La langue française

Commérage

Définitions du mot « commérage »

Trésor de la Langue Française informatisé

COMMÉRAGE, subst. masc.

A.− Au sing. Fait de se comporter en commère, de bavarder avec indiscrétion et souvent avec malveillance, sur des sujets insignifiants; commentaire futile, sans intérêt. Encore un exemple du remplacement de l'œuvre et de son étude par le commérage (V. Larbaud, Ce vice impuni, la lecture,Domaine fr., 1941, p. 161):
1. ... blâmer, soupçonner, maudire, railler, condamner, voilà ce qu'il y a au bout de toute causerie politique ou littéraire, car la sympathie, la confiance et l'admiration ont malheureusement des formules plus concises que l'aversion, la critique et le commérage. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 3, 1855, p. 440.
B.− Surtout au plur. Propos futiles souvent malveillants; nouvelles (exactes ou non) sans intérêt. Des saillies sans profondeur, beaucoup d'indiscrétions, des commérages (Balzac, La Fille aux yeux d'or,1835, p. 335).Ces commérages éternels des économistes sur l'imprévoyance des ouvriers (Proudhon, Système des contradictions écon.,t. 1, 1846, p. 129):
2. − J'espère, au moins, que vous n'attachez pas d'importance aux ridicules commérages dont un groupe d'étourneaux a trouvé bon de m'informer. G. Magnane, La Bête à concours,1941, p. 454.
Prononc. et Orth. : [kɔmeʀa:ʒ]. Ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1546 commeraige « baptême » (Rabelais, Tiers Livre, chap. 41, éd. Marty-Laveaux, t. 2, p. 195), attest. isolée; 2. Ca 1761 « bavardage » (Diderot, Neveu de Rameau ds Œuvres romanesques, éd. H. Bénac, Garnier, 1962, p. 481). Dér. de commère*; suff. -age*. Fréq. abs. littér. : 195.

commérage « propos de commère »

Wiktionnaire

Nom commun

commérage \kɔ.me.ʁaʒ\ masculin

  1. Propos de commère, babillage d'une personne sur un sujet impliquant souvent une autre personne.
    • Elle se réjouissait de revoir la ville, Gasbieha, de bavarder, de rire peut-être, d'écouter d'autres histoires que les commérages des femmes de fellahs. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", 1940)
    • Le bavardage continue incessant et ne prendra fin que lorsque sonnera l'heure du repas : il faudra alors à regret rentrer chez soi, mais on recommencera le lendemain et toujours on trouvera matière à commérages ! — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895, éd.1923)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

COMMÉRAGE. n. m.
Propos de commère. Des commérages de concierge. Il est familier.

Littré (1872-1877)

COMMÉRAGE (ko-mé-ra-j') s. m.
  • Propos, conduite de commère. C'était, si l'on peut s'exprimer ainsi, le commérage de la bonne compagnie, Staël, Corinne, liv. I, ch. 3. Il y avait des commérages vers la maison de Socrate, Chateaubriand, Itin. 178.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « commérage »

Verbe fictif commérer, de commère.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De commérer et du suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « commérage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
commérage kɔmeraʒ

Évolution historique de l’usage du mot « commérage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « commérage »

  • Les mythes sont des commérages qui ont vieilli. De Stanislaw Jerzy Lec /
  • Le commérage, c'est quand vous entendez dire du bien de quelqu'un que vous n'aimez pas. De Earl Joseph Wilson
  • Je ne peux pas supporter les commérages, mais ce qu’on chuchote a souvent le chic pour devenir vrai. De Daphné du Maurier / La poupée
  • Les commérages, c’est amusant quand ils concernent les autres. C’est beaucoup moins lorsqu’on en est soi-même l’objet! Le commérage n’a pas, à ma connaissance, eu les honneurs d’être l’objet d’étude d’un grand penseur américain du management. Si c’était le cas, une telle étude, à coup sûr, montrerait que plus de 95% des cadres sont exposés à un ragot au moins une fois dans leur carrière! Difficile d’y échapper! Le Figaro.fr, «Les gens qui comptent au bureau» #20: La commère!
  • Radio trottoir a fini par sublimer, sacraliser, canoniser le faiseur de torts contre la victime des indélicatesses d’un fils par trop gourmand qui s’est autoproclamé héritier du Khalife de son vivant. Sa consœur, radio couloir de manière toute aussi tonitruante et bruyante, a condamné, cloué au pilori, passé à la guillotine, le père poignardé par le fils. En somme, les deux médias, édités par la calomnie, le commérage, la trahison et une appétence irréfragable pour le parricide, ont sanctifié le truand et l’infidèle, et atomisé le bon. Nul doute, l’Histoire aurait été écrite différemment si, une fois envoyé, au cachot pour méditer son sort, le destin d’Ernest Obama avait tourné court sous les coups de boutoirs de la horde d’ennemis qu’il s’est créé ici et là. Actu Cameroun, Cameroun/Jean Pierre Amougou Belinga : le bon, les infidèles et les truands
  • Les commérages aideraient à renforcer les liens sociaux. C’est du moins ce que soutient une étude réalisée en 2019 par une psychologue californienne, et révélée par Le Figaro lundi. Il faut savoir que le ragot est apparu en même temps que le langage, et un anthropologue de l’université britannique d’Oxford compare même le commérage à l’épouillage chez les singes. En plus de renforcer les liens entre les membres d’une même communauté, au travail, au sein d’une famille ou d’un groupe d’ami, il favorise la libération d’endorphine. C’est-à-dire que rapporter des potins feraient du bien, à condition que les propos ne soient pas malveillants. Europe 1, Les commérages feraient du bien à la santé
  • Robin Dunbar, psychologue de l’évolution, compare nos commérages entre amis ou collègues avec les toilettes des primates : un moyen de socialisation. « Si nous n’étions pas en mesure de discuter de ces problèmes, nous ne serions pas en mesure de maintenir le type de société que nous développons », précise-t-il dans un article pour Review of General Psychology. Parler des autres, c’est donc créer du lien mais également parler de soi, se positionner par rapport au reste de la communauté. NEON, Pourquoi consacre-t-on 52 minutes par jour aux commérages ? - NEON
  • Les ragots et les commérages ne seraient pas toujours négatifs : ils pourraient même être bons pour la santé, selon plusieurs études. Femme Actuelle, C’est prouvé, ragots et commérages sont bons pour notre santé : Femme Actuelle Le MAG
  • En toute bonne conscience, il arrive que l’on parle des gens, de leurs difficultés, de leurs défauts, parce qu’ils nous ont marqués ou blessés. Et on trouve en la personne de son conjoint le réceptacle de ce trop plein d’émotions qui nous submerge. Est-ce du commérage ? Ou encore, est-ce trahir une amie que de confier son secret à son propre mari ? Comment distinguer une « nouvelle » d’un commérage ? Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Partager un potin avec son conjoint, commérage ou discussion de couple ?
  • Comme laboratoire de l’innovation, on peut rêver mieux. L’Ouganda vient d’inventer la première taxe sur « le commérage », entendu sous sa forme électronique, et selon son président. Le terme n’est pas officiel, mais il a été utilisé par ce dernier, Yoweri Museveni – 73 ans, dont trente-deux ans au pouvoir –, pour justifier l’instauration d’un prélèvement sur l’usage des réseaux sociaux. Ces zones d’échanges virtuels où, comme le chef de l’Etat aime à le répéter, ses concitoyens se rendent pour échanger « commérages et mensonges ». Le Monde.fr, L’Ouganda invente la taxe sur le « commérage »
  • Nous les savons nocifs et les qualifions d’inutiles. Pourtant, il se pourrait que les commérages et la rumeur soient bienfaiteurs et incontournables. Sous certaines conditions… EcoRéseau Business, EcoRéseau Business | Le commérage, une vertu dans le monde de l’entreprise ?

Images d'illustration du mot « commérage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « commérage »

Langue Traduction
Anglais gossip
Espagnol chisme
Italien pettegolezzo
Allemand klatsch
Chinois 八卦
Arabe ثرثرة
Portugais fofoca
Russe слухи
Japonais ゴシップ
Basque esamesak
Corse zingi
Source : Google Translate API

Synonymes de « commérage »

Source : synonymes de commérage sur lebonsynonyme.fr

Commérage

Retour au sommaire ➦

Partager