La langue française

District

Sommaire

  • Définitions du mot district
  • Étymologie de « district »
  • Phonétique de « district »
  • Évolution historique de l’usage du mot « district »
  • Citations contenant le mot « district »
  • Images d'illustration du mot « district »
  • Traductions du mot « district »
  • Synonymes de « district »

Définitions du mot « district »

Trésor de la Langue Française informatisé

DISTRICT, subst. masc.

A.− Vx ou vieilli. Étendue d'une juridiction administrative ou judiciaire. Un juge ne peut juger hors de son district (Ac.1798).
Au fig. Cela n'est pas de mon district. ,,De ma compétence`` (Ac. 1798).
B.− Moderne
1. ADMINISTRATION
a) HIST. (de 1789 à 1795). Subdivision du département correspondant approximativement à l'arrondissement actuel. Chef-lieu de district. Cette colonne était le contingent péniblement obtenu du district de Fougères, et dû par lui dans la levée que le Directoire (...) avait ordonnée (Balzac, Chouans,1829, p. 7):
1. Le reste de la France avait été divisé en districts dont les comités électoraux, ouverts en permanence, étaient des foyers d'agitation : ... Bainville, Histoire de France,t. 2, 1924, p. 49.
b) District (urbain). Établissement public à vocation limitée, regroupant plusieurs communes voisines en vue d'exécuter des réalisations (d'urbanisme et d'équipement) présentant un intérêt commun. Conseil de district; district de Paris (vx). (Quasi-)synon. communauté (urbaine).L'organisme collégial peut avoir (...) un pouvoir de décision (comme les conseils d'administration des districts urbains) (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr.,1967, p. 61).La commission de l'informatique du district (Est Républicain,8 déc. 1977, p. 8).
c) Subdivision territoriale, d'étendue variable suivant les États (Allemagne, États-Unis, Brésil, Suède, etc.). Chef de district; administration du district; population d'un district :
2. Ce territoire comprenait le district de Sarrebruck qui avait été laissé à la France en 1814 et lui avait été ravi en 1815, et le district d'Ottweiler, dont une bonne partie lui appartenait avant 1789. Joffre, Mém.,t. 2, 1931, p. 371.
SYNT. Commandant, conseiller, préfet du, de district; habitants d'un district.
District fédéral. Territoire englobant la capitale et ses environs dans les républiques fédératives d'Amérique. Il y aurait une réponse amusante à faire à ce brave antireligieux mexicain du district fédéral (Larbaud, Journal,1935, p. 349).
2. P. ext.
a) Courant
α) Région ayant une certaine unité topographique ou économique (d'abord dans un contexte anglo-saxon). District montagneux; district industriel, minier. Je viens de rentrer d'Angleterre où j'ai passé six semaines et où j'ai exploré à pied le district des lacs (Nizan, Conspir.,1938, p. 157).
β) Quartier; partie d'une ville ayant une physionomie particulière et une certaine unité. La rue Soufflot brunie d'arrosages, odorante de bitume. Tout ce district appartenait aux étudiants en droit (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 181):
3. J'ai installé mon cabinet dans un bar du quartier des matelots. La clientèle des ports est diverse. Les pauvres ne vont pas dans les districts luxueux, tandis que les gens de qualité finissent toujours par échouer, une fois au moins, (...), dans les endroits mal famés. Camus, La Chute,1956, p. 1545.
γ) Au fig. Domaine.Chaque spécialiste doit continuer librement l'exploration de son district propre (Carrel, L'homme,1935, p. 352).
Littér. Baudelaire (...) avait abouti à ces districts de l'âme où se ramifient les végétations monstrueuses de la pensée (Huysmans, À rebours,1884, p. 189).
b) TECHNOL. et SC.
GÉOGR. Subdivision d'un secteur, correspondant à la topographie ou à la composition physico-chimique des sols (d'apr. Gatin 1924). Les districts continentaux (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 14).District floristique (George1970).
PÉTROL. Zone d'activité d'une société couvrant une région où se déroulent des opérations de recherche ou d'exploration d'un gisement (d'apr. Pétrol. 1964).
Prononc. et Orth. : [distʀikt] ou [distʀik]. Le t final n'est pas prononcé ds les dict. anc. de Fér. 1768 à Littré qui ajoute cependant : ,,Prononciation mal fixée : les uns disent di-stri-kt',, en prononçant toutes les consonnes finales; les autres disent di-strik; d'autres enfin di-stri; nos anciens, qui de districtum avaient fait détroit, avaient évité cette accumulation de consonnes finales toujours peu agréable à notre oreille``. Pour DG [distʀi] est vieilli, et il transcrit [distʀikt] comme la majorité des dict. mod.; cf. Barbeau-Rodhe 1930, Dub. et Lar. Lang. fr. Cependant Pt Rob., Pt Lar. 1968 et Warn. 1968 laissent les 2 possibilités : [-ikt] ou [-ik]. Pour cette hésitation qui concerne également verdict, cf. encore Fouché Prononc. 1959, p. 428 et Nyrop Phonét. 1951, § 193 alors que ds Mart. Comment Prononc. 1913, p. 217 on n'admet que [distʀikt], [vε ʀdikt] comme abject [abʒ εkt] (cf. ce mot). Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. [1421 d'apr. Bl.-W.1-5] 1480 « juridiction » (Ordonnance XVIII, 585 ds Bartzsch, p. 48) − 1798 (Ac.); répertorié par les dict. comme terme de pratique anc.; av. 1696 fig. ne pas être du district de (Sévigné ds Guérin 1892); 2. 1611 « étendue territoriale limitée » (Cotgr.); à nouv. 1780 (Raynal, Hist. phil., III, 27 ds Littré); 1789 « subdivision du département en France » (Décret du 12 nov. ds Moniteur, II, 182b ds Ranft, p. 81). Empr. au b. lat.districtus « territoire » dér. du supin districtum de distringere; a éliminé la forme pop. destroit au sens de « district, étendue d'une juridiction » 1235 ds Gdf. (détroit*). Fréq. abs. littér. : 280. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 513, b) 500; xxes. : a) 473, b) 199.
DÉR.
Districal, ale, aux, adj.Qui appartient au district urbain (cf. supra B 1 b). Cette réunion avait pour but de sensibiliser les élus et fonctionnaires districaux et communaux aux buts et moyens de l'informatique (Est Républicain,8 déc. 1977, p. 8).L'épuration des eaux districales (Est Républicain,8 déc. 1977p. 13). 1reattest. 1823 (Meillan, Mémoires, p. 125 ds Brunot t. 9, p. 1018); de district(t) terme admin., suff. -al*.
BBG. − Arickx (I.). Les Orthoépistes sur la sellette Trav. Ling. Gand. 1972, no3, p. 126. − Darm. 1877, p. 179.

