La langue française

Contemplation

Sommaire

  • Définitions du mot contemplation
  • Étymologie de « contemplation »
  • Phonétique de « contemplation »
  • Évolution historique de l’usage du mot « contemplation »
  • Citations contenant le mot « contemplation »
  • Images d'illustration du mot « contemplation »
  • Traductions du mot « contemplation »
  • Synonymes de « contemplation »

Définitions du mot contemplation

Trésor de la Langue Française informatisé

CONTEMPLATION, subst. fém.

Regard ou considération assidue qui met en œuvre les sens (visuel, auditif) ou l'intelligence et concerne un objet souvent digne d'admiration. Être absorbé dans/par la contemplation d'un être, d'une chose.
A.− [Portant sur une pers., un objet matériel, un phénomène physique] Bouddhas laqués en contemplation devant une vierge préraphaélite (De Vogüé, Les Morts qui parlent,1899, p. 56):
1. ... la contemplation des accidents du badigeon de la muraille, quelle occasion de rêverie! Valéry, Variété IV,1938, p. 195.
B.− [Portant sur des sujets intellectuels ou religieux]
1. [Sujets intellectuels] Contemplation abstraite, esthétique, poétique :
2. Il relut Byron et rêva à la solitude des grandes âmes de ses héros; mais son admiration se ressentait trop de cette sympathie personnelle, qui n'a rien de commun avec la contemplation désintéressée du véritable artiste... Flaubert, La 1reÉducation sentimentale,1845, p. 140.
3. La nature qui cesse d'être objet de contemplation et d'admiration ne peut plus être ensuite que la matière d'une action qui vise à la transformer. Camus, L'Homme révolté,1951, p. 370.
P. méton. Les Contemplations, titre d'une œuvre de V. Hugo.
Contemplation de soi-même. Quelle bonne tête de brute [Chambouvard], transfigurée dans la contemplation de son nombril! (Zola, L'Œuvre,1886, p. 143):
4. De toutes manières, l'acte de réflexion, au lieu de se constituer en méditation athlétique où il ramasse ses forces pour les engager plus rudement, se dégrade alors en contemplation narcissique de ses propres formes. Mounier, Traité du caractère,1946, p. 669.
PHILOS. (sens platonicien). Contemplation théorétique des Idées :
5. Bonaparte, qui ne perdait son temps ni dans la contemplation des idées abstraites, ni dans le découragement de l'humeur, aperçut très vite en quoi le système de Sieyès pouvait lui être utile... Mmede Staël, Considérations sur les princ. événements de la Révolution fr.,t. 2, 1817, p. 20.
2. [Sujets religieux] Considération portant sur Dieu ou les choses divines, qui requiert l'amour et achève la méditation discursive, état de l'âme absorbée en Dieu :
6. ... il n'y a que les vertus théologales et les dons surnaturels, et la contemplation infuse, qui soient au-dessus de la raison. Maritain, Primauté du spirituel,1927, p. 152.
THÉOL. Oraison de contemplation. ,,Oraison caractérisée par la prédominance du simple regard, de la vue simple et affectueuse`` (Foi t. 1 1968).
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃tɑ ̃plasjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. : Ca 1174 « action de contempler » (G. de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 3910); ca 1223 sainte contemplacïon [de Dieu] (G. de Coincy, éd. F. Koenig, 2 Chast., 10, 665); 1275-80 « profonde application de l'esprit » (J. de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 18328). Empr. au lat. class. contemplatio « action de considérer attentivement, par les yeux et par la pensée », spéc. Dieu, les choses divines en lat. chrétien. Fréq. abs. littér. : 1 507. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 794, b) 2 619; xxes. : a) 1 597, b) 2 514. Bbg. Tracc. 1907, p. 129.

