La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « portefeuille »

Portefeuille

Variantes Singulier Pluriel
Masculin portefeuille portefeuilles

Définitions de « portefeuille »

Trésor de la Langue Française informatisé

PORTEFEUILLE, subst. masc.

A.− Étui, de dimensions variables, formé essentiellement de deux parties qui se replient l'une sur l'autre. Portefeuille de/en basane, en cuir, en maroquin.
1. Cet étui, de grandes dimensions
a) servant à des usages divers. La nacelle [du ballon] (...) doit présenter une capacité suffisante pour contenir (...) des soutes pour les sacs de lest, (...) les portefeuilles pour les papiers et les cartes (Marchis, Nav. aér.,1904, p. 408).Il porte un chapeau haut de forme et un portefeuille à chaîne de cuivre, comme les messieurs qui viennent présenter les traites (Duhamel, Notaire Havre,1933, p. 149).
servant de serviette, de cartable (vieilli). Nos portefeuilles sous le bras, nous suivions ensemble, selon la coutume, la rue du Cherche-Midi et la rue des Saints-Pères (A. France, Vie fleur,1922, p. 388).
servant aux peintres et aux collectionneurs pour conserver des dessins et gravures, ou aux écrivains et aux musiciens pour conserver des manuscrits. Les portefeuilles de cartes géographiques provenant des collections de Saint-Victor, de Saint-Germain et d'autres sources anciennes, renferment environ vingt-cinq mille pièces (Jomard, Consid. sur coll. cartes géogr.,1831, p. 48).Il me demande si je l'aime, et avec son cœur il m'ouvre bientôt son tiroir, son portefeuille. Il me lit son poëme, il le lit à plusieurs autres (Sainte-Beuve, Pensées,1868, p. 59):
1. ... le regardant aller et venir dans l'atelier, avec son vieux vêtement de travail, mal peigné, pas rasé, et son gros mouchoir rouge au cou. Il allait et venait, sans raison, passant de sa toile à son portefeuille... Ramuz, A. Pache,1911, p. 193.
P. méton. Collection de dessins. Le comte de Barck, dont toute la fortune consistait en un portefeuille de merveilleux dessins anciens, qui lui appartenaient on ne sait comment (Goncourt, Journal,1869, p. 525).P. anal. Il avait amassé tout un portefeuille débordant d'idées et de plans (Zola, Argent,1891, p. 59).
(Avoir, conserver, garder) en portefeuille. Par devers soi, en réserve. Comment! tu as fini Saint Antoine! Eh bien, faut-il s'occuper de l'éditeur, puisque tu ne t'en occupes pas? Tu ne peux pas garder cela en portefeuille? (Sand, Corresp.,6, 1872, p. 259).Il ne me laisse pas même le temps de me récuser et de lui faire observer quelle est son audace de réclamer à l'indigne, quarante vers, − lorsqu'il a en portefeuille le Stigmate superbe et achevé, de la longueur désirable!! (Valéry, Corresp.[avec Gide], 1891, p. 48).P. anal. Tu es amoureux (...) Je ne t'en veux pas... C'est de ton âge. La nature t'a donné un cœur, ce n'est pas pour le garder en portefeuille (Labiche, Prem. pas,1862, 5, p. 253).
servant aux ministres pour ranger et transporter des documents officiels. Un valet de pied, les bras croisés, qui tenait sur ses genoux le cartable du collégien, un vrai portefeuille de ministre en chagrin marron (Zola, Curée,1872, p. 409).V. indien ex. 5.
P. méton. Fonction de ministre, ministère. Portefeuille des affaires étrangères, de la guerre; portefeuille de sous-secrétaire d'État; accepter, conserver, obtenir un portefeuille. Il y a chez lui suffisance bien rare, et même effronterie, à se présenter ici. Il y paraissait avant d'arriver au ministère; mais le portefeuille change tout, noie tous les intérêts d'un homme (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 384).En 1839, Blanqui et Barbès, agissant de concert, et comptant sur l'adhésion du peuple, entreprennent, par un hardi coup de main, de mettre un terme au scandale de la guerre des portefeuilles, qui, dès la première année du règne, affligeait, déshonorait le pays (Proudhon, Confess. révol.,1849, p. 146).Malgré son absence de liens avec le domaine politique