La langue française

Componction

Sommaire

  • Définitions du mot componction
  • Étymologie de « componction »
  • Phonétique de « componction »
  • Évolution historique de l’usage du mot « componction »
  • Citations contenant le mot « componction »
  • Traductions du mot « componction »
  • Synonymes de « componction »
  • Antonymes de « componction »

Définitions du mot componction

Trésor de la Langue Française informatisé

COMPONCTION, subst. fém.

A.− RELIGION
1. Style biblique. Douleur, amertume. Tu nous as montré des choses dures, tu nous as abreuvés du vin de la componction (Vulgate, Psaume LIX, 5 ds Claudel, Un Poète regarde la Croix,1938, p. 95).
2. Terme de piété. Tristesse profonde éprouvée à l'idée d'avoir offensé Dieu. Synon. contrition :
1. Ce qu'elle disait à Dieu, nous le savons à peu près comme elle. C'étaient des retours pleins de sincérité et de componction sur les légères fautes qu'elle avait pu commettre dans l'accomplissement de ses devoirs, dans la journée... Lamartine, Les Confidences,1849, p. 91.
Emploi au plur., rare. Pendant ce temps-là, le marquis cherchait sa femme, car il était demeuré, lui, étranger aux componctions des neuvaines (Boylesve, La Leçon d'amour dans un parc,1902, p. 245).
B.− Usuel, littér. Attitude de regret, d'humilité, de recueillement qui peut être affectée et ostentatoire. Un air de componction. Synon. gravité; anton. désinvolture.La componction et l'impassibilité d'un derviche (P. Borel, Champavert,Passereau, l'écolier, 1833, p. 189).Cf. angéliser1, ex. 2 :
2. ... les gens parlaient de la guerre avec décence et componction. On aurait dit qu'ils revenaient d'un enterrement. Sartre, La Mort dans l'âme,1949, p. 59.
[Concerne un ou des animaux] Rare. Quand les femelles (...) se rejoignaient aux ailes de la forêt (...) le Rouge plus volontiers, se tenait à côté du jeune mâle (...) ils cheminaient sagement, avec une componction d'anciens (Genevoix, La Dernière harde,1938, p. 49).
− Dans le domaine artistique, rare.Dans la maison du Seigneur, (...) à cause de la componction, de la douceur de la musique, le plus zélé des chantres compila très utilement l'antiphonaire « centon » (A. Gastoué, Les Orig. du chant romain,1907, p. 86).
P. iron. Air solennel un peu ridicule, gravité exagérée. Vieille demoiselle pleine d'onction et de componction (Musset, On ne badine pas avec l'amour,1834, I, 2, p. 8):
3. [L'avoué de la rue Murillo] collectionnait les vieux rouleaux de dictaphone, rouleaux auxquels personne ne pense et qu'il écoutait le dimanche après-midi avec componction comme d'autres écoutent le dimanche matin les sermons du Père Fessard à Notre-Dame ou les panégyriques du Père Riquet à la radio d'État. Cendrars, Bourlinguer,1948, p. 393.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃pɔ ̃ksjɔ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Ca 1120 compunction « douleur » (Psautier Oxford, 59, 3 ds T.-L. [vino compunctionis]); fin xiies. « douleur provoquée par le sentiment du péché, entraînant la contrition (parfaite ou imparfaite) » (Dialogue Grégoire, éd. W. Foerster, 175, 14-15 [perfecta compunctio formidinis trahat animum compunctioni dilectionis]); 1745 lang. cour. avec componction (Marivaux, La Vie de Mariane, éd. F. Deloffre, Garnier, 1963, p. 27). Empr. au b. lat. compunctio proprement « piqûre » employé dans le domaine méd. au sens de « douleur poignante » et chez les auteurs chrétiens au sens de « piqûre morale, amertume » et « douleur de l'âme causée par le sentiment du péché ». Fréq. abs. littér. : 89.
DÉR.
Componctueux, euse, adj.[En parlant d'une pers., d'un aspect de son comportement phys.] Plein de componction. Une voix de sacristie, componctueuse, parfumée à l'encens et au vin blanc (A. Arnoux, Paris-sur-Seine,1939, p. 286). 1reattest. 1889 (Verlaine, Œuvres posthumes, t. 1, Parallèlement, Caprice, p. 200); du rad. de componction p. anal. avec onction/onctueux. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Thérive (A.). Omni-désobéissance... componctueux. Nouv. littér. 1940, 9 mars.