Wiktionnaire

Nom commun

contemplation \kɔ̃.tɑ̃.pla.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de contempler.
    • Mrs. Paulina Barnett, dans un perpétuel ravissement, assistait à ce spectacle nouveau pour elle. De quelles souffrances, de quelles fatigues, son âme de voyageuse n'eût-elle pas payé la contemplation de telles choses ! — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Cependant la contemplation des phénomènes célestes soulève peut-être, à côté du sentiment de l'admiration, des pensées moins réellement religieuses. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, L’Archipel de Chausey, souvenirs d’un Naturaliste, Revue des Deux Mondes, tome 30, 1842)
  2. Profonde application de l’esprit à quelque objet, surtout aux objets purement intellectuels ou religieux.
    • Quant à Othon, […] il était tombé dans une contemplation muette et profonde à la vue de la jeune princesse Héléna. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  3. Habitude de l’esprit qui porte à la méditation, à la rêverie.
    • Le goût de la solitude et de la contemplation.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONTEMPLATION. n. f.
Action de contempler. La contemplation des astres. Rester en contemplation devant un tableau. Il est en contemplation devant cette femme. Il se dit aussi d'une Profonde application de l'esprit à quelque objet, surtout aux objets purement intellectuels ou religieux. La contemplation des choses divines. Il se dit absolument d'une Certaine habitude d'esprit qui porte à la méditation, à la rêverie. Le goût de la solitude et de la contemplation.

Littré (1872-1877)

CONTEMPLATION (kon-tan-pla-sion ; en poésie, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action de contempler. La contemplation des astres. Belle contemplation vraiment ! Bernardin de Saint-Pierre, Mort de Socrate. Il le revoit [l'incendie de Moscou] dans toute sa violence ; toute cette cité lui parut une vaste trombe de feu… absorbé par cette funeste contemplation, il ne sortit d'un morne et long silence que pour s'écrier : ceci nous présage de grands malheurs, Ségur, Hist. de Nap. VIII, 7.

    En contemplation de, en vue de ; tournure qui a vieilli. Le père en contemplation de cette alliance, a donné… On lui a donné ce bénéfice en contemplation de son savoir.

  • 2Profonde application de l'esprit à quelque objet, surtout aux objets purement intellectuels. Il naît encore une opération de la liaison que l'attention met entre nos idées, c'est la contemplation : elle consiste à conserver, sans interruption, la perception, le nom ou les circonstances d'un objet qui vient de disparaître, Condillac, Conn. hum. sect. II, ch. 2.

    Habitude d'esprit qui fait rêver et méditer. Le goût de la solitude et de la contemplation naquit dans mon cœur avec les sentiments expansifs et tendres, faits pour être son aliment, Rousseau, Rêver. d'un prom. sol. Prom. 9.

    Dans la vie spirituelle, méditations relevées, qui vont jusqu'à rompre toute communication de l'esprit et du corps avec les choses sensibles. S'élever par ses maux à la plus haute contemplation, Bossuet, Hist. II, 3. Elle était sans y avoir songé de la plus sublime contemplation, Bossuet, Oraison. La prière, la contemplation, le travail de leur petit ménage, et faire des paniers, partagent leur temps [des solitaires de Mortaigne], Saint-Simon, I, 32.

HISTORIQUE

XIIe s. Ne sout [sut] nul la maniere de sun mal, se Deu nun, Que il faiseit al cors, ne de la passiun ; Del tut esteit li bers en contemplatiun, Th. le mart. 101.

XIIIe s. Cil qui par grant devocion, En trop grant contemplacion, Font aparoir en lor pensées Les choses qu'il ont porpensées, la Rose, 18558.

XIVe s. De toutes les operacions qui sont selon vertu, la très plus delettable est speculacion ou contemplacion selon la vertu de sapience, Oresme, Eth. 314.

XVe s. De notre grace, pour amour et contemplation de nos bons sujets, avons ordonné…, Froissart, II, II, 241. Et [le roi] fut grandement à la contemplation et plaisance du peuple, Froissart, II, II, 74.

