La langue française

Déguenillé

Sommaire

  • Définitions du mot déguenillé
  • Étymologie de « déguenillé »
  • Phonétique de « déguenillé »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déguenillé »
  • Citations contenant le mot « déguenillé »
  • Images d'illustration du mot « déguenillé »
  • Traductions du mot « déguenillé »
  • Synonymes de « déguenillé »
  • Antonymes de « déguenillé »

Définitions du mot déguenillé

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉGUENILLÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de dégueniller*.
II.− Adjectif
A.− [En parlant d'une pers.] Qui est vêtu de guenilles. Je les avais vus [les soldats turcs] déguenillés, loqueteux (Farrère, Homme qui assass.,1907, p. 70).
P. anal. Les statues sous les arbres, nues et blanches, avaient des robes d'ombre trouées de lumières; ces déesses étaient toutes déguenillées de soleil; il leur pendait des rayons de tous les côtés (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 466).
Emploi subst. Un groupe de déguenillés (Chateaubr., Mém.,t. 1, 1848, p. 219).
B.− P. méton. [En parlant d'un vêt.] Qui tombe en guenille. Quasi-synon. déchiré.Un homme, enveloppé d'un manteau déguenillé (Hugo, Ruy Blas,1838, IV, 1, p. 414).
Prononc. et Orth. : [degənije]. On peut entendre [degnije]. Cf. Fél. 1851, Passy 1914, Lar. Lang. fr. Cf. aussi, à titre de var., Barbeau-Rodhe 1930 (1revar.) et Warn. 1968 (pour le lang. cour.). Autre prononc. cour. [dεgnije]. Cf. Pt Rob. et Warn. 1968 (lang. cour.). Fréq. abs. littér. : 119.

Wiktionnaire

Adjectif

déguenillé \dɛɡ.ni.je\

  1. Qui est vêtu de guenilles.
    • L'aspect misérable des maisons de l'île, les soldats turcs déguenillés, quelques canons rongés de rouille, couchés sur des affûts en ruine, et l'aridité des grèves offraient un triste spectacle. — (Arnauld d'Abbadie, Douze ans de séjour dans la Haute-Éthiopie, 1868)
    • Ce grand sapin étendu sur la pente, ces coups de tonnerre, ces petits coureurs de forêts déguenillés et charmants, on aurait dit un conte du chanoine Schmidt… — (Alphonse Daudet, Alsace ! Alsace !, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 110.)
    • La toute petite fille était une gaminette de trois ou quatre ans à peine, très crasseuse et très déguenillée, aussi large que haute, et fagotée on ne sait comment, à la je m'en moque. — (Le Journal de Françoise, 1904, vol.3-4, page 651)
    • D'un étage à l'autre, c'était un remue-ménage incessant de paras, qui montaient et descendaient, chassant devant eux des Musulmans, prisonniers déguenillés, barbus de plusieurs jours, […]. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
  2. Qui est en forme de guenille.
    • Ce qui achève le cauchemar, c'est le lugubre postillon en vieille cape déguenillée qui sautille éternellement dans la clarté jaunâtre. — (Hippolyte Taine, Voyage en Italie, vol.2, 1866)

Nom commun

déguenillé \dɛɡ.ni.je\ masculin (pour une femme on dit : déguenillée)

  1. Personne qui est vêtue de guenilles.
    • […] et commence la cueillette du butin. N'ayant plus ni chaussettes, ni bottines, ni sac, les déguenillés remontent tranquillement leur garde-robe. — (Marguerite Baulu, La Bataille de l'Yser, Paris, Perrin & Cie, 1918, p.359)

Forme de verbe

déguenillé \de.ɡə.ni.je\

  1. Participe passé masculin singulier du verbe dégueniller.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉGUENILLÉ, ÉE. adj.
Qui est vêtu de guenilles. Un malheureux déguenillé. Cette pauvresse est toute déguenillée.

Littré (1872-1877)

DÉGUENILLÉ (dé-ghe-ni-llé, llée, ll mouillées, et non dé-ghe-ni-yé) part. passé.
  • Qui a des vêtements en guenilles. Les rois d'Espagne n'avaient jamais eu de gardes que quelques méchants lanciers déguenillés qui ne les suivaient pas, Saint-Simon, 126, 140. Quelle comparaison de ta vie molle, rampante, effeminée, et de la vie libre et ferme du cynique déguenillé ! Diderot, Regrets sur ma robe de chambre.

