La langue française

Craque

Sommaire

  • Définitions du mot craque
  • Étymologie de « craque »
  • Phonétique de « craque »
  • Évolution historique de l’usage du mot « craque »
  • Citations contenant le mot « craque »
  • Images d'illustration du mot « craque »
  • Traductions du mot « craque »
  • Synonymes de « craque »

Définitions du mot craque

Trésor de la Langue Française informatisé

CRAQUE, subst. fém.

Pop. Mensonge que l'on dit pour se justifier ou pour abuser quelqu'un. Je ne sais pas ce que vous a raconté Lecca pour vous embaucher, dit Angélo, mais, quoi que ce soit, ce sont des craques (Giono, Bonheur fou,1957, p. 361):
... je lui ai fait une énorme craque (...) j'ai eu le toupet de lui persuader que le mariage était rompu (...) V'lan (...) et elle l'a cru! Labiche, Edgar et sa bonne,1852, 17, p. 245.
Prononc. et Orth. : [kʀak]. Ds Ac. 1932. Homon. crac, crack, krach. Étymol. et Hist. 1718 interj. cracq (Le Roux, p. 139 : Cracq. Sorte d'interject. dont on se sert, lorsqu'une personne dit quelque chose un peu sujet à caution, raconte quelque histoire qui paroît fabuleuse ou impossible); 1836 subst. fém. craque (Land.). Déverbal de craquer* au sens de « se vanter faussement, mentir ». Fréq. abs. littér. : 3. Bbg. Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 162.

Wiktionnaire

Nom commun 1

craque \kʁak\ féminin

  1. (Populaire) Mensonge.
    • Des craques ! des craques ! il vous en contait, ma crédule amie ! avança Pichette. — (Eugène Chavette, La Chambre du crime, 1875)
    • Angèle, haussant les épaules. — Je te file ! C’est-à-dire que je connais tous vos moyens… toutes vos craques. — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte I, scène 2)
    • À la maison, je raconte des craques à mon père et je me dispute avec Stella. Nous avions convenu de partager le boulot et la came, mais chacune croit que l’autre la roule. C’est vraiment l’enfer. — (Kai Hermann et Horst Rieck, Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée…, 1978. Traduit de l’allemand par Léa Marcou. 1981. page 281)
    • Le Point est même en mesure d'en donner le titre (au moins celui qui tient la corde) : Ma vérité. Pour quelqu'un qui, comme l'autre jour à la télévision, n’arrête pas de raconter des craques, c'est un beau titre, je trouve. — (Alain Rémond, Le livre, lui, ne ment pas, dans Marianne (magazine), n° 772 du 4 février 2012, page 98)
  2. (Populaire) Sexe de la femme. Craquette.
  3. (Canada) (Populaire) Fente des seins ou des fesses.

Nom commun 2

craque \kʁak\ féminin

  1. (Minéralogie) Cavité pleine de cristaux dans une roche, géode.

Forme de verbe

craque \kʁak\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de craquer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de craquer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de craquer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de craquer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de craquer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRAQUE. n. f.
Menterie, hâblerie débitée dans le dessein de se jouer de quelqu'un. Il est populaire.

Littré (1872-1877)

CRAQUE (kra-k') s. f.
  • Terme populaire. Mensonge par exagération et par gasconnade. Ce qu'il dit là n'est pas vrai, c'est une craque.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

1. CRAQUE. - ÉTYM. Ajoutez : M. de Crac est connu aussi en Allemagne, témoin ces vers : Ich befolge stets die Lehre Des berühmten Hernn von Krak, Weil ich beide stets verehre Schöne Mädchen und Tabak (je suis toujours la doctrine du célèbre M. de Krak, honorant les jolies filles et le tabac). L'anglais a aussi crake, vanterie ; mais les dictionnaires le donnent comme venu du français.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « craque »

Origine incertaine ; à moins que l'on ne suppose que la craque est une chose qui sonne, qui craque. Collin d'Harleville a fait une jolie comédie intitulée M. de Crac dans son petit castel ; c'est un Gascon qui pousse à l'excès la manie d'exagérer. À défaut de renseignements historiques, on se demande si c'est la pièce qui a suggéré la locution de craque, ou la locution qui a suggéré le nom du personnage.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) Origine incertaine ; à moins que l’on ne suppose que la craque est une chose qui sonne, qui craque. Collin d’Harleville a fait une jolie comédie intitulée M. de Crac dans son petit castel ; c’est un Gascon qui pousse à l’excès la manie d’exagérer. À défaut de renseignements historiques, on se demande si c’est la pièce qui a suggéré la locution de craque, ou la locution qui a suggéré le nom du personnage.
(Nom commun 2) : De l' anglais crack (« même sens »)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « craque »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
craque krak

Évolution historique de l’usage du mot « craque »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « craque »

  • L'oiseau chante, même si la branche sur laquelle il est perché craque, parce qu'il sait qu'il a des ailes. De José Santos Chocano
  • L'amour n'est pas seulement la plainte déchirante d'un lointain violon, c'est aussi le craquement triomphant d'un ressort de sommier.

Images d'illustration du mot « craque »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « craque »

Langue Traduction
Anglais crack
Espagnol grieta
Italien crepa
Allemand riss
Chinois 裂纹
Arabe الكراك
Portugais rachadura
Russe трещина
Japonais 亀裂
Basque crack
Corse crack
Source : Google Translate API

Synonymes de « craque »

Source : synonymes de craque sur lebonsynonyme.fr
Partager