La langue française

Crépine

Sommaire

  • Définitions du mot crépine
  • Étymologie de « crépine »
  • Phonétique de « crépine »
  • Évolution historique de l’usage du mot « crépine »
  • Citations contenant le mot « crépine »
  • Traductions du mot « crépine »
  • Synonymes de « crépine »

Définitions du mot « crépine »

Trésor de la Langue Française informatisé

CRÉPINE1, subst. fém.

ANATOMIE
A.− Membrane graisseuse qui enveloppe les viscères du mouton, du porc ou du veau et qui est utilisée en boucherie pour recouvrir les morceaux de viande (en partic., les rognons) mis à l'étal. (Quasi-)synon. coiffe, épiploon, toilette.Chaque famille, (...) pour faire une honnêteté à son pasteur, lui envoyait des cochonnailles dans une assiette recouverte d'une crépine et enveloppée d'une serviette blanche (Pourrat, Gaspard,1922, p. 71).« Sa poitrine on dirait une crépine de veau »... cette sorte de tégument gaufré de reliefs pâles qui sert de protège-feu aux mets délicats (La Varende, Nez-de-Cuir,1936, p. 20):
... des colliers de saucisses, de saucissons, de cervelas, pendaient, symétriques, semblables à des cordons et à des glands de tentures riches; tandis que, derrière, des lambeaux de crépine mettaient leur dentelle, leur fond de guipure blanche et charnue. Zola, Le Ventre de Paris,1873, p. 637.
B.− Partie du placenta qui coiffe parfois la tête du nouveau-né. La tête chaude sous la coiffe restée du délivre, l'enfant vivait (...) et elle a la crépine, voyez (Richepin, Miarka,1883, p. 40).
Rem. Attesté également ds M. Pomier, Locutions vicieuses de la Haute-Loire, 1835, p. 33.
Prononc. et Orth. : [kʀepin]. Ds Ac. 1694 et 1718 s.v. crespine; ds Ac. 1740-1932 sous la forme moderne. Cf. crêpage. Étymol. et Hist. Cf. crépine2. Fréq. abs. littér. : 6.
DÉR.
Crépinette, subst. fém.,gastr. Petite saucisse plate composée d'une farce à base de viande de porc, d'agneau ou de volaille, etc., hachée et enveloppée d'une crépine. Des crépinettes de lapereaux aux truffes et des niocchis [sic] au parmesan circulaient (Zola, Nana,1880, p. 1173).P. compar. Petit, rond et bosselé comme une saucisse crépinette, assez jovial, bien intentionné (...) il [Daudet] parlait avec volubilité (L. Daudet, Salons,1917, p. 60).La plupart des dict. gén. (sauf Ac., à l'exception de Ac. Compl. 1842) attestent en bot. le sens de « nom vulgaire de la renouée ». [kʀepinεt]. Ds Ac. 1932. 1resattest. a) 1269-78 « petit ornement de crêpe » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 7406); b) 1597 bot. (Liebault, Maison rustique, I, 1, c, XII ds Gdf.); c) 1740 art culin. (Le Cuisinier gascon, p. 93 ds Fr. mod., t. 24, p. 221); de crépine, suff. -ette*. Fréq. abs. littér. : 3.

CRÉPINE2, subst. fém.

A.− Filtre métallique de forme sphérique ou cylindrique placé à l'extrémité d'un tuyau d'aspiration (pour y arrêter les corps étrangers). L'eau de condensation (...) arrive dans le purgeur (...) et traverse (...) une crépine sur toile métallique (...) destinée à retenir les corps étrangers (Ser, Phys. industr.,t. 2, 1890, pp. 289-290).Le travail était effectué à l'aide d'un aspirateur qui amenait le grain dans des wagons. La crépine filtrait les corps étrangers (L'Humanité,19 janv. 1952, p. 5, col. 1).D'ailleurs, il n'y a plus de flotte... Et la crépine doit être bouchée (H. Bazin, Huile sur feu,1954, p. 23).
B.− Large galon de passementerie ajouré et garni de franges ou de glands utilisé à des fins décoratives en ameublement. Crépine d'argent, d'or, de soie. Des chaises à dossier carré, à pieds tournés en spirale, étoilées de clous d'or et frangées de crépine (Gautier, Fracasse,1863, p. 94).Les crépines et les franges d'or de la galerie des Arazzi, se trouvèrent toutes coupées (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 269).
Prononc. et Orth. Cf. crépine1. Étymol. et Hist. 1. 1248 « parure de crêpe » (ap. Finot, Relations commerciales entre la France et la Flandre ds R. Hist. litt. Fr., t. 8, p. 500); 2. 1393 « membrane de la panse d'un animal » (Ménagier, II, 268 ds T.-L.); 3. 1866 « tôle percée de trous » (Lar. 19e). Dér. de l'adj. a. fr. cresp, crespe (crêpe1*); suff. -ine*. Fréq. abs. littér. : 20.
DÉR.
Crépiné, ée, adj.[En parlant de meubles ou d'éléments de la décoration] Qui est orné de crépines. Une table à tapis de velours crépiné d'or (Gautier, Guide Louvre,1872, p. 289).Le roi de la fête, le pain d'épice (...) dans ses boutiques drapées de rouge et crépinées d'or (A. Daudet, Rois en exil,1879, p. 257).Attesté aussi ds Littré, Nouv. Lar. ill.-Lar. 20e. Seule transcr. ds Littré : kré-pi-né, fém. -ée. 1reattest. 1572 subst. « passementerie d'ameublement » (doc. ds Havard : franges ... couvertes d'un crespiné d'or); 1657 adj. (ibid.); de crépine « ornement de crêpe », suff. *.
BBG. − Migl. 1968 [1927], p. 129, 334. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 89.

Wiktionnaire

Nom commun

crépine \kʁe.pin\ féminin

  1. Passementerie travaillée à jours, sorte de frange qui est tissée et ouvragée par le haut et pendant en grands filets ou franges en bas.
    • On couvrit la façade de l'Hôtel de Ville de grandes draperies rouges à crépines d'or ; […]. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Et le grand dais de velours pourpre, garni de crépines d’or, eut quelque peine à sortir par une des baies de la porte. — (Émile Zola, Le Rêve, Georges Charpentier et Cie, Paris, 1888)
    • Sur le tapis, le cheval de bois, emprunté au manège, était couché, énorme, harnaché de velours et de crépines d’or, la tête couronnée d’une poignée de cuivre, figé dans son immobile galop. — (François Mauriac, Le drôle, 1933 ; Gedalge, 1956, page 37.)
  2. (Boucherie) Enveloppe graisseuse (épiploon) des rognons du mouton, du veau, du porc, qui est utilisée en cuisine.
  3. (Technique) Filtre qui sert à arrêter le sable et les grosses impuretés à l’extrémité d’une canalisation de pompage.

Forme de verbe

crépine \kʁe.pin\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe crépiner.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe crépiner.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe crépiner.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe crépiner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe crépiner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRÉPINE. n. f.
Sorte de frange qui est tissue et ouvragée par le haut. Crépine d'argent. Crépine d'or et d'argent. Crépine de soie. Il se dit aussi, en termes de Boucherie, de l'Enveloppe graisseuse des rognons du mouton, du veau, du porc.

Littré (1872-1877)

CRÉPINE (kré-pi-n') s. f.
  • 1Sorte de frange, tissue et ouvragée par le haut, qu'on emploie pour l'ornement des dais, des lits et d'autres meubles. Crépine d'or et d'argent. La crépine d'un lit, d'un dais. Le grand appartement [de Versailles] était meublé de velours cramoisi avec des crépines et des franges d'or, Saint-Simon, 67, 113. Quoi qu'il vous dise d'une crépine d'or à deux taffetas, rien n'est si joli, si bien et si frais pour l'été, que de faire, de ces beaux taffetas, des meubles tout unis et la tapisserie aussi, Sévigné, t. VIII, lett. 86, p. 396, dans POUGENS. Une crépine de faux or devenu noir par laps du temps, avec une armoire d'ébène, ornée de figures grossièrement sculptées, Lesage, Gil Blas, VII, 13.
  • 2Espèce de petite toile de graisse qui couvre la panse de l'agneau et qu'on étend sur les rognons quand l'agneau est habillé.

HISTORIQUE

XIIIe s. Et dessus la crespine atache Une moult precieuse atache, la Rose, 21223.

XIVe s. La toile de la fressure d'un porc que l'en dit la crespine, Ménagier, II, 5.

XVIe s. Prenés moelles de cerf, de beuf et de mouton, crespine de chevreau, De Serres, 937. Il contraignoit les jeunes garçons à porter cheveux longs comme filles et des crispines et autres affiquets d'or par dessus, Amyot, Mor. t. IV, p. 198, dans RAYNOUARD. À l'instant survint une damoiselle vestue d'un manteau jaune, le visage couvert d'un samy verd, et sur son chef une crespine de fil d'argent, D. Flores de Grèce, f° LXXVIII, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CRÉPINE. Ajoutez :
3Pièce sphérique ordinairement de cuivre et percée de trous, qu'on adapte à l'extrémité d'un tuyau de pompe ou de conduite en fonte, et qui est baignée dans le cabinet d'eau ou dans le puits.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « crépine »

De crêpe, du Latin crispus: ondulé.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Crêpe 1 ; provenç. crespina.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « crépine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crépine krepin

Évolution historique de l’usage du mot « crépine »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crépine »

  • Monophasée et munie d’un agitateur, la gamme de pompes permet le pompage des eaux chargées en particules. Son agitateur et sa crépine pyramidale permet d’homogénéiser l’effluent et de pomper des particules jusqu’à 7 mm. Le nouveau modèle HS3.75SL assure autant d’efficacité hydraulique qu’un grand débit à faible hauteur. Ses performances sont doublées par rapport au modèle HS3 .75 avec un débit maxi de 34,8 m3/h et une hauteur maxi de 10.8 mètres. Pour plus d’autonomie, la pompe peut être automatisée avec un interrupteur à flotteur. Revue EIN, Tsurumi HS3.75SL : une nouvelle pompe pour eaux très chargées - La Revue EIN
  • Le chef festino vous propose de passer en cuisine pour préparer une recette de ballottines de pieds de cochon farcis au foie gras et sa sauce ravigote. Pour réaliser cette recette, prenez des pieds de cochon de chez votre boucher. Mettez les à cuire dans un bouillon pendant 5/6 heures avec des carottes, du poireau, du céleri, du thym, du poivre en grain et de l'oignon. Une fois la cuisson faite, laissez les refroidir dans le bouillon. Désossez les pieds de cochon,et couchez les à plat sur de la crépine, préalablement cuite à l'eau. Réalisez des petits rectangles garnis de foie gras et farce de cochon ou du veau, et roulez les ballottines. Attachez la ballottine et faites la cuire pendant 2 heures et ensuite, laissez la au frigo toute une nuit. Pour réaliser la sauce ravigote, prenez : France Bleu, Pau : La Brasserie d'Orléans rouvre avec un nouveau propriétaire
  • 400 g crépine de porc , Côte d'Or | Lièvre et crème d'ail façon Bernard-Loiseau par Louis-Philippe Vigilant
  • La figatelle, qui n’a rien à voir avec le figatellu, est comme une crépinette, une préparation à base de viande hachée moulée en forme de quenelles, saucisses, hamburgers dans une crépine ("matellina" en espagnol). À la différence des saucisses qui sont façonnées dans un boyau ou des paupiettes qui sont enveloppées d’une fine tranche viande. D’origine grecque, la "figatell", valencienne, vient d’Espagne, typique des régions de Safor et Marina Alta, où cuite à la plancha elle est généralement servie en tapas. Mais on retrouve ses proches parentes dans le reste de la Méditerranée comme les "sheftalia" à Chypre, les "crépinettes" dans la cuisine languedocienne de France ou les "fardels" dans la région de Saragosse en Espagne. Une fois encore les cuisines de la Méditerranéenne se répondent et se confondent. Composées de viande hachée de porc essentiellement, de foie aussi souvent, de quelques herbes, salée et poivrée, les figatelles ou les crépinettes se différencient par le goût de la viande. En effet la saveur des cochons élevés par des producteurs locaux comme le "porc ibérique" d’Espagne, le "porcu nustrale" de Corse, le choirinó de Chypre ou de Grèce ou le "turopoljee" de Croatie ne sont pas comparables au goût insipide des (pauvres) cochons élevés industriellement. Les figatelles et les crépinettes sont une ode au cochon digne de ce nom ! Après les avoir façonnées, et agrémenté la préparation d’échalotes, oignons, ail ou herbes, il convient de faire cuire les crépinettes au gril, à la poêle dans un filet d’huile d’olive, ou au four. Voici trois recettes issues des cuisines méditerranéennes : les "figatell valenciana" d’Espagne ; les "sheftalia" de Chypre et les "crépinettes de porc languedociennes" de France. Bon appétit et n’oubliez pas, tout est bon dans le cochon ! , La Cuisine de Mireille : les figatelles et autres crépinettes de la (...) - DestiMed

Traductions du mot « crépine »

Langue Traduction
Anglais strainer
Espagnol colador
Italien filtro
Allemand sieb
Chinois 滤网
Arabe مصفاة
Portugais filtro
Russe стяжка
Japonais ストレーナー
Basque strainer
Corse colatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « crépine »

Source : synonymes de crépine sur lebonsynonyme.fr
Partager