 1749 dénomination de certains corps constitués de savants (Juvenel de Carlencas, Essais sur l'Histoire des Belles-Lettres, des Sciences et des Arts ds Fr. mod. t. 14, p. 296). Empr. au lat.institutum « plan établi », « décision » part. passé neutre substantivé de instituere, v. instituer. Fréq. abs. littér. : 1 192. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 499, b) 2 476; xxes. : a) 1 378, b) 1 633. Bbg. Pauli 1921, p. 89. - Quem. DDL t. 16.

Wiktionnaire

Nom commun

institut \ɛ̃s.ti.ty\ masculin

  1. (Histoire) (Religion) Constitution d’un ordre religieux, règle de vie qui est prescrite à cet ordre au temps de son établissement.
    • Un louable, un pieux, un saint institut.
  2. (Par extension) Cet ordre même.
    • Le chef d’un institut religieux.
  3. Société savante ou établissement d’enseignement supérieur indépendants ou annexés à une faculté.
    • L’Institut catholique de Paris.
    • L’institut agronomique.
    • L’institut d’archéologie de la Faculté des lettres de paris.
    • L’institut de Chimie appliquée.
    • L’institut industriel du nord.
    • L’institut d’Optique.
    • L’institut Pasteur.
    • L’institut de France.
  4. (Absolument) (Au singulier) (France) Nom sous lequel la Convention a groupé en 1795 l'Académie française, l'Académie des inscriptions et belles-lettres, l'Académie des sciences, l'Académie des beaux-arts, auxquelles a été ajoutée en 1832 l’Académie des sciences morales et politiques.
    • Les membres de l’institut.
    • être élu à l’institut.
    • On le dit aussi du lieu où se tiennent les séances de l’institut.
    • Aller à l’institut.
  5. (Commerce) Établissement commercial qui dispense des soins divers.
    • Le Sampran Rehabilitation est un institut de massage dont les masseuses sont toutes des personnes non voyantes. Comme la plupart ne parlent pas anglais, tout se fait par le toucher, et donne encore plus de sensations aux soins. — (Petit Futé Thaïlande 2016)

Nom commun

institut masculin

  1. Institut.

Nom commun

institut (graphie normalisée) masculin

  1. Institut.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INSTITUT. n. m.
Constitution d'un ordre religieux, règle de vie qui est prescrite à cet ordre au temps de son établissement. Un louable, un pieux, un saint institut. Il se dit quelquefois de l'Ordre même. Le chef d'un institut religieux.

INSTITUT est aussi le Titre de certaines sociétés savantes ou de certains établissements d'enseignement supérieur indépendants ou annexés à une Faculté. L'Institut catholique de Paris. L'Institut agronomique. L'Institut d'archéologie de la Faculté des Lettres de Paris. L'Institut de Chimie appliquée. L'Institut d'Optique. L'Institut Pasteur. L'Institut de France, ou simplement L'Institut, Nom sous lequel la Convention a groupé en 1795 les Académies Françaises, des Inscriptions et Belles-Lettres, des Sciences, des Beaux-Arts, auxquelles a été ajoutée en 1832 l'Académie des Sciences morales et politiques. Les membres de l'Institut. Être élu à l'Institut. On le dit aussi du Lieu où se tiennent les séances de l'Institut. Aller à l'Institut.

Littré (1872-1877)

INSTITUT (in-sti-tu ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des in-sti-tu-z-utiles) s. m.
  • 1En général, chose instituée (sens peu usité aujourd'hui). Car enfin c'est lui seul qui met en évidence Ce miracle impossible à tout effort humain ; C'est ton saint institut [l'eucharistie], c'est l'œuvre de ta main, Qui passe de bien loin toute notre prudence, Corneille, Imit. IV, 4. En prononçant les mots que je vous ai dictés, Suivant mon institut, suivant mes volontés, Vous opérez l'effet de votre ministère, Corneille, ib. IV, 5.
  • 2 Particulièrement. Constitution d'un ordre religieux, d'une règle de vie qui est prescrite à cet ordre au temps de son établissement. Vous pouvez connaître combien cette compagnie [l'Oratoire] est redevable aux soins de son général, qui savait si bien conserver en elle l'esprit de son institut, Bossuet, Bourgoing. Les communautés qui s'appliquent, selon leur institut, à élever des filles, pourraient entrer dans ces vues, Fénelon, t. XVII, p. 111.