Wiktionnaire

Nom commun

componction \kɔ̃.pɔ̃k.sjɔ̃\ féminin

  1. (Religion) Douleur, regret d’avoir offensé Dieu.
    • Nul plus que ces personnages ne parle aujourd’hui avec componction de la tradition des salons. […]. Il semble qu’en faisant des reprises à tous ces accrocs, ils raccommodent ceux de leur réputation. — (Hippolyte Castille, Le Prince de Talleyrand, 1857)
    • En apprenant que la contrée qu’il contemplait était son pays, Bert ressentit des remords soudains et inattendus. Il éprouva une componction patriotique, et il pensa qu’il aurait dû déchirer les plans de Butteridge et les semer au vent. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 169 de l’éd. de 1921)
  2. (Ironique) Fausse repentance, tartuferie.
    • L'action représente une de ces terribles scènes de famille qui se passent au chevet des morts, [...] où l'héritier, quittant son masque de componction et de tristesse, se lève fièrement et dit aux gens de la maison : "Les clefs ?" — (Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Angélique, 1854)
    • Pendant ce temps-là, le marquis cherchait sa femme, car il était demeuré, lui, étranger aux componctions des neuvaines, et il convoitait sans cesse plus vivement la chair fine. Au surplus, il envoyait au diable moines, moinillons et moineries. — (René Boylesve, La leçon d’amour dans un parc, Calmann-Lévy, 1920, collection Le Livre de Poche, page 161)
    • Bob prit un air de componction.
      — Mon pote, tu peux l’dire ; un sale voyage… dans l’trou. À Poissy.
      — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Et c’est sur le même mode qu’en une heure et demie à la tribune il a alterné autosatisfaction et componction pour tenter d’en finir avec les reproches d’arrogance de plus en plus récurrents qui commencent à lui ternir l’image et les sondages. — (Érik Emptaz, « Gravure de modeste », Le Canard enchaîné, 11 juillet 2018, page 1.)
  3. (Ironique) Air solennel un peu ridicule, gravité exagérée.
    • « C’est pour M. de Sainte-Beuve », me dit-il à demi-voix. Et dans sa fièvre, son trouble, la peur qu’on ne le lui reprît, peut-être aussi pour bien me convaincre que c’était pour M. de Sainte-Beuve, il ajouta très gravement avec un accent de componction intraduisible :
      « De l’Académie française !… »
      — (Alphonse Daudet, Le dernier livre, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 184.)
    • Elle serre avec effusion les mains d’Eugène Duthoit, qui, rempli de componction, salue à droite, salue à gauche. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 319.)
    • « Nous ne desservons que les zones parfaitement sécurisées, monsieur » - indiqua pour sa part le réceptionniste [...] sur un ton de componction lisse. — (Michel Houellebecq, La carte et le territoire, Flammarion, 2010, page 17.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMPONCTION. n. f.
T. de Piété. Douleur, regret d'avoir offensé Dieu. Véritable componction. Une vive componction de ses fautes. La componction de cœur est nécessaire pour la véritable pénitence. Demander à Dieu la componction du cœur. Avoir de grands sentiments de componction. Dans le langage ordinaire, Un air de componction, Un air qui témoigne du regret. Il s'emploie souvent avec une nuance de raillerie. Il promit, avec un grand air de componction, de ne plus retomber dans cette faute. Il vint, avec un grand air de componction, me faire des excuses.

Littré (1872-1877)

COMPONCTION (kon-pon-ksion ; en poésie, de quatre syllabes) s. f.
  • Douleur profonde d'avoir offensé Dieu. L'action de grâces ne demande ni componction de cœur, ni effort, Bossuet, Or. 4. Ils n'étaient pas touchés de componction, Bossuet, Souff. 1. Il persévérait dans la componction et dans l'anéantissement de lui-même, Fléchier, Panég. I, p. 329. Mais que savez-vous si la componction que vous lui offrez [à Dieu] de votre défaut dans la prière ne vous purifie pas ? Massillon, Car. Prière. La componction de leurs fautes…, Massillon, Paraphrases, Ps. XVII, vers. 45. Il y avait parmi eux beaucoup d'esprit de dispute et peu d'esprit de componction, Bossuet, Variat. XI, § 144. Que savez-vous s'il ne veut point vous inspirer plus de componction de vos crimes passés ? Massillon, Carême, Prière. On s'en reconnaît coupable sans componction, Massillon, Car. F. légères. Heureux qui peut tenir ses forces ramassées Dans le recueillement de la componction ! Corneille, Imit. I, 21. Si son exacte vigilance Ne s'exerce avec diligence Dans les saintes douleurs de la componction, ib. I, 20.

