La langue française

Caver

Définitions du mot « caver »

Trésor de la Langue Française informatisé

CAVER1, verbe trans.

A.− Emploi trans.
1. Faire un creux, en surface ou en profondeur. Synon. creuser, miner.
[Le compl. désigne un élément naturel, dans les phénomènes de l'érosion] Creuser, creuser en dessous. Un rocher qui aurait été cavé pour tirer la pierre du dedans (Bachelard, La Poétique de l'espace,1957, p. 126).
P. ext. Creuser quelque chose, faire un trou dans quelque chose. Allongé sur la croupe, aplati de la sorte, il paraissait aussi droit qu'un i. Sa bosse avait cavé le sable (L. Cladel, Ompdrailles,1879, p. 243).
2. [Le compl. désigne une partie du corps, p. ex. des joues, des yeux, etc.] Rendre cave, creux, enfoncé (par l'amaigrissement, la fatigue) :
La tête bandée, elle ressemblait à une sœur. Aussi blanche que ses bandages, les traits cavés, les tempes mouillées. N'était-elle pas quasi morte? Pourrat, Gaspard des Montagnes,La Tour du Levant, 1931, p. 284.
B.− Emploi pronom. passif [Le suj. est un inanimé concr. (une partie du corps, yeux, joues, traits)] Devenir cave, creux. Synon. se creuser.Ses yeux s'étaient encore cavés avec le temps, et cela leur faisait un cerne perpétuel (Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 47).
Prononc. et Orth. : [kave], (je) cave [ka:v]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Av. 1150 part. passé « creusé » (Pélerinage Charlemagne, éd. P. Aebischer, 440); 1669 se caver « se creuser (en parlant des yeux) » (La Fontaine, Psyché, éd. H. Regnier, t. 8, p. 219). Il est difficile de préciser si caver est empr. au lat. cavare « creuser » ou représente la forme norm. passée d'abord en agn. (Pélerinage Charlemagne, supra; Marie de France) puis dans la lang. littér. non dial.; v. aussi chaver et chever. Fréq. abs. littér. : 17.

CAVER2, verbe.

JEUX
A.− Emploi trans. [À certains jeux de cartes] Mettre une cave, une certaine somme d'argent comme enjeu. Synon. miser.Caver 1 000 f.
Emploi abs. Mettre la mise.
Caver au plus fort. Miser la cave la plus forte déjà en jeu.
Au fig., fam. Caver au plus fort. Tout porter à l'extrême, exagérer. Caver au pire. S'attendre à la pire solution qui puisse arriver :
Je pense que les entrepreneurs consentiraient à n'être payés que par acomptes sur deux, peut-être sur trois exercices. Je cave au pire. Mérimée, Lettres à Ludovic Vitet,1870, p. 103.
B.− Emploi pronom. Se caver.Se caver d'une certaine somme.
Prononc. et Orth. : [kave], (je) cave [ka:v]. Ds Ac. 1718-1932. Étymol. et Hist. 1642 (Oudin, Recherches ital. et fr., 2epart. ds DG : caver au jeu de prime). Empr. à l'ital. cavare (Hope, p. 280) attesté ds Batt. dep. le xives. (Dante), au sens de « creuser, extraire », spéc. « tirer, retirer de sa poche, débourser, dépenser » au xvies. (Le Tasse). L'ital. est issu du lat. cavare, v. caver1. Fréq. abs. littér. : 4. Bbg. Boulan 1934, p. 26. − Hope 1971, p. 280. − Wind 1928, p. 161, 203.

Wiktionnaire

Verbe

caver \ka.ve\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Creuser, miner. (sur le massif Alpin on dit "Chaver" ou "Tchaver")
    • L’eau a cavé cette pierre.
    • La mer a cavé ce rocher.
    • Les austérités lui avaient cavé les joues.
    • Ses yeux, ses joues se cavent.
  2. (Absolument)
    • La rivière a cavé sous la pile de ce pont.
  3. (Trufficulture) Chercher des truffes.

caver transitif, se caver ou caver intransitif

  1. (Jeu) Faire mise d’une certaine quantité d’argent au jeu de brelan, de bouillotte, etc.
    • Il cava d’abord cinq louis ; on l’obligea à caver de nouveau.
    • J’ai cavé de tant.
    • Je me suis cavé d’un louis.
    • Caver au plus fort — Mettre au jeu autant d’argent que celui qui en a le plus; et (Figuré) (Familier) Porter tout à l’extrême dans les entreprises, les opinions, les suppositions, etc.
    • Caver au pire — Prévoir le plus mauvais résultat et s’y préparer.
  2. (Escrime) Ellipse de caver le corps : retirer le corps, en portant une botte et en avançant la tête.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun

caver masculin

  1. Cavalier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAVER. v. tr.
Creuser, miner. L'eau a cavé cette pierre. La mer a cavé ce rocher. Les austérités lui avaient cavé les joues. Ses yeux, ses joues se cavent. Absolument, La rivière a cavé sous la pile de ce pont. En termes d'Escrime, Caver le corps ou absolument Caver, Retirer le corps, en portant une botte et en avançant la tête.