proprement dit, le tourisme pourrait faire l'objet d'un portefeuille ministériel, au même titre que la santé publique ou les postes et télécommunications (Jocard, Tour. et action État,1966, p. 30).Remettre, rendre son portefeuille. Démissionner de ses fonctions de ministre. S'il était vraiment patriote, sentant son incapacité, il aurait remis son portefeuille le premier jour de son avènement au ministère, ou plutôt il ne l'eût point accepté (Marat, Pamphlets,Aux bons Fr., 1792, p. 322).Le 14 mars 1917, excédé des luttes journalières auxquelles la politique le condamnait, il [Lyautey] rendit son portefeuille (Joffre, Mém.,t. 2, 1931, p. 442).
Ministre* sans portefeuille.
b) P. méton.
α) BOURSE, FIN. Ensemble des valeurs mobilières détenues par une personne physique ou morale. Gérer un portefeuille. La banque cessa de prendre des effets à l'escompte, en même temps qu'elle encaissa ceux de son portefeuille dont l'échéance arrivait journellement (Say, Écon. pol.,1832, p. 274):
2. ... il n'hésita pas à féliciter mon père de la « composition » de son portefeuille « d'un goût très sûr, très délicat, très fin ». On aurait dit qu'il attribuait aux relations des valeurs de Bourse entre elles, et même aux valeurs de Bourse en elles-mêmes, quelque chose comme un mérite esthétique. Proust, J. filles en fleurs,1918, p. 454.
Avoir, prendre en portefeuille. Ils ont en portefeuille des actions des chemins de fer, des actions des mines, des actions des aciéries et des tissages (Jaurès, Ét. soc.,1901, p. 269).La Banque de Londres, comme les financiers du continent, se pliait dans une certaine mesure aux besoins du trésor public, prenant en portefeuille des Exchequer Bills et les bons de caisse des ministres (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 34).
Portefeuille commercial. ,,Ensemble des effets de commerce escomptés par une banque`` (Phél. 1975). La contrepartie principale de la circulation fiduciaire, c'est-à-dire le portefeuille commercial, étant bloquée, la banque se trouve dans l'impossibilité de freiner les demandes de remboursement de billets (Baudhuin, Crédit et banque,1945, p. 43).
Portefeuille-titres. Synon. de portefeuille.Il en va de même pour le portefeuille-titres, généralement inventorié à sa valeur nominale ou d'acquisition, ou même au-dessous (Baudhuin, Crédit et banque,1945p. 164).
Portefeuille-effets. ,,Ensemble des effets de commerce détenus par une société; ensemble des effets de commerce et des effets financiers détenus par une banque ou un établissement financier`` (Gestion fin. 1982). Dans certains pays, les banques comprennent dans leur portefeuille-effets les bons du trésor ou autres valeurs d'État à court terme, pouvant être réescomptés par l'institut d'émission (Baudhuin, Crédit et banque,1945p. 171).
Société à/de portefeuille. ,,Société dont l'objet est l'acquisition et la gestion d'un portefeuille`` (Combe-Cusset 1974). Ainsi définies, les banques d'affaires semblent s'identifier avec les sociétés à portefeuille en général, et en particulier avec les holdings (Baudhuin, Crédit et banque,1945p. 187).
β) ASSUR. ,,Ensemble des contrats qu'un agent d'assurances a fait souscrire et dont il continue à percevoir les primes pour le compte de la compagnie, en prélevant sa commission d'encaissement`` (cida 1973). P. méton. Augustin revint, un jour, du lycée avec Appiat, externe maintenant, son père ayant transporté au chef-lieu son portefeuille d'assurances et agence d'affaires (Malègue, Augustin,t. 1, 1933, p. 117).
γ) Répertoire des clients et des produits qu'on peut leur proposer. Après une période de formation à nos produits et à nos techniques de vente leur rôle sera : De développer et de gérer un portefeuille clients (Le Point,27 févr. 1978, p. 96, col. 2).
2. Cet étui, de petites dimensions, muni de compartiments, que l'on porte sur soi et dans lequel on range des papiers, des cartes, des billets de banque. Portefeuille en crocodile, en matière plastique. Le portefeuille, dans lequel se trouvait la lettre de crédit de cinq millions cinquante mille francs, était bien dans la poche de sa redingote (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 737).Pinette se redressa, fouilla dans la poche de sa veste et sortit une photo de son portefeuille (Sartre, Mort ds âme,1949, p. 77):
3. Sept ans après avoir acquis notre fonds, vous ne le croiriez pas, docteur, je mettais encore mes billets dans une vessie de porc : la vieille m'a payé mon premier portefeuille en 1895. Un portefeuille tout plein, tout rond, plein à faire péter la couture, voilà qui vous chauffe le cœur d'un homme. Bernanos, M. Ouine,1943, p. 1398.
Avoir le portefeuille bien garni. Avoir beaucoup d'argent. Cette idée le tourmenta pendant quelque temps et lui gâcha son plaisir, d'aller faire un petit voyage avec le portefeuille bien garni (Queneau, Pierrot,1942, p. 122).
Faire appel au portefeuille de qqn. Demander de l'argent à quelqu'un. V. chéquier dér. s.v. chèque ex.
Mettre la main au portefeuille. Se préparer à payer, dépenser de l'argent. M. Rezeau met la main au portefeuille, entre avec nous aux Dames de France, rue d'Alsace (comme ces noms flattent l'oreille!). On achète en courant une cravate bleue et une paire de souliers jaunes (H. Bazin, Vipère,1948, p. 142).
B.− P. compar. ou p. anal.
1. Mettre/faire un lit* en portefeuille.
2.
a) Pop. Lit. Je proposai alors à la société de se mettre dans le porte-feuille; chacun fut de mon avis, nous nous couchâmes (Vidocq, Mém.,t. 2, 1828-29, p. 108).Il arrivait un moment où le papillonnement de toutes ces histoires me donnait envie de dormir, et je montais à ma chambre me mettre dans mon portefeuille comme disait mon père. Dès que je tombe dans le lit, je dors (Giono, Chron.,Noé, 1947, p. 52).
b) COUT., empl. en appos. avec valeur d'adj. (Vêtement féminin, se fermant sur le devant, ou pli) dont les extrémités se superposent. Ensemble de crêpe mat composé d'une robe portefeuille longue et d'une veste (Jardin des modes,janv. 1951, p. 28).La jupe évasée idéale, portefeuille, droit fil dans le dos et en biais devant (Elle,19 nov. 1951, p. 29).
REM.
Portefeuilliste, subst.,fin. Employé(e) de banque qui s'occupe de la gestion du portefeuille des clients. Impte Sté rech. pr postes stab. : (...) portefeuilliste, réf. bancaire (Le Monde,10 mai 1963, p. 18, col. 7).
Prononc. et Orth. : [pɔ ʀtəfœj]. Ac. 1694; portefeuille; 1718-1762 : porte-feuille; dep. 1798 : portefeuille. V. porte-. Étymol. et Hist. I. 1. a) 1544 « cartonnage plié en deux, recouvert de peau ou d'étoffe, formant des poches pour serrer des papiers » Boetes de carton, toutes sortes de portefeuilles (Statuts des papetiers, Corporation de Rouen, 706, Ouin-Lacroix ds Delb. Notes mss); b) av. 1778 « œuvres qu'un écrivain n'a pas encore achevées ou publiées » (Volt., Dial., 4 ds Littré); c) 1796 « grand carton à dessin utilisé par les peintres, les dessinateurs » (Dusaulx, Voy. Barège, t. 1, p. 333); cf. 1797 le porte feuille de ce peintre (Voy. La Pérouse, t. 4, p. 166); d) 1885 « cartable d'écolier » (A. France ds Lar. Lang. fr.); 2. 1824 « étui de cuir où l'on range les billets de banque, les papiers d'identité » (Balzac, Annette, t. 1, p. 111); 3. 1828-29 pop. « lit » (Vidocq, loc. cit.). II. 1. Av. 1755 « ensemble des effets de commerce et des valeurs mobilières détenues par un particulier ou une société » (St-Sim., 226, 32 ds Littré); 2. 1741 « département ministériel » (Argenson, Journ., III, p. 362 ds Brunot t. 6, p. 441, note 4); cf. 1749 le portefeuille des fermes générales (Id., ibid., VI, 81, ibid.); en partic. 1835 ministre sans portefeuille (Ac.). Comp. de l'élém. de compos. porte-* et de feuille*. Fréq. abs. littér. : 999. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 445, b) 2 079; xxes. : a) 1 187, b) 1 186. Bbg. Bierbach 1982, p. 328. − Darm. 1877, p. 161. − Dub. Pol. 1962, pp. 381-382. − Gall. 1955, p. 330.

Wiktionnaire

Nom commun - français

portefeuille \pɔʁ.tə.fœj\ masculin

  1. Enveloppe, étui de carton, d’étoffe, de cuir, servant à renfermer des papiers, des dessins, etc.
    • En parlant, il poussa avec colère la vaste table qui remplissait presque la chambre, et que surchargeaient des papiers et des portefeuilles sans nombre. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, chapitre XXIV, 1826)
    • Il plaça dans un portefeuille les parchemins qu'il avait mis de côté et le glissa sous son pourpoint. — (Michel Zévaco, Le Capitan, 1906, Arthème Fayard, collection « Le Livre populaire » no 31, 1907)
    • Puis, avec un gros soupir, il replia les originaux, les serra dans la poche de côté de son veston et, très soigneusement, les remplaça dans le portefeuille par les copies qu’il avait faites. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 152 de l’édition de 1921)
    • Il prit le portefeuille à serrure et l’ouvrit avec une petite clef qu’il gardait toujours sur lui. Là dormaient quelques feuilles noircies. — (Pierre Drieu La Rochelle, Le Feu follet (1931))
    • Je me baissai pour ramasser le portefeuille et les cartes de visite qui s’étaient envolées dans le ruisseau. — (Henry Miller, L’ancien combattant alcoolique au crâne en planche à lessive, dans Max et les Phagocytes, traduction par Jean-Claude Lefaure, éditions du Chêne, 1947)
    1. (Par métonymie) Collection de dessins ou d’estampes.
      • Le portefeuille d’un peintre.
      • Le portefeuille d’un amateur.
  2. Cartable ou serviette de cuir, munie de poches et de compartiments, qui sert à renfermer et à porter des dossiers, des livres, etc.
    • Demain, par exemple, il tiendra dans son bras un portefeuille de maroquin rouge. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
    1. (Par métonymie) (Administration) Fonction de ministre, ministère.
      • Les ministères s’organisèrent : à Lamartine, le portefeuille des affaires étrangères ; à M. Carnot, l’instruction publique. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
      • Le portefeuille qui échut à mon père dans ces diverses combinaisons fut celui des Travaux Publics pour lequel il était entièrement qualifié. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
      • […] le premier pour François de Rugy, le nouveau ministre de la transition écologique et solidaire, qui se tenait à la droite du chef du gouvernement Edouard Philippe, mais aussi pour Roxana Maracineanu, la nouvelle titulaire du portefeuille des sports, placée entre Christophe Castaner et Stéphane Travert, deux des fidèles grognards de la Macronie. — (Cédric Pietralunga, Face à son impopularité croissante, Macron veut « tenir », Le Monde. Mis en ligne le 6 septembre 2018)
    2. (Finance) Ensemble des valeurs mobilières que l’on possède, par opposition aux biens-fonds.
      • Un portefeuille en actions, en bons du Trésor.
      • Gérer son portefeuille, acheter ou vendre des valeurs en bourse.
      • Le portefeuille d’une banque, d’une société.
  3. Pochette, petit étui plat, le plus souvent de cuir, qui peut tenir dans la poche d’un vêtement, et dans lesquels on met des billets de banque, des pièces d’identité, etc. Certains modèles peuvent contenir de la monnaie (pièces), et assurer ainsi la fonction de portemonnaie (qui est aussi un objet distinct).
    • Tout se passe rapidement, les Allemands fouillent le véhicule, ainsi que les deux officiers et découvrent alors, dans le portefeuille du capitaine Mulsant, une notice explicative sur le fonctionnement de la mitraillette « Sten ». — (Roger Colson, Le réseau "Jean-Marie" au combat, France-Empire, 1984, page 89)
    • (Figuré) Avoir le portefeuille bien garni, être riche.
    • (Figuré) Mettre la main au portefeuille, se préparer à payer, dépenser de l'argent.
  4. (Par métonymie) Budget.
    • Si les pertes alimentaires affectent directement au portefeuille les différents acteurs de la chaîne alimentaire, le gaspillage alimentaire, lui, concerne surtout les pays développés et les consommateurs. — (Mathilde Gérard, Pertes et gaspillage alimentaires : 14 % de la nourriture est perdue avant d’atteindre les étals, Le Monde. Mis en ligne le 14 octobre 2019)
  5. (Cartographie) (Carte marine) Collection de cartes marines constituant un ensemble complet relativement à un critère déterminé[2].
  6. (Habillement) Utilisé en apposition pour désigner un vêtement fermé sur le devant par superposition des pans droit et gauche.
    • La jupe portefeuille n’a pas son pareil pour mettre en valeur votre silhouette. Sa taille haute marque parfaitement votre taille et sa légère fente qui laisse deviner vos jambes vous assure une allure ultra glamour. — (Marine Jacquet, Comment porter la jupe portefeuille en hiver ?, voici.fr, 28 novembre 2019)
    • La robe portefeuille est avant tout pratique (facile à enfiler, taille ajustable), mais elle est surtout extrêmement féminine. — (Marion Malabre, Les plus belles robes portefeuille de l'été 2020, voici.fr, 15 juin 2020)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

PORTEFEUILLE (por-to-feu-ll', ll mouillées) s. m.
  • 1Carton plié en deux et couvert de peau ou de quelque étoffe, où l'on met des papiers, des dessins, etc. Le portefeuille d'un avocat, d'un ministre
  • 2Particulièrement, livret couvert de peau ou de maroquin que l'on porte dans la poche, où l'on met des papiers, des lettres, des cartes, et ou l'on inscrit des notes courantes.
  • 3 Fig. Portefeuille, les fonctions de ministre. Le portefeuille des affaires étrangères.

    Ministre à portefeuille, celui qui a un département. Ministre sans portefeuille, celui qui n'a pas de département.

  • 4Les compositions achevées ou inachevées qu'un auteur a par devers lui. Il y avait bien d'autres idées dans les papiers du philosophe ; le ministre les goûta ; il s'en procura une copie, et c'est le premier portefeuille d'un philosophe qu'on ait vu dans le portefeuille d'un ministre, Voltaire, Dial. 4. Impitoyablement on biffe, on met en cendre Un portefeuille entier de chansons et d'écrits…, Médisants mais divins ; c'était de tout Paris Une histoire charmante, Lanoue, Coquette corr. v, 1.

    Avoir en portefeuille, avoir en manuscrit

  • 5Collections de dessins ou d'estampes renfermées dans un ou plusieurs portefeuilles. Le portefeuille d'un peintre.
  • 6Effets publics ou de commerce. par opposition aux biens-fonds. Le portefeuille de la banque. M. le Duc a laissé 2 400 000 livres de rente, sans le portefeuille qui est demeuré ignoré, Saint-Simon, 226, 32. Nous avons des financiers qui sont si fiers de leur crédit, de leurs richesses, qu'ils se regardent comme les premiers hommes de l'État et croient que tout doit céder à l'influence de leurs portefeuilles, Picard Et Mazères, Trois quartiers, II, 4.
  • 7 Populairement. Le lit. …il est sept heures, vous devriez vous aller serrer dans votre portefeuille, Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, Paris, Charpentier, 1841. ID-12, p. 178.

    Au plur. Des portefeuilles.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « portefeuille »

Porter, feuille.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1544) Dérivé de feuille, avec le préfixe porte-, avec univerbation.
Écriture soudée portefeuille depuis 1835 (Dictionnaire de l’Académie française) qui a succédé à l’écriture avec trait d’union porte-feuille (Dictionnaire de l’Académie française, 1718) et l’écriture sans trait d’union porte feuille[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « portefeuille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
portefeuille pɔrtœfœj

Fréquence d'apparition du mot « portefeuille » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « portefeuille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « portefeuille »

  • Les hommes à femmes se divisent en deux catégories : les portefeuilles et les portefaix !
    Rip
  • Le propre de la nouvelle cuisine est de vider le portefeuille sans remplir l’estomac.
    Philippe Bouvard
  • Le scepticisme commence quand, assis dans une église entre un flic et une bonne soeur, vous constatez que votre portefeuille a disparu.
    Colin Bowles
  • Les femmes aiment surtout chez les hommes les caractères sexuels secondaires : la voiture, le portefeuille, la villa...
    Anonyme
  • Les cimetières sont des portefeuilles où toutes les valeurs humaines en s'y plaçant se réduisent à zéro.
    Xavier Forneret
  • La différence entre un célibataire et un père de famille nombreuse, c’est que celui-ci range dans son portefeuille les photos de ses enfants à l’endroit où l’autre place son argent.
    Anonyme
  • Malgré les progrès réalisés en gynécologie, on n’a pas encore trouvé les moyens de l’accouchement sans douleur du portefeuille.
    Pierre Dac
  • Le Français a le coeur à gauche, mais le portefeuille à droite.
    Anatole de Monzie
  • Il est plus facile de trouver un portefeuille sans ministre qu'un ministre sans portefeuille.
    Pierre Dac — Y'a du mou dans la corde à noeuds !
  • Deux ressortissants roumains ont été interpellés, au cours du week-end, après avoir été reconnus par un homme les accusant de lui avoir subtilisé son portefeuille.
    Le Telegramme — Deux pickpockets interpellés pour un vol de portefeuille - Quimper - Le Télégramme
Voir toutes les citations du mot « portefeuille » →

Traductions du mot « portefeuille »

Langue Traduction
Anglais wallet
Espagnol billetera
Italien portafoglio
Allemand brieftasche
Chinois 钱包
Arabe محفظة نقود
Portugais carteira
Russe бумажник
Japonais 財布
Basque zorro
Corse billetera
Source : Google Translate API

Synonymes de « portefeuille »

Source : synonymes de portefeuille sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot portefeuille au Scrabble ?

Nombre de points du mot portefeuille au scrabble : 17 points

Portefeuille

Retour au sommaire ➦