Wiktionnaire

Nom commun

district \dis.tʁikt\ masculin

  1. (France) (Histoire) Étendue de juridiction, sous l’Ancien Régime.
    • Un juge ne peut juger hors de son district.
  2. (France) (Histoire) Ancienne division principale d’un département, aujourd’hui arrondissement.
    • La commune d’Épineau-les-Voves, sur le territoire de laquelle sont bâties deux églises, demande que les matériaux de celle que le district de Joigny vient de mettre en vente au profit de la Nation soient employés aux réparations de l'autre; […]. — (Documents sur la révolution française: Résumé des délibérations du directoire du département du 4 juillet 1792 au 9 juillet 1793, Impr. A. Gallot, 1903, page 165)
    • Situé au confluent de la Bresle et de la Méline, Guémicourt comme Beaucamps-le-Jeune était en Normandie et fut rattaché au district d'Amiens en 1790. — (Josiane Sartre, Châteaux "brique et pierre" en Picardie: Quatre siècles d'architecture, Nouvelles Éditions Latines, 2012, page 117)
  3. (Suisse) Division administrative de certains cantons suisses.
  4. (Plus généralement) (Toponymie) Division territoriale de moyenne étendue.
    • (Par analogie) Les petits districts très différents qui se trouvent soudés artificiellement dans le Tarn-et-Garonne retrouveront leur vitalité quand, échappés à un compartimentage mal conçu, ils seront de nouveau mêlés aux vastes divisions provinciales commandées par la nature des choses. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • En revanche, il se jeta avec fureur sur d’autres documents que l’on lui présenta et se mit à griffonner avec une ardeur qui aurait fait honneur à M. Dumont lui-même, entassant allégués sur allégués, ajoutant les dits aux susdits, mettant la cité dans le comté, le comté dans le district et le district dans la province ; enfin n’omettant rien de tout ce qui pouvait rendre son style parfaitement barbare et inintelligible, et par là même parfaitement légal et irréprochable. — (Pierre-Joseph-Olivier Chauveau, Charles Guérin, G.H. Cherrier, éditeur, Montréal, 1853, I, 5, p. 74)

Nom commun

district \ˈdɪst.rɪkt\

  1. (Toponymie) District, région.
  2. (Administration) Arrondissement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISTRICT. n. m.
Dans l'ancienne France, Étendue de juridiction. Un juge ne peut juger hors de son district. Il s'est dit aussi de Chacune des divisions principales d'un département. Chef-lieu de district. On dit aujourd'hui ARRONDISSEMENT. Il se dit quelquefois, d'une manière plus générale, pour Toute division territoriale de médiocre étendue.

