La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « résipiscence »

Résipiscence

Variantes Singulier Pluriel
Féminin résipiscence résipiscences

Définitions de « résipiscence »

Trésor de la Langue Française informatisé

RÉSIPISCENCE, subst. fém.

RELIG. ou littér. Reconnaissance de sa faute, avec la volonté de s'amender. Synon. regret, repentir.[Le] livre de Jonas, qui fait voir la grâce divine octroyée, moyennant leur résipiscence, même aux plus méchants des hommes (Weill,Judaïsme,1931, p. 112).Le Gouvernement britannique persiste à espérer de tout ou partie du Gouvernement de Vichy des actes de résipiscence (De Gaulle,Mém. guerre,1954, p. 309).
Loc. verb. Amener qqn à résipiscence. Synon. de faire se repentir*.Danton (...) se fit fort d'amener le général à résipiscence (Lefebvre,Révol. fr.,1963, p. 346).Venir à résipiscence. Synon. de se repentir.Zola, comprenant qu'il a été un peu énorme, vient à résipiscence, veut bien lui accorder [à Réjane] (...) des qualités particulières (Goncourt,Journal,1890, p. 1258).
REM.
Résipiscent, -ente, subst.,rare. Personne qui vient à résipiscence. On n'use de mesures de rigueur (...), que si les escapades se répètent et se prolongent: les résipiscents retrouvent leur place, et on se garde de donner trop facilement raison aux maîtres (Faral,Vie temps st Louis,1942, p. 70).
Prononc. et Orth.: [ʀesipisɑ ̃:s]. Fér. 1768, Fér. Crit. t. 3 1788, Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Littré, DG [-zi-]. Besch. 1845, Barbeau-Rodhe 1930, Pt Rob., Warn. 1968, Lar. Lang. fr., [-si-]. Ac. 1694-1740: resipiscence, dep. 1762: ré-. Étymol. et Hist. 1. 1405 « reprise de connaissance après un accès d'aliénation » (Journal de Nicolas de Baye, éd. A. Tuetey, t. 1, p. 137); 2. 1543 [éd.] venir en résipiscence « se repentir » (R. Fame, Lactance Firmian [trad.], VI, f o150 r o). Empr. au lat. ecclés.resipiscentia (att. au ives. chez Lactance), dér. de resipiscere « reprendre ses sens, revenir à soi, se remettre, se repentir », lui-même formé de re- et de sapere « avoir du goût, de l'intelligence, du jugement » (savoir1*). Fréq. abs. littér.: 18.

Wiktionnaire

Nom commun - français

résipiscence \ʁe.si.pi.sɑ̃s\ féminin

  1. (Littéraire) Reconnaissance de la faute avec retour au bien.
    • Mais, Messieurs, la Papauté s’abuse, si elle s’imagine nous amener par ce procédé comminatoire à quelque acte de résipiscence. — (Discours d’Émile Combes à Auxerre, 4 septembre 1904)
    • Si elle a bien compris monsieur le Curé, il faut agir auprès des âmes comme un chien de berger, regrouper les brebis égarées sous la houlette du Bon Pasteur, et sans tarder. Plus proche le nuage, plus fort l’effroi, plus prompte aussi doit être la résipiscence. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Mais à moins de 100 jours du premier tour, Emmanuel Macron a de nouveau dérouté, descendant dans l’arène par une sortie contre les non-vaccinés, confiant dans un entretien avec le quotidien populaire Le Parisien avoir « très envie de les emmerder » pour les amener à résipiscence par la multiplication des restrictions. — (Salim Saheb Ettaba, La France s’engage dans une élection présidentielle hors normes, Le Journal de Québec, 7 janvier 2022)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RÉSIPISCENCE. n. f.
(On prononce la première S dur). Reconnaissance de la faute avec retour au bien. Venir à résipiscence. Amener à résipiscence.

Littré (1872-1877)

RÉSIPISCENCE (ré-zi-pi-ssan-s') s. f.
  • Reconnaissance de sa faute avec amendement. Sous l'espoir mal conçu de sa résipiscence, Mairet, Solim. III, 6. Il y a pour les plus obstinés des moments de résipiscence, des coups de miséricorde et de grâce qui renversent la nature la plus fière, Fléchier, Sermons, Correction fratern. Lorsque Jésus-Christ parle de la gloire du Seigneur, …il l'appelle …un père de famille touché du retour et de la résipiscence de son fils, Massillon, Avent, Divin. de J. C. Les holocaustes ne sont utiles que quand ils sont la marque de la résipiscence, Diderot, Opin. des anc. philos. Éclectisme.

HISTORIQUE

XVIe s. S'il se trouvoit quelque honneste homme qui le peust admonester de son devoir, il pourroit venir à resipiscence, Carloix, VIII, 23.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « résipiscence »

Lat. resipiscentia, de resipisco, redevenir sage, de ré, et sapere, être sage (voyez SAPIENCE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) Du latin resipiscere (« revenir à la raison »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « résipiscence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
résipiscence resipissɑ̃s

Fréquence d'apparition du mot « résipiscence » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « résipiscence »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « résipiscence »

  • Péché mignon ? Plaisir coupable ? Plutôt une impardonnable faute de goût pour les collègues et amis ricanant à ma tendresse pour Serge Lama – « péché », « coupable » « faute », tout est marqué au fer rouge de la résipiscence chrétienne… « Lama ? T’es malade ? [rires gras] Et pourquoi pas Sardou tant qu’on y est ? » La comparaison entre l’interprète de Je suis malade et celui de La Maladie d’amour, deux diagnostics établis en 1973, visant à enfermer le premier dans le camp de la réaction – avoir porté le bicorne de Napoléon pour une comédie musicale ne fait pourtant pas de vous un bonapartiste – et de la beauferie.
    Le Monde.fr — « Je suis malade », de Serge Lama : l’album qui m’a fait aimer… la tragi-comédie
  • La paumée qui se permettait d’ironiser sur ces nobles figures de la charité que sont Bono et Mère Teresa vient à résipiscence. Elle donne un coup de main dans un refuge pour SDF, se réconcilie avec sa mère, fait la paix avec sa sœur et des cadeaux à ceux qu’elle a lésés avant d’organiser une merveilleuse fête de Noël pour les démunis.
    Le Temps — «Last Christmas» s’en donne à cœur joie - Le Temps
  • À notre avis, au Québec, nous devons tirer une leçon des CHSLD qui ont été pris au dépourvu par cette situation hors du commun. Afin d’éviter que cela se reproduise, nous espérons que ce virus aura amené le gouvernement à résipiscence pour que celui-ci hausse enfin le salaire des préposés aux bénéficiaires, permettant ainsi de valoriser cet emploi. Mentionnons également que nous devons tout autant nous inspirer de l’atrophie drastique de la pollution atmosphérique et de la surconsommation causées par cette crise, menant de cette manière notre planète à guérir à son tour.
    Le Courrier du Sud — COVID-19: l'opportunité dans la calamité - Le Courrier du Sud

Traductions du mot « résipiscence »

Langue Traduction
Anglais resipiscence
Espagnol resipiscencia
Italien resipiscenza
Allemand resipiszenz
Chinois 记忆力
Arabe عودة
Portugais resipiscência
Russe resipiscence
Japonais 住み心地
Basque resipiscence
Corse resipiscenza
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot résipiscence au Scrabble ?

Nombre de points du mot résipiscence au scrabble : 17 points

Résipiscence

Retour au sommaire ➦