La langue française

Cuver

Sommaire

  • Définitions du mot cuver
  • Étymologie de « cuver »
  • Phonétique de « cuver »
  • Évolution historique de l’usage du mot « cuver »
  • Citations contenant le mot « cuver »
  • Images d'illustration du mot « cuver »
  • Traductions du mot « cuver »
  • Synonymes de « cuver »

Définitions du mot cuver

Trésor de la Langue Française informatisé

CUVER, verbe.

A.− Domaine des activités physiques
1. Emploi intrans. [En parlant des raisins, du moût] Après écrasage, séjourner en cuve afin d'y fermenter. Faire cuver les raisins, la vendange.
P. méton. (en parlant du vin), emploi part. passé avec valeur adj. Tiré du moût qui a fini de cuver. Laisser couler à flots les vins cuvés (Péguy, Quatrains,1914, p. 532).
2. Emploi trans., au fig. et fam. [Le suj. désigne une pers.] Dissiper son ivresse en se reposant au lit, en dormant. Cuver son vin rouge, son whisky (cf. Camus, Requiem, 1956, p. 867); cuver sa cuite, son ivresse; laisser cuver sa saoulerie à qqn :
... tout d'un coup, il ronfla. Alors, Gervaise eut un soupir de soulagement, heureuse de le savoir enfin en repos, cuvant sa soulographie sur deux bons matelas. Zola, L'Assommoir,1877, p. 514.
B.− P. métaph. et/ou au fig. Cuver qqc.
1. [P. réf. au sens A 1]
a) Garder en soi pour en profiter, pour en jouir. Cuver son or, sa richesse. À demi extasié dans l'épanouissement d'une jubilation infinie, il cuvait le paysage (Goncourt, M. Salomon,1867, p. 238).Ah! rester là, ivre et dévêtu sous la lune, à cuver la chaleur du jour (Gide, Journal,1910, p. 318).
b) Garder en soi ses sentiments pour les laisser fermenter et mûrir et permettre leur plein effet. Cuver sa vengeance. Dame (...), qui cuvait sa rancune et sa haine en silence (L. Daudet, Mésentente,1911, p. 87).
2. [P. réf. au sens A 2] Garder en soi un ressentiment, etc., de manière à le laisser s'apaiser, à le faire disparaître. Cuver sa colère, son chagrin, sa nostalgie, sa peine. Il faut les laisser à cuver leur fanatisme (Lamart., Corresp.,1831, p. 185).À la mort de Michel, la famille ne lui laissa pas le temps de cuver sa douleur (Mauriac, Myst. Frontenac,1933, p. 47).
Prononc. et Orth. : [kyve], (je) cuve [ky:v]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1433 trans. cuver [le vin] « faire séjourner dans la cuve pendant la fermentation » (Test. de maistre G. de Kennes, A.N. Z, 2epièce, 3264 ds Gdf. Compl.); 1599 intrans. [en parlant du vin] (O. de Serres, III, 10, ibid.); 2. 1611 cuver son vin « dissiper son ivresse » (Cotgr.). Dér. de cuve*; dés. er. Fréq. abs. littér. : 88.

Wiktionnaire

Verbe 1

cuver \ky.ve\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Intransitif) Demeurer dans la cuve en parlant du vin nouveau qu’on y laisse avec la grappe durant quelques jours, pour qu’il se fasse, pour qu’il fermente.

Verbe 2

cuver \ky.ve\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Intransitif) (Familier) Se reposer après un excès de boisson, dessouler.
    • Tu n'es pas en état de conduire, va cuver!
  2. (Argot des Gadz’Arts) Ne rien faire, feignanter. Échapper à une corvée pour un motif fallacieux
    • T’as encore cuvé le gnassage Sainte C, t’es qu’un crapaud !
  3. (Péjoratif) Dormir, reposer après avoir bu avec excès, pour dissiper l’ivresse.
    • Parmi les louanges qu'on donne à Bacchus, la plus glorieuse sans doute, c'est qu'il dissipe les soucis, les inquiétudes et les peines. Mais ce n'est pas pour longtemps: l'ivrogne cuve son vin, et les chagrins reviennent en poste. — (Érasme; Éloge de la folie, 1509, traduction de Thibault de Laveaux en 1780)
    • Or, le matin, jour de l’élection, Laugu du Moulin et Abel le Rat, après un petit somme pour cuver les cuites de la semaine, s’étant levés et de concert, […]. — (Louis Pergaud, Deux Électeurs sérieux, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La malheureuse était grise et il allait falloir bientôt la transporter dans une salle du premier pour l'y laisser cuver son vin. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Ça fait une semaine que je suis ivre, alors, pour cuver tranquille, j'ai pensé que m'enfermer dans une bibliothèque, ça aiderait. — (Francis Scott Fitzgerald, Gatsby le Magnifique, 1925. Traduit de l'américain par Jacques Tournier.)
  4. Garder en soi pour laisser s'apaiser, laisser murir.
    • Cuver son chagrin, sa colère, sa déception, sa vengeance etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CUVER. v. intr.
Demeurer dans la cuve en parlant du Vin nouveau qu'on y laisse avec la grappe durant quelques jours, pour qu'il se fasse, pour qu'il fermente. Fig. et fam., dans un emploi transitif, Cuver son vin, Dormir, reposer après avoir bu avec excès, ce qui dissipe ordinairement l'ivresse. Il signifie aussi Se donner le temps de s'apaiser, de revenir à la raison. Il faut lui laisser cuver son vin. On dit de même Cuver sa colère, La laisser s'éteindre.

Littré (1872-1877)

CUVER (ku-vé) v. n.
  • 1Séjourner dans la cuve, en parlant de la vendange. Lorsqu'on laisse cuver les vins nouveaux sous la râpe…, Descartes, Méth. 5. Elle prépare un vin sec en l'empêchant de cuver, Rousseau, Hél. V, 7.

    Fig. Là les vapeurs du vin nouveau Cuvèrent à loisir, La Fontaine, Fabl. III, 7.

  • 2 V. a. Fig. et familièrement. Cuver son vin, dissiper son ivresse en dormant. Sitôt que leur vin fut cuvé, Et que le soleil fut levé, Scarron, Virg. trav. dans LEROUX, Dict. comique. Sogdien, de concert avec Pharnacias, un des eunuques de Xerxès, vint un jour surprendre le nouveau roi, qui, après s'être enivré un jour de fête, s'était retiré dans sa chambre pour y cuver son vin, Rollin, Hist. anc. Œuvres, t. III, p. 567, dans POUGENS. Peins-nous ses feux [de Tibère] qu'en secret tu redoutes, Quand sur ton sein il cuve son nectar, Béranger, Octavie.

    Fig. Se calmer, revenir à la raison. Surville, ayant cuvé son vin, mit en usage tout ce qu'il put pour satisfaire la Barre, Saint-Simon, 150, 191. Memnon cuve un peu son vin et il envoie chercher de l'argent, Voltaire, Memnon.

    On dit dans le même sens cuver sa colère. On le laissa cuver sa colère.

  • 3Mêler plusieurs sortes de vins.

HISTORIQUE

XVIe s. Les vins moins sujets à corruption, sont ceux qui le moins auront cuvé, De Serres, 227. Et, puisqu'il me fault faire la honte toute entiere, il n'y a pas un mois qu'on me surprint ignorant de quoy le levain servoit à faire du pain, et que c'estoit que faire cuver du vin, Montaigne, III, 59.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* CUVER, v. n. (Œcon. rustiq.) c’est laisser fermenter dans la cuve le raisin avec le mout, autant qu’il est à propos pour donner au vin le corps, la couleur & la qualité, qui lui conviennent le mieux. Voyez Vigne & Vin.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cuver »

Cuve ; Berry, cuber.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Verbe 1) (1433) Dénominal de cuve.
(Verbe 2) Le même que le précédent, le buveur étant assimilé à une cuve, ou du latin cubare (« dormir »), variante de couver, voir incubation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cuver »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cuver kyve

Évolution historique de l’usage du mot « cuver »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cuver »