Littré (1872-1877)

CAVER (ka-vé) v. a.
  • 1Creuser, miner. Casaux… A mis le pied dans la fosse Que lui cavaient les destins, Malherbe, II, 4. Mme la duchesse d'Orléans fit faire un grand enfoncement en grattant et cavant un gros mur, Saint-Simon, 387, 225.

    Absolument. La rivière a cavé sous la pile du pont.

    Fig. Dubois et Law cavaient en dessous auprès du régent et faisaient tout valoir [contre le duc de Noailles], Saint-Simon, 479, 190.

  • 2 Terme de doreur. Imprimer un cuir.

    Terme de verrier. Évider un morceau de verre pour y enchâsser d'autres verres de couleur.

  • 3 V. n. Terme d'escrime. Retirer le corps, en portant une botte et en avançant la tête.
  • 4Se caver, v. réfl. Devenir cave, creux. Dans cette vie sauvage et vagabonde, ses yeux se cavèrent, son teint jaunit, Bernardin de Saint-Pierre, Paul et Virg.

HISTORIQUE

XIIIe s. Je trovai un chesne chevé Près de terre où je me repos, Ren. 16860. Quant il vit la cavée roche, Où il peüst repos avoir, ib. 353. … Se li preudons seüst à quel heure li lerres son suel chaveir deüst, Rutebeuf, 137. Et son cuer jusqu'au vif caver, J. de Meung, Tr. 623.

XVe s. Et commencerent à piqueter, et à piocher, et à caver, et à oster pierres, et à affoiblir grandement la tour, Froissart, II, III, 33.

XVIe s. Afin que tu lui donnes repos au jour de calamité, quand la fosse se cave pour les pecheurs, Calvin, Instit. 517. Si feit ouvrir et caver plusieurs trous et plusieurs puis au pied de la montagne, Amyot, P. Aem. 21. La goutte d'eau, laquelle tombant assiduellement, creuse et cave les plus dures pierres, Camus du Belley, Diversités, t. I, f° 143. Quand on le mena au champ où l'execution devait être faite, voyant le trou que Niger avoit fait caver pour le mettre, inegual et mal formé, Montaigne, III, 295.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CAVER, verb. neut. (en Escrime.) est le contraire d’opposer. Voyez Opposition. C’est par conséquent s’exposer à recevoir un coup d’épée dans le même tems qu’on le porte.

On appelle improprement quarte sur les armes, l’action de caver dehors & sur les armes ; car pour caver, il faut porter une estocade de tierce, avant le bras & la main droite placés & tournés comme pour parer en quarte, ou porter une estocade de quarte, ayant le bras & la main droite placés & tournés comme pour parer en tierce.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « caver »

Du latin cavare.
Du latin cavo.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Berry, chaver, chave, trou du rivage ; wallon, chaver ; provenç. et espagn. cavar ; ital. cavare ; de cavus (voy. CAVE 3).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « caver »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
caver kave

Évolution historique de l’usage du mot « caver »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « caver »

  • C'est la cave du joueur shortstack pur et dur. Beaucoup de sites ne permettent plus désormais de se caver aussi bas et fixent le buy-in minimum à 20xBB, mais il existe quelques salles de poker online ou c'est encore possible, comme Microgaming ou Everest Poker. , Stratégie Poker : Jouer short stack en cash game | PokerNews
  • Dolly, la chienne de race lagotto romagnolo de Robert s’agite. Elle a immédiatement compris, en voyant son maître tenir entre ses mains le sachet de morceaux de jambon qu’elle va devoir « caver ». Ce n’est pas pour lui déplaire. Elle sait depuis longtemps joindre l’utile à l’agréable. Dès l’arrivée, le museau au raz de l’herbe, elle va-et-vient sous les chênes, insistant sur le rond « brûlé » où elle sait que la truffe vit en symbiose avec son arbre. , Principal | On est allé « caver la rabasse » sur les hauteurs de Saint-Champ

Images d'illustration du mot « caver »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « caver »

Langue Traduction
Anglais caver
Source : Google Translate API

Synonymes de « caver »

Source : synonymes de caver sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « caver »

Caver

Retour au sommaire ➦

Partager