La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « coquinerie »

Coquinerie

Définitions de « coquinerie »

Trésor de la Langue Française informatisé

COQUINERIE, subst. fém.

Vx ou littér. Action du coquin ou caractère du coquin (cf. ce mot I A).
A.− [Sur le plan de la mor. pol.]
1. Action immorale, malhonnête. Faire une coquinerie. Synon. infâmie, vilenie.S'il [Louis Bonaparte] essayait une coquinerie, il avorterait. Pas un régiment ne bougerait (Hugo, Hist. crime,1877, p. 8):
1. Réfléchissez donc à ceci : jusqu'à quel point vous sentez-vous la force d'être un coquin, c'est-à-dire d'aider à faire une petite coquinerie, car depuis quatre ans il n'est plus question de verser du sang... Stendhal, Lucien Leuwen,t. 2, 1836, p. 240.
2. Comportement ou caractère du coquin. J'ai de temps à autre des velléités de socialisme quand je vois la coquinerie et le mensonge de notre temps et de notre monde (Mérimée, Lettres Delessert,1870, p. 60):
2. Il m'importe beaucoup que Mallebon ait été un type bien (...) : sous son ironie brillante et qui a fait tant de victimes, c'est un simple, presque naïf (...). Sa coquinerie est candide, spontanée, toute généreuse, aussi sincère que son amour de la vertu. Sartre, La Nausée,1938, p. 81.
B.− [Sur le plan des relations amoureuses]
1. Action ou comportement de coquine. Cet art fragile du XVIIIesiècle (...) semblait flétri par le doigt rose des favorites, animé des coquineries de leur sourire (A. Daudet, Rois en exil,1879, p. 367).Et c'est ainsi qu'elle devint coquette jusqu'à la coquinerie (Verlaine, Œuvres posth., t. 1, Histoires comme ça, 1896, p. 370).
2. Caractère impudique de la coquine. L'homme commence par rechercher et aimer dans la maîtresse l'aspect gueux, roué, l'air de coquinerie méchante (Goncourt, Journal,1866, p. 251).
Rem. On rencontre le subst. masc. quasi-synon. coquinisme. Comportement systématique de coquin. Une odeur fine et pénétrante de coquinisme (Stendhal, L. Leuwen, t. 3, 1836, p. 352). Jusqu'ici en France le coquinisme n'est guère monté sur le turf (E. Chapus ds Lar. 19e).
Prononc. et Orth. : [kɔkinʀi]. Ds Ac. 1694 puis 1762-1932. Étymol. et Hist. 1. 1330-32 « vagabondage, mendicité » (G. de Digulleville, Pèlerinage vie hum., 9725 ds T.-L.); 2. 1578 « malice, bassesse, fourberie » (H. Estienne, Dial. du lang. franç.-ital., Autre remonstrance, I, 18 ds Hug.). Dér. de coquin*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér. : 48.

Wiktionnaire

Nom commun - français

coquinerie \kɔ.kin.ʁi\ féminin

  1. (Familier) Action de coquin, de fripon.
    • Il m’a fait une coquinerie de premier ordre.
    • « […]. Et que vous n’avez pas fini d’en apprendre des coquineries avec lui !… » — (Louis-Ferdinand Céline (Louis-Ferdinand Destouches), Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932 (réédition Gallimard, Folio #28, 2019, page 397)
  2. (Familier) Caractère du coquin, du fripon.
    • Sa coquinerie est bien connue.
    • Obéir aux injonctions de coquins pour agir comme d’autres coquins, c’est un genre encore de coquinerie. — (Paul Léautaud, Journal littéraire, Volume 7, 1928)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COQUINERIE. n. f.
Action de coquin, de fripon. Il m'a fait une coquinerie de premier ordre. Il désigne aussi le Caractère du coquin, du fripon. Sa coquinerie est bien connue. Il est familier dans les deux sens.

Littré (1872-1877)

COQUINERIE (ko-ki-ne-rie) s. f.
  • 1Action de coquin. Il m'a fait une coquinerie.
  • 2Le caractère du coquin. Sa coquinerie est bien connue.

HISTORIQUE

XIIIe s. Cheste mains ci truanderie Est nommée et coquinerie, Du Cange, coquinus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « coquinerie »

Coquiner.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de coquin, avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « coquinerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
coquinerie kɔkinri

Évolution historique de l’usage du mot « coquinerie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « coquinerie »

