Crayonner : définition de crayonner


Crayonner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CRAYONNER, verbe trans.

A.− Tracer au crayon (ou avec un instrument analogue).
1. [Le compl. d'obj. désigne le résultat de l'opération : dessin ou quelque chose d'écrit]
a) Dessiner ou écrire au crayon (ou avec un matériau analogue). Crayonner un portrait; crayonner des chiffres, des hiéroglyphes. Crayonner des caricatures et des costumes (Vigny, Mém. inéd.,1863, p. 170).Le peintre, qui crayonnait des esquisses, cherchant toujours un sujet nouveau (Maupass., Fort comme la mort,1889, p. 89).Cette note crayonnée sur un bout de papier (Barrès, Cahiers,t. 8, 1910, p. 138).
[Avec méton. du compl. d'obj.] Caruso avait la manie de crayonner ses hôtes (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 188).
Emploi abs. Dans sa pratique, il [Rembrandt] ne peignait, ne crayonnait, ne gravait comme personne (Fromentin, Maîtres autrefois,1876, p. 379).
P. métaph. Le soir a sorti ses fusains, crayonne à la surface l'image renversée des aulnes (H. Bazin, Bur. mariages,1951, p. 135).
b) Dessiner dans les grandes lignes ou écrire rapidement. Crayonner un schéma, un mot. Écrire sa préface par morceaux, par phrases crayonnées en voiture, en mangeant, dans des cafés, dans les coulisses (Goncourt, Journal,1865, p. 228).L'incomparable portrait dont la tête seule est peinte (...) le reste étant simplement crayonné, indiqué de quelques traits sommaires (A. Michel, Peint. fr. XIXes.,1928, p. 20):
1. Elle était gentille, pas jolie, une ébauche de femme où il y avait de tout, une de ces silhouettes que les dessinateurs crayonnent en trois traits sur une nappe de café après dîner entre un verre d'eau-de-vie et une cigarette. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Mouche, 1890, p. 1340.
2. [Le compl. d'obj. désigne une surface] Faire des traits ou des marques de crayon sur, écrire sur. Voilà qu'on a repris mon volume au ministère et qu'on le crayonne de rouge (Goncourt, Journal,1877, p. 1184).Luce munie de ses manchettes crayonnées, Marie de son tube de papier roulé, Anaïs de son atlas minuscule (Colette, Cl. école,1900, p. 217).Crayonner les murs (Fargue, Piéton Paris,1939, p. 149).
Spéc. Passer un crayon de maquillage sur. Rien de plus piteux qu'un œil crayonné dont le charbon s'efface de travers? (Louÿs, Aphrodite,1896, p. 140).
B.− P. anal. Décrire, dépeindre, exposer à grands traits. L'Europe d'il y a deux cents ans, dont nous avons crayonné le tableau en commençant (Hugo, Rhin,1842, p. 465).Il [Sawo] était, comme dit Gavarni qui les a si incroyablement bien crayonnés, de la « race pâle des voyous de Paris » (Cendrars, Homme foudr.,1945, p. 66):
2. ... des lecteurs (...) désirant qu'on leur crayonne en lignes saillantes les principaux traits de la physionomie littéraire de l'écrivain dont on leur parle ou de son histoire; demandant à être intéressés par quelques couleurs vives et tranchées plutôt que par un tableau complet et soigné dans ses moindres parties. Tocqueville, Correspondance[avec Gobineau], 1844, p. 75.
Emploi pronom. (à valeur passive). Rien qu'(...) à les [des volumes] parcourir en tous sens, le portrait [du comte de Clermont] se crayonne et s'achève de lui-même en nous (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 11, 1863-69, p. 114).
Rem. 1. Renard (Journal, 102, p. 719) semble avoir employé le mot, au sens B, avec une connotation satirique : On me prête des ambitions politiques. On n'ose pas m'approcher de trop près, de peur d'être « crayonné ». 2. On rencontre ds la docum. le part. passé crayonné, ée, en emploi adj. La race de Hambourg et la race campine, dite Hambourg crayonné, vu que les plumes chez le coq sont d'un blanc pur crayonné de noir (Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 72).
Prononc. et Orth. : [kʀ εjεne], (je) crayonne [kʀ εjɔ ̃n]. Transcrit avec [e] fermé ds Fér. 1768, Fér. Crit. t. 1 1787 qui rejette l'orth. craïon(er) de Richelet notant la prononc. [kʀajɔ ̃-]. On sait que la prononc. de -ay- a flotté entre [aj] et [εj] jusqu'à la fin du xvies. (cf. Bourc.-Bourc. 1967, § 90 III). [e] fermé également ds Gattel 1841 mais non ds Land. 1834 qui donnait pourtant ce timbre pour crayon. Le verbe est attesté ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1584 « dessiner, esquisser, représenter » (Du Bartas, IIeSepmaine, I, 587 ds Revue pour l'histoire du français moderne, t. 5, p. 73 : Le langage ne le peut concevoir, crayonner, exprimer); 2. 1826 « faire des traits de crayon sur, griffonner sur » pages crayonnées (Chateaubr., Natchez, p. 352). Dér. de crayon*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 125. Bbg. Gir. t. 2 Nouv. Rem. 1834, pp. 25-26. − Goug. Lang. pop. 1929. p. 61.

Crayonner : définition du Wiktionnaire

Verbe

crayonner transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Dessiner avec du crayon.
    • Crayonner une tête, un bras, une main, un arbre.
  2. Dessiner sommairement ; marquer seulement les premiers traits.
    • Il songe à tout, aux plus petites choses. Il crayonne de malicieux portraits, raconte avec enjouement des anecdotes spirituelles, […]. — (Octave Mirbeau La Mort de Balzac, 1907)
  3. (Figuré) Noter rapidement un texte sommaire ou un brouillon.
    • Je puis vous crayonner les traits principaux qui partout eussent signalé la comtesse aux regards — (Honoré de Balzac, Le Lys dans la vallée, 1836)
    • Pourtant j’aurais voulu examiner le paysage, mollement éclairé par la lune, et crayonner quelques notes au passage. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. II, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Crayonner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRAYONNER. v. tr.
Dessiner avec du crayon. Crayonner une tête, un bras, une main, un arbre. Il signifie aussi Dessiner sommairement, marquer seulement les premiers traits. Cela n'est que crayonné. Fig., Je vais vous crayonner le caractère de cet homme.

Crayonner : définition du Littré (1872-1877)

CRAYONNER (krè-io-né) v. a.
  • 1Esquisser, dessiner au crayon. Crayonner une tête. Il ne fait encore que crayonner son tableau. Qu'il crayonne une maison sur une maison, un arbre sur un arbre, un homme sur un homme, afin qu'il s'accoutume à bien observer les corps et leurs apparences, Rousseau, Ém. II.
  • 2 Fig. Souventefois le ciel en ses augures De nos maux à venir crayonne les figures, Mairet, Soliman, II, 2. Ce roi… Voulut bien que ma main crayonnât ses exploits, Boileau, Épît. X. Dont je veux bien ici te crayonner l'histoire, Boileau, Sat. X. Insipide écrivain, qui crois à tes lecteurs Crayonner les portraits de tes trois Imposteurs, D'où vient que, sans esprit, tu fais le quatrième ? Voltaire, Ép. 97. Ce Corneille qui crayonna L'âme d'Auguste, de Cinna, De Pompée et de Cornélie, Voltaire, le Temple du goût.

    Tracer, écrire rapidement. Il ne fit que crayonner sa réponse aux objections.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « crayonner »

Étymologie de crayonner - Littré

Crayon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de crayonner - Wiktionnaire

→ voir crayon
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « crayonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crayonner krɛjɔne play_arrow

Conjugaison du verbe « crayonner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe crayonner

Évolution historique de l’usage du mot « crayonner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crayonner »

  • On le voit d’abord crayonner des paysages de Provence, en face de Sisteron. Celle-ci servira de modèle pour reconstituer Villevieille, lieu d’intrigue principal du Chant du monde. L’auteur de bande dessinée Jacques Ferrandez est en train d’adapter le récit d’aventures écrit par Jean Giono en 1934. Une épopée de plus de 300 pages, guerre de Troie des temps modernes. Télécâble Sat Hebdo, «Le Chant du monde»: Giono en BD | Télécâble Sat Hebdo
  • Depuis toujours, Jacques Raupp aime crayonner, dessiner, peindre. Après des études d’art, il a pendant des années été professeur de dessin, aquarelle et pastel. Il a eu son époque gravure, puis lui a préféré l’aquarelle, moins contraignante. Ce n’est qu’à la retraite qu’enfin il a pu donner libre cours à sa passion et peindre suffisamment pour participer à de nombreuses expositions. Aujourd’hui, c’est pour la troisième fois que la galerie Marianne accroche à ses cimaises les aquarelles de cet artiste dont les thèmes principaux se marient si bien avec les murs de pierre de la salle d’exposition. Jacques Raupp ne peint qu’en extérieur : "Ce que j’aime, c’est associer la pierre et le paysage. La majorité des paysages viennent de la région et quelques-uns de Bourgogne. Avec l’aquarelle, on peut partir n’importe où avec sa petite boîte et son pinceau. Il faut juste se mettre à l’abri du vent. J’aime les endroits tranquilles, toujours dehors. J’aime peindre les endroits où les peintres ne vont pas. Un vieux mur m’intéresse autant qu’une vue de Paulilles. À la maison, je ne fais que de petites retouches". lindependant.fr, Argelès-sur-Mer : Jacques Raupp expose ses aquarelles à la galerie Marianne - lindependant.fr
  • Albert Uderzo, de son vrai nom Alberto Aleandro, a été dès son plus jeune âge très talentueux en dessin. Complètement autodidacte, il passait ses journées à crayonner. Il appréciait alors tout particulièrement Mickey Mouse. Demotivateur, Mort d'Albert Uderzo, le dessinateur d'Astérix et Obélix, à 92 ans
  • Dans une période où nombreux sont ceux qui restent confinés entre quatre murs, laisser vagabonder son imagination est sain. Si ce ne sont pas les seules activités à la permettre, dessiner, crayonner et colorier sont un moyen d'expression des imaginaires. C'est aussi, on ne peut l'oublier, un bon moyen pour s'occuper l'esprit et canaliser quelques instants des enfants en mal de grand air. Centre Presse, Centre Presse : Confinement: à vos crayons!
  • Et si nous explorions le papier ? Cette matière que l’on peut découper, déchirer, coller, plier, trouer, superposer, recycler…Cet objet magique de toutes les couleurs sur lequel on peut peindre, crayonner, tamponner, colorier, imprimer, dessiner, imaginer…3 jours pour découvrir le papier et créer, à la manière de Bruno Munari et de ses Prélivres, une bibliothèque de mini-livres, tous différents, à emporter à la maison. Pour les 4/6 ans , Ma bibliothèque de mini-livres - Brusselslife.be

Traductions du mot « crayonner »

Langue Traduction
Corse schizzu
Basque sketch
Japonais スケッチ
Russe эскиз
Portugais esboço
Arabe رسم
Chinois 草图
Allemand skizzieren
Italien schizzo
Espagnol bosquejo
Anglais sketch
Source : Google Translate API

Synonymes de « crayonner »

Source : synonymes de crayonner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires