Jalonner : définition de jalonner


Jalonner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

JALONNER, verbe trans.

A. − Qqn jalonne qqc.
1. Marquer, déterminer (l'alignement, la direction, la limite de quelque chose) à l'aide de jalons, en plantant des jalons. Synon. baliser, piqueter, signaliser.Jalonner une allée, un champ, un chemin, une ligne téléphonique, une route; jalonner un itinéraire, un parcours. Il serait judicieux de décaler les phares, de part et d'autre des routes aériennes fréquentées, plutôt que de jalonner exactement ces routes (A.-B. Duval, Hébrard, Nav. aér.,1928, p. 86).Travaux (...) abandonnés sur le terrain mille et mille fois jalonné par les géomètres et les experts (Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 304):
1. ... que fait le géomètre? D'abord, il divise la grandeur qu'il doit mesurer, ligne, surface ou volume, en la jalonnant et y marquant des points de rappel et de reconnaissance. Proudhon, Créat. ordre,1843, p. 130.
P. métaph. Il faut être soi-même dans la voie qu'ils tracent [les mystiques] et jalonnent, et même assez avancé sur elle, pour donner tout son sens à une lecture qui ne souffre pas d'être « courante » (Valéry, Variété V,1944, p. 166).
Au part. passé. Allée jalonnée; itinéraire jalonné. L'on ne peut évaluer la longueur de la route non jalonnée, que d'après le temps mis à la parcourir (Gide, Voy. Congo,1927, p. 748).Les chemins qui suivaient ces convois, pour venir du Hoang-Ho jusqu'à la vallée de Ferghana, ne pouvaient guère être baptisés du nom de routes; (...) tout au plus, des pistes vaguement jalonnées (P. Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 43).
Qqn jalonne qqc. avec/de qqc.Avoir un jour entier devant les yeux ce steppe décourageant, (...) sans point d'orientation, et qu'on est obligé de jalonner de gros tas de pierres pour indiquer les routes (Fromentin, Été Sahara,1857, p. 52).Sur les croupes les hommes arpentaient les carreaux de terre brune qu'ils jalonnaient de brins de paille (Pourrat, Gaspard,1925, p. 63).
Au fig. Marquer de repères, d'étapes (dans le temps). Il y a dans Lenormand, dans les œuvres dont il jalonne lentement sa vie, quelque chose qui (...) s'éloigne et ne passe point (Colette, Jumelle,1938, p. 211).La Constitution de l'An III. La Convention jalonna son existence de palinodies qui s'inscrivent parmi les plus éclatantes de l'histoire des assemblées (Lefebvre, Révol. fr.,1963, p. 456).Nous jalonnerons donc le passé lointain de quelques dates sûres et de quelques points d'interrogation (Dumazedier, Ripert, Loisir et cult.,1966, p. 47).
2. TECHN. MILIT. Placer des jalons ou des jalonneurs, pour marquer un alignement. Jalonner une direction, le front d'une troupe, un objectif. Absol. jalonner (ds Ac. 1835-1935). Ils emportent des grenades, des fusées et des feux de bengale pour jalonner nos lignes (Bordeaux, Fort de Vaux,1916, p. 294).
B. − Qqc jalonne qqc.
1. Être disposé, se trouver placé de distance en distance le long d'(une ligne, un parcours); marquer, délimiter. Synon. s'aligner, s'échelonner (le long de).À Ibiza, j'allais tous les jours m'asseoir dans les cafés qui jalonnent le port (Camus, Env. et endr.,1937, p. 114).De nombreux cadavres de chevaux jalonnaient les champs et les bois (Ambrière, Gdes vac.,1946, p. 33):
2. Le soleil couchant inondait d'or et de pourpre l'immense plaine qui s'étend entre Tunis et la montagne de Zaghouan et que jalonnent de loin en loin quelques arches énormes de l'antique aqueduc en ruine... Gide, Si le grain,1924, p. 555.
Au part. passé. Allée, route jalonnée d'arbres; plaine jalonnée de villages. Une plaine de champs admirablement cultivés, jalonnés d'arbres qui cachent entièrement le sol (Lamart., Voy. Orient, t. 1, 1835, p. 182).Le polder (...) s'étalait, (...) vaste et désert, jalonné de lignes de saules et de tilleuls (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p. 217).
P. métaph. Disraëli (...), entre le pouvoir et lui, voyait encore un parcours dur, jalonné de mauvais obstacles (Maurois, Disraëli,1927, p. 195).C'était une logicienne, fidèle à une route droite, jalonnée de principes évidents (Mauriac, Pharis.,1941, p. 105).
Emploi pronom. à valeur passive. Se jalonner de.La grande armée avance en semant ses débris (...) De morts et de mourants sa route se jalonne (Pommier, Russes,1854, p. 10).Un matin où le courant se jalonnait d'oiseaux dormants comme de bouées (Giraudoux, Suzanne,1921, p. 100).
2. Au fig. Servir de point de repère, de marque dans le temps. Synon. marquer.Dates, étapes, événements, faits qui jalonnent l'existence, la vie de qqn; jalonner des étapes, une évolution, une destinée. Une histoire sombre et cruelle, jalonnée par le bûcher de Rouen, par Sainte-Hélène, par Fachoda (Mauriac, Journal occup.,1944, p. 312):
3. Notre vie est faite d'oublis. De longues années passent, ne laissant en nous nulle trace, obscurcies de brume et d'ennui, et parfois quelques instants, parmi tant d'autres, brillent en nous d'une éclatante lumière, jalonnant mystérieusement le cours de nos destins. Daniel-Rops, Mort,1934, p. 59.
Prononc. et Orth. : [ʒalɔne], (il) jalonne [ʒalɔn]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1690 (La Quintinye, Instruction pour les jardins fruitiers et potagers, I, 104 ds Fr. mod. t. 18, p. 135); 1834 fig. (Lamart., Destinées poés., p. 377). Dér. de jalon*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 164.
DÉR.
Jalonneur, subst. masc.a) Celui qui a pour fonction de jalonner, de placer des jalons. Les jalonneurs ont mal tracé cet alignement (Ac.1878-1935).b) Techn. milit.Soldat placé comme jalon sur une ligne ou sur un itinéraire pour indiquer une direction, un alignement. (Dict. xixeet xxes.). Établir, placer des jalonneurs; le premier, le second jalonneur (Ac. 1835). [ʒalɔnœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1835. 1reattest. 1835 (Ac.); de jalonner, suff. -eur2*.