    Substantivement. Une troupe de déguenillés.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déguenillé »

 Dérivé de guenille avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « déguenillé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déguenillé degenile

Évolution historique de l’usage du mot « déguenillé »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déguenillé »

  • Le temps (la jeunesse), l’espace (le village et la ville), tous contribuent au picaresque. La jeunesse le rend incapable d’agir de façon indépendante, il est pauvre d’idées. Au village, la famille n’a pas les moyens de vivre, il est déguenillé et affamé. Il se déplace en ville pour chercher de quoi vivre. Conséquemment, ses yeux s’ouvrent à la réalité cruelle du monde. Il part enfin en Europe. Le chemin d’Europe s’accomplit. Barnabas est un picaro. , Le picaresque au travers du roman africain : « Chemin d’Europe » par Ferdinand Oyono (1960). - La Revue des Ressources
  • Elle, elle déchire, rafistole, embobine et rembobine, détaille et scrute. Des personnages se forment et exécutent leur partition, leur machinerie lyrique. Lui, l’autre déguenillé, maîtrise l’art de la maladresse. Une tête de clown post-moderne au visage lassé. Des chapeaux qui s’empilent, s’accrochent, s’envolent et s’emboîtent. Dans ses mains, un ballet effréné s’anime, à la fois poétique et mécanique. Dans ce chapiteau trop petit, ces deux-là nous accueillent dans leur univers forain et suranné. Entourés d’une clique de personnages fictifs : funambule, homme-orchestre, acrobate, ils s’acharnent à donner l’illusion d’un spectacle de cirque, tant dans son imaginaire que dans son émotion, avec la gestuelle et la sensibilité du cinéma muet. Un vrai cirque, aux proportions réduites… Unidivers, Bêtes de foire – Cirque – Théâtre d’objets Caulnes samedi 4 avril 2020
  • En septembre, Ghaya Maiga, une fille mineure de 14 ans que ses maîtres exploitaient et frappaient, leur sera finalement livrée, selon l’injonction du juge d’instruction, malgré l’opposition théâtrale du procureur de la république. Ils s’empressèrent de la conduire, dans leur village, à plus de 1200 kilomètres et postèrent des images et messages de victoire, sur les réseaux sociaux ; en février 2020, déguenillé, déscolarisé et sans état civil, le garçonnet Beibbeu a fui l’enfer de la servitude congénitale. Au lieu de recevoir le secours de la loi, sera emprisonné et intimidé par les juges et gendarmes supposés le défendre. Il finira par retirer sa plaine et la demande de protection. senalioune.com, Allocution du lauréat de la cession 2020, Biram Dah Abeid,
  • Les archives des justices seigneuriales nous ont conservé le reflet des querelles de vignerons, le détail de leurs parcelles, et de leurs biens, leurs signatures, appliquées ou malhabiles, parfois curieusement chiffrées ou remplacées par le dessin de leurs outils. Ils formèrent de véritables dynasties, les Mullot, les Salmon, les Régnier, les Rémond, les Fournier et les Thiot […] La plupart d'entre eux avaient hérité de leurs ancêtres des sobriquets souvent irrévérencieux, qui finirent par forcer la gravité des greffiers de seigneurie ; Rondin, Multier, Coquard et Cornard figurent parmi les plus innocents. Tout ce monde mal meublé, assez déguenillé, chargé d'une ribambelle d'enfants, d'une bourrique, d'une vache, de quantité de mannes et de hottes à fumier et à vendange, de muids à vin plus souvent vides que pleins, avait la parole facile, l'injure aisée, et les poings exercés. Il apportait une certaine agitation à la banlieue de cette ville de Beauvais, longtemps remuante et coléreuse, qui commençait à s'endormir au temps de Louis XIV. » Le Point, Vie, mort et renaissance d'un vignoble #7 – Le Nord - Le Point
  • V’la donc Jean. Jean Valjean, nom qui est, dit Hugo, une déformation de : v’la Jean, voilà Jean. Jean-deux-fois. Le nom des deux célébrités bibliques, le prophète déguenillé et l’Apôtre préféré qui écrivit un des Évangiles. Jean, qui est aussi en français le prénom lambda. Un poème des Contemplations commence ainsi : « Écoutez. Je suis Jean. J’ai vu des choses sombres. » La Croix, Pierre Michon : « Jean Valjean, le forçat évadé »
  • Il est sombre et déguenillé. Pourtant, il s'agit d'un grand homme : Archimède. Le mathématicien grec de l'Antiquité, connu pour son principe, qui traite de la poussée que subit un corps plongé dans un liquide, est représenté dans cette toile du XVIIe siècle par Jusepe de Ribera (1591-1652). Un morceau de peinture estimé 180 000 euros. Comparé aux tarifs pratiqués dans l'art contemporain, cette estimation semble bien raisonnable. Elle tient au fait que cette toile n'est pas dans le meilleur état possible, que le sujet est austère, mais encore à une réalité toute simple du marché de l'art : l'art ancien, qui nécessite une certaine éducation, cote relativement moins cher que celui du XXe siècle. Alors, parlons de Ribera. Le Point, Le principe d'Archimède - Le Point

Images d'illustration du mot « déguenillé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « déguenillé »

Langue Traduction
Anglais ragged
Espagnol harapiento
Italien cencioso
Allemand zottig
Chinois 衣衫agged
Arabe ممزق
Portugais esfarrapado
Russe оборванный
Japonais ボロボロ
Basque zarpail
Corse stracciatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « déguenillé »

Source : synonymes de déguenillé sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déguenillé »

Partager