La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « consultant »

Consultant

Variantes Singulier Pluriel
Masculin consultant consultants
Féminin consultante consultantes

Définitions de « consultant »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSULTANT, ANTE, adj. et subst.

A.− Vieilli ou rare. Personne qui consulte, qui demande avis et conseil dans une consultation. Consultants pour rhumatisme (P. Ravault, G. Vignon, Rhumatologie clinique,1956, p. 585).Une diseuse de bonne aventure qui, avant de répondre aux demandes de ses consultants, commence par s'enquérir de leur âge, de leur état, de leur famille (Proudhon, Système des contradictions écon.,t. 1, 1846, p. 317).Le salon où les consultants attendaient était mesquinement meublé (Balzac, Le Cousin Pons,1847, p. 163).
Rem. Ce sens reprend de la vitalité.
B.− [Le plus souvent en appos. spécifiante] Personne qui donne des consultations (médicales ou juridiques).
Avocat consultant. Avocat qui donne des conseils sur un cas litigieux, mais ne plaide pas. Anton. avocat plaidant; cf. aussi jurisconsulte*.Le plus célèbre avocat consultant de la ville, l'oracle en matière de droit (Stendhal, Vie de Henry Brulard,t. 1, 1836, p. 65).
Médecin consultant. Médecin, souvent spécialiste ou (et) renommé, appelé par le médecin traitant ou avec son accord à venir conférer avec lui au chevet d'un malade pour examiner un cas difficile ou diagnostiquer une maladie grave. Anton. médecin traitant.
Emploi subst. Un consultant. Lorsque le cas l'exigeait, il ne manquait pas de solliciter l'avis d'un consultant de renom (M. Bariéty, Ch. Coury, Hist. de la méd.,1963, p. 789).
Sage-femme consultante. Celle qui donne des consultations aux femmes enceintes, mais ne pratique pas l'accouchement.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃syltɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1584 adj. (Jean Duret, Cout. du Bourbonnais, 387 d'apr. Delboulle ds R. Hist. litt. Fr., t. 8, p. 489); 1636 subst. (Monet, p. 237). Part. prés. adjectivé et substantivé de consulter. Fréq. abs. littér. : 187. Bbg. Lyer (S.). Part. prés. actif avec le sens passif. Archivum Romanicum. 1932, t. 16, p. 284.

Wiktionnaire

Nom commun - français

consultant \kɔ̃.syl.tɑ̃\ masculin (pour une femme, on dit : consultante)

  1. (Désuet) Celui qui vient consulter ou qui demande un conseil dans une consultation.
    • L'assistance médicale était organisée ; les infirmeries indigènes, créées dans chacun de nos postes, voyaient affluer, chaque jour, des centaines de consultants dont certains venaient se faire panser les blessures reçues en nous combattant ; […]. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des Hautes Études Marocaines, Rabat : Les éditions de la porte, 1947, page 177)
  2. Celui qui fait profession de donner avis et conseil, en particulier auprès d’une entreprise, pour la gestion de celle-ci.
    • On dirait que plus les politiciens parlent pour ne rien dire, plus ils ont besoin d’experts en communication.
      C’est même, dirait-on, l’unique rôle de ces consultants : s’assurer que leurs clients disent le minimum de choses dans un maximum de mots.
      — (Richard Martineau, Un demi-million pour «communiquer», Le Journal de Québec, 8 février 2021)
  3. (France) Ancien sportif invité pour commenter un match ou l'actualité sportive. → voir joueurnaliste

Adjectif - français

consultant \kɔ̃.syl.tɑ̃\ masculin

  1. Qui donne avis et conseil.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (En particulier) (Droit) Qualifie l’avocat qui donne son avis et son conseil par écrit ou de vive voix sur les affaires litigieuses.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (En particulier) (Médecine) Qualifie le médecin qui est appelé en consultation.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSULTANT. adj. m.
Qui donne avis et conseil. Avocat consultant, Celui qui donne son avis et son conseil par écrit ou de vive voix sur les affaires litigieuses. Médecin consultant, Celui qui est appelé en consultation.

Littré (1872-1877)

CONSULTANT (kon-sul-tan) adj. m.
  • 1Qui donne des consultations. Avocat consultant, avocat qui ne plaide pas, mais donne des consultations.

    Médecin consultant, celui qui donne des consultations, soit verbales, soit par écrit ; ou celui qui est appelé à conférer sur l'état d'un malade avec le médecin qui a suivi le cours de la maladie.