Littré (1872-1877)

DISTRICT (di-strik' ; prononciation mal fixée : les uns disent di-strikt', en prononçant toutes les consonnes finales ; les autres disent di-strik ; d'autres enfin di-stri ; nos anciens, qui de districtum avaient fait détroit, avaient évité cette accumulation de consonnes finales toujours peu agréable à notre oreille) s. m.
  • 1 Terme de pratique ancienne. Étendue d'une juridiction. Un juge ne peut juger hors de son district.

    Fig. Cela n'est pas de mon district, cela n'est pas de ma compétence.

  • 2Subdivision de département établie par la loi du 22 décembre 1789. Les districts étaient moins étendus que les arrondissements actuels. Le directoire du district.

    Par extension, un territoire quelconque d'une étendue limitée. Un petit district, qui y avait conservé son indépendance, la conserve encore ; ce canton fortuné…, Raynal, Hist. phil. III, 27.

  • 3 Par analogie, compartiment. Les différents districts de la nature. M. Polier était profondément versé dans toutes les sciences qui étaient proprement l'objet de sa vocation et dont le district est si étendu ; il n'y en avait aucune sur laquelle il ne fût instruit, Tissot, Santé des gens de lettres, p. 76, édit. Techener.

    Département, charge. Le poste n'était pas mauvais, parce qu'ayant le district des pansements et des drogues, je vendais souvent aux hommes de bonnes médecines de cheval, Beaumarchais, Barb. de Sév. I, 2.

HISTORIQUE

XIIIe s. Bours et chastiaux et viles, fermetés et destrois, Berte, LXI.

XVIe s. Ils se disoient des environs du distric de Gibraltar, Carloix, V, 21.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DISTRICT, s. m. (Jurisprud.) signifie ordinairement territoire, ressort, étendue d’une jurisdiction. On entend aussi quelquefois par-là l’étendue du pouvoir d’un officier public. (A)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « district »

Du latin districtus, participe passé de distringere (« écarter, maintenir étendu »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français district.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. DÉTROIT.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « district »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
district distrikt

Évolution historique de l’usage du mot « district »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « district »

  • Voici les projets de groupes constitués par le district de football du Morbihan en vue du championnat 2020/2021: Sport - Les Infos du Pays Gallo, Football. District: les groupes de la saison prochaine - Sport - Les Infos du Pays Gallo
  • Les deux équipes étaient au moment de l’arrêt des championnats à égalité à la deuxième place de la poule B de D2, derrière Lury-Méreau, avec le même quotient. Le district avait tranché en faveur de l’Avenir la Septaine à la différence de buts particulière (l’Avenir s’était imposé 2-1 à Soye en octobre). « C’était une décision juridiquement compliquée et antisportive étant donné que le match retour n’avait pas été joué, dit Patrick Bianchetta. En appel, la Ligue a appliqué point par point les consignes de la Fédération, et valide notre montée sur le troisième critère, le ratio points par match, et le fait que nous avons joué un match de plus à l’extérieur que l’Avenir. » www.leberry.fr, La Ligue du Centre déjuge le district du Cher et valide la montée en D1 du SC Châteauneuf - Bourges (18000)
  • Un enseignant de South Bay accusé de tousser sur un garçon d’un an dans un yogourt de San Jose n’est plus employé, a confirmé le district scolaire. Breakingnews.fr, Les responsables du district réagissent après que l’enseignant aurait toussé un bébé à San Jose Yogurtland

Images d'illustration du mot « district »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « district »

Langue Traduction
Anglais district
Espagnol distrito
Italien quartiere
Allemand kreis
Chinois
Arabe منطقة
Portugais distrito
Russe район
Japonais 地区
Basque auzoan
Corse distrittu
Source : Google Translate API

Synonymes de « district »

Source : synonymes de district sur lebonsynonyme.fr
Partager