    Dans le langage ordinaire. Un air de componction, un air qui témoigne du regret ; se dit parfois avec une nuance de raillerie. Il est venu, avec un air de componction, me faire des excuses.

HISTORIQUE

XIIe s. Tu demustras al tuen pople dures choses, abevras nus del vin de compunctiun, Liber psalm. p. 77. Cant [il] nos avironeit de la lumiere de compunction, Job, 443. Se la vertuz de compunction nos destrent par dedenz, ib. 454.

XVIe s. Ils requierent ces trois choses à penitence, componction de cœur, confession de bouche et satisfaction d'œuvre, Calvin, Instit, 486. La souvenance de toutes ces turpitudes et desordres nous doit donner une grande componction en nos cœurs, Lanoue, 58.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

COMPONCTION, terme de Théologie, douleur qu’on a dans l’ame d’avoir offensé Dieu. Voyez Contrition.

La confession n’est bonne que quand on a un vif repentir, une grande componction de cœur. Voyez Confession.

Componction, dans la vie spirituelle, a une signification plus étendue ; elle se prend non seulement pour la douleur qu’on a d’avoir offensé Dieu, mais aussi pour un sentiment pieux de douleur, de tristesse, de dégoût, qui a différens motifs. Les miseres de la vie, le danger où l’on est de se perdre dans le monde, l’aveuglement des mondains, sont pour les gens de bien des sujets de componction. Trév. & Chamb. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « componction »

Du latin compunctio, de compungere[1] (« piquer fort »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. compuncio ; espagn. compuncion ; ital. compunzione ; du latin compunctionem, action de piquer, de cum, avec, et pungere, piquer, poindre (voy. ce mot).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « componction »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
componction kɔ̃pɔ̃ksjɔ̃

Évolution historique de l’usage du mot « componction »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « componction »

  • Mais le chic de la demeure, ce sont les belles ganaches maison comme ses divers pralinés qui cultivent l’amer comme les saveurs lactées avec componction. Palet café, Amazone chocolat avec grand cru du Vénézuéla, Mandarin parfumé au jasmin, Mogador et Cassis, toutes deux aux fruits rouges, Créole mêlant vanille de Madagascar et raisin macéré dans un vieux rhum antillais, sans omettre les jolis pralinés rocher, « Battle Creek » (amandes, noisettes, corn-flakes), Allbatros à la nougatine ou encore Abyssin au café valent le déplacement. Prix raisonnables. Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat, Servant, confiseur Paris 16e - chocolatier - Servan est là ! | Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat
  • Il serait contreproductif de mettre à l’écart la participation active de la France à la traite des noirs, d’occulter les excès de sa période coloniale. Le devoir mémoriel et de transmission doit s’exercer à tous niveaux : dans l’enseignement, dans les cérémonies, les monuments et édifices, le noms des rues des villes et des quartiers, sans culpabilité ni componction, sans stigmatisation ou anathème, mais avec impartialité et rigueur. Le déni, le silence peuvent être interprétés comme du mépris, de l’arrogance et exacerbent frustration et ressentiment, générateurs de détestation voire de haine. Magcentre, [Opinion] Entre mémoire et oubli | Magcentre
  • C’est sérieux, copieux, servis avec componction. La musique vous transporte entre le Don et la Volga. En desserts, les vareniki (crêpes fines) aux cerises ou le medovic (jolie pâtisserie façon épais mille-feuille avec crème et sarrasin) passent comme une lettre à la poste. Naz-drovié à tous! Ps: la maison ouvre la dimanche en proposant sa gentille formule en tout compris. Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat, Chez Mademoiselle, restaurant Paris 15e - déjeuner russe chez Mademoiselle | Le blog de Gilles Pudlowski - Les Pieds dans le Plat
  • Les hommes d’Église ne sont pas perçus comme des rigolos. Il est vrai que, chez eux, la solennité voire la componction dominent souvent. C’est assez compréhensible : une messe n’est pas une surprise-partie. Malgré tout, certains prêtres ont de l’humour, et même beaucoup. La Vie.fr, L’humour providentiel d’un homme d’Église

Traductions du mot « componction »

Langue Traduction
Anglais compunction
Espagnol compunción
Italien compunzione
Allemand bedenken
Chinois 竞合
Arabe ندم
Portugais compunção
Russe раскаяние
Japonais 告発
Basque compunction
Corse cumpunimentu
Source : Google Translate API

Synonymes de « componction »

Source : synonymes de componction sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « componction »

Partager