La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « mastard »

Mastard

Définitions de « mastard »

Trésor de la Langue Française informatisé

Mastard, adj. inv. en genre et subst. masc.,arg. a) Adj. Gros, énorme. [La fille, essayant la chaussure] Il n'y a rien à chiquer (...) j'ai les pinceaux trop mastards (Stollé, Contes, Cendrillon, 1947, p.2).b) Subst. masc. Individu de forte carrure. Un mastard pour qui la vie des autres compte pas plus que celle d'un pou (Queneau, Loin Rueil, 1944, p.39).

Wiktionnaire

Adjectif - français

mastard \mas.taʁ\ masculin

  1. (Populaire) Costaud, massif.
    • Tous les voisins du Passage, ils en furent tout éberlués de la taille que j’avais atteinte… Je devenais mastard. J’avais presque doublé de volume… — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Mort à crédit, 1936)
    • Après huit ans de taule, en liberté conditionnelle, il réapprend peu à peu une vie sociale, s’installe à la campagne comme coiffeur, n’ayant toujours pour confidente muette qu’une anguille mastarde rapportée de prison. — (Jean-Pierre Léonardini, « Une œuvre vraiment très coupante », L’Humanité, 13 mai 1997)

Nom commun 2 - français

mastard \mas.taʁ\ masculin

  1. (Populaire) Homme fort, physiquement imposant.
    • Toc, le grand match [ Henri Deglane contre Ed « Strangler » Lewis ] commence : Deglane, un mastard assez jeunot, le bid un peu rondouillard c’est possible, mais quoi c’est les mois en r et il a les moyens pour se taper des huîtres avec du brignolet bis, et ça, ça bourre. — (Pierre Devaux, Gégène la revanche, L’Intransigeant, 05 décembre 1934, page 4)
    • Deux grands blacks à l'air peu avenant occupaient toute la largeur de l'escalier. […].
      — Tiens donc, fit le mastard de droite, des faces de craie ! Et des flics en plus ! Vous n'avez pas honte de déranger les braves gens à des heures pareilles ?
      — (Michel Quetzal, Livraison à domicile, Éditions Le Manuscrit, 2001, p. 64)
    • On montre donc la crinière du solipède et la culotte du botté et l’on montre ensuite les pistolets dans la ceinture du culotté et l’on montre après le thorax puissamment circulaire du porteur d’armes à feu et l’on montre enfin la gueule du type, un gaillard à trois poils, un mastard pour qui la vie des autres compte pas plus que celle d’un pou, et Jacquot, n’est nullement étonné de reconnaître en lui Jacques l’Aumône. — (Raymond Queneau, Loin de Rueil, Gallimard, 1944, Édition Folio, 2003, p. 36)
    • Un vrai mastard qu’on dirait taillé dans un steak de soleil tellement il brille. — (Alain Damasio, La Horde du Contrevent, 2004)

Nom commun 1 - français

mastard \mas.taʁ\ masculin (Indénombrable)

  1. (Argot) Plomb.
    • — Quel fourgue?
      — Pour du mastard : du cuivre, du plomb volés sur les chantiers par des gars dans l’genre de qui qu’est là et qui fait la perruque…
      — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « mastard »

(Nom commun 2 et adjectif) (1934) Variante de mastoc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mastard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mastard mastar

Citations contenant le mot « mastard »

  • Professeur en vogue, grand séducteur devant l’Eternel, cet homme distingué vient de mourir, et sa veuve aimerait se débarrasser du mastard. Elle propose à la meilleure amie du défunt de l’héberger chez elle. Si celle-ci n’a pas le cœur de refuser son offre, elle ne cache pas qu’il lui sera difficile d’accueillir le danois : la narratrice vit au cœur de Manhattan, dans un minuscule appartement où les chiens, règlement de copropriété oblige, sont bannis. D’ailleurs, elle n’aime que les chats. Mais Apollon devient la coqueluche, sinon l’attraction du quartier. Il a de grands yeux noisette qui rappellent ceux de son ancien propriétaire. Plutôt que de pleurer chacun dans son coin, le chien et sa nouvelle maîtresse vont tenter de se consoler mutuellement. L'Obs, « L’Ami », le roman dont le héros est un chien grand comme un poney
  • Valentin est en Bac pro Maintenance des équipements industriels au Lycée Toussaint Louverture à Pontarlier. Il a choisi de vous expliquer le mot "masta". Des adultes interrogés dans la rue sur la signification de ce terme : "Ca fait penser à un raccourci ?", "Un diminutif du mot mastard ? Mon idole ?". France Bleu, Définition de Masta : que signifie le mot "masta" ?
  • Passons sur mes talents d’imitateur, le fait est que j’ai été secoué par ces hurlements totalement inattendus. À la fois ravi et effrayé. Oui, il m’est venu une sorte de frisson antédiluvien, monté du fond d’un inconscient collectif jusqu’alors enfoui sous mes lectures et mes rencontres avec le loup roumain d’un ami, un mastard bien plus grand que nos loups italiens, très impressionnant mais on ne peut plus amical. On peut gérer le regard, et même celui du loup, si insondable, mais le son, c’est une autre histoire, ça rentre comme dans du beurre, jusqu’au tréfonds ! Club de Mediapart, ENTENDRE LE LOUP QUI VIENT | Le Club de Mediapart
  • Lorsque de vierges oreilles entendent pour la première fois le terme « bûcheron de compétition », elles s’attendent immédiatement à voir débarquer un mastard d’un mètre quatre-vingt quinze, nourri au cerf sauvage, avec logée entre les deux épaules une tronche à faire le sale boulot d’un lieutenant de mafia Moscovite. Et quand on les voit enfin apparaître, on se rend compte qu’en fait, c’est exactement ça. La Sueur, STIHL TIMBERSPORTS – Le Sacre à la Tronçonneuse

Traductions du mot « mastard »

Langue Traduction
Anglais mastard
Espagnol mastard
Italien mastard
Allemand mastard
Chinois ard
Arabe ماستارد
Portugais mastard
Russe mastard
Japonais マスタード
Basque mastard
Corse mastardu
Source : Google Translate API

Synonymes de « mastard »

Source : synonymes de mastard sur lebonsynonyme.fr

Mastard

Retour au sommaire ➦

Partager