    S. m. Celui qui donne une consultation. L'ambition, l'envie, avec les consultants, Dans la succession entrent en même temps, La Fontaine, Fabl. IV, 18.

    L'auteur d'une consultation.

  • 2En un sens opposé, celui qui demande une consultation. Écoutez tout le monde, assidu consultant, Boileau, Art p. IV.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CONSULTANT, s. m. (Med. & Jurisprud.) c’est en Droit & en Medecine un homme très expérimenté, dont on va prendre l’avis dans les circonstances épineuses.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « consultant »

Participe présent de consulter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « consultant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
consultant kɔ̃syltɑ̃

Fréquence d'apparition du mot « consultant » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « consultant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « consultant »

  • Un consultant est une personne qui fait épargner à son client juste de quoi payer ses prestations.
    Arnold H. Glasgow
  • Selon elle, justement, les consultants en strat’ indépendants ont été plutôt moins impactés, des profils de consultants recherchés et chassés, particulièrement en période de crise.
    Consultor — Les freelances surnagent
  • Avez-vous déjà songé à quitter votre emploi pour un autre, plus intéressant et plus stimulant ? Êtes-vous un(e) jeune diplômé(e) à la recherche du poste de vos rêves ? Quelle que soit votre situation, peut-être n’avez-vous jamais pensé à devenir consultant freelance. Eh bien, vous auriez dû ! Nous avons interviewé Philippe, qui nous a aidés à mieux comprendre plusieurs aspects de sa profession. Pourquoi ne pas être consultant pour une grande société ? Faut-il obligatoirement avoir une expérience préalable pour réussir sur ce marché ?
    EcoRéseau Business — EcoRéseau Business | Consultant freelance : une option séduisante
  • Le « plan d’action » était proposé en décembre 2015, une semaine avant l’annonce de l’accord UE-Turquie, qui allait être officiellement entériné en mars 2016. Le nom de McKinsey n’était cité par personne à l’époque, mais les propositions de la Commission ressemblaient fortement à celles du consultant : augmentation du nombre d’interprètes et de fonctionnaires chargés de l’examen des dossiers, implication accrue de Frontex, tri des demandes en « catégories », augmentation des capacités des centres de détention sur les îles, etc.
    Le Monde.fr — Quand l’Union européenne appelait un consultant à la rescousse pour gérer la crise migratoire
  • En quête d’un consultant vedette, le groupe Mediapro serait entré en contact avec l’ancien joueur de l’équipe de France, Nicolas Anelka, pour intervenir dans l’émission phare du dimanche soir sur la chaîne Téléfoot, révèle L’Equipe. S’il n’a pas encore signé de contrat avec Mediapro, Nicolas Anelka serait intéressé par le projet.
    La lettre de l'audiovisuel — Nicolas Anelka consultant sur la chaîne Téléfoot
  • Les consultants prennent des faits et les dramatisent.
    Jean-René Fourtou
  • Ce qui empêche souvent nos amis de suivre nos conseils, c'est que, nous consultant, ils ne nous ont pas tout dit.
    François Coppée
  • Un bon consultant c'est quelqu'un qui regarde la montre de son client pour lui donner l'heure.
    Anonyme
  • C’est une catégorie de travailleurs à laquelle on ne s’est pas beaucoup intéressé depuis le début de la crise sanitaire : les consultants indépendants qui sont au service des entreprises. Leur activité a lourdement chuté.
    Franceinfo — Le coronavirus et ses lourdes conséquences : le métier de consultant à l'arrêt
  • Après le duo Grégoire Margotton-Bixente Lizarazu, Mediapro veut encore frapper un grand coup en recrutant un consultant qui n'en est pas encore un. 
    GQ France — Si Mediapro recrute cet ancien international français comme consultant, on est prêt à payer 25 euros par mois ! | GQ France
Voir toutes les citations du mot « consultant » →

Images d'illustration du mot « consultant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « consultant »

Langue Traduction
Anglais consultant
Espagnol consultor
Italien consulente
Allemand berater
Chinois 顾问
Arabe مستشار
Portugais consultor
Russe консультант
Japonais コンサルタント
Basque aholkulari
Corse consultatore
Source : Google Translate API

Synonymes de « consultant »

Source : synonymes de consultant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « consultant »

Combien de points fait le mot consultant au Scrabble ?

Nombre de points du mot consultant au scrabble : 12 points

Consultant

Retour au sommaire ➦

Partager