  • Est-il rien de plus agaçant que les honnêtes gens qui parlent sans cesse de leur honnêteté ? Vivent les coquins, qui sont muets sur leurs coquineries. Paul Léautaud, Passe-temps, Mercure de France
  • Quelle triste chose que sur toute la terre les gouvernements soient toujours précisément aussi coquins que les mœurs de leurs sujets peuvent leur permettre de l'être ! Alexis Clérel de Tocqueville, Correspondance, à G. de Beaumont, 5 janvier 1851
  • Pourquoi, pauvres idiots, commettre des coquineries en dehors de la loi ? il y a tellement de place pour en commettre en dedans. Carlo Alberto Pisani Dossi, dit Carlo Dossi, Note Azzurre, 1977
  • Par connerie, coquinerie, flatterie, incompétence, insouciance, inconscience, impotence ouliaison fatale, la complicité avérée de la banque des banques dans les crimes financiersgraves perpétrés par les officiels démentiels se révèle aujourd’hui un secret de polichinelle.Absolument aucun doute que les centaines de millions de dollars du fonds Petrocaribe etd’autres sources du trésor public transitent illicitement à travers des codes BIC, SWIFT etIBAN via des virements, des transferts et des SPIH de comptes bancaires en provenanced’Haïti à destination de « Banking Accounts» et de « Cuentas Bancarias » à plus de dix digitsvers l’Occident hypocrite et dans notre Caraïbe mosaïque. Rezo Nòdwès, Prof Carly Dollin : La BRH, impotente et complice dans la déchéance économique ! | Rezo Nòdwès
  • Il flotte comme un parfum de coquinerie ces temps-ci au boulot... On ne l'avait pas forcément remarqué jusqu'alors, mais les yeux de Paul, de la compta, sont vraiment très bleus... Vous ne le saviez peut-être pas, mais les fêtes de Noël sont (malheureusement) propices aux liaisons au bureau. Et cerise sur le gâteau : les vilains ne se font que rarement pincer. On vous explique pourquoi. The Body Optimist, La période des fêtes de fin d'années serait la plus propice aux liaisons au bureau
  • S’il faut rebattre les cartes, s’il faut relancer la partie mal jouée, il faut préalablement juger les présumés coupables. On ne construit rien de grand et de durable sur l’impunité. Sinon, nous aurons encouragé les futurs candidats à préparer leur petit tour de mensonge et de coquinerie. C’est ce qui explique l’échec assuré de nos dialogues et accords « bidon ». , Haïti : C’est constitutionnel que le président quitte le pouvoir le 7 février 2021
  • "Parce que moi quand je l'ai connu... parfois...", a ajouté Karine Le Marchand, faisant subtilement comprendre les coquineries de Stéphane Plaza. "Mais enfin c'est très connu que les agents immobiliers baisent dans les appartements à vendre !", s'est exclamée la présentatrice de M6. "Et un jour, [Stéphane Plaza] m'a fait écouter un message. Il était terrorisé, on était en tournage, et il y avait un mec qui le cherchait dans toute la France. Il m'a fait écouter le message, et c'était, ça commençait très gentiment : 'Stéphane Plaza, ce qui serait bien, c'est que tu vendes mon appartement, parce que déjà que tu baises ma femme, mais alors si en plus tu ne le vends pas ça ne va pas du tout, espèce de...'", a expliqué Karine Le Marchand, suivi de vives insultes. Laurent Ruquier a aussitôt voulu savoir si l'histoire est vraie, ce à quoi le principal concerné a répondu : "C'était un divorce, je redonnais du bonheur à cette dame qui n'avait plus son intérieur à jour...". Une jolie excuse qui n'a pas manqué de faire rire le studio de RTL. Telestar.fr, Quand Stéphane Plaza couchait avec une de ses clientes et recevait des menaces du mari jaloux - Télé Star
  • Dans le rôle d’Isménie, la comédienne Alice Eulry d’Arceaux est un plaisir de légèreté, de coquinerie chahuteuse, de souplesse acrobatique et de ruse séduisante. Elle danse, elle trépigne et pleurniche, et toujours elle plaît. Dardenboeuf, le prétendant qu’elle ne veut pas laisser partir malgré les tactiques de son père, a non seulement le sens de la rouerie nécessaire, mais il a aussi et surtout l’allure et la séduction qui justifient un acharnement, l’acteur William Mesguich lui prêtant ses traits. À leurs côtés, Sophie Forte propose une futur tante complètement déjantée, Frédéric Souterelle est le père dont la rage tourne au grotesque loufoque. Enfin, Frédéric Cuif propose une Chiquette qui fait passer sur le plateau une bouffée de drôlerie délicate, rythmée, riche en expressions corporelles et variations vocales qui nous ramènent à la finesse de Labiche. Artistikrezo, Mon Isménie, vaudeville contemporain - Artistikrezo
  • 1 pincée de coquinerie La Voix de l’Est, Une restauratrice répond à l’appel du Dr Arruda | COVID-19 | Actualités | La Voix de l’Est - Granby
  • VLAM Éditions offre plusieurs opportunités de publications et de distributions via des collections comme Tranche de vie – biographie, A B C – éducatif enfants, Petits yeux, petites mains – enfants, Hier jadis – roman historique, Esprit ouvert – spiritualité, Je pense à moi – croissance personnelle et Chatouilles & coquinerie. «Même les auteurs de 10 ans peuvent m’appeler pour un projet scolaire, un album photo ou une bande dessinée BD, sky is the limit», s’exclame la femme de lettres. Le Courrier Sud, Une nouvelle maison d’édition à Saint-Célestin - Le Courrier Sud

Traductions du mot « coquinerie »

Langue Traduction
Anglais rascality
Espagnol picardía
Italien furfanteria
Allemand schurkerei
Chinois 坏事
Arabe النذالة
Portugais malandragem
Russe подлость
Japonais 狂気
Basque maltzur
Corse rascalità
Source : Google Translate API

Synonymes de « coquinerie »

Source : synonymes de coquinerie sur lebonsynonyme.fr

Coquinerie

Retour au sommaire ➦

Partager