La langue française

Boniment

Définitions du mot « boniment »

Trésor de la Langue Française informatisé

BONIMENT, subst. masc.

A.− SPECTACLES. Annonce orale faite à l'entrée d'un lieu de spectacles (baraque foraine, salle de cinéma muet, etc.), visant par son pittoresque et la faconde de celui qui la fait à susciter l'intérêt du public. Un vieux saltimbanque qui, dans un boniment emphatique, annonce qu'il va faire un saut périlleux (E. et J. de Goncourt, Journal,1894, p. 631).
B.− P. ext. Argumentation ingénieuse d'un camelot faisant l'article de sa marchandise. Faire, débiter son boniment :
1. Le charlatan est bruyant. Il vend ses recettes et ses drogues sur les places publiques, sur les champs de foire, aux carrefours des rues où s'attroupe la foule. Il appelle, il arrête les chalands. Sa rhétorique spéciale use de tous les moyens pour retenir, amuser, persuader; son boniment échevelé met à sa discrétion le client ébloui, étourdi, fasciné. Toutefois, s'il cherche à amuser pour mieux envelopper, quelques-uns aussi s'amusent à le voir faire et déployer ses artifices. Faral, La Vie quotidienne au temps de St Louis,1942, p. 88.
C.− P. anal., fam., péj. Tout discours plus ou moins artificieux visant à persuader, séduire, tromper. Le boniment des bateleurs politiques (R. Rolland, Jean-Christophe,Dans la maison, 1909, p. 961):
2. En ce temps-là, (...) le pavé de Paris appartenait à quelques douzaines de pauvres diables qui avaient permission d'assembler le peuple dans les carrefours (...). C'était le prodige du discours sérieux appelé boniment (...). Boniment a passé dans la langue politique, où il est devenu indispensable, comme diverses autres locutions de ces braves gens-là, telles que blague, flouerie, le tour est fait. L. Veuillot, Les Odeurs de Paris,1866, p. 60.
3. ... le vieux pitre (...) expliquait son caractère, alignant des mensonges énormes, à la fois subtils et ingénus, scandés de : « Vous êtes un type à comprendre... » − « Je vais vous dire encore sans charre... » − « Avec vous, pas besoin de boniment... », ... Bernanos, L'Imposture,1927, p. 455.
SYNT. Boniments à la graisse de chevaux de bois (cf. Benjamin, Gaspard, 1915, p. 85), (p. ell.) boniments à la graisse (cf. Dorgelès, Les Croix de bois, 1919, p. 9), boniments à la noix de coco (cf. Proust, Le Côté de Guermantes 1, 1920, p. 139); pas de boniment(s)! (cf. Ponchon, La Muse au cabaret, Ouvrier sans travail, 1920, p. 46); avoir qqn au boniment (cf. F. Carco, L'Équipe, 1919, p. 12). − PARAD. (Quasi-)synon. baratin, bavardage, bluff, bobard, chiqué, couplet, entourloupette, esbroufe, histoires, tirade.
Spéc., domaine des relations amoureuses.Faire du boniment. (Quasi-)synon. faire du plat, courtiser(cf. Giono, Un de Baumugnes, 1929, p. 14; Cendrars, Bourlinguer, 1948, p. 84).
D.− Par affaiblissement. Propos insignifiants. (Quasi-) synon. balivernes, billevesées, foutaises :
4. − Sache qu'on va disant d'une belle phrase, os Sonore, mais très nul comme suc médullaire, De tout boniment creux enfin : c'est du pathos, ... Laforgue, L'Imitation de Notre-Dame la lune,Un Mot au soleil pour commencer, 1886, p. 208.
Rem. Noter les formes abr. boni, bonime, bonim' (cf. Bruant 1901, p. 22; H. Kjellman, Mots abr. et tendance d'abrév. en fr., 1920, p. 39; Esn. 1966).
1reattest. 1827 (Grandval, Le Vice puni, ou Cartouche, éd. 1827, p. 91); dér. de bon(n)ir*, suff. -ment1*. [bɔnimɑ ̃]. Les dict. gén. dont l'Ac. (cf. éd. de 1932) écrivent le mot avec un seul n. Fréq. abs. littér. : 155.
BBG. − Baudez (J.). Le Cirque et son lang. Vie Lang. 1961, p. 623. − Sain. Arg. 1972 [1907], p. 121, 283. − Sain. Lang. par. 1920, passim.

Wiktionnaire

Nom commun

boniment \bɔ.ni.mɑ̃\ masculin

  1. Propos que débitent les camelots, les charlatans et les saltimbanques pour attirer les clients.
    • Faire un boniment, Débiter un boniment, vanter sa marchandise.
    • — Tu crois ça, toi ? Eh bien, moi je dis qu’il faut que les curés nous prennent sérieusement pour des poires, de nous envoyer des boniments comme ça ! — (Alphonse Allais, Pour cause de fin de bail : Sceptique Enfance, Éditions de la Revue blanche, 1899, p. 70)
    • Les boniments des camelots. Quand un sergent de ville s’éloigne, un camelot surgit. Coiffés d’une casquette, le visage animé, la moustache déteinte, ils parlent avec chaleur, car leurs passions sont violentes et ils veulent gagner de quoi manger et de quoi boire. — (Charles-Louis Philippe, Bubu de Montparnasse, 1901, réédition Garnier-Flammarion, page 52)
    • Ton frère est venu me voir sur la fin de l’après-midi. Il m’a redit tous les boniments du curé, un peu plus raides tout de même. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 74.)
    • Puis, faisant tourner alternativement chacune des roues comme un camelot qui veut montrer le bon fonctionnement d’un article, il poursuit son boniment d’un ton convaincu. — (Astrid van der Staten, Un enfant troublant, 1994)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BONIMENT. n. m.
Propos que débitent les charlatans et saltimbanques pour attirer les clients. Par extension, Faire un boniment, Débiter un boniment, Vanter sa marchandise.

Littré (1872-1877)

BONIMENT (bo-ni-man) s. m.
  • 1Parade de charlatan.
  • 2 Par analogie, manœuvres pour tromper.

    Mot très vulgaire, et qui est presque d'argot.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « boniment »

De bonir avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bon, c'est-à-dire action de faire quelque chose de bon, d'agréable.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « boniment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
boniment bɔnimɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « boniment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « boniment »

  • Cette allégation a importuné Geoff Molson au point qu’il a senti le besoin d’en faire mention dans son boniment avant la période des questions. Il a déclaré en substance qu’il reste à la présidence de l’équipe et qu’il n’a aucune intention de créer un poste de président des opérations hockey. Le Journal de Montréal, La foi inébranlable de Geoff Molson | Le Journal de Montréal
  • Si on prend au mot  leurs vociférations, diatribes et délires de  monsieur Sonko et autres illuminés  ,  devront – ils déboulonner  la statue de Faidherbe et    épargner  le Pont Faidherbe ? Que feront ils aussi  des écoles, lycées, Gouvernances, l’hôpital de Saint Louis , Le Dantec, Principal, de l’Université de Dakar, le Palais, les Gouvernances, les camps militaires, routes , ports, œuvres des colonisateurs et l’Ile de Gorée? Vont -ils aussi  jeter  le bébé avec  l’eau du bain, les Louis Pasteur et son vaccin contre la rage, Roux et son sérum contre la diphtérie, Pierre Descombay et son vaccin contre le tétanos, le docteur Calmette et son vaccin BCG contre la tuberculose ? Vont il troquer  l’avion  contre la  pirogue pour traverser désormais l’Atlantique  ?  Ces « révolutionnaires attardés  de chambre »  sont-ils plus nationalistes, africanistes  que Nelson Mandela. Ces bougres ont -ils retenu des leçons de cet homme du refus qui a fait du tristement célèbre pénitencier de Robben -Island, ce lieu sinistre où il fut reclus, un sanctuaire et un lieu de pèlerinage, et a maintenu les noms   de  sud -africains blancs, afrikaners, boers et les statues à leur effigie   ? Quand est ce que ces grands enfants, « élèves  en classe   maternelle »   à l’école de la politique et du patriotisme, enivrés par les résultats des élections et les réseaux sociaux, vont – ils  être en fin sevrés du « Sonko -Lait  », frelaté de boniment   et descendre  sur terre pour apprendre enfin l’histoire politique du Sénégal? Ils sauront alors  que de jeunes et très brillants sénégalais comme Landing Savané, Ibrahima Sène,  Bassirou Faty, Ablaye Bathily , Mamadou Diop de Croix, élèves grévistes, exclus enrôlés dans l’armée pour aller au front, Alfou Seyni Cissé décapité par les militaires portugais en Casamance , Ibrahima Sène, Landing Savané,  le  Docteur Diallo Diop Blondin condamné à l’âge 17 ans, compagnon de cellule de Mamadou Dia , Valdiodio Ndiaye à la prison de Kédougou,  son frère aîné feu Omar  Blondin Diop, ancien élève de la prestigieuse Ecole Normale de Saint Cloud,  initiateur  des événements de Mai 68 en France avec les Daniel Cohn Bendit, mort à Gorée  ont mené des combats au prix de leur vie pour des causes nobles, avec courage, mais surtout avec courtoisie, sans insolence, vulgarité . Pour cause, bonnes naissance et éducation obligent. ACTUSEN, RASER LES SOUVENIRS D’ UN PASSÉ: DU POPULISME  À L’EXTRÊMISME. | ACTUSEN
  • Ce qui veut dire qu’en surcroît des pénibles déclarations plurihebdomadaires du Premier ministre et du ministre de la Santé sur l’état des lieux de l’épidémie en France, en plus de leurs atermoiements sur les activités qu’il faut laisser reprendre et celles qu’on doit continuer à asticoter avec des contraintes plus ou moins loufoques, le citoyen français va aussi devoir se cogner le retour navrant de la politique politicienne locale, ses inévitables promesses de forain et les boniments habituels des candidats à la gamelle municipale. Contrepoints, LREM, le parti des tocards | Contrepoints

Traductions du mot « boniment »

Langue Traduction
Anglais sales pitch
Espagnol charlatanería
Italien imbonimento
Allemand flunkern
Portugais lábia
Source : Google Translate API

Synonymes de « boniment »

Source : synonymes de boniment sur lebonsynonyme.fr

Boniment

Retour au sommaire ➦

Partager