La langue française

Cordé, cordée

Sommaire

  • Définitions du mot cordé, cordée
  • Étymologie de « cordé »
  • Phonétique de « cordé »
  • Citations contenant le mot « cordé »
  • Traductions du mot « cordé »
  • Antonymes de « cordé »

Définitions du mot cordé, cordée

Trésor de la Langue Française informatisé

CORDÉ, ÉE, adj.

HIST. NATURELLE. Dont la forme évoque celle d'un cœur stylisé. Serapias cordigera. Sérapias cordé. On reconnaît ce serapias par son labelle à lobe central en forme de cœur (A. Duperrex, R. Dougoud, Orchidées d'Europe,Neuchâtel, Delachaux et Niestlé, 1955, p. 135).(Quasi-) synon. cordiforme.
Étymol. et Hist. 1808 (Boiste). Dér. du rad. du lat. cor, cordis (cœur*); suff. *.

CORDÉ, ÉE, ÉS, part. passé, adj. et subst. masc. plur.

I.− Part. passé de corder2*.
II.− Adjectif
A.− Qui est roulé, tordu à la manière d'une corde. La chaînette cordée de son parapluie (Goncourt, Journal,1878, p. 1230).
[P. anal.]
1. [De forme]
a) [En parlant des veines, des ligaments musculaires, des nerfs] Qui a l'aspect noueux de la corde. Ses mains aux veines vertes et cordées (Arnoux, Rossignol napol.,1937, p. 102).
b) GÉOL. Lave cordée. Lave qui, en s'écoulant, forme des replis ressemblant à des paquets de cordes. Les laves vitreuses se solidifient à la manière des laitiers de forge, en replis ondulés (laves cordées) (Lapparent, Abr. géol.,1886, p. 69).
2. [De consistance; en parlant de certains légumes dont on consomme le bulbe, la racine, tels que céleris, raves, radis...] Qui devient filandreux comme une corde à une certaine période de l'année.
B.− Qui est entouré d'une corde, qui est lié à l'aide d'une corde. Ballot cordé (Martin du G., J. Barois,1913, p. 372).
III.− Subst. masc. plur. Cordés. ,,Classe du règne animal (...) comprenant tous les animaux qui possèdent, à une certaine phase de leur développement, une notocorde (corde dorsale) servant de moule à la vraie colonne vertébrale (vertébrés) ou persistant sous sa forme primitive pendant toute la vie (procordés)`` (Méd. Biol. t. 1 1970).
Rem. Attesté ds Rob. Suppl. 1970 et Quillet Suppl. 1971.
Orth. Ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. 1389 « garni de cordes » (Arch. adm. Reims, III, 745 ds Gdf. Compl.); 2. 1680 cheval cordé (Rich.). Dér. de corde*; suff. *. Fréq. abs. littér. : 7. Bbg. Ritter (E.). Les Quatre dict. fr. B. de l'Inst. nat. genevois. 1905, t. 36, p. 384.

Wiktionnaire

Nom commun

cordée \kɔʁ.de\ féminin

  1. (Alpinisme) Suite de personnes reliées par une corde.
    • Premier de cordée.
  2. Durée du trajet d’une cage d’ascenseur dans une mine.

Forme d’adjectif

cordée \kɔʁ.de\ féminin

  1. Féminin de cordé.

Forme de verbe

cordée \kɔʁ.de\

  1. Participe passé féminin singulier du verbe corder.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CORDER. v. tr.
Mettre en corde. Corder du chanvre. Corder du tabac, Mettre du tabac en corde, en roulant et tordant ensemble les feuilles. Il signifie aussi Affermir l'enveloppe d'un ballot, les planches d'une caisse, etc., en les entourant d'une corde fortement serrée. Corder une malle, un paquet. Corder du bois, Le mesurer à la corde.

Littré (1872-1877)

CORDÉ (kor-dé, dée) adj.
  • Terme d'histoire naturelle. Qui a la forme d'un cœur de carte à jouer.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CORDÉ, adj. (Jardin.) on dit qu’une rave ou une poire est cordée, quand elle est devenue creuse, molle, & que ses fibres sont durs comme du bois ; le goût alors en est insipide. (K)

Cordé. adj. terme de Blason. Quelques auteurs prétendent qu’on entend par croix cordée, une croix entortillée de cordes, quoique d’autres, avec plus de vraissemblance, veulent que ce soit une croix faite de deux morceaux de cordes. Voyez Croix.

Ce mot se dit aussi des luths, harpes, violons, & autres instrumens semblables, aussi-bien que des arcs à tirer, lorsque leurs cordes sont de différent émail. Arpajou en Rouergue, d’azur à une harpe cordée d’or. Voyez Chambers & Trevoux. (V)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cordé »

Lat. cor, cordis, cœur.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Adjectif 1) (1808) Dérivé du latin cor, cordis (« cœur »).
(Adjectif 2) Du nom corde.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cordé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cordé kɔrde

Citations contenant le mot « cordé »

  • Une formation de plusieurs jours est en cours au Jardin du partage. Sa particularité : elle met en relation une dizaine de salariés en insertion originaires de France, Allemagne, Belgique et Luxembourg. L’objectif : maîtriser la technique de construction en bois cordé, mais surtout favoriser le lien social. , Sarreguemines | Emploi. Kréavert : quatre nationalités pour un chantier d’insertion
  • Le bois cordé est peu impactant sur l'environnement. La technique s'acquiert aisément et ses composants sont très bon marché, à commencer par les bûches. Les murs en bois cordé ne demandent aucune finition particulière, sinon le lissage du mortier en surface. Leur microporosité naturelle favorise les transferts d'humidité. Hygrorégulatrice et isolante à la fois, la construction apporte fraîcheur en été et confort thermique en hiver. Il faut toutefois bien réfléchir à la façon d'encastrer dans les murs les réseaux d’électricité et de plomberie. On peut toujours les poser en apparent, mais c'est moins esthétique. Futura, Définition | Bois cordé - Murs en bois cordé | Futura Maison

Traductions du mot « cordé »

Langue Traduction
Anglais rope
Espagnol cuerda
Italien corda
Allemand seil
Chinois
Arabe حبل
Portugais corda
Russe веревка
Japonais ロープ
Basque soka
Corse corda
Source : Google Translate API

Antonymes de « cordé »

Partager