Jalonner : définition du Wiktionnaire

Verbe

jalonner \ʒa.lɔ.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Planter des jalons de distance en distance, soit pour un alignement, soit pour déterminer les différents points d’un plan.
    • Jalonner une allée pour la dresser.
    • Jalonner un champ, pour le passage d'un appareil de traitement aérien
  2. (Par extension) (Militaire) Placer des jalonneurs, ou se placer en jalonneur, pour déterminer une direction, un alignement.
    • Jalonner une ligne, une direction, elliptiquement, Jalonner
  3. (Figuré) Déterminer la voie à suivre, la piste à suivre
    • En maint endroit, des croix de bois jalonnaient la route et marquaient la place de catastrophes multipliées. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Comme l'écrivait en 1889 Léopold Eistein, un volapükiste allemand passé à l’Esperanto dès l'apparition de cette langue, le progrès de l'humanité est jalonné par sept inventions qui devraient être considérées comme les sept merveilles du Monde, et qui sont : écrire, imprimer, sténographier, […]. — (Gaston Moch, La langue internationale « Esperanto », n° 134 de Pages libres, éd. E. Payen, 25 juillet 1903, p. 76)
  4. (Figuré) Marquer par des repères.
    • La nourriture jalonne nos vies. Les repas sont des repères. Nous nous souvenons du premier dîner avec l’être aimé (nous pouvions à peine manger, tant le désir de l’autre nous emplissait). — (Françoise Vergès, À vos mangues !, traduction de Dominique Malaquais, dans Politique africaine, 2005/4, n° 100, p. 319)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Jalonner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

JALONNER. v. intr.
Planter des jalons de distance en distance, soit pour un alignement, soit pour déterminer les différents points d'un plan. Il signifie transitivement Déterminer au moyen de jalons les différents points d'un plan, une direction, un alignement. Jalonner une allée pour la dresser. Par extension, en termes militaires, Jalonner une ligne, une direction, ou simplement Jalonner, Placer des jalonneurs, ou se placer en jalonneur, pour déterminer une direction, un alignement. Fig., Ces savants jalonnèrent la route pour ceux qui viendraient après eux.

Jalonner : définition du Littré (1872-1877)

JALONNER (ja-lo-né)
  • 1 V. n. Planter des jalons. On a jalonné toute la journée d'hier.
  • 2 V. a. Jalonner une allée, y planter des jalons pour la dresser.

    En termes militaires, jalonner une ligne, ou, simplement, jalonner, placer des jalonneurs, ou se placer en jalonneur, pour déterminer une direction, un alignement.

    Fig. Donner des directions. Les savants ne font d'âge en âge que jalonner la route à ceux qui suivront.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « jalonner »

Étymologie de jalonner - Littré

Jalon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de jalonner - Wiktionnaire

De jalon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « jalonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
jalonner ʒalɔne play_arrow

Conjugaison du verbe « jalonner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe jalonner

Citations contenant le mot « jalonner »

  • Dans cette intersaison 2020 différente des autres, le FCG intègre aussi des extras. Vendredi dernier, toute la troupe est partie en excursion en Chartreuse, pour une balade jusqu’au fort du Saint-Eynard. « Comme on ne fait pas de stage cet été, on veut quand même sortir du stade régulièrement, pour mettre un peu de cohésion dans le groupe, pour que les mecs vivent ensemble », souligne Glas. Et d’autres sorties en montagne devraient jalonner l’été des Grenoblois. , Sport | Pro D2 : les nouveaux visages arrivent au FCG, l’entraînement redevient collectif
  • Alors que la majorité des ETH prêts à jalonner sont détenus sur des portefeuilles sans échange, 18,7 millions d’ETH supplémentaires sont gérés par des bourses soumises à des services de jalonnement, indique le rapport. Selon ConsenSys, ces balances constituent un «marché adressable attrayant et utilisable», tandis qu’un objectif clé des récompenses devrait être «de convertir ces portefeuilles en valideurs actifs». Mon livret, Crypto : Selon ConsenSys, environ 80% de l'approvisionnement en ETH est qualifié pour le jalonnement | Mon livret
  • Brasília  – L’Amazonie brésilienne, considérée comme le poumon de la planète, une qualification d’ailleurs rejetée par le président du pays-continent qui fait valoir la souveraineté nationale, continue de jalonner les rapports politiques brésiliens avec une bonne partie de la communauté internationale. MAP Express, L'Amazonie, le casse-tête du Brésil et de la communauté internationale | MAP Express MAP Express

Traductions du mot « jalonner »

Langue Traduction
Corse partite
Basque partaide
Japonais 杭打ち
Russe разбить
Portugais tocaia
Arabe حصة من
Chinois 放样
Allemand abstecken
Italien picchettare
Espagnol estaca
Anglais stake out
Source : Google Translate API

Synonymes de « jalonner »

Source : synonymes de jalonner sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires