La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « méditation »

Méditation

Variantes Singulier Pluriel
Féminin méditation méditations

Définitions de « méditation »

Trésor de la Langue Française informatisé

MÉDITATION, subst. fém.

A. − Action de méditer, de penser avec une grande concentration d'esprit pour approfondir sa réflexion. S'abandonner, se consacrer, s'employer, s'exercer, se livrer, se vouer à la méditation; fruits, sources de la méditation. Je te donne tout ce qui précède comme un thème à méditation. Seulement médite et considère-moi tout entier (Flaub., Corresp., 1851, p.323):
1. Seulement, figurez-vous que le cabinet de toilette des Morille est un endroit extrêment propice à la méditation. Je me suis assis devant un jeu de robinets de nickel, et j'ai pensé à la vie. Miomandre, Écrit sur eau, 1908, p.71.
P. méton., au sing. ou au plur. Pensée réfléchie et concentrée sur un sujet particulier. Synon. réflexion, spéculation.S'abîmer, s'absorber, se perdre, se plonger dans des méditations; une agréable, amère, délicieuse, importante méditation; méditation continuelle, féconde, intérieure, profonde, prolongée, silencieuse; arracher, distraire, sortir, tirer qqn de ses méditations. Un livre comme ça, mon petit ça ne se fait pas, en un an. C'est un livre de longues méditations, de profondes songeries (Goncourt, Journal, 1888, p.832).Les notes qu'il prenait au cours de ses longues lectures et méditations, dans ses douloureuses insomnies (Barrès, Cahiers, t.12, 1919, p.197).
[Le sujet particulier de cette pensée est souvent spécifié par un compl. prép.] Il inspire (...) la méditation sur l'instabilité des oeuvres de l'homme, qui bâtit pour des idées qu'il croit éternelles (Lamart., Voy. Orient, t.2, 1835, p.383).Il se livrait à l'étude de l'astronomie et à la méditation des écritures (A. France, Île ping., 1908, p.94).Il y trouva le prétexte d'une belle méditation sur la mort et sur lui-même (Maurois, Ariel, 1923, p.324).
En partic. [Souvent au plur. et avec une majuscule, titre d'un écrit portant sur des sujets philos., poét. ou relig.] Les Méditations métaphysiques (de Descartes); les Méditations poétiques (de Lamartine); les Méditations sur l'Évangile (de Bossuet):
2. En méditant sur cette Méditation, vous songez sérieusement que cette fantasmagorie politique, cette illusion de liberté est toute entière créée dans l'intérêt de notre égoïsme marital. Balzac, Physiol. mar., 1826, p.144.
B. − RELIG. ,,Exercice spirituel préparant à la contemplation`` (Foi t.1 1968). Méditation et recueillement/prière; fervente méditation. Cet exercice et tous les autres, excepté le matin à la méditation et à la messe, avaient lieu en simple soutane, sans surplis (Sainte-Beuve, Volupté, t.2, 1834, p.216):
3. Le père reprit: − Votre état d'avancement spirituel m'a paru nécessiter une direction spéciale. Suivez les divers exercices comme vos camarades: voici, en outre, de quoi alimenter vos méditations. Estaunié, Empreinte, 1896, p.136.
En méditation. Dans une attitude caractérisée par l'application à la réflexion contemplative. Entrer, rester en méditation. Dans ce salon, les grandes belles dames que j'aimais tant à voir; une à côté d'un capucin en méditation qui fait contraste (E. de Guérin, Journal, 1838, p.236).Je pensai qu'une religieuse en méditation dans la chapelle avait sans doute laissé cette porte sans la refermer derrière elle (Lamart., Confid., 1851, p.180):
4. Depuis ce matin un grand calme. Passé presque toute la nuit en méditation, en prière. Soudain il m'a semblé que m'entourait, que descendait en moi une sorte de paix lumineuse, pareille à l'imagination qu'enfant je me faisais du Saint-Esprit. Gide, Porte étr., 1909, p.591.
Prononc. et Orth.: [meditasjɔ ̃]. Ac. 1694, 1718 me-, dep. 1740 -. Étymol. et Hist. 1. 1remoitié xiies. relig. meditatiun «contemplation» (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, 38, 4); 2. 1380 meditacion «action de réfléchir profondément» (Roques t.II, Paris, B.N. Lat. 13032, 7341: meditacio, cionis meditacion. pensee); 1626 méditation «écrit sur un sujet religieux (ou philosophique)» (A. de Laval, Dévote méditation sur les saints anges, titre). Empr. au lat. meditatio, -onis (dér. de meditari, v. méditer), «préparation (à un discours, à écrire)», «réflexion», sens très fréq. chez les aut. chrét., v. Blaise Lat. chrét. et Nov. Gloss., d'où l'évolution de sens dans la lang. religieuse. Fréq. abs. littér.: 2119. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3074, b) 2167; xxes.: a) 2311, b) 3837. Bbg. Schalk (F.). Der Artikel méditation in der Diderotschen Enzyklopädie. Rom. Forsch. 1977, t.89, pp.227-239.

Wiktionnaire

Nom commun - français

méditation \me.di.ta.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de méditer ; ou résultat de cette action.
    • La science, cependant, ne peut s'accommoder de ce nihilisme plus propre aux méditations d'un bouddhiste fervent qu'aux travaux biologiques. — (Remy de Gourmont, Volume 1 des Promenades Philosophiques, Mercure de France, 1913, page 167)
    • Le Prince était perdu dans ses méditations. Il les interrompit cependant pour boire à l’Empereur, en levant une coupe de champagne. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 147 de l’édition de 1921)
    • C’était là, oui là, sous ces ombrages propices au doux repos et aux austères méditations que tous les jours, tous les matins, de dix heures à midi, les couples revenant du marché s’arrêtaient et faisaient des stations, des stations… trop longues pour être honnêtes. — (Louis Pergaud, Le Sermon difficile, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Chaque Français de douze ans puise dans l’École, l'essence extraite pour lui de la Philosophie. Un catéchisme moral est enseigné. Un catéchisme où les démonstrations ne sont pas faites. Mais ce catéchisme est donné comme le résultat des méditations pénibles et consciencieuses et méritoires des hommes de bien qui fabriquent la Philosophie. — (Paul Nizan, Les chiens de garde, 1932)
    • Un an auparavant, sentant qu’il commençait à éprouver des difficultés à supporter les scènes de crime, il s’était rendu au centre bouddhiste de Vincennes pour leur demander s’il était possible d’y pratiquer Asubhâ, la méditation sur le cadavre. — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, 2010, J’ai lu, page 280)
  2. Certains écrits composés sur des sujets de dévotion ou de philosophie.
    • Les Méditations de sainte Thérèse.
    • Les Méditations de Descartes.
    • Les Méditations de Lamartine.
  3. Oraison mentale.
    • Sois poli, mon ami, et conclus de là que ce saint homme était abîmé dans une méditation qui rendait sa vue trouble et ses pieds chancelants comme s’il se fût gorgé de vin nouveau. Cela peut arriver, je le sais par expérience. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MÉDITATION. n. f.
Action de méditer. Cette question exige une longue et profonde méditation. Être plongé dans la méditation. S'absorber dans la méditation. Il se dit aussi de Certains écrits composés sur des sujets de dévotion ou de philosophie. Les Méditations de sainte Thérèse. Les Méditations de Descartes. Par extension, Les Méditations de Lamartine. Il signifie encore Oraison mentale. Les religieux font la méditation. Entrer en méditation. Une heure de méditation. Une méditation d'une heure.

Littré (1872-1877)

MÉDITATION (mé-di-ta-si-on ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • 1Action de méditer. La méditation que je fis hier m'a rempli l'esprit de tant de doutes qu'il n'est plus désormais en ma puissance de les oublier, Descartes, Médit. II, 1. Semblable en quelque chose à cet ancien que l'on dit qui se creva les yeux pour n'être pas distrait dans ses méditations philosophiques, Fontenelle, Amontons. Enfin, comme dit Josèphe, la guerre était pour eux [les Romains] une méditation, la paix un exercice, Montesquieu, Rom. 2. Ma tête, fatiguée et presque épuisée par quarante ans de méditations profondes, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 15 août 1776. L'esprit humain ne peut rien créer ; il ne produira qu'après avoir été fécondé par l'expérience et la méditation, Buffon, Récept. Acad. Il est des hommes pour qui une méditation profonde est un besoin ; tout ce qui est difficile leur paraît grand, Condorcet, Duhamel. S'il est un genre de littérature où l'homme, pour ainsi dire, domine l'écrivain, où la vie active ait besoin de fortifier et d'éclairer les méditations du cabinet, certes c'est l'histoire, Villemain, Littér. franç. 18e siècle, 2e part. 4e leç.

    Au sens actif, la méditation d'un esprit, l'action d'un esprit qui médite. C'est ici [l'oraison funèbre de M. de Montausier] une effusion de mon cœur, plutôt qu'un ouvrage et une méditation de mon esprit, Fléchier, Duc de Mont.

