Convoyer : définition de convoyer


Convoyer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONVOYER, verbe trans.

I.− [Correspond à convoi I]
A.− Accompagner un convoi, un transport de matériel pour en assurer la protection, la surveillance (cf. escorter). Il revenait de convoyer trente wagons de meubles précieux que le Duc, (...) avait expédiés en Angleterre (Bourges, Crépusc. dieux,1884, p. 3):
1. ... comme il y avait des appareils océanographiques à réparer, on les a mis sur le contre-torpilleur, avec trois hommes pour les convoyer. Pagnol, Fanny,1932, III, 3, p. 175.
P. anal. Accompagner quelqu'un. Modeste, (...) allait en avant aux côtés de la duchesse de Maufrigneuse que convoyait le vicomte de Sérisy (Balzac, Modeste,1844, p. 296).La corvée d'avoir à convoyer des sauvages dans Paris pour le lendemain (Benoit, Atlant.,1919, p. 214).
B.− P. ext. [Le suj. désigne une chose capable d'effectuer ou de permettre ce transport, plus rarement une pers.] Assurer le transport, transporter. Les conduites qui convoient le fluide chaud fourni par la centrale (Lar. mén.1926, p. 323):
2. ... on l'avait descendu de la mansarde en proie à d'horribles convulsions. Quatre agents avaient eu beaucoup de peine à convoyer l'abbé Carlos par les escaliers jusqu'à la chambre d'Esther... Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1846, p. 362.
II.− [Correspond à convoi II] Accompagner un défunt au cimetière. Il y eut peu de monde à l'enterrement; les pauvres cercueils n'étant pas, à Périgueux plus qu'ailleurs, convoyés par des multitudes (Bloy, Désesp.,1886, p. 72).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃vwaje], (je) convoie [kɔ ̃vwa]. Ds Ac. depuis 1694. Cf. aboyer. Étymol. et Hist. Ca 1130-60 conveier « escorter » (Couronnement de Louis, 254 ds T.-L.). D'un lat. vulg. *conviare, composé de cum et du b. lat. viare « faire route ». Fréq. abs. littér. : 23.
DÉR. 1.
Convoiement, subst. masc.a) Action de convoyer. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xxes. P. méton.Il y avait là un encombrement de voitures, dont les chevaux à la taille héroïque renâclaient, dans la gesticulation d'une humanité gigantesque et l'entassement de corbeilles, de caisses, de légumes, (...) il fallait contourner les débardeurs et le convoiement, le fouillis des denrées entre les maisons bourgeoises (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 318).b) Escorte d'un convoi de navires marchands. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixes., Lar. 20eet Quillet 1965. [kɔ ̃vwamɑ ̃]. Pt Rob. enregistre également convoyage [kɔ ̃vwaja:ʒ]. 1reattest. xiiies. (Le Haut livre du Graal, Perlesvaus, éd. W. A. Nitze et T. Atkinson Jenkins, 856 : Sine, fet ele, Dex soit garde de vostre cors, e molt grans merciz de vostre convoiement) − xvies. ds Hug., à nouveau dep. 1838 comme terme de mar. (Ac. Compl. 1842); de convoyer, suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 1.
2.
Convoyage, subst. masc.a) Action de convoyer (cf. convoiement). Attesté ds la plupart des dict. gén. du xxes.Spéc. Action de convoyer des avions neufs vers les bases aériennes des zones d'opérations (cf. Lar. encyclop., Lar. Lang. fr.). b) P. ext. Action de transporter, transport. Une voie fluviale, beaucoup plus appropriée au convoyage de matières lourdes ou encombrantes (P. Rousseau, Hist. transp.,1961, p. 190).[kɔ ̃vwaja:ʒ]. 1reattest. 1929 (Lar. 20e); de convoyer, suff. -age*.
BBG. − Dub. Dér. 1962, p. 30. − La Landelle (G. de). Le Lang. des marins. Paris, 1859, p. 403.

Convoyer : définition du Wiktionnaire

Verbe

convoyer \kɔ̃.vwa.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Accompagner ; escorter.
    • Les glaces de la mer Blanche n'avaient que peu de rapports avec celles de la banquise, et les cargos étaient précédés et convoyés par de remarquables « brise-glaces ». — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Convoyer des sommes importantes.
  2. Transporter.
    • Et il fallut que Pierre Volet mirlitonnât encore trois inepties du même ordre, […], pour que la salle consentît à le laisser s’expédier vers le fiacre qui devait le convoyer à Montmartre où il chantait à onze heures, car il était très couru. — (Fernand Kolnet, Le salon de Madame Truphot : mœurs littéraires, Paris : chez Albin Michel, 1904, p. 143)
    • On convoya, Dieu sait comme, au-dessus des gouffres, des caravanes d’infirmes et de moribonds […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Convoyer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONVOYER. (Il se conjugue comme BROYER.) v. tr.
Accompagner, escorter. Il n'est guère usité qu'en termes de Marine et de Guerre. Convoyer des navires marchands. Convoyer un train d'artillerie.

Convoyer : définition du Littré (1872-1877)

CONVOYER (kon-vo-ié ; d'autres prononcent convoi-ié), je convoie, tu convoies, il convoie, nous convoyons, vous convoyez, ils convoient ; je convoyais, nous convoyions, vous convoyiez, ils convoyaient ; je convoyai ; je convoierai ; je convoierais ; que je convoie, que nous convoyions, que vous convoyiez, qu'ils convoient ; que je convoyasse ; convoyant ; convoyé v. a.
  • 1 Terme de guerre et de marine. Accompagner, escorter un convoi. Convoyer un train d'artillerie. Convoyer des navires.
  • 2 Par extension et familièrement. À grands coups de gaule Le pèlerin vous lui froissa l'épaule, De horions laidement l'accoutra, Jusqu'au logis ainsi le convoya, La Fontaine, Coc.