  • Souviens-toi de cuver ton encre. Joseph Joubert, Pensées
  • Un portier a voulu l’évincer ; il s’est fait cracher dessus. Alertés, les policiers eurent droit au même accueil : les crachats ont fusé – sans les atteindre – mais aussi des insultes et des coups de pied qu’ils ont réussi à esquiver. Maîtrisé, le perturbateur a fini de cuver ses libations au commissariat. Journal L'Union, Le perturbateur des terrasses crache sur les policiers rémois
  • Un des nombreux car-Ksos-nnais, dérangé par le bruit le matin... Il ne peut pas cuver tranquille! Un peu moins de bruit à 7 h du mat SVP! lindependant.fr, Carcassonne : un employé communal agressé sans raison - lindependant.fr
  • Alors sieur aliot au lieu de cuver votre vin avec la jolie blonde que faites vous ? Vous êtes censé d être à la mairie pas à siroter au bord de la piscine de votre luxueuse villa... au pays d à côté d ou on vous observe.. Faut arrêter la muscu et le bronzage.. Les jolies nanas aussi... vos fans vont me fusiller..mais je n' ai pas pu m empêcher...devant des commentaires subitement vides...!!! Rires.. Les fans ne me dites pas de partir je suis déjà partie.. lindependant.fr, Perpignan - Deux blessés par balles dans le quartier Saint-Jacques : le suspect mis hors de cause - lindependant.fr
  • En mai dernier, Heiva venait de se disputer avec sa femme car il était saoul et était parti dehors cuver son vin. Émile qui était dans le coin avec une paire de cisailles, le rejoint. Les deux se connaissent pour avoir joué au foot ensemble. Mais ce soir ce n’est pas au foot qu’ils vont jouer, mais aux « chaplins ». Radio1 Tahiti, Les branquignols de la cambriole | Radio1 Tahiti
  • ...a donc fini de cuver..mais c'est quoi leur produits pour enfants? base d'acide?..bon début d'existence pour les petits..!? Lyonmag.com, Blédina Villefranche : la cuve enfin vidée plus d’une semaine après l’incident
  • Tout ce que la SADC sait faire c’est bomber le torse en frappant dans un tam-tam avant d’aller se recoucher dans sa case pour cuver son rhum ! Madagascar-Tribune.com, Madagascar reçoit le soutien de la SADC - Madagascar-Tribune.com
  • Dans la ville d’Er­furt, en plein cœur de l’Al­le­magne, le marché de Noël a fait un « heureux » inha­bi­tuel le 7 décembre dernier. Un raton laveur titu­bait, devant les passants hilares qui bran­dis­saient leur smart­phone. Il avait bu telle­ment de vin chaud qu’il a fini par cuver sous une poubelle, rapporte la chaîne Deutsche Welle. Ulyces, Ce raton laveur a perdu connaissance après avoir bu trop de vin chaud sur un marché de Noël
  • À son retour chez son amie, il retrouve son acolyte de vodka en train de cuver, endormi dans un lit. Pour le faire partir, il lui assène des coups de poing et de pieds. La police a dû intervenir dimanche 22 décembre vers 22h15, rue du Cygne. La victime des coups ne se souvient plus de rien. Il n'a même pas porté plainte et n'est pas venu au tribunal. Présenté en comparution immédiate mardi après-midi 24 décembre devant le tribunal correctionnel d'Alençon, l'agresseur, 19 mentions à son casier judiciaire essentiellement pour de l'alcoolémie au volant, a été condamné à neuf mois de prison, dont quatre mois ferme avec mandat de dépôt. David Coupry passera le réveillon de Noël derrière les barreaux. Il est également condamné à cinq autres mois de prison, mais avec sursis et avec mise à l'épreuve. Il a notamment interdiction de fréquenter les débits de boissons. Et aussi l'obligation de soigner ses addictions à l'alcool et aux stupéfiants. tendanceouest.com, Alençon. Le réveillon de Noël… en prison

Images d'illustration du mot « cuver »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cuver »

Langue Traduction
Anglais sleep off
Espagnol dormir fuera
Italien dormire fuori
Allemand ausschlafen
Chinois 睡了
Arabe ينام
Portugais dormir fora
Russe выспаться
Japonais 寝る
Basque lo egin
Corse dormi fora
Source : Google Translate API

Synonymes de « cuver »

Source : synonymes de cuver sur lebonsynonyme.fr
Partager