XVIe s. Passer son temps doulcement en repos et tranquillité à l'estude des lettres, où il y a delectation conjointe avec honneste contemplation, Amyot, Cimon et Lucull. 1. L'estude et la contemplation retirent aulcunement nostre ame hors de nous, Montaigne, I, 68. Ils ont grandement honoré la contemplation, qu'ils ont affermé estre la mere de sagesse, Lanoue, 538. L'un pousse les ames guidées Aux belles contemplations, à l'intellect et aux idées, Purgeant l'esprit de passions, Ronsard, Odes, V, 7. Esveiller et purifier le sens, pour nous rendre plus propres à la contemplation, Montaigne, I, 393.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONTEMPLATION, s. f. (Théologie.) selon les mystiques, se définit un regard simple & amoureux sur Dieu, comme présent à l’ame. On dit que cette contemplation consiste dans des actes si simples, si directs, si uniformes, si paisibles, qu’ils n’ont rien par ou l’ame puisse les saisir pour les distinguer.

Dans l’état contemplatif, l’ame doit être entierement passive par rapport à Dieu ; elle doit être dans un repos continuel sans aucune secousse ou mouvement, exempte de toutes les activités des ames inquietes qui s’agitent pour sentir leurs opérations : de-là quelques-uns appellent la contemplation une priere de silence & de repos. La contemplation n’est point, ajoûtent-ils, un ravissement ou une suspension extatique de toutes les facultés de l’ame ; c’est quelque chose de passif, c’est une paix ou une souplesse infinie, laissant l’ame parfaitement disposée à être mue par les impressions de la grace, & dans l’état le plus propre à suivre l’impulsion divine. L’habitude de la contemplation est le comble de la perfection chez les mystiques ; & la vie contemplative, l’opposée de la vie active. Voyez Mystique. (G)

* Mais, selon les Philosophes, la contemplation est l’action de fixer une même idée ou objet dans son entendement, & de l’envisager par toutes les faces différentes ; ce qui est une des voies les plus sûres d’acquérir une connoissance exacte & profonde des choses, & de s’avancer vers la vérité.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « contemplation »

Provenç. contemplatio ; espagn. contemplacion ; ital. contemplazione ; du latin contemplationem, de contemplari, contempler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Du latin contemplatio lui-même du latin contemplor (« être avec une portion du ciel »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « contemplation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
contemplation kɔ̃tɑ̃plasjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « contemplation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « contemplation »

  • Dieu ne s'offre que dans l'anéantissement de l'esprit. La nuit intérieure est préalable à toute contemplation de Dieu. De François Hertel / Six Femmes, un homme
  • On ne doit pas attendre de l'éclair une clarté qui permette la contemplation. Roger Caillois, Les Impostures de la poésie, Gallimard
  • Un contemplatif oui, c'est une autre forme de l'aventure ! Frédéric Sauser, dit Blaise Cendrars, Blaise Cendrars vous parle, Denoël
  • Où finit la paresse, où commence la contemplation ? Jean Dutourd, Doucin, Gallimard
  • Le vrai bonheur est une contemplation active. Isaac Félix, dit André Suarès, Remarques, Gallimard
  • […] Chaque âme est et devient ce qu'elle contemple. Plotin, Ennéades, IV, 3, 8 (traduction E. Bréhier)
  • Jamais un œil ne verrait le soleil sans être devenu semblable au soleil, ni une âme ne verrait le beau sans être belle. Que tout être devienne donc d'abord divin et beau, s'il veut contempler Dieu et le Beau. Plotin, Ennéades, I, 6, 9 (traduction E. Bréhier)
  • Lorsque la contemplation s'affaiblit chez les hommes, ils passent à l'action qui est une ombre de la contemplation et de la raison. Plotin, Ennéades, III, 8, 4 (traduction E. Bréhier)
  • La contemplation donne l’initiation. De Alexandre Pothey / Fromage de Brie
  • Est miroir, tout ce qui est digne de contemplation. De Vincent de Beauvais / Speculum majus
  • Où finit la paresse, où commence la contemplation ? De Jean Dutourd / Doucin
  • La contemplation, c'est suspendre le temps à coups de beauté. De Delphine Lamotte
  • La contemplation du temps est la clef de la vie humaine. De Simone Weil / La connaissance surnaturelle
  • Les mystères sont des objets de contemplation, non des énigmes à élucider. De André Frossard / Le parti de Dieu
  • Le voyage n'est pas une femme. Il ne veut pas de la contemplation. De Henri Michaux / Passages
  • Bonheur. Agréable sensation qui naît de la contemplation de la misère d'autrui. De Ambrose Bierce / Le dictionnaire du Diable
  • La contemplation prolongée de la Joconde ne nous donne pas le talent de Vinci. De Marcel Pagnol / Notes sur le rire
  • Abandonnez la contemplation de Dieu dès qu'un pauvre vous le demande. De Pierre de Bérulle / Discours de l'état et des grandeurs de Jésus
  • La contemplation du corps de la femme doit être une réponse rassurante à l'angoisse du monde. De Lucien Clergue
  • On ne peut comprendre le monde que par l’action, non par la contemplation. La main est est le bord aiguisé de l’esprit. De Jacob Bronowski
  • La contemplation est un acte de solitude. L'homme seul avec son regard, comme il est seul avec son âme. De Fernand Ouellette / La mort vive
  • "Contemplation" : parce qu’on a envie de protéger ce qui est beau, quatre chroniqueurs se relaient pour livrer leur regard contemplatif sur la nature, sur l’homme, sur les relations des hommes avec la nature et entre eux. Ils proposent en alternance un billet ancré dans leur expérience personnelle de contemplation du monde. - Christine Simon, auteure du livre "Par les rues - Vagabondages à Lille" (éd. L'Harmattan, 2016) et du blog Par rues et par vies - François Mandil, écologiste, auteur du blog Les racines du Ciel - Éric de Kermel, directeur de la rédaction de Terre sauvage et écrivain - Sœur Anne, moniale cistercienne de l'abbaye Sainte-Marie de Boulaur "Contemplation" est une chronique de l'émission Commune Planète, l'émission de RCF sur l'écologie , La même eau qui coulait dans la gorge des dinosaures...
  • Inspiré par la tradition séculaire japonaise de Suigetsu – ce terme né pendant l’ère Heian, de la fin du VIIIe au début du XIIe siècle, signifie la contemplation du reflet de la lune sur les lacs, les étangs et dans les jardins aboutissant à un magnifique épanouissement de ce thème dans la littérature et dans l’art visuel japonais – son design célèbre justement la beauté de l’astre de la nuit quand elle se reflète dans l’eau. Essential Homme, Seiko Presage Suigetsu Ou Magnifique Hommage à L'art Séculaire Japonais De Contemplation De La Lune - Essential Homme
  • Mais voici qu’une fausse note apparaît dans ce beau et paisible tableau : versets 19 à 21, il est question de haine et de destruction. À la lecture de ce psaume, n’a-t-on d’ailleurs pas tendance à écarter ces versets ? Pourtant ils sont bien là. Comment les comprendre ? Il me semble que la contemplation de Dieu, lui le Père des lumières en qui il n’y a aucune ombre (Jacques 1,17) mène forcément à une révolte profonde contre le mal et conduit au désir que tout mal soit banni de la terre. Bref, elle provoque une sainte colère. Il est intéressant de noter aussi que David n’envisage pas de faire justice lui-même : il s’en remet à Dieu et implore Sajustice. Enfin, et surtout, David fait retour sur lui-même (v.23-24) : il ne regarde pas seulement la paille chez les autres mais il envisage la poutre dans ses yeux (Luc 6,41). Humblement, il demande à Dieu de le garder sur le bon chemin. Que la contemplation de Dieu nous mène à la même humilité ! Reforme.net, Un Dieu omniscient, omnipotent mais pas tyrannique - Reforme.net

Images d'illustration du mot « contemplation »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « contemplation »

Langue Traduction
Anglais contemplation
Espagnol contemplación
Italien contemplazione
Allemand betrachtung
Chinois 沉思
Arabe التأمل
Portugais contemplação
Russe созерцание
Japonais 熟考
Basque kontenplazio
Corse cuntemplazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « contemplation »

Source : synonymes de contemplation sur lebonsynonyme.fr
Partager