    Au sens passif, la méditation d'une chose, la méditation dont une chose est l'objet. Je fais une allée nouvelle qui m'occupe ; je paye mes ouvriers en blé, et ne trouve rien de solide que de s'amuser, et de se détourner de la triste méditation de nos misères [les souffrances de la Bretagne], Sévigné, 27 oct. 1675. Je reconnais dans ses écrits l'homme que je retrouvais en moi, et leur méditation m'apprenait à tirer de moi-même la jouissance et le bonheur que tous les autres vont chercher si loin d'eux, Rousseau, 1er dial. Ce spectacle [des ruines] tourna mon esprit vers la méditation des temps passés, et suscita dans mon cœur des pensées graves et profondes, Volney, Ruines, 1.

    Anciennement, chambre des méditations, chambre disposée dans certains monastères pour méditer. Parmi les superstitions dangereuses de ces temps, il y en avait une capable d'égarer les esprits : c'était une chambre de méditations ; les murs étaient peints de représentations de démons, de tourments et de flammes, éclairés d'une lueur sombre ; une imagination sensible et faible en était souvent frappée jusqu'à la démence, Voltaire, Mœurs, 174.

  • 2Écrit composé sur un sujet de dévotion, de philosophie. La première Méditation de Descartes. Je suis ravi de ce que vous goûtez le livre de M. de Laval et les Méditations sur la grâce, Pasc. Id. ib. 1. Ou couvrir chez Thierry d'une feuille encor neuve Les Méditations de Buzée et d'Hayneuve, Boileau, Ép. X.

    Poëme d'un caractère élégiaque sur la contemplation de Dieu, de la nature, de l'homme. Les Méditations de Lamartine.

  • 3Oraison mentale ; goût pour cette oraison. Les religieux font la méditation. Entrer en méditation. Cette personne qui a assurément bien plus de vertu et de méditation que moi, Pascal, Lett. à Mlle Roannez, 7. Ni les divertissements, ni les fatigues des voyages, ni aucune occupation ne lui faisait perdre ces heures particulières qu'elle destinait à la méditation et à la prière, Bossuet, Mar.-Thér.

HISTORIQUE

XIIe s. E en la meie meditatiun ardra [brûlera] fus [feu], Liber psalm. p. 51.

XIIIe s. Très douz Diex, donne moi… Volonté de bien faire et meditacion, Gautier de Coincy, p. 763.

XVIe s. Se planter longtemps en meditation et contemplation, Montaigne, II, 179.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « méditation »

Esp. meditacion ; ital. meditazione ; du lat. meditationem, qui vient de meditari, méditer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin meditatio.
(1100-50) meditatiun (Psautier d’Oxford).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « méditation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
méditation meditasjɔ̃

Fréquence d'apparition du mot « méditation » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « méditation »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « méditation »

  • Le rite est une méditation active.
    Dion Fortune
  • L'homme libre ne pense à rien moins qu'à la mort, et sa sagesse est une méditation, non de la mort, mais de la vie.
    Baruch Spinoza — L'Éthique, Livre IV
  • La philosophie est une méditation de la mort.
    Érasme
  • La foule et l'effervescence extérieure vous oppressent ou vous empêchent de vous concentrer ? Prenez quelques minutes grâce à cette méditation guidée pour vous couper du monde, faire le vide autour de vous et vous apaiser.
    Grazia.fr — Méditation guidée : faites le vide autour de vous pour vous concentrer (podcast) - Grazia
  • La floraison de l'amour est méditation.
    Jiddu Krishnamurti
  • De la méditation naît la sagesse.
    Bouddha
  • La méditation guidée est un outil d'apprentissage de la méditation : elle permet de s'initier à cette discipline en se laissant porter par des spécialistes. Où trouver des séances de méditation guidée ? Applications, vidéos, podcasts...Découvrez notre sélection.
    Femme Actuelle — Méditation guidée : notre sélection pour se mettre à la pleine conscience : Femme Actuelle Le MAG
  • L'action ne remplace pas la méditation.
    Georges Duhamel
  • Comment définir la méditation ? Comme la sagesse à la recherche de la sagesse.
    Shunryu Suzuki
  • Des chercheurs américains suggèrent d'utiliser l'hypnothérapie pour préparer à la pratique autonome de la méditation en pleine conscience.
    Topsante.com — L'hypnose et la méditation en pleine conscience, duo gagnant contre le stress - Top Santé
Voir toutes les citations du mot « méditation » →

Traductions du mot « méditation »

Langue Traduction
Anglais meditation
Espagnol meditación
Italien meditazione
Allemand meditation
Chinois 冥想
Arabe تأمل
Portugais meditação
Russe медитация
Japonais 瞑想
Basque meditazio
Corse meditazione
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot méditation au Scrabble ?

Nombre de points du mot méditation au scrabble : 12 points

Méditation

Retour au sommaire ➦