La langue française

Babouche

Sommaire

  • Définitions du mot babouche
  • Étymologie de « babouche »
  • Phonétique de « babouche »
  • Évolution historique de l’usage du mot « babouche »
  • Citations contenant le mot « babouche »
  • Images d'illustration du mot « babouche »
  • Traductions du mot « babouche »
  • Synonymes de « babouche »

Définitions du mot babouche

Trésor de la Langue Française informatisé

BABOUCHE, subst. fém.

Pantoufle orientale sans contrefort ni talon :
1. En voyant les Orientaux, sous un ciel brûlant, chargés de pelisses, de schalls, d'étoffes de toute espèce; en remarquant leurs pieds qui jouent dans leurs babouches, ne peut-on pas prononcer, sans autre examen, que ces peuples sont oisifs et paresseux? Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 4, 1813, p. 260.
2. La jeune Athénienne était laide, comme les neuf dixièmes des filles d'Athènes. Elle avait de jolies dents et de beaux cheveux, mais c'était tout. Sa taille épaisse semblait mal à l'aise dans un corset de Paris. Ses pieds arrondis en forme de fers à repasser devaient souffrir le supplice : ils étaient faits pour se traîner dans des babouches, et non pour se serrer dans des bottines de Meyer. About, Le Roi des montagnes,1857, p. 35.
P. ext. Chausson d'appartement :
3. ... Miraz s'était mis à son aise, avait enfilé sa veste de travail, chaussé ses babouches, ... F. Coppée, Vingt contes nouveaux,1883, p. 98.
PRONONC. : [babuʃ].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1542 papouch « sorte de chaussure orientale » (A. Geuffroy, Estat de la court du grant Turc, éd. 1642 [feuilles non numérotées] : par quoy ilz n'y entrent point avec leurs souliers mais les laissent a la porte, car ilz sont aisez a chausser et deschausser comme noz pantoufles et les appellent Palmach : et ceulx qu'ilz portent aux champs, et tiennent au pied cõme les nostres Papouch); 1600 babuc « id. » (Discours de la Maniere de vivre et ceremonies des Turcs, Liège [feuilles non numérotées], d'apr. R. Arveiller ds Fr. mod., t. 17, p. 129 : Les souliers appellez Babucs [en it. dans le texte] ou Csisme [id.], tant d'hommes que de femmes sont à doubles semelles pour durer plus longuement); 1671 babouche « sorte de pantoufle orientale sans contrefort ni talon » (Suite des Mémoires du SrBernier sur l'empire du Grand Mogol, Paris, 1671, t. 2, p. 5 : la chaleur oblige icy tout le monde [...] d'aller sans bas, avec de simples Babouches ou pantoufles dans les pieds). Empr. au turc pāpuš « chaussure », lui-même empr. au persan pāpuš « id. » composé de pā « pied » et puš « couvrir » (Lok., no1625). Il n'est pas nécessaire, comme le font FEW, t. 20 s.v. bābūš et EWFS2, de faire appel à l'ar. bābūš pour expliquer les formes fr. en b, car les trois plus anc. attest. fr. sont tirées de textes se rapportant à l'empire ottoman, que les formes soient en b ou en p; d'autre part, l'alternance p/b est fréquente dans les empr. aux lang. orientales. L'esp. babucha, proposé comme étymon par Rupp., p. 180, est empr. au fr. et n'est attesté que dep. la 2emoitié du xixes. (v. Cor. t. 1 s.v.).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 85.
BBG. − Arveiller (R.). Add. au FEW XIX/1. Z. rom. Philol. 1969, t. 85, p. 130. − Bach.-Dez. 1882. − Bouillet 1859. − Boulan 1934, p. 182. − Cost. 1899. − Goug. Lang. pop. 1929, p. 21. − Lammens 1890, p. 189 (s.v. pacha). − Lar. mén. 1926. − Leloir 1961.

Wiktionnaire

Nom commun

babouche \ba.buʃ\ féminin

  1. Pantoufle orientale à semelle plate et sans contrefort.
    • Et ça encore, continua-t-il en reconnaissant ses pantoufles dans les pieds de Marcel, ce ne sont donc pas mes babouches, présent d’une main chère ? — (Henry Murger, Scènes de la vie de bohème , 1848)
    • L'uniforme se compose d'un pantalon-jupe […], d'un gilet […] et d'une veste […]. Un tarbouch rouge, des babouches (belgha) de cuir jaune, chaussure absurde pour des soldats, une jellâba, espèce de capote à capuchon, complètent le costume. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 81)
    • Oui, ma chère, il parait que cette adolescente a le pied si mignon qu’un enfant de huit ans pourrait sans se moquer lui prêter ses babouches. — (Ali-Bert, Le Retour du Pacha, paru en épisodes dans La Proue, 1930)
    • Elle rougit de confusion. Elle était en chemise de nuit et en babouches. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

BABOUCHE (ba-bou-ch') s. f.
  • Pantoufle en cuir de couleur, sans quartier et sans talon. La pièce où j'unis hardiment Et la babouche et le bas blanc, Voltaire, Lett. vers, 20. Le Turc partit en traînant majestueusement ses babouches, Chateaubriand, Itin. 74.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « babouche »

Du turc papuç (« chaussure »), lui-même emprunté au persan پاپوش papusch composé de پا, pa (« pied ») et پوشیدن pushidan (« couvrir, porter »). Pour Devic[1] emprunt direct à l’arabe بابوش, babouch, d'où le changement de « p » (que l'arabe n'a pas) en « b », hypothèse sans fondement[2] : l'alternance p/b est fréquente dans les emprunts aux langues orientales.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Arabe, bâboudj ; du persan papoch, chaussure, de pa, pied (voy. PIED), et poch, envelopper.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « babouche »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
babouche babuʃ

Évolution historique de l’usage du mot « babouche »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « babouche »

  • Légères et plates, les babouches procurent un réel confort pour les pieds, même pour de longues balades et des usages très réguliers, le cuir qui les composent sont d’une forte résistance. , Les babouches marocaines entrent dans la tendance -
  • Zyne, la marque de babouches qu’on adore, a mené une jolie action caritative au début du mois de mai. Cette initiative solidaire a pour but d’aider au développement du Centre de formation pour femmes à Oussertek. femmesdumaroc, La capsule solidaire de Zyne, la jolie babouche – femmesdumaroc
  • vous vous trompez ce n'est pas Sarkozy qui porte des babouches Closermag.fr, Nicolas Sarkozy encore très influent ? "Venir lui baiser la babouche, c'est mieux !" (VIDEO)  - Closer
  • Au milieu des rangées de chalets, les babouches d’Abder sont immanquables. Roses, vertes, rouges, bleues, il compte plusieurs centaines de paires sur son stand. « C’est le doyen du marché, tout le monde le connaît ici ! », raconte Élodie, la commerçante voisine, en rigolant. Abder est accoudé contre le stand d’Élodie, un café à la main. Ils se racontent leurs fêtes de Noël. Le Telegramme, Le Télégramme - Rennes - Depuis 20 ans, Abder vend ses babouches au Marché de Noël de Rennes

Images d'illustration du mot « babouche »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « babouche »

Langue Traduction
Anglais babouche
Espagnol babouche
Italien babouche
Allemand babouche
Chinois 巴布什
Arabe بابوش
Portugais babouche
Russe babouche
Japonais バブーシュ
Basque babouche
Corse babbu
Source : Google Translate API

Synonymes de « babouche »

Source : synonymes de babouche sur lebonsynonyme.fr
Partager