Conditionnement : définition de conditionnement


Conditionnement : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CONDITIONNEMENT, subst. masc.

Action de soumettre à une ou plusieurs conditions. La phonétique que nous pourrions définir comme la science des conditionnements matériels de la langue (Traité de sociol.,1968, p. 266):
1. On vient nous dire : « ce sont des valeurs bourgeoises. » Mais qu'est-ce que cette histoire de la définition de l'art par son conditionnement? Qu'on me comprenne bien. Je tiens pour juste qu'un philosophe russe − d'ailleurs en Sibérie depuis − ait dit que « la pensée de Platon est inséparable de l'esclavage ». Il est vrai qu'il y a une donnée historique de la pensée, un conditionnement de la pensée. Mais le problème ne se termine pas ici : ... Malraux, Les Conquérants,1928, p. 170.
A.− Techniques
1. Traitement par lequel des produits sont préparés selon certaines règles, certaines normes. Conditionnement des soies, des laines, des bois, des céréales. Dès l'ouverture du canal de Suez, Londres cessait d'être le marché de conditionnement des soies et cédait la place à Lyon (A. Albitreccia, Ce qu'il faut connaître des grands moyens de transp.,1931, p. 125).Le conditionnement et le stockage collectifs des récoltes (H. Boulay, Arboric. et production fruitière,1961, p. 120).
Spéc. Conditionnement d(e l)'air (cf. air conditionné). On doit maintenir une température et un état hygrométrique convenables par des installations de conditionnement d'air (G. Brunerie, Les Industr. alim.,1949, p. 100).
2. Procédé par lequel un produit est enveloppé pour en assurer la protection, la conservation et en favoriser la vente. Les fournitures de conditionnement pour les margarines et les graisses (enveloppages, cartons, étiquettes, caisses, etc.) (G. Brunerie, Les Industr. alim.,1949p. 224).
P. méton. L'emballage proprement dit :
2. Les médicaments (...), pris en charge et utilisés par les collectivités publiques et par les organismes de Sécurité sociale doivent comporter sur leur conditionnement, à l'exclusion des spécialités pharmaceutiques présentées sous un conditionnement réservé aux hôpitaux, une vignette portant la dénomination du produit et le prix... La Réforme de la Sécurité soc.,1968, p. 44.
Rem. La docum. fournit l'ex. de conditionnement désignant l'établissement où ont lieu ces préparations, où sont entreposées ces marchandises. Decraemer (...) courut les conditionnements, les magasins où le service de la reconstitution avait ses dépôts, et se servit (Van der Meersch, Invasion 14, 1935, p. 467).
B.− MÉD. Traitement physique ou psychologique effectué chez un individu pour le préparer à subir une intervention. La réalisation d'implantations rénales interhumaines moyennant un conditionnement du receveur (M. Bariéty, Ch. Coury, Hist. de la méd.,1963, p. 699).
En partic., PSYCHOL. [En parlant des réflexes conditionnés*] Le conditionnement, suivant la terminologie de Pavlov, n'est autre que l'établissement de réflexes associés (Carrel, L'Homme, cet inconnu,1935, p. 374).
P. ext. Assujettissement de la volonté humaine à un déterminisme :
3. Les immenses moyens modernes de diffusion des idées jouent un rôle essentiel dans le conditionnement des idées. Il ne s'agit pas uniquement de conditionnement politique. La publicité commerciale se base sur les mêmes mécanismes et les mêmes moyens de diffusion. Psychol.1969, p. 142.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃disjɔnmɑ ̃]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1845 textiles (Besch.); 1929 « suite d'opérations qui ont pour effet d'amener le grain de blé dans la meilleure condition de mouture » (Lar. 20e); 2. 1863 philos. « action de conditionner » (Littré); 1864 « fait d'être déterminé » (Renouvier, Essais de crit. gén., p. 145); cf. 1902 (Barrès, Amori et dolori Sacrum, p. 123 : notre conditionnement [comme on dit des marchandises et encore des athlètes]); en partic. 1935 psychol. (Carrel, loc. cit.). Dér. du rad. de conditionner*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 39. Bbg. Conditionnement. Déf. Lang. fr. 1967, pp. 34-35. − Dub. Dér. 1962, p. 31.

Conditionnement : définition du Wiktionnaire

Nom commun

conditionnement \kɔ̃.di.sjɔn.mɑ̃\ masculin

  1. Action de conditionner.
    • conditionnement d’un puits : Ensemble des opérations qui permettent de mettre un puits en production.— (« conditionnement d’un puits », FranceTerme, Délégation générale à la langue française et aux langues de France.)
  2. (Spécialement) (Vieilli) Dosage de l’humidité dans les soies, les laines.
  3. (Économie)(Travail) Emballage destiné à assurer la protection, la conservation et le transport d’un produit, ou encore servant à le mettre en valeur. [1]
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Conditionnement : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONDITIONNEMENT. n. m.
T. d'Arts. Action de conditionner. Il se dit spécialement du Dosage de l'humidité dans les soies, les laines.

Conditionnement : définition du Littré (1872-1877)

CONDITIONNEMENT (kon-di-sio-ne-man) s. m.
  • 1 Terme de philosophie, action de conditionner.
  • 2Action de dessécher la soie écrue. Pendant les cinq jours ouvrables de cette semaine, à Lyon, le chiffre total du conditionnement dépasse de plus de 13000 kil. la somme de la semaine complète d'opérations la plus élevée depuis le commencement de l'année, la Presse, journal quotidien, 11 juin 1860.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « conditionnement »

Étymologie de conditionnement - Littré

Condition.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de conditionnement - Wiktionnaire

 Dérivé de conditionner avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « conditionnement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
conditionnement kɔ̃disjɔnmɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « conditionnement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « conditionnement »

  • Il faut avoir peur, c'est salutaire. La peur aujourd'hui est bonne conseillère : elle fait voler en éclats les idées reçues, les conditionnements de masse, le culte du chef. De Antonio Tabucchi / Entretien avec Catherine Argand - Été 1995
  • La liberté d’opinion consiste souvent à se retrouver exposé, au moment de la construction du cerveau, aux hurlements du foot, aux conditionnements publicitaires et sectaires. De André Langaney / Charlie-Hebdo
  • L'homme est en permanence conditionné par autrui. Tant qu'il se croit heureux, il ne remet pas en cause ce conditionnement. De Bernard Werber / L'empire des anges
  • L'homme est une victime du conditionnement des âmes, des sanctions et des permissions. De Charlie Chaplin / Ma vie
  • La politique. C'est un instrument de conditionnement collectif. De Bernard Lavoie / Jaune

Images d'illustration du mot « conditionnement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « conditionnement »

Langue Traduction
Corse cundizzione
Basque girotuko
Japonais コンディショニング
Russe кондиционирование
Portugais condicionamento
Arabe تكييف
Chinois 调节
Allemand konditionierung
Italien condizionata
Espagnol acondicionamiento
Anglais conditioning
Source : Google Translate API

Synonymes de « conditionnement »

Source : synonymes de conditionnement sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires