La langue française

Ruineux

Définitions du mot « ruineux »

Trésor de la Langue Française informatisé

RUINEUX, -EUSE, adj.

A. − Vieilli ou littér.
1. [En parlant d'une constr. ou d'un ensemble d'édifices] Qui est en très mauvais état, qui menace ruine. Synon. délabré (v. ce mot II A 2).Édifice ruineux; tour, ville ruineuse. Collines d'une élégance extrême (...), prairies gaies, châteaux ruineux (Chateaubr.,Mém., t. 4, 1848, p. 410).Le brouillard grandissait les contours d'une espèce de forteresse ruineuse (Gracq,Syrtes, 1951, p. 22).
2. Au fig. [En parlant d'une chose abstr., en partic. d'une constr. de l'esprit, d'un système d'idées] Dépourvu de solidité. Théorie ruineuse. Le système anglais appliqué à la France est ruineux, puisqu'il repose sur des similitudes superficielles (Sainte-Beuve,Prem. lundis, t. 1, 1830, p. 348).Appuyer le devoir sur l'affection (...), c'est lui donner une base toujours mobile et souvent ruineuse (Cousin,Hist. philos. mod., t. 4, 1846, p. 155).
Loc. Bâtir sur des fondements ruineux. Synon. de bâtir* sur le sable (v. bâtir I B 2). (Ds Ac., Littré, Quillet 1965).
B. −
1. Littér. Gravement dommageable. Synon. (p. exagér.) catastrophique, désastreux.Ce n'est pas cette simple brigue académique qui (...) m'inquiète; c'est ma situation tout entière, de plus en plus insoutenable et ruineuse moralement et physiquement (Sainte-Beuve,Corresp., t. 5, 1844, p. 460).L'idée ruineuse ici est qu'on n'y peut rien. L'idée bienfaisante, au contraire, est qu'on peut s'en délivrer si on le veut (Alain,Propos, 1921, p. 243).
Ruineux pour (qqc., qqn).L'idée de l'attaque triomphante et ruineuse pour le monde latin (Barrès,Cahiers, t. 11, 1918, p. 343).
Il est ruineux de + inf..Il est ruineux pour un tempérament poétique de faire participer l'esprit aux fêtes de la chair (J. Bousquet,Trad. du sil., 1936, p. 240).
2. Qui amène la ruine (v. ce mot I B 2 b). Catastrophe, guerre ruineuse. Mes vins emmagasinés éprouvent en ce moment la baisse ruineuse que causent l'abondance et la qualité de vos récoltes (Balzac,E. Grandet, 1834, p. 63).Tain parla aussi de l'intempérie ruineuse: − Chien de temps. Voilà le grain pourri (Hamp,Champagne, 1909, p. 120).
P. exagér. Très coûteux. Synon. dispendieux, onéreux.Luxe ruineux; toilettes ruineuses; avoir des goûts ruineux; ce n'est pas ruineux. Je vous dois douze francs cinquante (...). C'est une soirée ruineuse (Nizan,Conspir., 1938, p. 129).
REM.
Ruineusement, adv.,rare. [Corresp. à supra B 2] D'une manière ruineuse. Toutes ces constructions (...) représentent ce que les hommes savent créer de plus durable, en même temps que de plus ruineusement beau (Loti,Inde sans Angl., 1903, p. 374).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɥinø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1erquart xiies. berbiz ruinuses « galeuses » (Lapidaire de Marbode, 782, éd. P. Studer et J. Evans, p. 60); 2. 1296 « qui menace ruine » meson ruineuse (Arch. nat. S 1508, pièce 8 ds Gdf. Compl.); 3. fig. « qui cause la ruine » [xiies., d'apr. Bl.-W.1-5] a) 1457 en parlant d'une pers. homme noiseux et ruyneux (doc. A. Tournai, série A ds Gdf. Compl.); b) av. 1461 ruyneuse dominacion (Jean le Fèvre, Chron., éd. F. Morand, t. 1, p. 97); c) 1680, 21 févr. « qui cause des dépenses excessives » (Mmede Sévigné, Lettres, éd. E. Gérard-Gailly, t. 2, p. 613: Un hiver est [...] très-ruineux à Aix). Empr. au lat.ruinosus « qui menace ruine; ruiné, écroulé » dans la lang. class.; fig. « dangereux, funeste » à basse époque, lang. chrét. (fin ive-déb. ves., St Augustin). Fréq. abs. littér.: 247. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 338, b) 198; xxes.: a) 318, b) 463.

Trésor de la Langue Française informatisé

RUINEUX, -EUSE, adj.

A. − Vieilli ou littér.
1. [En parlant d'une constr. ou d'un ensemble d'édifices] Qui est en très mauvais état, qui menace ruine. Synon. délabré (v. ce mot II A 2).Édifice ruineux; tour, ville ruineuse. Collines d'une élégance extrême (...), prairies gaies, châteaux ruineux (Chateaubr.,Mém., t. 4, 1848, p. 410).Le brouillard grandissait les contours d'une espèce de forteresse ruineuse (Gracq,Syrtes, 1951, p. 22).
2. Au fig. [En parlant d'une chose abstr., en partic. d'une constr. de l'esprit, d'un système d'idées] Dépourvu de solidité. Théorie ruineuse. Le système anglais appliqué à la France est ruineux, puisqu'il repose sur des similitudes superficielles (Sainte-Beuve,Prem. lundis, t. 1, 1830, p. 348).Appuyer le devoir sur l'affection (...), c'est lui donner une base toujours mobile et souvent ruineuse (Cousin,Hist. philos. mod., t. 4, 1846, p. 155).
Loc. Bâtir sur des fondements ruineux. Synon. de bâtir* sur le sable (v. bâtir I B 2). (Ds Ac., Littré, Quillet 1965).
B. −
1. Littér. Gravement dommageable. Synon. (p. exagér.) catastrophique, désastreux.Ce n'est pas cette simple brigue académique qui (...) m'inquiète; c'est ma situation tout entière, de plus en plus insoutenable et ruineuse moralement et physiquement (Sainte-Beuve,Corresp., t. 5, 1844, p. 460).L'idée ruineuse ici est qu'on n'y peut rien. L'idée bienfaisante, au contraire, est qu'on peut s'en délivrer si on le veut (Alain,Propos, 1921, p. 243).
Ruineux pour (qqc., qqn).L'idée de l'attaque triomphante et ruineuse pour le monde latin (Barrès,Cahiers, t. 11, 1918, p. 343).
Il est ruineux de + inf..Il est ruineux pour un tempérament poétique de faire participer l'esprit aux fêtes de la chair (J. Bousquet,Trad. du sil., 1936, p. 240).
2. Qui amène la ruine (v. ce mot I B 2 b). Catastrophe, guerre ruineuse. Mes vins emmagasinés éprouvent en ce moment la baisse ruineuse que causent l'abondance et la qualité de vos récoltes (Balzac,E. Grandet, 1834, p. 63).Tain parla aussi de l'intempérie ruineuse: − Chien de temps. Voilà le grain pourri (Hamp,Champagne, 1909, p. 120).
P. exagér. Très coûteux. Synon. dispendieux, onéreux.Luxe ruineux; toilettes ruineuses; avoir des goûts ruineux; ce n'est pas ruineux. Je vous dois douze francs cinquante (...). C'est une soirée ruineuse (Nizan,Conspir., 1938, p. 129).
REM.
Ruineusement, adv.,rare. [Corresp. à supra B 2] D'une manière ruineuse. Toutes ces constructions (...) représentent ce que les hommes savent créer de plus durable, en même temps que de plus ruineusement beau (Loti,Inde sans Angl., 1903, p. 374).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɥinø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1erquart xiies. berbiz ruinuses « galeuses » (Lapidaire de Marbode, 782, éd. P. Studer et J. Evans, p. 60); 2. 1296 « qui menace ruine » meson ruineuse (Arch. nat. S 1508, pièce 8 ds Gdf. Compl.); 3. fig. « qui cause la ruine » [xiies., d'apr. Bl.-W.1-5] a) 1457 en parlant d'une pers. homme noiseux et ruyneux (doc. A. Tournai, série A ds Gdf. Compl.); b) av. 1461 ruyneuse dominacion (Jean le Fèvre, Chron., éd. F. Morand, t. 1, p. 97); c) 1680, 21 févr. « qui cause des dépenses excessives » (Mmede Sévigné, Lettres, éd. E. Gérard-Gailly, t. 2, p. 613: Un hiver est [...] très-ruineux à Aix). Empr. au lat.ruinosus « qui menace ruine; ruiné, écroulé » dans la lang. class.; fig. « dangereux, funeste » à basse époque, lang. chrét. (fin ive-déb. ves., St Augustin). Fréq. abs. littér.: 247. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 338, b) 198; xxes.: a) 318, b) 463.

Wiktionnaire

Adjectif

ruineux \ʁɥi.nø\

  1. Qui menace ruine.
    • Son fils ainé Claude de Rochebaron abandonna le château de Montarcher devenu ruineux, pour la maison-forte nouvellement construite de Marandière, à Estivareilles, où se voient ses armes et la date de 1468. — (Édouard Perroy, Les familles nobles du Forez au XIIIe siècle: essais de filiation, tome 2, Saint-Étienne : Centre d’Études Foréziennes & Montbrison : La Diana, 1977, p. 683)
    • Au-delà des herbes qui bordaient le chemin, zigzaguait une palissade avachie et ruineuse, et, de celles qui poussaient près d'elle émergaient, lamentables, les mancherons d'une charrue dont le soc rouillait paisiblement parmi la broussaille [...] — (William Faulkner, Sartoris, trad. René-Noël Raimbault & Henri Delgove, éd. Gallimard, 1937, rééd. Folio, p. 175)
  2. Qui est en ruine.
    • Bâtir sur des fondements ruineux, fonder ses espérances sur des choses peu solides ou établir un système sur des bases qui manquent de consistance.
    • Il était presque terrible, et, malgré ses cinquante ans, avait l’air jeune, tant ses yeux bleus étaient clairs et luisaient, tant son visage jauni et creusé avait gardé d’audace ingénue, tant jaillissait de ce vieil homme ruineux l’éternelle adolescence du poète et de l’artiste. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 106)
  3. Qui peut ruiner.
    • M. Montfort propose à M. de Gourmont de riposter « en montrant de son côté comment l’esprit protestant peut être également ruineux et nocif pour l’œuvre d’art ». — (André Gide, Journal 1889-1939, Bibliothèque de la Pléiade, Éditions Gallimard, 1951, page 298)
    • Un luxe ruineux.
    • Des goûts ruineux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RUINEUX, EUSE. adj.
Qui menace ruine. Un édifice ruineux. Des murs ruineux. Fig., Bâtir sur des fondements ruineux, Fonder ses espérances sur des choses peu solides ou Établir un système sur des bases qui manquent de consistance.

RUINEUX signifie aussi Qui porte atteinte à la fortune par des dépenses excessives. C'est un poste très brillant, mais il est ruineux. Un luxe ruineux. Des goûts ruineux.

Littré (1872-1877)

RUINEUX (ru-i-neû, neû-z') adj.
  • 1Qui menace ruine. Comme une colonne, dont la masse solide paraît le plus ferme appui d'un temple ruineux, Bossuet, Reine d'Anglet. L'orgueil, qui monte toujours, après avoir porté ses prétentions à ce que la grandeur humaine a de plus solide ou plutôt de moins ruineux…, Bossuet, Mar.-Thér.

    Fig. Ou que par une aveugle témérité nous nous laissions flatter d'une espérance ruineuse ou mal fondée, Bourdaloue, Pensées, t. I, p. 61.

    Fig. Bâtir sur des fondements ruineux, fonder ses espérances sur des choses peu solides, et aussi établir un système sur des bases qui manquent de consistance.

  • 2 Fig. Il se dit de raisonnements peu solides. Les ministres ne pouvaient s'élever assez contre des principes si ruineux à la réforme, Bossuet, 6e avert. 2. Suite du raisonnement de saint Athanase, et combien il est ruineux aux prétentions du ministre [Jurieu], Bossuet, ib. 56.
  • 3Qui cause du dommage par des dépenses excessives. Un hiver est impraticable à Grignan et très ruineux à Aix, Sévigné, 406. Laissez-les jouer un jeu ruineux, La Bruyère, XIII. C'est un beau spectacle de voir Pétersbourg naître au milieu d'une guerre ruineuse, et devenir une des plus belles et des plus grandes villes du monde, Voltaire, Lett. d'Argental, 19 août 1757. La défense du Canada, colonie ruineuse par sa situation, pour une nation accoutumée à négliger sa marine, Raynal, Hist. phil. X, 17.

HISTORIQUE

XVe s. Icellui de Lanches tenoit tous les gens de la ville en telle subjetion, pour ce qu'il estoit fort craint, ruyneux et dangereux, Du Cange, ruinosus. Un acin [enclos] ou pourprins, auquel seulement a une grange bien ruyneuse, Du Cange, ascinus.

XVIe s. Quand Dion par une belle harengue leur eut donné à entendre combien les tyrannies sont ruineuses et mal fondées, Amyot, Dion, 28. Les autres craignent d'habiter en maisons ruineuses, Calvin, Instit. 147. Ceux qui osent proposer des desseins ruineux à [pour] l'Estat, Lanoue, 37.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RUINEUX. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Lesquelles maisons… sont toutes ruineuses (1384), Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. III, p. 627.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RUINEUX, adj. (Gram.) qui menace ruine ; ce mur est ruineux. Il se dit aussi de ce qui peut entraîner la ruine. Cette entreprise est ruineuse.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ruineux »

Du latin ruinosus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. ruynos ; cat. ruinos ; espagn. ruinoso ; ital. rovinoso, ruinoso ; du lat. ruinosus, de ruina, ruine.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ruineux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ruineux rµinø

Citations contenant le mot « ruineux »

  • Les châteaux en Espagne qui ne coûtent rien à construire sont ruineux à démolir. De François Mauriac
  • Les litiges commerciaux peuvent survenir à tout instant de la vie d’une entreprise. Avant d’intenter un procès à un partenaire, qu’il soit client ou fournisseur, qui pourrait être ruineux et chronophage, le Gouvernement a mis en place un service de résolution à l’amiable des désaccords : la médiation des entreprises. LégiFiscal, La médiation des entreprises LégiFiscal
  • Il a décrit l’impact ruineux du verrouillage sur le théâtre de la capitale, où il possède huit théâtres qui proposent des productions à succès, notamment Hamilton et Les Miserable. News 24, Phantom of the Opera mettra fin aux spectacles du West End après plus de 30 ans - News 24
  • Jamais EELV n’a remis en cause la société industrielle comme cause du changement climatique par exemple. A une question d’un auditeur qui lui reprochait de ne pas classer le nucléaire comme "écologique", M. Bayou s’est contenté de faire référence au renouvelable, sans vraiment démentir. Or, le nucléaire est marginal dans la consommation finale d’énergie dans le monde (2 %), dangereux et incontrolable. Il lègue des problèmes insolubles aux générations futures (déchets et démantèlement). Il est en déclin dans le mix énergétique mondial, ruineux. Par conséquent peu importe par quoi on le remplacera, il faut l’arrêter tout simplement. Marianne, Municipales : non, la victoire des Verts n’est pas celle de l’écologie | Marianne
  • Il serait bienvenu de tirer un bilan de 70 ans de mensonges et d’établir les responsabilités dans l’aveuglement actuel. Si l’objectif des derniers gouvernements est effectivement de réduire à 50 % la part du nucléaire dans la production d’électricité et donc de fermer 12 réacteurs après ceux de Fessenheim, pourquoi investir dans un « grand carénage » ruineux pour prolonger la durée de vie de réacteurs qui doivent fermer définitivement un jour ou l’autre ? Les magistrats de la Cour des comptes, issus de la Haute administration et proches des lobbys, ne vont donc pas jusqu’à effaroucher leurs amis : « EDF ne peut financer seul la construction de nouveaux réacteurs. […] Aucun nouveau projet ne saurait être lancé sans une forme de garantie publique »1. Autrement dit : « Allez-y, l’État paiera ! » , Nucléaire, le monde d’avant. Épisode 5. EPR : un rapport atomique pour EDF | NPA
  • Produire du carburant méthanol avec du CO2 en le combinant avec de l’hydrogène par électrolyse est ruineux et industriellement utopique. Contrepoints, Transformer le CO2 en carburant : encore une idée lumineuse et ruineuse | Contrepoints

Images d'illustration du mot « ruineux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ruineux »

Langue Traduction
Anglais ruinous
Espagnol ruinoso
Italien rovinoso
Allemand ruinös
Chinois 毁灭的
Arabe مدمر
Portugais ruinoso
Russe губительный
Japonais 破滅的な
Basque hondakintzat
Corse ruinoso
Source : Google Translate API

Synonymes de « ruineux »

Source : synonymes de ruineux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ruineux »

Ruineux

Retour au sommaire ➦

Partager