HISTORIQUE

XIIe s. De ce [je] sui moult deceüe, Que [je] ne fui au convoier [je ne convoyai pas mon amant], Couci, Dame de Faiel. Rogiers del Punt l'Evesque les aveit coveiez, E à faire le mal les ad mult enticiez [excités], Th. le mart. 136. Tut li poples de Juda out le rei cunveied, mais ces de Israel n'i furent pas venud, Rois, 196. Bernier monta, Gautiers tint l'estrier ; Demie liue le prist à convoier, Raoul de C. 187.

XIIIe s. Fille, dist la royne, je vous convoierai, Berte, VII. Et [que] sa très douce mere en tel lieu me convoit…, ib. XXVIII. Li rois la convoia de là jusqu'à Sanlis, ib. XCIX. Atant repaira freres Garins, et li quens Renous le convoia une pieche, Chr. de Rains, p. 145. Se mi oil mon cuer ne convoient, Ge ne pris [estime] riens quanque il voient, la Rose, 2316. Or n'i a-il voie qu'une, Quar l'autre voie avoiera ; Fols est qui la convoiera, Rutebeuf, II, 156. Lors me dit le legat, que je le convoiasse jusques à son hostel, Joinville, 282.

XVe s. Le roi leur donna, qui les fit convoyer [escorter] jusques outre le dit pont de Nieuloy, Froissart, I, I, 318. Ainsi [les habitants de Calais] vinrent jusques à la porte, convoyés en plaintes, en cris et en pleurs, Froissart, I, I, 321. Et il les fit convoyer seurement par ses gens par le pays de Grece, Bouciq. I, ch. 15.

XVIe s. Il fut honorablement accompagné et convoyé par tout le peuple romain jusques en sa maison, Amyot, P. Aem. 14. Il fut creé proconsul, et convoyé au camp à Nole, Amyot, Marcel. 17.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « convoyer »

Étymologie de convoyer - Littré

Com, et voie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de convoyer - Wiktionnaire

Issu du bas-latin conviare (« faire route avec quelqu'un ») composé de con- et via (« voie »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « convoyer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
convoyer kɔ̃vwaje play_arrow

Conjugaison du verbe « convoyer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe convoyer

Évolution historique de l’usage du mot « convoyer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « convoyer »

  • Maurice, c’était un homme qui criait et qui ne s’est jamais lassé de le faire. Il ne criait pas dans le désert, mais dans un présent dont il savait mieux que quiconque qu’il n’était guère réceptif à ce que ses éclats de voix faisaient ressurgir : non pas la mémoire patrimoniale, étatique, scolaire de la Shoah, mais un contre-récit minoritaire où il est d’abord question de ces flics français qui font le sale boulot lorsqu’on se met en devoir de convoyer à Drancy le petit peuple juif immigré de la région parisienne – et qui jamais n’eurent à rendre des comptes et jamais ne manifestèrent le moindre regret. , Pour Maurice Rajsfus | NPA
  • L’inconvénient, c’est que le centre de tri de Citraval se trouve à Chavelot, dans les Vosges, à 177 km de Forbach. Et que le Sydeme doit assurer le transport des déchets recyclables jusque là-bas. Des camions du Sydeme seront mis à contribution mais il faudra aussi faire appel à des prestataires pour convoyer environ 22 000 tonnes de déchets par an vers les Vosges. , Environnement | Sydeme : les sacs orange envoyés dans les Vosges
  • Nous avons soutenu l’organisation des filières autour du matériel sanitaire. Nous avons réfléchi à ce que les entreprises pouvaient faire pour le territoire : produire des masques FFP2 et FFP3, charlottes, solutions hydroalcooliques, convoyer des blocs respiratoires… Le « fab lab » Descartes de l’agglo s’est associé à un collectif citoyen pour produire plusieurs milliers de visières de protection, principalement pour des soignants. Nous avons aidé certaines entreprises à se diversifier pour s’adapter aux besoins en gel, masques… , Seine-et-Marne. Fonds résilience, « un effet levier » pour aider les entreprises à redémarrer | La Marne
  • Le réalisateur Bertrand Latouche réunit ses trois meilleurs amis pour convoyer le piano de sa fille à Montpellier en camion. En route, les quatre pères se demandent à quoi ils pourraient bien être utiles, maintenant que leurs enfants sont grands. Une parenthèse enchantée, et en chansons.  France 3 Pays de la Loire, DOCUMENTAIRE. “À la légère” : les copains à bord. - France 3 Pays de la Loire
  • Le faucon avait été trouvé en fin de nuit, cloué au sol quelque part dans l’entreprise. Il ne semblait pas assez costaud pour le premier vol qu’il tentait. La raffinerie a contacté l’école vétérinaire qui lui a demandé de convoyer le volatile pour vérifier qu’il n’avait pas la patte cassée. , Insolite : un jeune faucon prend le taxi de Donges à Nantes ! | L'Écho de la Presqu'île
  • Quand le poisson est pris, on oublie la nasse. Quand l’idée est transmise, peu importent les mots qui ont servi à la convoyer. De Zhuangzi

Images d'illustration du mot « convoyer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « convoyer »

Langue Traduction
Corse trasmette
Basque helarazi
Japonais 伝える
Russe передавать
Portugais transmitir
Arabe نقل
Chinois 传达
Allemand vermitteln
Italien trasmettere
Espagnol transmitir
Anglais convey
Source : Google Translate API

Synonymes de « convoyer »

Source : synonymes de convoyer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « convoyer »


Mots similaires