    L'ordre lui-même. Ce fut l'abbé Chauvelin qui, le premier, dénonça leur institut [des jésuites] comme ennemi de l'État, et qui par là rendit un service éternel à la patrie, Voltaire, Hist. parl. ch. XLVIII.

    L'institut séraphique, l'ordre de saint François d'Assise.

  • 3Nom donné quelquefois à une fondation quelconque. Il serait à souhaiter qu'il y eut des retraites douces pour la vieillesse ; mais ce seul institut nécessaire est le seul qui ait été oublié, Voltaire, Mœurs, 139.
  • 4Corps de gens de lettres, de savants, d'artistes choisis. L'institut de Bologne.

    Institut national des sciences et des arts, titre d'une grande compagnie des principaux savants, littérateurs ou artistes établie par la loi du 3 brumaire an IV (25 octobre 1795), en remplacement des anciennes académies qui avaient été détruites. L'Institut national des sciences et des arts appartient à toute la République, Article 1 du titre IV de la loi de 1795. Cet établissement, nommé par abréviation l'Institut national, comprenait la classe des sciences physiques et mathématiques, celle des sciences morales et politiques, et celle de la littérature et des beaux-arts.

    Institut impérial, c'est l'Institut national des sciences et des arts, sous le premier empire. La classe des sciences morales fut supprimée ; et l'Institut comprit quatre classes, celle des sciences physiques et mathématiques, celle de langue et littérature française (Académie française), celle d'histoire et de littérature ancienne (Académie des inscriptions et belles-lettres), et celle des beaux-arts.

    Institut royal, nom que prit l'Institut au retour des Bourbons. Rien ne fut changé à la constitution du corps, sinon que les Académies furent placées dans l'ordre de leur fondation : 1° l'Académie française, 2e l'Académie des inscriptions et belles-lettres ; 3° l'Académie des sciences ; 4° l'Académie des beaux-arts. Sous le règne de Louis Philippe, la classe des sciences morales fut rétablie, et forma la cinquième classe de l'Institut.

    Institut impérial, c'est le nom que l'Institut des sciences et des arts a repris depuis l'établissement du second empire

    On dit absolument aussi l'Institut, avec un I majuscule.

    Membre de l'Institut. Entrer à l'Institut.

    Lieu où se tiennent les séances de l'Institut. Aller à l'Institut.

  • 5Institut polytechnique, nom donné à des établissements d'instruction en Allemagne qui, étant à la fois des écoles théoriques et des écoles d'application, ont une grande analogie avec notre École centrale des arts et manufactures.

    S. m. plur. Instituts se dit quelquefois pour Institutes.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* INSTITUT, s. m. (Gram.) système de regles auxquelles une société d’hommes consent de s’assujettir : tous les ordres religieux ont leur institut.

Institut de Boulogne, (Hist. mod.) académie établie à Boulogne en Italie en 1712 pour les Sciences & les Arts, par les soins & la libéralité du comte Louis Ferdinand de Marsigli, noble boulonnois, & sous la protection du pape Clément XI. Le premier ayant ramassé un très-grand nombre de raretés, tant naturelles qu’artificielles, offrit ce trésor au sénat de Boulogne qui l’accepta & le plaça dans le palais Celeri, qui fut acheté pour le renfermer ; & afin que, suivant les intentions du comte de Marsigli, ce riche fonds pût être utile à tous ceux qui aiment les Sciences & les Arts, & servir à se perfectionner dans l’étude des uns & des autres, il fut conclu que l’on formeroit une société littéraire qui s’assembleroit à certains jours pour se communiquer ses lumieres ; que chaque faculté auroit dans le palais Celeri sa chambre & ses professeurs particuliers ; que l’on distribueroit dans chaque chambre les capitaux ou assortimens convenables aux Sciences & aux Arts qui y seroient placés, & qu’on y construiroit un observatoire commode avec tous les instrumens nécessaires pour les observations astronomiques. Il fut aussi arrêté que cet institut auroit ses lois propres, émanées de l’autorité du sénat, & qu’à la porte du lieu de ses assemblées, outre les armes du pape Clément XI, on mettroit cette inscription latine : Bononiense Scientiarum & Artium institutum, ad publicum totius orbis usum. Ce projet fut exécute, & le sénat unit à ce nouvel institut l’académie précédemment établie à Boulogne, sous le nom de l’académie des philosophes inquiets, c’est-à-dire destinés à travailler sans relâche à la perfection des Arts & des Sciences. Mais dans cette réunion l’académie quitta son ancien nom pour prendre celui d’académie du nouvel institut des Sciences. Les membres qui la composent sont partagés en quatre classes : la premiere est des ordinaires, c’est-à-dire de ceux qui selon les lois de l’académie, s’exerçent, travaillent, raisonnent dans les conférences, soit publiques, soit particulieres : la seconde classe comprend les honoraires, ou ceux qui sans aucune charge & sans aucun travail, jouissent néanmoins de tous les avantages & de tous les honneurs de la société : la troisieme est des numéraires, destinés à remplacer les ordinaires dans les emplois qui viennent à vaquer : la quatrieme est celle des éleves ou des jeunes gens que les ordinaires ont sous eux pour les former. Les matieres philosophiques qui se traitent dans l’académie sont partagées en six classes ; savoir la Physique, les Mathématiques, la Medecine, l’Anatomie, la Chimie, & l’Histoire naturelle. Il y a pour chacune un professeur & un substitut, outre un président, un bibliothéquaire, & un secrétaire pour tout le corps académique. L’institut & l’académie ont néanmoins chacun leurs lois & leurs réglemens particuliers, & tout-à-fait distincts les uns des autres, mais tendant tous au même but. L’ouverture de l’institut de Boulogne se fit le 13 de Mars 1714 ; la cérémonie en fut magnifique & accompagnée de plusieurs discours très-éloquens sur l’utilité de cet établissement, & sur celle des différentes sciences qu’il se proposoit pour objet. Quelques années après, on jugea à propos d’unir au nouvel institut l’académie clémentine des beaux Arts érigée à Boulogne en 1712, sous le nom & la protection du pape Clément XI, & qui a pour objet la Peinture, la Sculpture, & l’Architecture. Moréri.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « institut »

(XVe siècle) Du latin institutum (« chose instituée »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin institutum (« chose instituée »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. istitut ; espagn. instituto ; ital. istituto ; du latin institutum, chose instituée, de instituere, instituer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « institut »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
institut ɛ̃stity

Citations contenant le mot « institut »

  • Quelques effets secondaires de l'amour humain : l'institut de beauté, le bicarbonate de soude, la famille. De Groucho Marx
  • A la question : faites vous encore confiance aux instituts de sondage ? 64% des Français répondent non. Et 59% répondent oui. De Philippe Geluck / Le Chat à Malibu
  • Sur le toit de cette belle institution se trouve une terrasse qui présente l'un des plus beaux panorama de la capitale. Située au coeur de Paris on y profite notamment d'une vue imprenable sur Notre-Dame. Et bonne nouvelle pour les âmes en recherche d'un lieu festif : le temps d'un été ce rooftop se transforme en club à ciel ouvert. Bienvenue à l'IMA Summer Club. , IMA Summer Club : l'Institut du Monde arabe dévoile son club sur rooftop - Sortiraparis.com
  • À la fin des années 1970, une série de rapports publics se sont inquiétés du monopole administratif dans le domaine de l’expertise économique et sociale. Le rapport de René Lenoir et Baudouin Prot, commandé en 1979 par le président Giscard d’Estaing, a joué un rôle de déclencheur dans la recherche de la démocratisation de l’analyse économique et sociale en France. Ce rapport préconisait la création de plusieurs instituts de conjoncture, indépendants du gouvernement comme cela existait déjà en Allemagne. Force Ouvrière, FO à la présidence de l’IRES, Institut de recherches économiques et sociales. - Force Ouvrière
  • Des policiers ont effectué une perquisition à Hongkong dans les bureaux du Public Opinion Research Institute (PORI), un institut indépendant d’études d’opinion qui aide l’opposition à organiser des primaires en vue des élections législatives de septembre dans le territoire, a annoncé, samedi 11 juillet, le responsable de cet institut. Le Monde.fr, Hongkong : la police perquisitionne un institut de sondage avant la primaire de l’opposition

Images d'illustration du mot « institut »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « institut »

Langue Traduction
Anglais institute
Espagnol instituto
Italien istituto
Allemand institut
Chinois 研究所
Arabe معهد
Portugais instituto
Russe институт
Japonais 研究所
Basque institutua
Corse istitutu
Source : Google Translate API

Synonymes de « institut »

Source : synonymes de institut sur lebonsynonyme.fr
Partager